Smash Up + Extensions Même pas mort et Cthulhu Fhtagn ! (Paul Peterson)

Smash Up + Extensions Même pas mort et Cthulhu Fhtagn ! (Paul Peterson)

Smash Up est un jeu de shufflebuilding réalisé par Paul Peterson, illustré par Conceptopolis, Bruno Balixa, Dave Alsop et Francisco Rico Torres. Il s’agit d’un jeu dans lequel les joueurs s’affrontent à l’aide de cartes pour contrôler des bases et être le premier à obtenir 15 points de victoire.

Le jeu est édité par AEG (Alderac Entertainment Group) et Iello qui le distribue également en France. Le jeu est disponible en boutiques spécialisées et VPC depuis le 22 juillet 2012 pour environ 27€ (les extensions coûtent environ 15€ chacune et peuvent se jouer sans le jeu de base, mais seulement à 2 joueurs).

Smash Up est jouable de 2 à 4 joueurs à partir de 12 ans et les parties durent en moyenne 45 minutes (tout dépend du nombre de joueurs autour de la table et de leur rapidité de réflexion et d’action).

smash upSmash Up est un jeu de domination qui se joue à l’aide de cartes. Le but est très simple : conquérir des bases afin d’engranger des Points de Victoire (PV). Le premier joueur qui obtient 15 PV remporte la partie, et pour ce faire il vous faudra jouer habilement les cartes de vos 2 factions.

Contenu de la boîte de base :

-1 livret de règles (dispo en ligne ici)
-160 cartes réparties comme suit au sein des 8 factions du jeu :
20 cartes Aliens
20 cartes Dinosaures
20 cartes Ninjas
20 cartes Petit Peuple
20 cartes Pirates
20 cartes Robots
20 cartes Sorciers
20 cartes Zombis
-16 cartes base (2 bases pour chaque faction)
-28 jetons de Points de Victoire, composés de :
8 jetons 5 PV
20 jetons 1 PV

Déroulement du jeu :

Tous les joueurs choisissent deux factions chacun et mélangent les deux paquets de cartes afin de former un deck de 40 cartes qui symbolisera votre armée (par exemple une armée de pirates/zombis ou de Sorciers/Robots…etc.).

Soit vous vous entendez entre joueurs pour prendre les factions qui vous bottent le plus, soit vous les déterminez au hasard en les plaçant face cachée au centre de la table. Lors d’un premier tour de table, tous les joueurs choisissent leur première faction, puis en partant du dernier joueur à avoir choisi, on part dans le sens inverse et tout le monde prend sa seconde faction.

Tout le monde mélange bien ses cartes (pour éviter que toutes les cartes d’une même faction se suivent) et pioche les 5 premières cartes de son paquet afin de constituer sa main de départ.

On mélange également les 16 cartes base afin de former une pioche, posée face cachée, sur la table. On retourne ensuite face visible une carte base par joueur plus une base supplémentaire (donc à 2 joueurs il y a 3 bases au centre de la table, 4 bases à 3 joueurs et 5 bases à 4 joueurs).

Le joueur qui s’est levé le plus tôt ce matin là commence la partie et son tour de jeu.

Tour de jeu :

1) Début de tour :
Si certains effets de cartes se déclenchent en début de tour, résolvez les maintenant.

2) Jouer des cartes :
Durant son tour, chaque joueur peut jouer une carte Créature et/ou 1 carte Action. On ne peut pas jouer plusieurs cartes créatures ou actions, en revanche on joue nos cartes dans l’ordre qu’on le souhaite (d’abord une créature puis une action ou inversement ou alors juste une carte créature…etc.). On peut aussi très bien ne rien jouer, auquel cas on passe directement à la phase de pioche.

3) Conquête de bases :
Une fois toutes nos cartes jouées, on vérifie si une ou plusieurs bases peuvent être conquises, si c’est le cas on procède au décompte pour savoir comment répartir les PV.

Si plusieurs bases peuvent être conquises à la fois, c’est le joueur actif qui décide dans quel ordre on les résout.

Une fois que c’est fini, on vérifie si personne n’a atteint 15 PV, si c’est le cas la partie prend fin et sinon on continue.

4) Phase de pioche :
Après tout ça, le joueur actif pioche 2 cartes qu’il place dans sa main. Cette dernière ne peut pas excéder 10 cartes. Si c’est le cas, il faut se défausser d’autant de cartes que nécessaires pour atteindre 10 cartes (par exemple si vous avez 12 cartes en main, défaussez-en 2).

5) Fin de tour :
Votre tour prend fin : si des effets s’activent en fin de tour d’un joueur, on les résout maintenant. Puis c’est au tour du joueur suivant, situé à la gauche de celui qui vient de jouer.

Les joueurs vont donc à tour de rôle poser des cartes créatures et actions afin de tenter de prendre le contrôle des différentes bases et ainsi empocher un max de points de victoire. Bien évidemment de nombreuses cartes seront utiles pour pourrir la vie de vos adversaires et ainsi asseoir votre domination totale sur les autres !!

L’avis de Captain Johan sur le jeu de base :

La formule « un jeu de baston qui claque » est vraiment supra bien trouvée et annonce d’entrée de jeu la couleur. En effet, ici oubliez le coopératif et sortez votre esprit de compet’, on n’est plus au pays des Bisounours et l’heure est aux règlements de comptes.

Smash Up permet de se poutrer la gueule dans la joie et la bonne humeur à l’aide de cartes très bien réalisées et aux illustrations très sympathiques. Une fois qu’on a pris le coup de main et qu’on s’est habitué aux différents effets que peuvent occasionner les cartes, ça va tout seul.

Dès lors il n’y a plus qu’à affiner sa stratégie afin d’être présent en force sur les bases les plus intéressantes et contrecarrer les plans de ses adversaires. Une des forces de Smash Up est d’être assez facilement pris en main et de proposer rapidement une bonne dose de fun (et de baston à grand renforts de coups fourrés) puisque les règles sont vite assimilées. Ce qui est le plus « complexe » à appréhender, ce sont les différents effets des cartes (mais là aussi ça vient assez vite après une ou deux parties).

Ce qui est super avec cette gamme de jeux, c’est que pour une fois les extensions sont également des « standalone ». Vous pouvez donc commencer à jouer avec simplement une extension (donc jouable uniquement à 2 joueurs, sauf si vous achetez plusieurs extensions), ce qui permet de se faire plaisir à moindre frais, et ça c’est vachement appréciable.

C’est vraiment un gros plus du jeu, puisqu’il ne nécessite pas d’acheter un jeu plus ses x boîtes d’extension (je dis ça mais au final je suis faible et j’achète toujours tout, mais bon ^^’), ça fait un peu moins joueur vache à lait je trouve.

Ce qui est également génial, ce sont les factions choisies qui sont très emblématiques et devraient parler à tout le monde.

La boîte de base peut sembler vide, mais en fait elle a été pensée pour pouvoir accueillir toutes les extensions du jeu en une seule, ce qui est plutôt une bonne chose je trouve (avoir 10 boîtes de jeu à se trimbaler c’est jamais supra pratique). Il y a même presque assez de place pour sleever ses cartes afin de les protéger et ça aussi c’est chouette (pour les maniaques comme moi).

smash up même pas mort

Contenu de la boîte d’extension Même pas mort :

-1 livret de règles
-80 cartes réparties comme suit au sein des 4 factions de l’extension :
20 cartes Steampunk
20 cartes Ours montés
20 cartes Plantes
20 cartes Fantômes
-16 cartes base (2 bases pour chaque faction)
-1 planche de pions de victoire

Déroulement du jeu :

Le jeu se déroule exactement de la même façon que pour la version de base, cette extension ajoute seulement 4 nouvelles factions et 16 nouvelles bases. Tout ça permet de diversifier les parties et ses stratégies, l’extension ajoute également un nouvel effet sur certaines cartes : le talent.

Lorsqu’on pose une carte disposant de cet effet, on pourra jouer le talent de ses cartes (en plus des poses de cartes habituelles) une fois à tous les tours. C’est donc un avantage fort sympathique qui permet de s’offrir un petit coup de pouce régulier (ou embêter ses ennemis).

L’avis de Captain Johan sur l’extension Même pas mort :

Pour ma part j’apprécie beaucoup cette extension/standalone qui permet d’enrichir le gameplay du jeu avec de nouveaux combos efficaces à inventer. Les 4 nouvelles factions sont également très sympathiques et offrent des nouvelles façons de jouer propres à chacune d’entre elles.

Je le redis mais ce que je trouve vraiment super c’est que cette extension peut se jouer sans le jeu de base et permet de faire des parties à 2 joueurs. Cela permet donc d’avoir un bon avant-goût du jeu sans se ruiner et réserver l’achat de la boîte de base pour plus tard (ou pas).

J’aime également beaucoup le fait que les jeux peuvent être combinés et cumulés. Vous pouvez par exemple vous acheter deux extensions Même pas mort et les mélanger (vous permettant ainsi de jouer à 4 au lieu de 2). La seule restriction étant que vous ne pouvez pas vous retrouver avec un deck comprenant deux fois la même faction.

Mais si par exemple, des potes à vous ont le jeu également, vous pouvez très bien faire en sorte que deux joueurs possèdent les mêmes armées (par exemple joueur A et joueur B possèdent tous les deux une armée composée des 2 factions plantes carnivores et steampunk).

smash up chtulhu
Contenu de la boîte d’extension Cthulu Ftaghn ! :

-1 livret de règles
-80 cartes réparties comme suit au sein des 4 factions de l’extension :
20 cartes Serviteurs de Cthulu
20 cartes Grands Anciens
20 cartes Innsmouth
20 cartes Université Miskatonic
-8 cartes base (2 bases pour chaque faction)
-30 cartes démence
-1 planche de pions de victoire aux couleurs de Cthulhu (20 points représentés par 4 jetons 5PV et 10 points en 10 jetons 1PV)

Déroulement du jeu :

Le jeu se déroule exactement de la même façon que pour la version de base, cette extension ajoute seulement 4 nouvelles factions et 8 nouvelles bases. On retrouve à nouveau les talents qui avaient été introduits dans la première extension. La nouveauté de Cthulhu Fhtagn ! est la présence de cartes Démence.

Au début du jeu, on regroupe les 30 cartes démence de manière à ce qu’elles forment une pioche (face cachée) accessible à tous les joueurs.
On ne pioche ces fameuses cartes Démence, que lorsqu’on est invité à le faire par le texte d’une carte de l’extension.

Dès lors qu’on a pioché une de ces cartes, elle est considérée comme une carte action où qu’elle se trouve (dans votre main, mise en jeu ou dans un cimetière) et peut donc être ciblée par toute carte ou effet qui vise une carte action.

Ces cartes Démence vont donc vous offrir de nouvelles possibilités selon les factions que vous incarnez. Mais bien que plutôt puissantes, elles peuvent également vous handicaper en fin de partie. Une grande folie implique de grandes responsabilités, si bien qu’à la fin, pour chaque duo de cartes Démence que vous avez en main, vous perdrez 1PV.

Par exemple vous possédiez 15PV, ce qui met fin à la partie. Mais s’il vous reste 5 cartes Démence en main, vous allez perdre 2PV, vous amenant à 13PV. Si bien que vous pouvez perdre la partie si vous n’y prenez pas garde puisque dans notre exemple, si un autre joueur avait 14PV, il vous ravira la victoire à cause de votre démence.

L’avis de Captain Johan sur l’extension Cthulu Fhtagn ! :

Pour ma part (et comme j’aime énormément l’univers Lovecraftien) j’apprécie beaucoup cette extension/standalone qui rajoute un nouveau gameplay grâce aux cartes Démence et permet de créer de nouveaux combos redoutables.

Les 4 nouvelles factions tirées de l’univers Lovecraftien sont super cool et les illustrations des cartes collent vachement bien au thème.

Il vous est également possible si vous êtes fan de Cthulhu d’y jouer à 4 si vous achetez deux fois l’extension (ou qu’un ami à vous la possède également), la seule restriction est qu’il est impossible d’avoir deux fois la même faction au sein de son deck (vous ne pouvez donc pas mélanger Innsmouth et Innsmouth, par contre vous pouvez être deux joueurs à jouer le même combo tels que Innsmouth et l’Université Miskatonic).

J’aime beaucoup le principe des cartes Démence qu’il faut bien gérer au cours de la partie, puisque chaque doublette restante fait perdre 1PV, ça permet donc de rajouter un challenge supplémentaire pendant le jeu.

Je trouve également que ça colle bien avec l’univers de Lovecraft où certains de ses personnages finissent complètement fous à force de voir des horreurs, cette atmosphère là est donc bien retranscrite et il faudra que vous preniez garde à ne pas devenir dément vous non plus.

Sinon les illustrations du jeu sont toujours aussi sympas et plongent bien dans l’ambiance lovecraftienne de cette extension, tout en gardant la patte Smash Up. Que du bon quoi !!

Si vous êtes fans de Lovecraft, de tentacules, monstres aquatiques et autres joyeusetés du genre, cette extension est clairement faite pour vous !! Si vous appréciez Smash Up, je pense que c’est une extension très sympa à avoir et qui va vous permettre de varier encore un peu plus vos futures parties.

Avis général :

Je pense que vous l’avez compris, je suis vraiment fan de l’univers de Smash Up qui est bourré de références et propose des factions vraiment cool.

En bref, j’aime beaucoup Smash Up qui est un jeu de baston à base de cartes très joliment illustrées, les factions sont très variées et possèdent toutes des spécificités propres, ce qui rend les parties intéressantes et différentes.

Bien évidemment il y a quand même une part de chance au niveau des pioches de carte, mais une bonne stratégie peut y remédier. Les parties sont fun et on se met joyeusement sur la gueule, c’est que du bon quoi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *