Room 25 + saison 2 (Rouzé/Balage/Durand-Kriegel)

Room 25 + saison 2 (Rouzé/Balage/Durand-Kriegel)

Room 25 est un jeu créé par François Rouzé et illustré par Daniel Balage et Camille Durand-Kriegel, il est édité par Matagot et est dipsonible en boutique spécialisées et en VPC depuis le 25 janvier 2013 pour 25€ environ.

miniroom 25Dans ce jeu vous incarnez un ou plusieurs personnages parmi les 6 disponibles : le beau gosse, la bimbo, le colosse, le geek, la petite fille et le savant. Tous les 6 participent au jeu télévisé futuriste Room 25 et sont emprisonnés dans un complexe carcéral comprenant 25 salles, leur but étant de parvenir à s’échapper en trouvant la fameuse 25eme salle.

Mais des pièges mortels sont disséminés un peu partout, rendant la progression dans le bâtiment très périlleuse. Difficile également de se fier aux autres prisonniers, peut être que certains d’entre eux sont en fait des gardiens chargés de vous éliminer…

Room 25 propose 5 modes de jeux différents qui varient selon le nombre de joueurs autour de la table et des sensations de jeu que vous recherchez. Les modes de jeux sont les suivants : Suspicion (4 à 6 joueurs), Coopération (2 à 6 joueurs), Par équipe (4 ou 6 joueurs), Compétition (2 à 3 joueurs) et Solo (forcément 1 joueur).

Contenu de le boîte :
-1 livret de règles
-32 tuiles de salles
-1 compteur réversible
-6 tuiles Rôle
-6 jetons Contrôle
-6 figurines
-24 jetons Action
-6 balises mémorielles
-6 marqueurs de tour
-6 fiches Personnage
DSC02254Déroulement du jeu :
Tout d’abord il faut créer le plateau de jeu en sélectionnant 25 tuiles (réparties en un carré de 5 tuiles de côté) parmi les 32 disponibles, sachant qu’il doit au moins y avoir la tuile de départ et celle de la sortie.

Une fois ceci fait, on détermine qui commence (la personne qui n’a pas regardé d’émission de téléréalité depuis le plus longtemps) puis on continue dans le sens des aiguilles d’une montre. Chaque joueur à le droit de regarder une des tuiles adjacentes (pas en diagonale) à celle de départ avant de commencer à joueur.

Pour chaque tour, les joueurs ont le droit de faire une ou deux actions parmi les 4 disponibles, mais les deux actions doivent être différentes (il n’est pas possible par exemple de se déplacer deux fois). Les actions sont les suivantes :
DSC02251-Contrôler : cette action permet de faire bouger la structure du jeu, il n’est cependant pas possible de déplacer une ligne dans laquelle se trouve la case centrale (cette dernière étant inamovible, elle doit toujours rester au centre du plateau). Pour pouvoir déplacer une ligne, il faut se trouver dans une salle qui fait partie de la ligne en question et au cours d’un tour de jeu, il faut toujours pousser une même ligne dans le même sens.

-Se déplacer : cette action permet de se rendre dans une salle adjacente à celle où l’on se trouve (impossible de se déplacer en diagonale). Si la salle où nous nous rendons est face cachée, on la retourne face visible et on en applique les effets directement.

-Observer : cette action permet de regarder ce qui se cache sous une des tuiles placée face cachée, adjacente à la salle où nous sommes (on ne peut pas observer une salle qui se trouve en diagonale), on ne révèle pas ce qui s’y cache aux autres joueurs et une fois qu’on l’a vue on la replace face cachée.

-Pousser : cette action permet de pousser un autre joueur qui est dans la même salle que nous dans une salle adjacente (impossible de pousser dans une salle qui se trouve en diagonale).
DSC02252Avant de débuter un tour de jeu, tous les joueurs placent donc face cachée l’action ou les deux actions qu’ils ont prévu de joueur à ce tour. Puis les joueurs jouent à tour de rôle leur première action et ensuite leur seconde action (si un joueur n’effectue qu’une seule action au cours de son tour, il peut la jouer en première ou en deuxième action selon ce qui l’arrange le plus).

Lorsque tous les joueurs ont effectué leur(s) action(s) le tour est fini. Le personnage qui jouait en premier est déplacé sur la frise temporelle et se retrouve en dernière position, ce qui fait qu’il y a un tour de moins pour parvenir jusqu’à la sortie du jeu (au total il y a 10 ou 8 tours de jeu selon le style de jeu choisi).

Le jeu se poursuit ainsi jusqu’à ce que les prisonniers parviennent à s’échapper, que les tours de jeu soient écoulés (donc game over) ou que le(s) gardien(s) ai(en)t réussi à tuer deux prisonniers.
DSC02248L’avis de Captain Johan :
Ce jeu est vraiment très sympa et devrait ravir tous les amateurs de jeu d’ambiance un peu SF/futuristique ou tout simplement les fans de la série de film Cube puisque Room 25 s’en inspire très largement.

Je n’ai pas essayé tous les modes de jeu, puisqu’au maximum j’y ai joué à 4 joueurs. J’ai néanmoins joué aux modes solo (un de ceux que j’ai le plus pratiqué), suspicion à 4 joueurs et compétition à 3 joueurs.

Tous ces modes sont très sympas et proposent une façon de jouer et des sensations de jeu différentes.

En mode suspicion par exemple, on ne sait pas si parmi les 4 joueurs présents il y a un gardien ou pas. Le rôle du gardien étant de mettre des bâtons dans les roues des autres, voire de les tuer, tout le monde se suspecte et personne n’ose vraiment trop faire confiance aux autres joueurs.

Il est vrai qu’il n’y a aucun moyen de savoir si la balise mémorielle posée par un joueur sur l’une des tuiles est vraiment une salle géniale comme il le prétend ou un aller simple vers la mort.

Le gardien peut dévoiler son rôle à tout moment et dans ce cas, il n’a plus à programmer ses actions à l’avance, il joue comme il l’entend ses actions en fonction des autres joueurs. C’est un plus indéniable, mais du coup les autres joueurs peuvent mieux s’organiser pour le contrer.

Ce qui est également très fun, c’est d’être un gardien (et d’avoir été éliminé pour une raison ou un autre) les autres joueurs ne savent pas pour autant qu’on était un gardien et continuent donc à se suspecter les uns les autres.

Le mode compétition est différent, comme on y a joué à 3 on incarne tous deux personnages et le but est d’arriver à les faire survivre ou sortir par la room 25. Là on est dans un mode de jeu beaucoup plus agressif, on sait qu’on est chacun pour sa peau et le fait de tuer les autres est un bon moyen de gagner.

Autant dire que les coups bas, les vengeances et autres trahisons pleuvent autour de la table. Il est néanmoins loin d’être si facile que ça de prévoir les actions de ses deux persos puisque la situation évolue énormément en fonction des autres joueurs. Donc un mode plus bourrin mais qui nécessite quand même pas mal de réflexion !!

Le mode solo permet de se faire plaisir quand on est tout seul (on a pas toujours des potes ou de la famille d’humeur à jouer en même temps que soi ^^), c’est également un bon moyen d’appréhender les différentes subtilités des salles de jeu et de se familiariser avec les règles de Room 25.

Le fait qu’on construise le plateau au début de jeu, fait que les parties se suivent et ne se ressemblent pas, certaines parties vont donc être très dures et d’autres beaucoup plus simples. Grâce aux salles supplémentaires, on peut ajouter de la difficulté lors de la mise en place du jeu, en le customisant à loisir.

Sur la page dédiée au jeu sur le site des éditions Matagot on trouve également une variante sympa du jeu, laquelle permet de renforcer le côté émission de TV, en ajoutant les réactions du public. Pour pouvoir y jouer, il vous suffit de lancer un dé standard au début d’un tour de jeu (à partir du 2eme tour) et d’appliquer le bonus ou le malus qui correspond.

On a essayé cette variante et c’est vrai qu’elle permet de corser et pimenter encore plus les parties. Du côté du matos, il y a pas mal d’éléments en carton et ils sont plutôt bien solides.

Ma maladresse leur a d’ailleurs fait subir un incident non prévu, puisque j’ai renversé de l’eau sur ma table où les éléments étaient restés en place. Résultat des courses, on ne voit quasiment rien et les fiches de personnages et les jetons sont en bon état et n’ont pas trop souffert de l’eau.

Les figurines en plastique sont également bien résistantes, même si malheureusement mon beau gosse est arrivé en deux morceaux (la salle piégée a du lui couper les jambes -_-‘), mais je pense que c’était plutôt dû au transport par La Poste.

La bonne nouvelle c’est que François Rouzé, le créateur du jeu est en train de plancher sur une extension pour Room 25, je l’attends avec impatience !!

En bref, Room 25 est un jeu de plateau très sympathique, aux influences multiples (vous pouvez voir sa genèse par ici) provenant de films de genre. Il permet de se divertir en solo et jusqu’à 6 joueurs, proposant des expériences de jeu variées selon les goûts.

Que vous soyez un accro du coopératif ou un féru de coups tordus, vous devriez pouvoir y trouver votre bonheur. Son plateau modulable, les différents modes de difficulté et sa variante de l’audimat permettent d’éviter de s’ennuyer puissent que toutes les parties seront différentes les unes des autres, permettant ainsi une grande rejouabilité du jeu.

La grosse boîte de la saison 2, destinée aux joueurs qui possédaient Room 25 en petit format.
La grosse boîte de la saison 2, destinée aux joueurs qui possédaient Room 25 en petit format.

Contenu de la boîte de la saison 2 (+ mise à jour de la saison 1) :
-15 tuiles de salles
-2 figurines robot
-4 jetons « do not cross »
-2 jetons verrou
-2 jetons contrôle
-2 jetons caché (Alice et Bruce) avec leur socle
-2 tuiles rôle prisonnier
Pour chaque personnage (2 nouveaux + 6 de la saison 1 mise à jour) :
-1 figurine
-4 jetons action
-1 jeton talent spécial
-1 jeton adrénaline
-1 jeton balise mémorielle
-1 marqueur de tour
-1 fiche personnage
-1 fiche saison 2

Le matos des 2 saisons dans la grosse boîte de la saison 2
Le matos des 2 saisons dans la big boîte de la saison 2

Les nouveautés de la saison 2 :
On retrouve dans la saison 2 les mécaniques et les modes de jeu de Room 25, mais il y a néanmoins de nombreux ajouts qui vont permettre de pimenter vos parties et mettre à jour votre jeu de base.

Les personnages :
La première nouveauté et pas des moindres, c’est l’ajout de deux nouveaux personnages (Sarah l’aventurière et Bruce l’évadé), permettant ainsi de jouer jusqu’à 8 joueurs !!

Dans le même ordre d’idées, tous les persos ont été renommés, donc exit la Bimbo, le Colosse, le Geek, La Fillette, le Beau gosse et le Savant et bonjour Jennifer, Max, Kevin « K », Alice, Franck et Emmett.

Les figurines des personnages ne sont plus toutes grises, mais ont chacune une couleur propre à leur personnage, elles sont également plus détaillées que celles de la boîte de base en petit format.

Les fiches des 8 personnages jouables
Les fiches des 8 personnages jouables

Chaque personnage possède maintenant un talent spécial qui lui est propre. C’est une action que l’on peut rajouter lors de la phase de programmation. Si bien qu’on doit maintenant choisir 2 actions parmi 5 disponibles, à savoir le talent spécial et les 4 actions de base : se déplacer, pousser, contrôler et regarder.

Jennifer la bimbo peut appeler un camarade, Max le colosse peut porter quelqu’un, Franck peut récupérer son adrénaline (cf plus bas), Emmett peut réactiver ou verrouiller une salle, Alice peut se cacher, Sarah peut saboter une salle ou un robot, Kevin « K » peut pirater le complexe ou un robot et enfin Bruce peut imiter en partie le talent d’un autre personnage proche de lui.

Ces talents ne peuvent pas être utilisés dans la salle de départ, ni lorsqu’on utilise son adrénaline.

Les nouvelles figurines et talents des joueurs. Les deux figurines à droite sont celles des 2 robots
Les nouvelles figurines et talents des joueurs. Les deux figurines à droite sont celles des 2 robots

L’adrénaline :
L’adrénaline est également une des nouveautés de cette saison 2, il s’agit d’un petit jeton de la couleur de son personnage, qui va permettre de réaliser une troisième action, mais qui n’est jouable qu’une fois dans la partie.

Si un joueur souhaite jouer son adrénaline, il la pose à l’endroit prévu sur sa fiche. Une fois que la phase d’actions s’achève, si un ou plusieurs joueurs ont joué un jeton adrénaline on entame un nouveau tour de table, dans l’ordre normal.

Le(s) joueur(s) qui a (ont) joué un jeton adrénaline réalise(nt) une action supplémentaire parmi les 4 de base, il est donc tout à fait possible de jouer une action qu’on avait déjà joué lors de son tour ou une action à laquelle on n’avait pas accès à cause d’une pénalité. Il n’est en revanche pas possible d’utiliser l’adrénaline pour jouer le talent de son personnage.

Une fois l’adrénaline utilisée, on défausse le jeton pour le restant de la partie, seul Franck le beau gosse (ou Bruce l’évadé s’il imite son talent) a le pouvoir de récupérer son adrénaline une fois qu’elle a été défaussée.

Les nouveaux jetons de la saison 2 (à droite les adrénalines)
Les nouveaux jetons de la saison 2 (à droite les adrénalines)

Les robots :
Les robots apparaissent lorsque les salles robots sont activées et il peut y en avoir jusqu’à 2 simultanément dans le complexe. Ces derniers peuvent soit se déplacer, soit pousser quelqu’un.

Lorsqu’un personnage entre dans la salle robot (ou en utilisant le talent de Kevin « K ») il choisit quel ordre il donne à l’un des robots en jeu, en le déplaçant ou le faisant pousser quelqu’un.

Ordre « Déplacement » du robot :
Le robot choisi est déplacé sur une salle adjacente comme n’importe quel personnage, si la salle était cachée, elle est révélée.
-Un robot n’active jamais les effets des salles (sauf pivot, broyeur et inondable), il n’y a que la salle pivot qui le contraint en ne lui laissant que deux directions pour se déplacer.
-Un robot qui pénètre dans une salle rouge est immédiatement détruit.
-Un robot peut entrer dans une salle verrouillée (jeton cadenas dessus), mais pas dans une salle inaccessible (jeton « do not cross » dessus).

Ordre « pousser » du robot :
Un robot ne peut pas pousser quelqu’un s’il se trouve dans une salle bleue. Lorsqu’on lui donne cet ordre, le robot pousse un personnage dans une salle adjacente. Un robot ne peut jamais être porté, ni être poussé, y compris par l’autre robot. Un joueur prisonnier, peut rejoindre le robot s’il se trouve sur une salle adjacente à la prison. Un robot ne peut pas regarder dans une salle, ni contrôler une salle.

Les nouvelles salles :

 

Les aides de jeu pour savoir les effets des salles
Les aides de jeu pour connaître les effets des salles

Cette seconde saison apporte 11 nouvelles tuiles parmi les 15 présentes (certaines sont en plusieurs exemplaires). Il y a 1 nouvelle salle bleue (la salle clé), 3 nouvelles salles vertes (robot, tunnel et régénération), 4 salles jaunes (miroir, M.A.C., brouillage et pivot) et 3 salles rouges (chrono, broyeur et paranoïa).

Ces nouvelles salles vont donc vous permettre de rendre encore plus ardus les complexes de votre invention. Il y a donc également de nouvelles mises en place propres à chaque mode de jeu, afin d’utiliser toutes les ressources mises à votre disposition.

Les tuiles des nouvelles salles
Les tuiles des nouvelles salles

Les cartes M.A.C. :
Elles sont directement liées à la nouvelle tuile M.A.C. et ne sont utilisées que dans les modes coopération ou solo, afin de pimenter les parties. Elles vont généralement entraîner des mouvements du complexe ou sanctionner certains personnages.

Si vous cherchez encore plus de challenge, vous pouvez jouer à ces deux modes de jeu en difficulté madness et vous ajoutez donc les cartes correspondantes à la pile des cartes M.A.C. ce qui va accroître fortement la difficulté, puisque ces cartes madness ajoutent énormément de chaos aux parties.

Les cartes M.A.C. ainsi que celles de la version Madness
Les cartes M.A.C. ainsi que celles de la version Madness

L’avis de Captain Johan sur la saison 2 :
Cette nouvelle saison de Room 25 apporte son lot de nouveautés fort sympathiques et permet donc de rebooster la durée de vie du jeu, qui était déjà très conséquente vu les multiples modes de jeu proposés dans le jeu de base.

Le principe des talents propres à chaque joueur est très bien pensé et permet donc de mieux s’approprier les persos, si bien qu’on les choisit plus pour leur talent que juste pour leur design comme c’était le cas auparavant.

Les robots sont un méga plus, vraiment super intéressant, puisqu’ils vont permettre d’explorer plus rapidement et de façon plus sûre le complexe, mais ce sont également une arme redoutable pour les gardiens qui vont pouvoir s’en servir pour tuer les prisonniers à distance.

Cela permet donc aux gardiens de mieux s’en sortir pendant les parties et de contrer un peu la poisse qu’on pouvait avoir avant en jouant ce rôle (personne dans les parages, pas de salle pour tuer les personnages proches…etc.).

J’apprécie également beaucoup que cette seconde saison ait été l’occasion d’upgrader le matériel du jeu, le rendant encore plus cool qu’avant. Notamment les figurines qui sont plus chouettes et colorées, si bien qu’on s’y retrouve vachement plus facilement sur le plateau.

Niveau matos rien à redire donc, tout est toujours d’aussi bonne facture, même si j’ai trouvé que les deux petits socles pour les persos cachés, étaient pas évident à utiliser et pouvaient écorner un peu le carton si on fait pas gaffe (du coup je les laisse montés sur le socle pour pas faire trop de dégâts au carton), mais au moins les jetons sont bien soutenus et risquent pas de se faire la malle une fois montés.

Là où je tiens également à dire chapeau bas à l’éditeur du jeu Matagot, c’est qu’ils ont envisagé tous les cas de figure possibles !!! En effet, le jeu de base était sorti dans une boîte en petit format avec des figurines grises, or comme je viens de le dire, lors de la saison 2 le matos a été amélioré (colorisation et embellissement des figurines…etc.).

Plutôt que de forcer les gens à devoir racheter le jeu de base et la saison 2 Matagot a préparé des boîtes « collector » de la saison 2 (grand format) qui contiennent le matériel de la saison 2 et également tout le matos de la boîte de base mais en qualité saison 2. Comme ça on met le jeu de base à jour et on est paré à jouer.

Mais il faut savoir qu’il y aura également par la suite, la sortie de la boîte de base du jeu en qualité saison 2, pour tous les joueurs qui découvrent Room 25. Il vous faudra donc acheter la version grande boîte du jeu de base et éventuellement si l’extension vous tente, la version petite boîte de la saison 2.

Enfin si vous aviez la première version du jeu et que vous ne voulez pas de l’extension, un kit de conversion sera également commercialisé ultérieurement. Tout ça pour vous dire de ne pas vous jeter sur les grosses boîtes de la saison 2 qui sont sorties récemment, sauf si vous aviez le jeu de base, sinon vous ne pourrez pas vous en servir et ce serait bien dommage.

En version plus simple (signée Docteur Mops), voilà ce qu’il vous faut acheter :
Les nouveaux joueurs : Room 25 grand format + Room 25 Saison 2 petit format
Les anciens joueurs : Room 25 petit format + Room 25 Saison 2 grand format
Les anciens qui ne veulent pas de la saison 2 : Room 25 petit format + kit de conversion

En bref, une excellente extension qui rajoute beaucoup de subtilité, de rejouabilité et de fun aux parties de Room 25, c’est vraiment un régal de pouvoir se replonger dans cet excellent univers plein de références sympas. En plus chapeau à Matagot qui a amélioré la qualité du matos et n’a pas pour autant pris les joueurs (y compris les plus anciens) pour des vaches à lait, en pensant à tout le monde !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *