Compte-rendu de la séance n°13 du 09 mars 2016 : Meeple aux mains d’argent

Compte-rendu de la séance n°13 du 09 mars 2016 : Meeple aux mains d’argent

Mercredi soir 09 mars, dès 19h00 a eu lieu la treizième séance de la saison 2 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 10 joueurs présents, puisque Hervé, Benoît, Fabien, Blandine, Sébastien, Rémy, Gilbert, Mickaël étaient de retour, tout comme Gaëtan qu’on n’avait plus vu depuis un bail.

C’était donc un très grand plaisir de les retrouver tous les 9, pour une nouvelle soirée jeux où la bonne ambiance était au rendez-vous (ça n’engage toujours que moi, bien évidemment).

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que nous pouvons mettre à disposition par ici.

Les jeux du soir
Les jeux du soir
Les jeux apportés par Hervé (ils avaient l'air bien cool, j'espère qu'il y aura l'occasion d'y jouer à une prochaine séance ^^)
Les jeux apportés par Hervé (ils avaient l’air bien cool, j’espère qu’il y aura l’occasion d’y jouer à une prochaine séance ^^)
Les jeux apportés par Benoït (la majeure partie des boîtes c'était son pledge Blood Rage)
Les jeux apportés par Benoît (la majeure partie des boîtes c’était son pledge Blood Rage)

Fidèle à la nouvelle habitude, je n’avais pas installé de jeux sur les tables et je n’en avais mis en place que quelques unes.

La salle attendait plus que les joueurs
La salle attendait plus que les joueurs

Nos habituelles aides de jeux (pour celles qui sont faites) étaient de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, nous avions à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties. Pour une fois, j’ai pris en photo ce que j’avais apporté. Mais je n’ai pas été le seul à ramener des victuailles puisque Hervé avait ramené des croque-monsieur (qui sont très bons), Benoît quant à lui avait apporté une pizza (très bonne également) et pour finir Fabien nous avait apporté le fruit d’une de ses nouvelles expériences culinaires : des muffins multi-saveurs (ils étaient délicieux aussi, y compris le lendemain matin ^^ (d’ailleurs merci beaucoup pour le muffin de rab)). Un grand merci donc à tous les 3 pour ces grignotes bonus !!!

Le placement de produits habituel ^^
Le placement de produits habituel ^^
Les muffins multi-saveur rescapés
Les muffins multi-saveur rescapés de Fabien
La pizza de Benoît
La pizza de Benoît
Les croque d'Hervé
Les croque d’Hervé

C’est Hervé qui est arrivé en premier et quasiment à 19h, bien qu’il m’ait dit qu’il avait été retenu au boulot, donc chapeau à lui. Après un peu de discussion, de présentation des 3 jeux qu’il avait apportés (et qui avaient l’air bien cools) et quelques bouchées de croque-monsieur, on a décidé de se faire un petit jeu à 2 pour démarrer la soirée.

Comme il n’avait jamais joué à Raptor, on a donc lancé une petite partie au cours de laquelle je jouais le clan des raptors et lui les scientifiques. Nous venions à peine de lancer la partie, lorsque nous avons été rejoints par Benoît. Comme il n’avait pas mangé, il nous a laissé faire la partie pendant qu’il se sustentait. Comme Benoît connaissait déjà Raptor, il a donné un petit coup de main à Hervé.

C'est parti pour le Raptor
C’est parti pour le Raptor

Je me suis donc pris une belle volée puisque Hervé n’a eu aucun mal à capturer 3 de mes bébés raptors, mettant ainsi fin à la partie. Il faut dire que je n’avais pas bien placé du tout mes figurines et j’ai eu un peu de malveine sur ma dernière pioche, ce qui ne m’a pas donné de quoi sauver mon mini raptor. Bien joué à Hervé donc ^^

Pour la suite nous avions décidé de jouer à Lutèce que Benoît ne connaissait pas et avait envie de découvrir. Hervé n’y avait pas joué non plus puisqu’il était rentré chez lui avant la partie (la fois où j’avais bêtement gardé une des cartes dans ma poche ^^’). J’avais donc installé le jeu pour 3 joueurs, mais comme Fabien est arrivé, on lui a proposé de nous rejoindre.

En cours de partie de Lutèce
En cours de partie de Lutèce

Il avait déjà joué à Lutèce et n’a donc rien eu contre une petite partie en notre compagnie. J’ai donc réinstallé le jeu pour une partie à 4 et nous nous sommes lancés à la conquête des cartes à grands coups de pots de vin. On s’est tous bien foutus des bâtons dans les roues tout le long de la partie,  en se faisant augmenter les pots de vin, en chipant les cartes voulues par des adversaires…etc.

A ce petit jeu là, Benoît a d’ailleurs été très fort puisqu’il m’a soufflé deux majorités d’affilée, peu avant la fin de la partie. Pour le plus grand bonheur de Fabien qui du coup a remporté la partie avec  49 points (le record actuel pour l’instant (le précédent était détenu par ma femme avec 44 points)), Hervé a réussi à égaler le précédent record puisqu’il a obtenu 44 points. C’est Benoît qui est sur la troisième marche du podium avec 38 points. Pour ma part, je finis bon dernier avec 23 points puisque je n’ai au final remporté aucune majorité et que je n’ai pas réussi à remplir mon marché.

Pendant qu’on jouait à Lutèce tous les 4, Blandine et Sébastien sont arrivés. Ils n’ont donc pas mis longtemps avant de se lancer dans une partie de Patchwork. C’est Blandine qui l’avait proposée, puisqu’elle avait une revanche à prendre sur Seb comme ce dernier l’avait bien battue la fois où ils avaient découvert le jeu. Leur partie de Patchwork a duré quasiment aussi longtemps que la notre de Lutèce.

Patchwork touche à sa fin
Patchwork touche à sa fin

Au final, c’est Blandine qui a réussi à prendre sa revanche sur Sébastien, elle a même réussi à choper la tuile bonus 7 par 7 pour la première fois. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de gagner la partie. Par contre ils terminent tous les deux avec un score négatif puisque Sébastien  a fini avec -6 points et Blandine termine avec -3 points.

Pendant que nos deux parties se jouaient en parallèle : Rémy, Gilbert, Gaëtan et Mickaël, les 4 derniers joueurs de la soirée sont arrivés à peu près en même temps. Ils ont donc décidé de jouer une partie de Caylus qui avait été apporté par Gaëtan (dont j’ai oublié de prendre en photo les jeux qu’il avait apportés à savoir Vikings, Suburbia et Sapiens).

Je vous avouerai que je n’ai pas du tout suivi leur partie et que je ne sais donc pas trop en quoi consiste le jeu, hormis que dans l’idée il s’agit de bâtir le château situé dans le petit bourg de Caylus. Leur partie a duré en gros dans les deux heures (avec une pause clope en cours de jeu), le temps que soient jouées les parties de Lutèce/Patchwork ainsi que Pyramidion/Saint Petersbourg.

Les méninges chauffent par ici
Les méninges chauffent par ici

Heureusement, grâce à Mickaël qui a noté les scores (je te rassure, tu écris bien 😉 ) je connais le score final. D’ailleurs, je crois que c’est Gilbert (ou Rémy j’ai un doute) qui ont fait remarquer qu’il fallait noter les scores pour le compte-rendu, sans quoi le jeu aurait été remballé sans qu’on en sache plus (donc merci à eux d’y avoir pensé ^^).

De ce que j’ai cru comprendre sur internet et de ce que j’en ai entendu dire, c’est un jeu où il y a très peu de hasard (voire pas du tout je crois) et donc où plus tu connais le jeu et plus tu as de chances de remporter la victoire, si tu ne te plantes pas. C’est donc sans surprise Gaëtan qui a remporté la partie avec 96 points, devant Mickaël (qui avait déjà joué au jeu) qui termine avec 85 points.

Photo de Caylus prise par Rémy ^^
Photo de Caylus prise par Rémy ^^

En dépit de ce qu’il pensait (comme souvent quand il joue) Gilbert n’a pas été aussi mauvais que ça et a marqué 78 points (ce qui est visiblement un bon score pour une première fois) après, je ne sais pas si c’était pour plaisanter ou non, mais je crois l’avoir entendu dire en cours de jeu que l’ambiance était tendue à la table lol. Quoi qu’il en soit, c’est donc Rémy qui ferme la marche avec 53 points, soit 43 de moins que Gaëtan.

Ayant revu Mickaël à la médiathèque, j’ai un peu reparlé de la partie avec lui et il pense que si Rémy a perdu, c’est parce qu’il a été trop sympa avec ses adversaires, alors que visiblement Caylus est un jeu d’enfoirés où il ne faut pas hésiter à faire chier les autres. J’ai également pu discuter un peu avec Gilbert qui a apprécié le jeu, même s’il a trouvé qu’il y avait beaucoup de réflexion à avoir, ainsi que d’observation des tactiques des adversaires, ce qui peut donc être un peu brise neurones à la longue.

Après le Lutèce/Patchwork, comme le quatuor était en pleine partie de Caylus, nous avons donc tergiversé un petit moment quant aux jeux à jouer ensuite. On a rapidement décidé de partir sur deux tables de 3 joueurs comme nous étions 6 et n’avions pas beaucoup de jeu pour jouer à autant (Colt Express, Between Two Cities et ça devait être à peu près tout).

Finalement ce sont Pyramidion (un jeu apporté par Fabien, j’ai d’ailleurs également oublié de prendre en photo ses jeux et je ne sais pas tout ce qu’il avait emmené en dehors de Cuba, La Havane et Pyramidion ^^’) et Saint-Petersbourg (apporté par Benoît) qui ont été choisis, il ne restait alors plus qu’à composer les groupes. Ne connaissant aucun des deux jeux et ayant autant envie de les découvrir l’un que l’autre, j’avais dit que j’irai là où il resterait de la place.

Installation de Pyramidion
Installation de Pyramidion

Seb et Blandine ayant préféré se splitter, nous avons donc eu d’un côté Fabien, Hervé et Sébastien qui ont joué à Pyramidion, tandis que Blandine, Benoît et moi étions sur Saint Petersbourg. Bien évidemment, comme j’étais pris dans la partie, je n’ai pas vraiment suivi ce qui se passait du côté de Pyramidion et je ne connais donc pas toutes les subtilités du jeu.

Je sais juste qu’en gros nos 3 acolytes étaient des contremaîtres égyptiens, chargés de remplir les cales de bateaux avec différentes marchandises. Le premier joueur qui atteint 10 points gagne la partie. Si on s’en tient juste aux scores, c’est Hervé qui a été le plus fort à ce petit jeu là, puisqu’il a fini avec 18 points, devant Sébastien et ses 13 points.

En cours de Pyramidion, photo prise par Rémy (merci bien d'ailleurs ^^)
En cours de Pyramidion, photo prise par Rémy (merci bien d’ailleurs ^^)

Sauf que Fabien m’a fait un compte-rendu un peu plus détaillé oralement, je sais donc que Sébastien a malheureusement (pour lui) un peu trop attiré l’attention en disant quelque chose du genre : »Ah ben j’ai plus que cette ressource là à choper et je gagne la partie » auquel cas, il l’aurait remportée avec 14 points. Mais le résultat des courses, c’est que Fabien et Hervé lui ont mis des bâtons dans les roues (surtout Fabien) le privant ainsi de sa victoire quasiment acquise.

Comme quoi quand on joue, vaut toujours mieux se faire discret et tenter de se faire oublier, voir de « dénoncer » un adversaire, du genre : « Ah mais en fait Machin il a presque gagné là »et ce même si c’est faux, histoire que les autres s’acharnent sur lui lol. (attention, ceci est un technique de gros bâtard et il n’est pas dit que ça marchera à chaque fois, en plus vous risquez de vous faire des ennemis ^^).

Nos 3 contremaîtres égyptiens en action !!
Nos 3 contremaîtres égyptiens en action !!

Fabien quant à lui a été bien dégoûté puisqu’il a joué quasiment deux heures pour pas grand chose (hormis avoir embêté Seb et avoir fait gagner Hervé) puisqu’il termine avec seulement 3 points. Une performance de loose qui lui permet de rejoindre notre panthéon loosique (la loose ludique quoi) aux côtés de Claire et son 12 à Bombay (eh oui, on ne l’oublie pas 😉 ) et mon score piteux  de 15 points à Agricola.

Pendant ce temps, du côté de la Mère Russie, Benoît nous faisait découvrir Saint Pétersbourg, un jeu dans lequel on doit tâcher de marquer un maximum de points en gagnant de l’argent qui nous sert ensuite à acquérir différentes cartes aux effets variés (gain d’argent et/ou de points…etc.).

Afin que Benoît nous lamine un peu moins fort, il avait ajouté l’extension du marché avec laquelle il n’a pas énormément joué, ce qui lui évitait d’avoir un trop gros avantage sur nous. De plus, au cours de ses explications, il nous avait quand même bien dit, quelles étaient les stratégies les plus payantes (les nobles différents peuvent scorer fort par exemple), ce qui était sympa de sa part et nous évitait ainsi une grosse humiliation.

Bon, ça n’empêche pas que je ne l’ai bien évidemment pas écouté et que fidèle à mon habitude, j’ai fait un peu n’importe quoi au feeling. Raison pour laquelle j’ai fini la partie avec seulement 1 noble (ce qui m’a rapporté 1 gros point mdr). Au cours de la partie, on retourne des cartes au centre du plateau (afin de combler les trous) en passant par différentes catégories de cartes et ce toujours dans le même sens, puis à tour de rôle (à chaque tour, les premiers joueurs des différentes catégories changent) on va pouvoir acheter des cartes ou passer.

Saint Petersbourg en cours de partie, ça donne ça
Saint Petersbourg en cours de partie, ça donne ça

Au niveau des piles, on commence d’abord par les ouvriers qui permettent surtout de gagner de l’argent, le marché qui permet de gagner des points en fonction de nos majorités dans les différentes ressources achetables (fruits, légumes, poissons, céréales et viandes), les bâtiments qui coûtent cher mais peuvent rapporter un peu d’argent et ou de points, les nobles qui apportent des points à la fin de la partie en fonction du nombre de nobles différents que vous possédez et enfin les améliorations qui permettent d’améliorer des cartes que vous avez déjà devant vous.

J’ai donc pour ma part vachement opté pour le marché où j’ai tenté d’être majoritaire un peu partout, ce qui m’a permis de capitaliser des points tout au long de la partie et j’ai donc caracolé en tête avec une quinze-vingtaine de points d’avance sur mes adversaires pendant tout le jeu. Bon par contre, je n’ai pas eu de bonus significatif lors du décompte final, contrairement à Benoît qui lui a mis en application sa stratégie des nobles et a donc gagné 55 points de bonus, lesquels lui ont permis de me doubler comme qui rigole.

Le résultat final est donc de 155 points pour Benoît (merci le +55 des nobles lol), j’ai eu pour ma part 119 points, ce qui selon Benoît est un score plutôt pas dégueu pour quelqu’un n’ayant pas du tout joué les nobles et Blandine est venue échouer aux portes de la centaine avec 91 points. En tout cas, pour ma part, j’ai vraiment trouvé que c’était un jeu très sympa et finalement pas spécialement compliqué une fois qu’on a pris le coup de main. Donc merci bien pour cette fort plaisante découverte !!

Comme nous avions fini nos parties pendant que celle de Caylus continuait, Benoît a proposé que nous fassions un petit Between two cities puisqu’il ne connaissait pas ce jeu. Hervé quant à lui a préféré se retirer en pleine gloire, après deux victoires d’affilée (Raptor contre moi et Pyramidion contre Seb et Fabien), Seb et Blandine ont failli faire de même, mais ont préféré rester le temps du Between Two Cities.

J’ai donc expliqué les règles du jeu à Benoît, qui était le seul à n’y avoir encore jamais joué et nous nous sommes lancés dans la partie. Pendant qu’on jouait, le Caylus voisin s’est terminé et Mickaël, Rémy, Gilbert et Gaëtan sont rentrés chez eux. Au niveau des équipes d’architectes, j’étais en compagnie de Benoît, qui lui bossait également avec Sébastien, ce dernier était aussi avec Fabien, qui lui architectait en compagnie de Blandine, dont j’étais également le partenaire (et la boucle est bouclée).

Les scores de toutes les villes
Les scores de toutes les villes

Eh ben pour une première partie Benoît s’en est très bien sorti puisqu’à l’instar de Fabien, ils ont tous les deux réussi à réaliser des villes complètement équilibrées et leur rapportant le même score à chaque fois. J’ai été le boulet de la bande puisque mes deux villes, signent les plus mauvais scores.

Les villes de Fabien/Blandine et Fabien/Sébastien ont récolté le plus de points avec un joli 59 (le score max quand on optimise est de 69 donc c’est pas moche), viennent ensuite les villes de Benoît/Sébastien et Benoît et moi avec 56 points. Blandine et moi fermons la marche avec notre ville à 53 points.

Le score final avec uniquement les plus mauvaises villes de chacun
Le score final avec uniquement les plus mauvaises villes de chacun

Le score final n’est donc pas si différent, puisque Fabien conserve la tête avec ses 59 points, viennent ensuite ex-aequo Benoît et Sébastien avec 56 points. Blandine et moi sommes bon derniers avec nos 53 points. La partie s’est déroulée assez rapidement et à son issue, un peu avant minuit, Benoît, Blandine et Sébastien sont repartis.

Il ne restait donc plus que Fabien et moi qui avions encore envie de jouer un peu, au détriment de nos heures de sommeil. On a donc d’abord fini de ranger quasiment toute la salle, puis après quelques hésitations, nous nous sommes lancés dans une partie de La Havane à deux. C’était un jeu qu’il avait apporté et que j’ai donc découvert avec plaisir, il s’agit du jeu le plus « light » de la gamme, il avait d’ailleurs apporté également apporté son grand frère Cuba.

Dans La Havane chaque joueur possède une main de cartes numérotées de 0 à 9 (je crois qu’on en a 11 ou 12 chacun), chaque carte entraîne différents effets lorsqu’elle est posée devant un joueur. Simultanément, lors du premier tour, on joue deux de nos cartes face cachée, puis on les révèle quand tout le monde les a jouées.

La plus petite carte devient le chiffre des dizaine et la plus petite celui des unités, en commençant par le joueur qui a la plus petite combinaison (par exemple 15 composée de la carte 1 et de la carte 5), les joueurs font les actions marquées sur leurs deux cartes. On va donc pouvoir voler des ressources ou de l’argent à son adversaire, prendre des ressources ou de l’argent dans la réserve, détruire des tuiles centrales (qui servent à scorer des points quand on les achète) et d’autres actions sympa du genre.

Décollage pour La Havane
Décollage pour La Havane

Pour les tours suivants, chaque joueur ne joue qu’une seule action, qu’il pose face cachée sur une des deux cartes qu’il a devant lui face visible. Ce faisant, le pouvoir de la carte précédente qui vient d’être recouverte n’aura plus lieu, lorsque les joueurs effectueront leurs deux actions. Le jeu n’est donc vraiment pas compliqué et se prend en main très facilement, néanmoins je me suis fait rapidement plier par Fabien.

Il faut dire qu’à 2 joueurs, il y a beaucoup moins de chaos puisqu’il s’agit d’un simple duel mano à mano, on peut donc plus facilement gérer sa stratégie que lorsqu’on joue à plus nombreux. C’est d’ailleurs dans cette configuration de 2 joueurs que Fabien préfère le jeu, même s’il se fait toujours écraser par sa compagne (si je ne dis pas de bêtises).

La Havane en fin de seconde partie, ça donne ça
La Havane en fin de seconde partie, ça donne ça

Je me suis donc pris un joli petit 26 à 9 lors de la première partie, à 2 joueurs le but étant d’être le premier à avoir 25 points. Comme la partie avait été vite jouée (20 minutes en gros) on a remis le couvert. Là encore j’ai perdu, mais je me suis quand même amélioré puisque j’ai doublé mon score final.
Bon par contre Fabien a fait durer le plaisir en attendant pour acheter plusieurs tuiles d’un coup, histoire de me mettre une plus grosse dérouillée.

Il a donc fini la partie avec un très joli 32 points, si bien que je n’ai rien pu faire avec mon petit 18 qui était à peine plus que la moitié de son score. Bref là encore, c’était une sacré dégelée lol.

C’est donc suite à ces 2 parties finales de La Havane et après grosso modo 2 heures à 6 heures  de jeu (selon l’heure d’arrivée des joueurs), que nous avons mis fin à la séance, aux alentours de 01h18.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page facebook, par là : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1589711414604041.1073741874.1390250551216796&type=3

Au total ce soir nous avons joué 9 parties dont 1 partie de Raptor à 2 joueurs, 1 partie de Patchwork à 2 joueurs, 1 partie de Lutèce à 4 joueurs, 1 partie de Caylus à 4 joueurs, 1 partie de Saint Petersbourg à 3 joueurs, 1 partie de Pyramidion à 3 joueurs, 1 partie de Between two cities à 5 joueurs et 2 parties de La Havane à 2 joueurs.

J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le mercredi 30 mars, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis. (il s’agit de la séance qui aurait dû avoir lieu le 23 mars et qui a été décalée)

-Le mercredi 06 avril, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

N’hésitez pas à faire tourner les infos si vous êtes joueuses ou joueurs, dans les environs d’Auxonne/Dijon/Genlis, on se fera toujours un plaisir de jouer avec vous, si vous venez nous voir !! Car plus on est de fous et plus on joue ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *