Loony Quest (Escoffier/Franck/Mafayon)

Loony Quest (Escoffier/Franck/Mafayon)

Loony Quest est un jeu réalisé par Laurent Escoffier, David Franck et illustré par Paul Mayafon. Il s’agit d’un OLNI (Objet Ludique Non Identifié) dans lequel le jeu-vidéo old-school s’est transformé en un jeu d’ambiance déjanté, qui mettra à mal vos repères dans l’espace.

Le jeu est édité par Libellud et distribué par Asmodée en France. Loony Quest est disponible en boutiques spécialisées et VPC depuis le 27 février 2015 pour environ 30€.

Loony Quest est jouable de 2 à 5 joueurs (il est même limite jouable en solo pour s’entraîner par exemple) à partir de 8 ans et les parties durent en moyenne 20 minutes (mais tout dépend du nombre de mondes que vous enchaînerez).

La boîte du jeu Loony Quest annonce déjà la couleur
La boîte du jeu Loony Quest annonce déjà la couleur

Vous incarnez un(e) prétendant(e) au trône d’Arkadia, vous devrez prouver votre valeur aux yeux du vieux Roi Fedoor, en amassant un maximum d’XP. Vous aurez 7 mondes inconnus à explorer et peuplés de créatures loufoques, afin de prouver que c’est VOUS le meilleur aventurier du Royaume d’Arkadia !!!

Loony Quest est un jeu d’ambiance qui se joue à l’aide de transparents et de feutres, dont le but est d’avoir le plus gros score à l’issue de la partie, en remplissant les différentes missions proposées dans chaque niveau.

-Contenu de la boîte :
-21 feuilles niveau (recto/verso) réparties ainsi :
6 niveaux pour le Monde de la Jungle (world 1)
6 niveaux pour le Monde des Glaces (world 2)
6 niveaux pour le Monde du Désert (world 3)
6 niveaux pour le Monde du Temple (world 4)
6 niveaux pour le Monde du Magma (world 5)
6 niveaux pour le Monde Mécanique (world 6)
4 niveaux pour le Monde Epique (world 7)
2 niveaux spéciaux (bonus stage)
-5 écrans ( les transparents)
-5 supports (une face blanche et une face Loony Quest colorée)
-5 feutres effaçables avec brosse intégrée
-1 console de jeu (le thermoformage de la boîte)
-1 piste de score intégrée dans la boîte autour de la console
-1 base de la console (carton à placer dans la boîte)
-1 sablier de 30 secondes avec du sable bleu
-5 marqueurs de score représentant les 5 personnages
-5 jetons de personnage
-28 jetons bonus crasses et pouvoirs répartis ainsi :
5 balais
8 bananes
5 boucliers
5 moustiques
5 XP
-24 jetons malus répartis ainsi :
4 borgnes
5 crampes
5 inversions
5 pinces
5 vortex

L'ensemble du matériel contenu dans la boîte
L’ensemble du matériel contenu dans la boîte

-Mise en place du jeu :
Chaque joueur choisit un personnage et prend son jeton et le marqueur de score correspondants. Tous les joueurs reçoivent également un support, un feutre et un écran transparent. Ce dernier est posé par dessus le support sur sa face blanche.

Les marqueurs de score et les jetons personnage
Les marqueurs de score et les jetons personnage

On place la base de la console dans la boîte de jeu, on empile les marqueurs de score en commençant par celui du joueur le plus jeune et en finissant par celui du plus âgé. On place la console au centre de la table à égale distance des joueurs, le sablier est posé à proximité de façon à être visible par tous les joueurs.

Les jetons bonus sont empilés aléatoirement face cachée de façon à former une pile, on procède de même avec les malus. Pour finir, choisissez un des 7 mondes (la difficulté est croissante) et placez le premier niveau (level 1) de ce monde (world) sur la console de jeu.

-Déroulement de la partie :
Il y a 3 phases de jeu à respecter au cours de la partie et avant ça il faut décider si on joue en mode normal ou en mode arcade (ce dernier mode ajoute de la difficulté supplémentaire, mais j’y reviendrai plus tard). Les joueurs prennent ensuite connaissance de la mission proposée en observant le niveau qui se trouve sur la console.

La console de jeu sans niveau
La console de jeu sans niveau

Phase 1 : résolution d’un niveau :
Cette phase se découpe en 3 étapes : l’attribution des crasses, accomplir la mission et le décompte des points.

-Attribution des crasses : hormis lors du premier tour où cette étape n’est pas effectuée, chaque joueur choisit s’il attribue ou non, toutes ou partie des crasses dont il dispose à un ou plusieurs de ses adversaires. C’est le joueur qui a le plus haut score qui décide en premier s’il en attribue ou non, puis les autres joueurs font pareil dans le sens décroissant des scores. Les crasses sont les jetons bonus suivants : balai, banane et moustique.

-Accomplir la mission : Pendant cette phase, tous les malus s’activent automatiquement, pour mémoire, les malus sont les jetons borgne, crampe, pince, vortex et inversion. On retourne le sablier et les joueurs ont alors 30 secondes pour tenter de réaliser sur leur écran, les dessins qui permettent d’accomplir la mission. Quand le sablier a fini de couler, on procède au décompte des points.

-Décompte des points : Le joueur qui a le plus haut score pose son écran sur le niveau en cours et l’on vérifie la validité des dessins. Chaque dessin valide rapporte plus ou moins d’expérience en fonction de la mission remplie. On procède ainsi pour tous les joueurs dans l’ordre décroissant des scores.

A gauche pendant le niveau, à droite le décompte des points
A gauche pendant le niveau, à droite le décompte des points

Pour le premier tour, on commence par le joueur dont le jeton est sur le haut de la pile (le plus vieux) jusqu’au bas de la pile (le plus jeune).

Phase 2 : changement de niveau :
Tous les jetons malus et bonus qui ont été utilisés pendant le niveau sont remis face cachée sous les piles correspondantes. On retire ensuite le niveau et on le remplace par le suivant. On le fait pivoter de 90° dans le sens horaire par rapport à l’orientation précédente. Bien que les niveaux pivotent, les joueurs jouent dans le sens de lecture qu’ils ont, il n’y a pas besoin de faire pivoter son écran.

Le premier niveau de chacun des 7 mondes + un des niveaux bonus
Le premier niveau de chacun des 7 mondes + un des niveaux bonus

Phase 3 : fin de la partie :
La fin du jeu arrive à la fin d’un monde (où de plusieurs selon ce que vous avez décidé), une fois que le boss de fin a été affronté. Le joueur avec le plus gros score de points d’XP remporte la partie et est déclaré vainqueur.

Les dessins :
Il existe 3 types de dessins qui vont dépendre de la mission que vous aurez à effectuer : vous devrez tracer des traits lors des missions relier et parcourir, vous devrez effectuer des tracés fermés lors des missions entourer et des points lors des missions pointer.

Les écrans, les supports, les stylos et le sablier. Tout le matos nécessaire pour jouer un niveau.
Les écrans, les supports, les stylos et le sablier. Tout le matos nécessaire pour jouer un niveau.

Pour que vos dessins soient valides, il y a 3 règles à respecter (1- Ne pas les exposer à une lumière vive ou à la lumière du soleil, ça les tuerait. 2- Ne pas les mouiller. 3- Ne jamais les nourrir après minuit (désolé je n’ai pas pu résister ^^’)) :
-Vos dessins ne doivent jamais se toucher ou se ramifier.
-Un type de dessin qui n’est pas demandé pour une mission invalide tous les autres (par exemple si vous tracez un cercle dans une mission pointer).
-On ne peut pas dépasser le nombre maximum de dessins indiqué dans la zone de mission, sinon tous les dessins sont invalidés.

Les missions :
Il y a 4 types de mission qui sont indiquées pour chaque niveau dans la zone de défi, qui se compose d’une zone de mission (fond vert clair) et une zone de quête (fond foncé).
La zone de mission : on y trouve le type de mission et le nombre de fois qu’elle peut être accomplie (par exemple tracer 4 cercles maximum dans une mission entourer). Sont également indiqués l’élément et la cible de la mission, ainsi que l’expérience qu’elle rapporte en cas de réussite.
La zone de quête : on y trouve les infos sur les éléments qui font gagner de l’xp et ceux qui en font perdre.

Le livret de règles du jeu
Le livret de règles du jeu

Les 4 types de missions sont les suivants :
-Relier : les joueurs doivent tracer un trait reliant les 2 éléments présents dans les 2 cibles de mission.
-Parcourir : les joueurs doivent tracer un trait à travers le niveau et qui débute à l’intérieur de l’élément de mission.
-Entourer : les joueurs doivent entourer sur leur écran, à l’aide d’un tracé fermé, les différentes éléments indiqués dans la zone de mission.
-Pointer : les joueurs doivent dessiner un point sur leurs écrans afin de toucher chacun des éléments de la mission.

Le score d’un joueur pour un niveau est calculé en additionnant les points d’expérience gagnés et ceux perdus, en fonction des zones de mission et de quête.On avance alors le marqueur de score d’autant de points sur la piste de score. Si on arrive sur le marqueur d’un autre joueur on passe  au point suivant. Si notre score pour ce niveau est négatif (plus de points perdus que gagnés), alors on ne fait pas bouger son marqueur de score.

Les jetons bonus et malus :
Pendant la phase de décompte des points, chaque fois qu’une icône bonus (éclair) ou malus (bombe) est touchée par un dessin valide, le joueur prend un jeton dans la pile correspondante. Il le retourne et le place face visible devant lui. Si un joueur pioche plusieurs malus identiques, il n’en garde qu’un et replace les autres sous la pile.

Les bonus :
Il existe 5 bonus différents qui se divisent en 2 catégories (ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent, toi tu creuses (désolé, j’ai pas pu résister à nouveau ^^’)) :

Les recto des 5 bonus et leur verso
Le recto des 5 bonus et leur verso

Les crasses : que l’on active lors de l’étape d’activation des crasses.
-La banane : un joueur peut balancer sa banane sur l’écran d’un de ses adversaires, ce dernier ne pourra pas dessiner à l’endroit où elle se trouve. Si on rate l’écran de son adversaire, on peut la relancer jusqu’à ce qu’on y parvienne.
-Le moustique : un joueur peut donner un moustique à un de ses adversaires. Ce dernier devra poser le jeton sur son crayon pendant toute la durée du niveau à venir. Si le jeton tombe, il doit arrêter de tracer et le replacer. Il est possible de placer le jeton moustique en équilibre sur la brosse du stylo.
-Le balai : Le joueur possédant un jeton balai, peut donner un de ses jetons malus à l’un de ses adversaires.

Les pouvoirs : que l’on active lors de l’étape du décompte des points.
-le bouclier : un joueur peut utiliser son bouclier pour éviter de perdre des points d’xp (ça ne peut pas annuler une perte associée à un symbole crâne, qui annule tous les gains d’xp d’un niveau).
-XP : un joueur peut défausser son jeton XP afin d’avancer son marqueur de score de deux points sur la piste de scores.

Les malus :
Lors de la prochaine mission, les jetons malus possédés par les joueurs deviennent actifs, le temps du sablier.

Les recto des 5 malus et leur verso
Le recto des 5 malus et leur verso

-Crampe : le joueur doit accomplir ce niveau avec le bras tendu et sans jamais plier le coude. Il n’est pas possible de se lever pour effectuer ce malus plus facilement.

-Pince : le joueur doit tenir son feutre entre son pouce et son auriculaire uniquement.

-Vortex : le joueur doit retourner son support sur sa face colorée et y placer son écran.

-Inversion : le joueur doit dessiner avec sa main non directrice.

-Borgne : Le joueur borgne doit fermer un de ses yeux, il est libre de choisir lequel il ferme.

Bien évidemment, les effets des jetons crasse et malus se cumulent entre eux.

Éléments spéciaux dans les niveaux :
Dans certains niveaux sont représentés divers éléments plus ou moins utiles à la réussite de la mission ou permettant d’obtenir des bonus.

-Les clefs et cages : dans les niveaux où se trouvent une clé et une cage, si un trait valide d’un joueur, les touche, le joueur gagne autant d’XP qu’il y en a dans la cage.

-Les boutons et les lasers : dans les niveaux 6.1, 6.2 et 7.2 des zones sont délimitées par des lasers colorés. Pour pénétrer dans une de ces zones, il faut impérativement que le trait touche le bouton de la couleur correspondante avant. Si ce n’est pas le cas, la suite du trait est effacée avant le décompte des points.

-Les lutins et les niveaux spéciaux : Des mini lutins sont dissimulés dans certains niveaux, si le tracé valide d’un joueur touche l’un de ces lutins, alors ce joueur et uniquement lui joue l’un des special stage. Il choisit alors quelle face du niveau spécial il veut effectuer et la joue immédiatement avant le décompte des points du joueur suivant.

Il place son jeton personnage dans le cercle en pointillé et le propulse à l’aide d’une pichenette, si son  jeton quitte le niveau, il ne marque aucun point sinon il procède au décompte des points.

Dans le stage du mur carnivore il gagne autant de points d’XP que la case de plus grande valeur touchée. Mais si le jeton touche une plante carnivore, alors il ne marque aucun point.

Dans le stage de la plage aux trésors, il marque autant de points que la somme des valeurs des jarres touchées par son personnage.

Le mode arcade :
Pour pimenter vos parties de Loony Quest, vous pouvez opter pour le mode arcade qui corse la difficulté !! Pour chaque niveau avant de retourner le sablier, retournez le premier jeton de la pile malus, tous les joueurs doivent jouer avec ce handicap durant ce niveau. Ce dernier se cumule bien évidemment avec les malus et les crasses éventuels des autres joueurs. Si un joueur tire un malus identique au malus collectif, il le replace sous la pile face cachée.

Le poster du monde d'Arkadia
Le poster du Royaume d’Arkadia et ses différents mondes

-L’avis de Captain Johan sur Loony Quest :
Bon allez, on ne va pas se mentir, à mes yeux Loony Quest est mon maxi coup de coeur et THE jeu de ce début d’année 2015 à posséder absolument !! C’est une superbe pépite ludique qui a su marier avec brio les jeux vidéos d’antan et le jeu de société.

En effet, on retrouve dans Loony Quest tous les codes des jeux vidéo old-school façon Super Mario Bros et consorts, avec la présence de niveaux au sein de mondes à l’esthétique bien définie. Chaque niveau possède ses propres missions à accomplir, lesquelles appartiennent à l’un des 4 types différents (cf plus haut), ce qui permet d’apporter de la variété en cours de partie et ne pas se lasser en faisant toujours la même chose.

Le jeu peut sembler simple aux premiers abords, cette fausse impression peut d’ailleurs éventuellement être renforcée par le design cartoon et coloré, qui suggère un univers enfantin. Détrompez-vous car il n’en est rien, le jeu est bien plus complexe qu’il n’y paraît, car c’est loin d’être évident de tracer des choses quand le modèle est à une certaine distance de nous.

A cela s’ajoute les petits éléments cachés, les bonus…etc. qui vont vous demander de l’habileté supplémentaire, ainsi qu’un excellent sens de l’observation, pour parvenir à tout collecter. Et n’oublions pas non plus, le fait que vous avez 30 secondes pour terminer un niveau, ça peut sembler long, mais c’est en fait bien plus court qu’il n’y paraît, surtout quand les niveaux deviennent bien corsés.

Je doute donc que vous arriviez à faire un « perfect » y compris sur le premier niveau (le plus simple) du premier coup. De plus, chaque monde et chaque niveau propose une difficulté croissante, si bien que même les plus doués finiront par avoir du fil à retordre pour gagner.

Sans compter que vos adversaires se feront un malin plaisir de vous pourrir à l’aide de leurs crasses, si vous commencez à prendre un peu trop le large au niveau des scores. Donc ne vous fiez pas aux apparences, le jeu ne s’adresse pas qu’aux enfants mais bien à tous types de joueurs et fera le régal des plus jeunes comme des plus grands.

Loony Quest porte donc très bien son nom puisqu’il s’agit d’un jeu complètement déjanté, tant au niveau de son design avec ses personnages (les ennemis notamment) un peu barrés, qu’au niveau de l’effervescence qu’il produit autour de la table. Car oui, il y a beaucoup d’ambiance et tout le monde va être un peu « stressé » par les 30 secondes dont on dispose pour chaque niveau. Sans compter les petits pourrissages entre amis, via les crasses et autres joyeusetés du genre.

Quoi de mieux que d’enfoncer encore plus un joueur qui a déjà écopé de malus en lui rajoutant quelques crasses, histoire qu’il joue le prochain niveau en mode borgne/pince/moustique par exemple. C’est également un bon moyen de ralentir vos poursuivants au niveau du score ou quelqu’un qui prend trop d’avance.

Au niveau du matos, tout est impeccable, tient le coup et a été bien pensé, tout est optimisé pour être bien rangé et surtout bien utilisé, puisque la boîte de jeu est indispensable aux parties. Bien évidemment, les transparents foncent un peu à l’usure, mais rien d’insurmontable et ça n’empêche pas du tout de jouer. Pour le moment les stylos et les brosses ont bien tenu le coup, même si forcément à terme, je pense qu’il faudra les changer (mais ça se trouve assez facilement dans le commerce).

Si bien que Loony Quest offre un excellent rapport qualité/prix puisqu’on a beaucoup de matos pour un prix tout à fait correct, d’autant plus que le jeu possède une très grosse rejouabilité. Même si les 7 mondes peuvent être joués assez rapidement d’affilée (comptez quand même plusieurs heures de jeu pour en venir à bout), on a à coeur de les refaire pour tenter d’améliorer son score personnel (c’est souvent pire que mieux d’ailleurs lol) ou trouver tous les petits bonus cachés, tels que ces microscopiques lutins.

Vous n’aurez donc aucun mal à sortir et ressortir la boîte de ce jeu, d’autant plus si vous avez l’habitude de jouer avec plusieurs cercles de joueurs différents (famille, amis…etc.) et tout le monde devrait y trouver son compte, quel que soit l’âge des participants.

Ce jeu m’a tellement plu que j’espère vraiment de tout coeur qu’il ne s’arrêtera pas là et que ses auteurs prévoient des extensions, d’autres types de mission, de mondes…etc. pour le faire vivre encore plus longtemps.

C’est tellement une idée géniale que je prie pour qu’elle soit de nouveau exploitée (sans tomber dans l’excès) et je pense que beaucoup de monde regrette de ne pas l’avoir eue et aurait voulu l’avoir, car marier le jeu vidéo et le jeu de société c’est juste magique !!!

En bref Loony Quest est mon méga coup de coeur de cette année 2015, c’est un jeu vraiment malin, super fun et qui s’adresse aux joueurs de tous types et de tous âges. L’ambiance est au rendez-vous, le pari de mixer jeu vidéo et jeu de société est complètement réussi et le matos est d’excellente facture pour un prix très abordable (ce qui ne gâche rien ^^).

En bref bis, il n’y a vraiment aucune raison de ne pas craquer pour ce hit ludique, qui trouvera une place de choix dans toutes les ludothèques. A posséder absolument : l’essayer, c’est l’adopter !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *