Compte-rendu de la séance n°17 du 21 mai 2015 : Les désastreuses aventures des Orphelins Meeple

Compte-rendu de la séance n°17 du 21 mai 2015 : Les désastreuses aventures des Orphelins Meeple

Jeudi soir, dès 19h00 a eu lieu la dix-septième séance des Avenjoueurs dans la salle Claire Méline au 3 rue Jean Jaurès à Genlis. Au total nous avons été 7 joueurs présents, puisque Rémy, Gilbert, Nico et Gaëtan étaient de retour. Nous avons également eu le plaisir d’accueillir pour la première fois Bertrand et Julien (qui venait depuis Besançon juste pour nous !! (ou alors il était de passage chez Nico, à vous de voir ^^)), qui on l’espère reviendront nous voir.

C’était donc un grand plaisir d’avoir tout ce petit monde pour une nouvelle session de jeux !!

Les jeux que possède l’association étaient bien évidemment présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que nous pouvons mettre à disposition par ici.

J’ai de nouveau préféré ne pas installer trop de jeux sur les tables afin de gagner du temps au niveau du rangement en fin de soirée. J’avais installé Colt Express, l’une des dernières acquisitions de l’asso et Descendance car je savais que Rémy voulait l’essayer (mais finalement il n’aura pas servi).

Les jeux que j'avais apportés ce soir là
Les jeux que j’avais apportés ce soir là
Le village de Descendance est en place
Le village de Descendance est en place
Le Colt Express est en place, il ne demande qu'à se faire dévaliser !!
Le Colt Express est en place, il ne demande qu’à se faire dévaliser !!

Nos habituelles aides de jeux étaient bien évidemment de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, nous avions à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties (photo non contractuelle, vu que j’ai oublié d’en prendre une ^^’).

Et hop, les rafraîchissements et grignotes habituels
Et hop, les rafraîchissements et grignotes habituels

Rémy et Gilbert, nos deux nouveaux habitués sont arrivés les premiers un peu avant 19h00. Ils sont partis manger dans la foulée afin d’attendre que d’autres joueurs éventuels arrivent, mais à leur retour une vingtaine de minutes plus tard j’étais toujours seul au monde (WILSOOOOOOOOON !!!). Néanmoins, ça m’a fait super plaisir que Rémy, à l’instar de Gilbert lors de la dernière fièvre ludique du samedi soir, ait payé la cotisation annuelle et ce dès le début de leur deuxième venue (je pense donc (même si je peux me gourer) que c’est parce que ça leur a plu et qu’ils ont envie de revenir, donc ça c’est chouette ^^).

Rémy avait apporté une de ses dernières acquisitions ludiques à savoir le petit jeu de cartes coopératif Les Poilus dont vous avez probablement dû entendre parler, puisqu’il est illustré par Tignous et que sa sortie coïncidait plus ou moins avec les évènements tragiques du début d’année.

Les Poilus est un jeu coopératif de Juan Rodriguez, Fabien Riffaud et illustré par Tignous. Il se joue de 2 à 5 joueurs, à partir de 10 ans pour des parties d'environ 30 minutes (où beaucoup moins).
Les Poilus est un jeu coopératif de Juan Rodriguez, Fabien Riffaud et illustré par Tignous. Il se joue de 2 à 5 joueurs, à partir de 10 ans pour des parties d’environ 30 minutes (où beaucoup moins).

Dans ce jeu on incarne tous un poilu et on forme une bande d’amis bien décidés à revenir du front tous ensemble. Pour y parvenir, on va devoir coopérer pour réussir à vider une des deux piles de cartes avant l’autre et ainsi faire apparaître la colombe de la paix.

Le problème c’est que la quasi totalité des cartes sont des menaces qui sont mauvaises ou encore pires… De plus dès que 3 cartes avec le même symbole sont posées sur la table, on doit rajouter encore plus de cartes dans la pile qu’on a à vider. La mécanique du jeu est donc plutôt simple, mais la mission est vraiment très dure à accomplir et il sera loin d’être aisé de revenir vivants du front (ce qui est plutôt réaliste pour le coup).

Les poilus partent au front
Les poilus partent au front

Nous nous apprêtions à lancer une partie à 3 joueurs, lorsque nous avons été rejoints par Nico et Julien, si bien que nous avons été 5 camarades à partir au front. Julien était Lazare Boticelli, Gilbert jouait Félix Moreau, Nico incarnait Charles Sarlière, Rémy avait choisi Gustave Bidau et pour ma part Anselme Perrin (je ne garantis pas à 100% l’exactitude des noms, j’ai super mal écrit donc j’arrive pas bien à me relire ^^’).

Nous n’avons pas vraiment fait long feu avant de tous périr au front, puisque nous avons très rapidement obtenu à plusieurs reprises les 3 mêmes cartes. Bien que nous ayons tous eu envie de retenter de survivre à cette foutue guerre, nous avons préféré changer d’univers, afin de jouer tous ensemble, puisque nous avions été rejoints par Bertrand. Le pauvre avait déjà du attendre un petit moment que nous finissions la partie (ça la fout mal pour sa première venue ^^’).

La table en cours de partie
La table en cours de partie

Quoi qu’il en soit, après l’enfer du front nous sommes allés faire un tour dans le désert et le Far West avec Colt Express, l’une des nouvelles acquisitions de l’association (l’article dessus devrait bientôt arriver).

Nous étions 6 desperados parés à en découdre, afin de piller le plus de richesses possibles, dans le train gardé par le shérif. Pour le casting de ce braquage à l’ancienne nous avions « Django » Gilbert, dont les balles sont si puissantes qu’elles font reculer ses cibles, l’intelligence de « Doc » Bertrand lui permettait d’avoir plus d’actions à sa disposition (7 cartes en main au lieu de 6), « Ghost » Julien pouvait agir en toute discrétion et à l’insu des autres (sa première action peut être jouée cachée).

Les desperados sont en place et l'attaque du train se prépare. Le marshall n'a qu'à bien se tenir !!
Les desperados sont en place et l’attaque du train se prépare. Le marshall n’a qu’à bien se tenir !!

« Tuco » Rémy pouvait tirer sur ses adversaires présents sur le toit de son wagon. « Cheyenne » Nico était une redoutable voleuse, capable de dérober les bourses des autres après leur avoir collé une bonne trempe. Quant à votre serviteur, j’étais « Belle » et mon incommensurable charme me permettait de ne pas être frappée ou me faire tirer dessus, dès lors que je n’étais pas seule.

Nous étions fin prêts pour 5 manches endiablées, passées à tenter de détrousser un maximum de voyageurs et nos confrères desperados, ça va de soi. Le tout sans se faire surprendre par le shérif, bien évidemment. Si vous aimez quand un de vos plans se déroule sans accrocs, sachez qu’ici ça n’est quasiment jamais le cas puisque tous les joueurs programment à tour de rôle leurs actions, si bien qu’il y a fort à parier qu’un autre joueur vous aura mis des bâtons dans les roues (volontairement ou non d’ailleurs) d’ici à ce que vous accomplissiez ce que vous aviez prévu. C’est comme ça qu’on se retrouve à frapper, détrousser ou tirer dans le vide parce que notre cible s’est échappée ou qu’on a du fuir face au shérif qui était entré dans notre wagon.

Attaque de train en cours !!
Attaque de train en cours !!

C’est Rémy « Tuco » qui a été le plus habile des desperados, puisqu’il a réussi à voler pour 2250$ de butin, il faut dire qu’il était l’un des deux as de la gâchette (5 balles tirées qui ont fait mouche pendant la partie) et a très souvent réussi à faire les actions qu’il avait prévues. Gilbert « Django » fidèle à son habitude à de nouveau été ex-aequo (cf la fièvre ludique n°2) avec ma « Belle », le fait d’avoir été une as de la gâchette comme Rémy m’a bien aidé (+1000$ sans quoi j’aurai été dernier ^^’) tout comme mon pouvoir, même s’il ne m’a pas empêché de me faire flinguer 2 fois par DjanGilbert lors de la dernière manche (il en a tiré une extrême satisfaction d’ailleurs) et de choper 5 balles au total dans cette seule manche (alors que j’avais été intouché jusque là -_-‘).

Bertrand « Doc » a réussi à voler 1200$ et a souvent joué de malchance, ses actions ayant régulièrement été contrées par d’autres joueurs, faisant capoter ses plans. Nico « Cheyenne » avait 1150$ en poche à la fin de la partie, mais à cause de mon pouvoir, elle était souvent prise pour cible lorsqu’on était ensemble (et ça c’est moche) mais ça ne l’empêche pas d’avoir détroussé quelques bourses à grands coups de poings dans la gueule.

Fin de partie, il est temps de compter les broquilles de chacun
Fin de partie, il est temps de compter les broques de chacun

Julien « Ghost » a été le souffre-douleur de la bande puisqu’il a quand même réussi à se prendre 7 balles dans la peau tout au long de la partie (ce qui mine de rien handicape vachement au niveau des actions possibles) et termine avec 850$ (100 de plus que moi sans mon bonus quand même).

Au cours de la partie nous avions été rejoints par Gaëtan qui nous a regardés terminer. Il a ensuite proposé que nous fassions deux groupes plutôt que de jouer à 7, afin qu’il puisse faire essayer Suburbia, un des jeux qu’il a ramenés et qui se joue à 4 maximum. Rémy, Bertrand et Gilbert sont donc allés le rejoindre pour une longue partie de Suburbia (pas loin de 2h je dirais).

Suburbia est un jeu de Ted Alspach et illustré par lui-même ainsi que Klemens Franz et Ollin Timm. C'est un jeu pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans pour des parties d'environ 90 minutes.
Suburbia est un jeu de Ted Alspach et illustré par lui-même ainsi que Klemens Franz et Ollin Timm. C’est un jeu pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans pour des parties d’environ 90 minutes.

Du coup je vous avoue que je n’ai pas trop suivi comment on joue à ce jeu, je sais juste qu’il s’agit d’un jeu où vous construisez une ville au sein d’une mégalopole. Les joueurs peuvent acheter des tuiles hexagonales représentant différents bâtiments (plus on attend pour les acheter et moins elles coûtent cher je crois) qu’ils placent ensuite sur leur propre plateau. Les tuiles posées interagissent entre elles et avec celles des autres joueurs, si bien qu’il est possible de réaliser des combos dévastateurs en terme de points.

Les villes se construisent tranquillement en cours de partie
Les villes se construisent tranquillement en cours de partie

Chaque joueur possède également un objectif secret (choisi parmi 2 au départ) et des objectifs communs à tous les joueurs, qu’il faudra tenter d’accomplir pour marquer plus de points. Sinon je sais également que le jeu ne paie pas de mine et se contente du strict minimum en matière d’illustration puisque c’est plutôt austère. Mais le mieux pour vous faire une idée de ce que peut donner le jeu, c’est d’aller faire un tour chez le Professeur Patashima de Martin Vidberg qui vous expliquera tout ça très bien et en images (bon par contre son article date d’avant la VF d’Ystari).

J’ai tout de même pris en photo le compteur de scores final, ainsi que leurs plateaux respectifs, même si je n’ai aucune idée des stratégies qu’ils ont pu tenter les uns et les autres. Sans surprises c’est Gaëtan qui a gagné, suivi par Rémy (qui finit toujours plutôt bien classé dans les jeux ^^), Gilbert et Bertrand.

Score final 165 pour Gaëtan, 103 pour Rémy, 83 pour Gilbert et 74 pour Bertrand
Score final 165 pour Gaëtan, 103 pour Rémy, 83 pour Gilbert et 74 pour Bertrand
La ville finale de Gaëtan
La ville finale de Gaëtan
La ville finale de Gilbert
La ville finale de Gilbert
La ville finale de Rémy
La ville finale de Rémy
La ville finale de Bertrand
La ville finale de Bertrand

Avant que la partie de Suburbia se lance, Nico avait eu envie de faire découvrir Compact Curling à Julien. Ils se sont donc affrontés dans une partie complète en 8 manches. Nico n’a laissé aucune chance à son adversaire puisqu’il l’a battu 9 à 1, en sachant que personne n’a marqué de points lors de la 8ème manche, néanmoins je tiens quand même à saluer la performance de Julien qui a quand même réussi à sauver l’honneur en inscrivant un point lors de la pénultième manche (et ça c’est classe !!).

Nico en pleine action
Nico en pleine action
Au tour de Julien
Julien paré à lancer
Oppan curling style !!!
Oppa curling style !!!

Après ce match de curling intense où les pierres de garde n’ont cessé de gêner les adversaires, j’ai proposé aux deux sportifs d’enchaîner avec une partie de Smash Up. Nous avions 20 factions à notre disposition puisqu’en plus du jeu de base je possède les 3 premières extensions (dont la troisième Série B que je m’étais achetée mardi à Jocade), nous devions mélanger 2 factions différentes ensemble afin de créer nos decks de cartes. Nous les avons bien évidemment choisies au hasard (même si Nico avait truandé pour ne pas perdre les zombis de vue, nous forçant à les enlever).

Julien était donc à la tête d’une armée de Pirates du Petit Peuple (farfadets, korrigans…etc.), Nico possédait Les Voyageurs Temporels/Steampunk et pour ma part j’ai eu les Plantes carnivores de l’Université Miskatonic. Toutes les boîtes étaient ainsi représentées, même si la première extension était majoritaire (3 factions sur les 4 de l’extension, il ne manquait que les ours montés).

La seule photo que j'ai pensé à prendre au cours de la partie ^^'
La seule photo que j’ai pensé à prendre au cours de la partie ^^’

Ce qui est cool dans Smash Up c’est que les extensions peuvent se jouer sans le jeu de base (sauf qu’on y joue qu’à 2 du coup, à moins d’acheter deux fois la même extension ou deux extensions différentes) et ainsi vous pouvez privilégier des factions et univers qui vous bottent. Dans les débuts, le temps que tout le monde se familiarise avec le système de jeu, nous tentions chacun de conquérir des bases différentes dans une « relative » paix. Mais bien vite les Pirates du Petit Peuple sont venus chercher des noises à mes Plantes Carnivores de l’Université Miskatonic, puis les Voyageurs du Temps Steampunk de Nico sont également venus se jeter dans la bataille.

Résultat des courses, Julien nous a battu a plate couture avec 17 Points de Victoire, contre 12 pour Nico et moi, signant ainsi mon deuxième ex-aequo de la soirée. Il faut dire que grâce à ses pirates, Julien bénéficiait d’une mobilité à toute épreuve et que son Petit Peuple lui permettait de multiplier les crasses à notre encontre.

En tout cas l’essentiel c’est que le jeu leur a plu et qu’ils aient été contents de le découvrir (ça a également été le cas des autres jeux qu’ils ont essayés au cours de la soirée, si je ne dis pas de bêtises). Comme la partie de Suburbia était toujours en cours à côté à l’issue de notre Smash Up, Nico et Julien sont restés un peu plus longtemps pour éviter que je me retrouve tout seul sans pouvoir jouer (merci à vous deux du coup ^^). Ils ont donc eu envie de tenter Crôa dont la boîte leur avait fait de l’oeil.

Découverte du jeu pour Nico et Julien
Découverte du jeu pour Nico et Julien

Nous avons enchaîné 4 parties au total, Julien avec les grenouilles vertes, Nico avec les bleues et moi avec mes fidèles grebeusses roses. Pour la première partie j’ai commencé par éliminer Julien, puis je n’ai plus eu qu’à attendre que Nico se suicide pour gagner. Forcément Julien voulait se venger et il y est parvenu en se débarrassant de ma reine grenouille d’entrée de jeu. Comme il était lancé sur la route de la destruction, il est venu à bout de Nico dans la foulée, lui permettant d’obtenir une victoire totale (et ça c’est badass !!!).

Mise à mort de la reine verte !!
Mise à mort de la reine verte !! (mise en scène signée Nico car il a le triomphe modeste lol)

Mais les deux dernières parties ont été remportées par Nico (l’ultime gagnant du coup avec 2 victoires à son actif au total), il avait pourtant été très sympa avec Julien lors de la dernière, puisqu’il l’avait acculé dans un coin de la mare, mais l’a laissé s’échapper pour lui laisser une chance. Néanmoins ce n’était que reculer pour mieux sauter, puisque le résultat final a été le même.

La mare a été bien explorée mine de rien
La mare a été bien explorée mine de rien

La partie de Suburbia s’était achevée pendant que nous finissions notre dernière partie de Crôa, tout le monde semblait sur le point de rentrer mais finalement Gaëtan a proposé à Rémy, Gilbert et Bertrand de faire une partie de Blokus. Comme Nico et Julien sont rentrés après notre dernière partie, j’ai donc pris de l’avance sur le rangement puisque je n’avais plus de jeu en cours.

La première partie touche bientôt à sa fin, le plateau commence à être bien rempli
La première partie touche bientôt à sa fin, le plateau commence à être bien rempli

Je n’ai donc pas vraiment suivi le déroulement de la première partie, ils ont lancé une revanche dans la foulée dont j’ai pu voir la fin puisque j’avais fini de ranger tout mon petit bazar et avait tout remis en place (sauf leur table évidemment). Ils ont ensuite lancé la belle, ce qui est plutôt cool puisque ça veut dire qu’ils s’amusaient bien, mais du coup je ne cacherai pas que j’aurais bien aimé qu’on fasse plutôt un jeu à 5 pour terminer (type Dragon Run, Zombie Dice, 6 qui prend, Les Poilus…etc. qui sont sympas et vont tout aussi vite à jouer) même si je n’ai rien dit pour ne pas gâcher l’ambiance. Quoi qu’il en soit et sauf erreur de ma part, c’est Gaëtan qui a remporté les 3 parties de Blokus, ne laissant que peu de chance à ses adversaires.

La seconde partie touche à sa fin
La seconde partie touche à sa fin

C’est donc suite à ces 3 parties finales de Blokus et après de 3heures 30 à 5 heures de jeu (en fonction des heures d’arrivée et de départ des joueurs), que nous avons mis fin à la séance, aux alentours de minuit et demie.

Je tiens donc à adresser un immense merci à tous nos joueurs qui étaient de retour, ainsi qu’à nos deux nouveaux, pour être venus passer quelques heures de divertissement avec nous, ça fait vraiment super plaisir !!! Je tiens également à vous présenter toutes mes excuses pour ce compte-rendu plutôt brouillon où je n’ai pas eu tous les scores, ni des tonnes d’infos à vous donner à chaque fois ^^’

Au total ce soir nous avons joué 12 parties dont 1 partie de Les Poilus à 5 joueurs, 1 partie de Colt Express à 7 joueurs, 1 partie de Suburbia à 4 joueurs, 1 partie de Compact Curling à 2 joueurs, 1 partie de Smash Up à 3 joueurs, 4 parties de Crôa ! à 3 joueurs et 3 parties de Blokus à 4 joueurs.

J’ai pour ma part de nouveau passé une excellente soirée en leur charmante compagnie. J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le jeudi 04 juin, à partir de 19h, à la salle Claire Méline (située au rez-de-chaussée de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Pour celles et ceux qui sont membres d’On va sortir Dijon, vous pouvez vous inscrire à la séance du 21 mai, par là : http://dijon.onvasortir.com/soiree-jeux-a-genlis-779561.html

-Le jeudi 18 juin, à partir de 19h, à la salle Claire Méline (située au rez-de-chaussée de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

-Le samedi 27 juin, à partir de 17h, à la salle Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

L’évènement Facebook dédié à cette 3ème fièvre ludique du samedi soir se trouve là :  https://www.facebook.com/events/426549484172594/

N’hésitez pas à faire tourner l’info si vous êtes joueuses ou joueurs, dans les environs de Dijon/Genlis, on se fera toujours un plaisir de jouer avec vous, si vous venez nous voir !! Car plus on est de fous et plus on joue ^^

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *