Star Realms (Kastle/Dougherty)

Star Realms (Kastle/Dougherty)

Star Realms est un jeu de deckbuilding pour 2 joueurs  où l’on s’affronte dans une bataille spatiale. Le jeu est réalisé par Darwin Kastle et Rob Dougherty.

Ce jeu est édité et distribué par Iello en France. Star Realms est disponible en boutiques spécialisées et VPC depuis février 2016  pour environ 15€. Notamment chez mes fournisseurs ludiques habituels : Jocade et Fungames.

Star Realms se joue à 2 joueurs (chaque boîte permet de jouer à 2 et il est possible de jouer jusqu’à 6 joueurs à la fois, ce qui nécessite 3 boîtes), à partir de 10 ans et les parties durent environ 20 minutes.

La boîte du jeu
La boîte du jeu

Star Realms est un jeu de deckbuilding qui se déroule dans l’espace et où les cartes sont communes aux joueurs. Il vous faudra donc faire les bons choix pour parvenir à réduire les points d’Influence de votre adversaire à zéro (on part de 50), acheter les bons vaisseaux et les bonnes bases, afin de ne laisser aucune chance à votre opposant.

Contenu de la boîte :
-1 dépliant de règles pour 2 joueurs
-1 dépliant de règles multijoueurs (de 3 à 6)
-138 carte réparties ainsi :
80 cartes commerce réparties ainsi :
5 bases et 15 vaisseaux de la faction Blob (vert)
7 bases et 13 vaisseaux de la faction de la Fédération du Commerce (bleu)
7 bases et 13 vaisseaux de la faction de l’Empire Galactique (jaune)
6 bases et 14 vaisseaux de la faction Techno-Culte (rouge)
16 cartes éclaireur
10 cartes prospecteur
4 cartes viper
12 cartes influence de valeur 1 (recto)/5 (verso)
6 cartes influence de valeur 10 (recto)/20 (verso)

L'ensemble du matos de la boîte
L’ensemble du matos de la boîte

Mise en place du jeu à 2 joueurs :
Chaque joueur démarre la partie avec un deck composé de 10 cartes : 8 cartes éclaireur et 2 cartes viper. Les joueurs possèdent également des cartes représentant leur influence, qui est au départ de 50 points répartis ainsi : une carte 20, 2 cartes 10, une carte 5 et 5 cartes 1. Lors de la partie vous pouvez soit utiliser les cartes pour compter votre influence ou vous servir d’un crayon et de papier.

Placez ensuite les 10 cartes prospecteur face visible au centre de la table, de façon à former une pile. Mélangez ensuite les cartes Commerce (toutes les cartes restantes, lesquelles représentent des vaisseaux ou des bases spatiales), placez en 5 face visible à côté des Prospecteurs et formez un tas face cachée avec les autres cartes juste à côté. Il faut laisser un espace libre à côté du tas de Commerce afin de pouvoir y placer la casse, c’est à dire les cartes qui seront retirées de la partie

Chaque joueur mélange ensuite les 10 cartes de son deck et les place face cachée à côté de lui, en prenant soin de laisser un espace à côté de la pile, afin de pouvoir y placer ses cartes défaussées.

Le schéma de mise en place du début de la partie
Le schéma de mise en place du début de la partie

Pour finir, déterminez aléatoirement (ou en vous mettant d’accord) le premier joueur, ce dernier pioche alors les 3 premières cartes de son deck tandis que le deuxième joueur en pioche cinq.

Déroulement du jeu :
Les joueurs jouent à tour de rôle et effectuent les 3 phases de leur tour de jeu avant de laisser la main à leur adversaire. Les phases sont les suivantes : Phase principale, Phase de défausse, Phase de pioche.

Phase principale :
Lors de votre phase principale, vous pouvez effectuer dans l’ordre que vous le souhaitez, autant d’actions que vous le voulez et le pouvez parmi les suivantes :
-jouer des cartes de votre main
-utiliser les actions primaires des bases qui sont en jeu
-utiliser les actions retirer des vaisseaux et/ou des bases en jeu
-utiliser le commerce pour acquérir de nouvelles cartes présentes dans la ligne d’achat
-utiliser le combat pour attaquer un adversaire et/ou ses bases.

Les cartes influence à gauche les verso et à droite les recto (1/5 et 10/20)
Les cartes influence à gauche les verso et à droite les recto (1/5 et 10/20)

Jouer des cartes : Il existe deux types de cartes présentes dans votre deck, les bases et les vaisseaux. Pour les jouer, il suffit de placer les cartes face visible devant vous, ça ne vous coûte rien.

Les vaisseaux :
Si vous jouez un vaisseau, son action primaire est automatiquement déclenchée au moment où la carte est posée.

Si la carte vaisseau possède une action allié (c’est-à-dire le symbole de la faction dans la zone du bas de la carte) vous êtes libre de l’utiliser pendant la phase principale, si vous avez au moins deux cartes de cette faction en jeu devant vous.

Les différents vaisseaux du Techno-Culte (faction rouge)
Les différents vaisseaux du Techno-Culte (faction rouge)

Si elle possède une action retirer (c’est-à-dire le symbole de la poubelle dans le bas de la carte) vous pouvez également l’utiliser à tout moment de votre phase principale. Par contre la carte est alors placée dans la casse (la zone à côté de la pile commerce) et ne servira plus de toute la partie.

ATTENTION : si vous retirez une carte prospecteur, elle n’est pas mise à la casse, mais face visible au-dessus de la pioche prospecteur.

Les cartes prospecteur et leur verso
Les cartes prospecteur et leur verso

Les bases :
Jouer une base est similaire au fait de jouer un vaisseau, cela ne coûte rien et il suffit de placer la base que l’on joue devant soi. La grosse différence avec les vaisseaux, c’est que les bases ne sont pas défaussées à la fin du tour, elles restent en place jusqu’à ce qu’elles soient détruites ou que vous décidiez de les retirer de la partie (si elles possèdent l’icône le permettant).

L'ensemble des cartes base (y compris les avant-poste)
L’ensemble des cartes base (y compris les avant-poste)

L’autre différence, c’est que l’action primaire de la base n’est pas forcément déclenchée au moment où vous la placez (ce qui est le cas pour les vaisseaux), vous êtes libre de l’utiliser quand vous le souhaitez durant votre phase principale.

Les bases possèdent en bas à droite une valeur de défense qui représente le score de combat que votre adversaire doit atteindre durant un même tour, pour pouvoir détruire votre base. Lorsqu’elle est détruite, elle part dans la défausse de son propriétaire.

Les différentes bases normales
Les différentes bases normales

Avant-poste :
Certaines bases, en plus de leur valeur de défense, portent la mention avant-poste qui les rend un peu particulières. En effet, lorsque vous avez un avant-poste en jeu, votre adversaire ne peut pas vous cibler, ni vos autres bases, tant que la base avant-poste n’a pas été détruit.

Les différentes cartes avant-poste
Les différentes cartes avant-poste

Utiliser les actions :
Les actions principales :
Chaque action principale de vos cartes en jeu ne peut être utilisée qu’une fois par tour (celle des vaisseaux s’utilise automatiquement lors de sa mise en jeu).

Si l’action donne une valeur de combat (symbole de cible rouge avec une valeur) ou de commerce (symbole pièce d’or avec une valeur), cette ressource s’ajoute à votre réserve que vous pouvez utiliser à tout moment de votre phase principale pour acheter des cartes ou attaquer votre adversaire et/ou ses bases.

Les différents vaisseaux Blob (faction verte)
Les différents vaisseaux Blob (faction verte)

Si une action vous fait gagner des points d’influence (symbole de blason vert avec une valeur), ajoutez immédiatement cette valeur à votre score d’influence.

Si une action vous propose de choisir entre deux effets, vous devez spécifier l’effet que vous voulez utiliser pour ce tour. Bien évidemment l’autre effet ne se produit pas, donc par exemple, si vous avez le choix entre 3 points de combat ou 5 points d’influence, vous ne gagnez que l’un des deux.

Les actions allié :
Elles sont représentées par le symbole de la faction dans le bas de la carte, un symbole vert pour la faction Blob, un symbole bleu pour la Fédération du Commerce, un symbole jaune pour l’Empire Galactique et un symbole rouge pour le Techno-Culte.

Les différents vaisseaux de la Fédération du Commerce (faction bleue)
Les différents vaisseaux de la Fédération du Commerce (faction bleue)

Ce type d’action est jouable dès lors que vous avez un autre vaisseau ou une autre base de la même faction en jeu. Vous êtes alors libre de jouer les actions allié des cartes de la même faction quand vous le souhaitez et dans l’ordre que vous voulez durant votre phase principale.

Les actions retirer :
Si une des cartes que vous avez en jeu possède le symbole retirer (une poubelle) dans sa zone de texte au bas de la carte, vous pouvez alors à tout moment de votre phase principale la retirer afin de déclencher son effet.

Pour cela, placez la carte retirée à la casse, elle ne servira plus pendant le reste de la partie. Seules les cartes prospecteurs ne vont pas à la casse lorsqu’elles sont retirées, à la place on les remet face visible sur la pile prospecteur.

Retirer des cartes :
Certaines cartes peuvent vous permettre de retirer d’autres cartes de votre main, de votre défausse ou de la ligne d’achat. Ces cartes retirées sont placées sur la casse (sauf les prospecteurs évidemment), en revanche leur effet « retirer » (symbole poubelle) s’il est présent, ne s’applique pas.

Si vous retirez une carte de la ligne d’achat, comme cette dernière doit toujours être constituée de 5 cartes, remplacez-la immédiatement par la première carte de la pile commerce.

Les différents vaisseaux de l'Empire Galactique (faction jaune)
Les différents vaisseaux de l’Empire Galactique (faction jaune)

Acquérir des cartes :
Les actions de certaines de vos cartes vous feront gagner des points de commerce (symbole de pièce jaune avec une valeur), ces derniers vous servent à acquérir des cartes présentes sur la ligne d’achat (les 5 cartes au centre de la table) ou dans la pile Prospecteur.

Vous êtes donc libre d’acheter une ou plusieurs cartes au cours de votre phase principale, tant que vous avez suffisamment de points de commerce en réserve pour payer le coût des cartes (la valeur située en haut à droite).

Lorsque vous achetez une carte, placez-la face visible dans votre défausse (à droite de votre deck), vous ne pouvez donc pas bénéficier de ses actions puisqu’elle n’entre pas encore en jeu.

Si l’action d’une carte vous dit de faire l’acquisition d’une carte, vous prenez cette carte gratuitement sans en payer le coût, elle se retrouve donc directement dans votre défausse.

N’oubliez pas de toujours remplacer immédiatement la carte que vous venez d’acheter par une nouvelle carte, car il doit toujours y en avoir 5 dans la ligne d’achat.

Les règles du jeu à 2 joueurs (dépliant recto/verso)
Les règles du jeu à 2 joueurs (dépliant recto/verso)

Attaquer :
Les actions de certaines cartes vous permettent d’accumuler des points de combat (symbole de cible rouge avec une valeur) que vous pouvez utiliser à tout moment de votre phase principale afin d’attaquer votre adversaire et/ou ses bases.

Pour attaquer une base, déduisez de vos points de combat la valeur de défense de la base que vous ciblez. Si vous égalez sa valeur de défense alors la base est détruite et part dans la défausse de votre adversaire.

Si une action vous dit de détruire la base ciblée, cette dernière est détruite sans que vous deviez utiliser vos points de combat disponibles pour ce tour.

Si vous souhaitez attaquer votre adversaire, déduisez de son influence autant de points que la valeur de combat que vous utilisez pour l’attaquer.

Attention, si votre adversaire possède un (ou plusieurs) avant-poste en jeu, vous devez d’abord détruire cette carte avant-poste avant de pouvoir soit l’attaquer directement ou attaquer ses autres bases.

Phase de défausse :
Les autres joueurs sont libres de consulter votre défausse à tout moment de la partie.

Pendant votre phase de défausse vous perdez toutes les ressources commerces et combat non utilisées pendant votre phase principale. Placez également tous vos vaisseaux qui étaient en jeu dans votre défausse (donc face visible à côté de votre deck), ainsi que toutes les cartes que vous aviez encore en main.

A l’issue de votre phase de défausse, vous n’avez donc plus que vos bases qui sont jouées devant vous et il ne vous reste plus aucune carte en main.

Les règles du jeu multijoueurs de 3 à 6 (dépliant recto/verso)
Les règles du jeu multijoueurs de 3 à 6 (dépliant recto/verso)

Phase de pioche :
Pendant votre phase de pioche vous prenez les 5 premières cartes de votre deck. Si votre deck ne contient plus assez de cartes, prenez les cartes restantes, puis mélangez votre défausse, placez la face cachée afin qu’elle constitue votre deck et piochez les cartes manquantes pour en avoir 5 en main.

Votre tour prend alors fin et c’est à votre adversaire de jouer en commençant par sa phase principale et ainsi de suite.

Fin de la partie :
Les joueurs jouent dont à tour de rôle, en effectuant les 3 phases de leur tour de jeu, jusqu’à ce que l’un des joueurs parvienne à réduire l’influence de son adversaire à 0 en l’attaquant. La partie s’achève immédiatement et le joueur qui a battu l’autre est déclaré vainqueur.

L’avis de Captain Johan sur Star Realms :
Bon, avant toute chose, je tiens à préciser que comme je ne possède à l’heure actuelle qu’une seule boîte du jeu, je n’ai pas encore pu tester les différents modes multijoueurs proposés, raison pour laquelle je n’en ai pas parlé dans la partie précédente de cet article. Néanmoins, une fois que ça sera fait (pas forcément dans l’immédiat, je ne vous le cache pas), je mettrai à jour cet article afin de vous présenter tout ça.

Maintenant que ça c’est dit, autant ne pas y aller par quatre chemins et dire les choses franchement comme je les pense : si vous aimez le deckbuilding, alors foncez vous procurer Star Realms !! Eh ouais, honnêtement ce jeu c’est vraiment de la balle car il possède tout ce qu’il y a de bon dans les jeux du genre sans en avoir forcément trop les inconvénients.

Je m’explique, déjà avec Star Realms on a un peu moins l’impression d’être pris pour des vaches à lait qu’avec certains autres jeux où pour avoir un deck qui tient la route, il faut claquer des mille et des cents, traquer la ou les cartes rares (et donc super chères)…etc.

Ici, pour un coût modique (15€ en gros pour plus de 200 cartes, ça va encore) vous avez de quoi jouer à 2 joueurs et vous serez sur un pied d’égalité quasiment tout au long de la partie, puisque chacun d’entre vous possède le même deck de départ.

Bien évidemment, par la suite vous allez avoir des divergences de deck puisque vous ne pourrez pas forcément acheter les mêmes cartes en cours de partie, dans la mesure où elles dépendent de celles qui sont présentes sur la ligne d’achat et que certaines sont plus rares (donc moins d’exemplaires au total) que d’autres.

Les cartes sont plutôt équilibrées et offrent toutes divers types d’avantages, si bien que même si certaines cartes puissantes nous passent sous le nez, on ne perd pas obligatoirement la partie pour autant, notamment grâce à la sympathique action de « retirer » qui va permettre de déclencher des effets sympas ou de faire un peu le ménage dans son deck, afin d’avoir plus souvent en main ses meilleur(e)s vaisseaux et bases.

Le principe des pouvoirs allié est également très bon, puisqu’il va permettre de comboter un maximum lorsqu’on se « spécialise » dans une faction et donc de multiplier ses points de combat et/ou l’argent récolté.

Chaque faction possède d’ailleurs ses propres spécificités, le techno culte est pratique pour écrémer son deck en retirant le surplus, la Fédération du Commerce comme son nom l’indique va nous faire gagner des brouzoufs et de l’influence, tandis que les Blob et l’Empire Galactique vont être très utiles pour rouiller l’adversaire.

A vous donc d’optimiser votre deck en fonction de votre main, des cartes jouées et achetées par votre adversaire et surtout de celles qui se présentent. Bien évidemment, il y a quand même du hasard puisqu’il pourra arriver que des cartes qu’on vient d’acheter soient remplacées par des cartes meilleures (que notre adversaire se fera un plaisir de nous souffler) mais bon ça fait partie du jeu et c’est présent dans tous ceux où l’on doit piocher des cartes.

Star Realms est également un jeu très nerveux et rapide, puisque les parties sont assez vite négociées (15-30 minutes) en dépit des 50 points d’influence (ça peut paraître beaucoup, mais en fait ça file super vite ^^’) et qu’on peut donc facilement remettre le couvert afin de prendre sa revanche et/ou d’humilier à nouveau son adversaire lol.

A mes yeux c’est donc également un gros point positif (mais ça en rebutera peut être d’autres) par rapport à d’autres jeux de deckbuilding, ça va vite et c’est résolument offensif, on n’est pas là pour mettre en place une stratégie sur le long terme à base de contresorts, de blocage de jeu en attendant ses grosses bestioles…etc. ce qui peut déboucher sur des parties qui durent des heures et des heures.

Il faut être opportuniste, bien gérer son deck et attaquer autant que possible son ennemi, sous peine de se faire détruire. C’est aussi simple que ça, mais ça n’empêche pas qu’il faut quand même réfléchir un minimum afin d’optimiser au maximum ses cartes.

Autre chose qui est super cool avec Star Realms c’est que le jeu s’explique vachement facilement et qu’on peut donc très rapidement se livrer bataille. Au pire il suffit juste d’expliquer les textes des cartes et leurs effets au fur et à mesure qu’elles sortent, donc rien d’inhumain.

D’ailleurs contrairement à d’autres deckbuilding on ne se retrouve pas avec plein d’exceptions aux règles sur les cartes qui font qu’il peut y avoir des litiges et que selon les joueurs les cartes sont jouées différemment. Là tout est plutôt simple et se retient donc facilement dès la première partie et ça c’est chouettax !!

Pour ma part je trouve les illustrations des différentes cartes très sympas avec leur côté assez « réaliste » et ça aide bien à se plonger dans l’ambiance des combats galactiques, même si il est vrai que les vaisseaux (les bases aussi d’ailleurs) ne restent jamais trop longtemps en jeu et ne font donc pas vraiment long feu. Bon après comme que les cartes de notre deck tournent beaucoup et plutôt rapidement, on les retrouve assez rapidos ^^

Autre point positif , mais là encore c’est toujours à mes yeux, car je sais que pour d’autres ça peut être un répulsif complet, c’est le fait que c’est un jeu de science-fiction avec des affrontements galactiques à coups de vaisseaux spatiaux et de bases dans l’espace. Mais honnêtement, si le côté sf, c’est le seul truc qui vous rebute dans Star Realms, essayez de passer outre car le jeu est vraiment très bon et que ça pourrait être n’importe quelle autre ambiance que ça ne changerait pas grand-chose.

Ce que je regrette un peu par contre, c’est le fait qu’on ne puisse pas ranger toutes les cartes du jeu, une fois sleevées dans la boîte de base et ça c’est bien dommage car au vu de toutes les manipulations de cartes qu’on fait, si on veut les préserver un tant soit peu, le sleevage est limite un passage obligé.

J’ai trouvé ça très sympa qu’on ait de base avec le jeu, des règles multijoueurs qui sont assez variées et pas une simple adaptation à plusieurs du concept du jeu de base. Donc selon vos préférences, vous aurez de quoi vous faire plaisir en jouant en mode seul contre tous, avec une « victime » attitrée…etc.

Par contre je ne me prononce pas plus que ça dessus, puisque je n’ai pas encore eu l’occasion de les tester, néanmoins après lecture ça semble tenir la route et proposer des expériences de jeu différentes.

Comme tous les joueurs ont le même jeu de base, du coup je trouve que c’est le genre de jeux qui est idéal en mode tournoi et j’espère donc qu’on les verra fleurir en France et que le succès sera au rendez-vous, afin que les quelques extensions du jeu parues en VO, soient adaptées en VF tôt ou tard.

En bref, à mes yeux Star Realms est THE deckbuilding à posséder si on aime bien le genre, car il est super simple à prendre en main, à expliquer et à jouer. Que les parties sont rapides, avec une maxi rejouabilité, elles ont un délicieux goût de reviens-y et peuvent donc énormément s’enchaîner au cours d’une session de jeu.

Il a également le bon goût de ne pas être trop cher puisque pour une quinzaine d’euros vous avez tout ce qu’il faut pour joueur et être à égalité avec votre opposant, sans devoir passer par la case achat de tonnes de boosters et compagnie.

En bref bis, la thématique du jeu est axée sur la SF et les combats de vaisseaux spatiaux, ce que moi personnellement j’adore et qui donc forcément ne pouvait que me plaire, même si honnêtement ça pourrait être n’importe quoi d’autre que ça marcherait tout autant.

Le jeu est dispo à l’achat chez mes fournisseurs ludiques habituels : Jocade et Fungames.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *