Compte-rendu de la séance n°19 du 18 juin 2015 : Seul au Meeple

Compte-rendu de la séance n°19 du 18 juin 2015 : Seul au Meeple

Jeudi soir, dès 19h00 a eu lieu la dix-neuvième séance des Avenjoueurs dans la salle Claire Méline au rez-de-chaussée du 3 rue Jean Jaurès à Genlis. Au total nous avons été 8 joueurs présents, puisque Rémy, Gilbert, Ludovic (sans sa Mylène, ça fait un peu bizarre (mais ça nous a permis de goûter aux nounours rouges lol)), Blandine, Sébastien, Aymeric et Alexandre étaient de retour.

C’était donc un très grand plaisir de tous les retrouver pour une nouvelle soirée jeux où la bonne ambiance était au rendez-vous (selon moi évidemment ^^’)

Les jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que nous pouvons mettre à disposition par ici.

J’ai de nouveau préféré ne pas installer trop de jeux sur les tables afin de gagner du temps au niveau du rangement en fin de soirée. J’avais seulement installé 10′ to Kill un jeu actuellement en cours de financement participatif (jusqu’au lundi 22 juin 2015, n’hésitez pas à nous rejoindre !!) et dont j’ai amélioré le prototype papier, en l’imprimant en couleurs !! Ainsi que Tower Défense un jeu minimaliste d’attaque et/ou de défense de château.

Les jeux de la soirée
Les jeux de la soirée
Tower Défense, un bon petit jeu de poche !!
Tower Défense, un bon petit jeu de poche !!
Proto en couleurs de 10' to kill, ça ne rigole plus (en attendant la réception du jeu en septembre ^^)
Proto en couleurs de 10′ to kill, ça ne rigole plus (en attendant la réception du jeu en septembre ^^)

Nos habituelles aides de jeux étaient bien évidemment de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, nous avions à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties (photo non contractuelle, vu que j’ai de nouveau eu la flemme d’en prendre une ^^’).

Et hop, les rafraîchissements et grignotes habituels
Et hop, les rafraîchissements et grignotes habituels

Rémy et Gilbert, nos deux nouveaux habitués sont arrivés les premiers, un peu avant 19h00. Nous avons donc entamé la soirée tous les 3 avec une partie de Fluxx, un jeu de cartes dont Rémy avait fait l’acquisition la veille.

Fluxx est un jeu à partir de 2 joueurs, créé et illustré par Andrew Looney (la VO date de 1996 et vient juste de sortir en France). Il est édité par Edge Entertainement depuis cette année.
Fluxx est un jeu à partir de 2 joueurs, créé et illustré par Andrew Looney (la VO date de 1996 et vient juste de sortir en France). Il est édité par Edge Entertainement depuis cette année.

C’est un jeu vraiment très facile à comprendre dans la mesure où il n’y a pas vraiment de règles. Enfin si, il y en a mais elles sont évolutives et dépendent des parties, puisque les règles sont fixées par les cartes que l’on pose. Il existe trois types de cartes, les cartes règles à bords oranges (ou jaune je sais plus trop), les cartes objectifs à bords roses et les cartes atouts à bords verts.

La partie à 3 débute
La partie à 3 débute

Lors de notre tour  de jeu, en début de partie, on doit piocher une carte puis en poser une de notre main. Il ne peut y avoir qu’un seul objectif (carte rose) actif à la fois, ce dernier donne les cartes atouts qu’il faut avoir posées devant soi pour remporter la partie (combinaison de 2 généralement).

C’est donc au fil de la partie que de nouvelles règles vont apparaître, selon les cartes règles posées par les joueurs. Ces dernières vont modifier le nombre de cartes à piocher, le nombre de cartes à jouer, le nombre d’atouts qu’on peut avoir devant soi, le nombre de cartes en main maximum…etc. et tant que deux règles ne se contredisent pas, elles se cumulent ensemble.

En cours de partie avec quelques cartes posées
En cours de partie avec quelques cartes posées

Cela peut donc vite donner lieu à des situations assez tendues mais toujours marrantes (jouer toutes ses cartes quand on en a 10 en main, défausser toutes ses cartes…etc.) et cela explique la durée plutôt fluctuante des parties (de 5 à 15-20 minutes).

Lors de notre première et unique partie à 3 joueurs, c’est Gilbert qui s’est imposé en ayant 15 cartes en main avec un objectif d’en avoir 10 en main (le fait d’en avoir eu 7 à piocher au début de son tour, l’a un peu aidé du coup ^^). Nous avons alors été rejoints par Ludo et avons donc tout naturellement lancé une partie à 4 joueurs.

Ludo est dans la place !!
Ludo est dans la place !!

Nous avons pu expérimenter la carte qui fait défausser toute sa main à la fin de son tour, puisqu’on ne peut pas en avoir quand ce n’est pas à nous de jouer. Ben mine de rien, ça handicape vachement, mais ça n’a pas empêché Rémy de s’imposer sur un joli combo, puisqu’il a défaussé son atout cerveau pour pouvoir profiter pleinement de sa télévision.

Nous avons remis le couvert avec une troisième partie de Fluxx et comme il n’y a pas vraiment de règles, il est possible de rejoindre ou quitter la partie à tout moment. Si bien qu’après avoir commencé la partie à 4, nous l’avons terminé à 6 en compagnie d’Alexandre et Aymeric qui sont arrivés en cours de partie.

Partie à 6
Partie à 6

C’est de nouveau Rémy qui a remporté la partie, en arrivant pile poil à 10 cartes en main. On en piochait 7 en début de tour, il a défaussé un de ses atouts pour piocher 3 cartes et le tour était joué. Encore un joli combo de sa part donc.

La partie suivante s’est déroulée à 6 joueurs du début jusqu’à la fin et c’est Aymeric qui l’a remportée après pas loin de 25 minutes de jeu, il faut dire qu’on avait plus d’une dizaine de règles à la fois, dont celle de l’inflation. On devait donc tous jouer notre main d’une dizaine de cartes à chaque fois.

On a tous plutôt pas mal posé de cartes, comme en témoigne les 9 règles en cours, au milieu de la table
On a tous plutôt pas mal posé de cartes, comme en témoigne les 9 règles en cours, au milieu de la table

Pour la cinquième et ultime partie, nous étions à nouveau 6 joueurs et  c’est à nouveau Aymeric qui a gagné. Après un tour de jeu de sa part de plus de 5 minutes puisqu’il avait de nombreuses cartes à jouer et qu’il a joué plusieurs tours d’affilée, rallongeant ainsi son temps de jeu. Bravo à lui en tout cas pour ses deux victoires d’affilée ^^

Blandine et Sébastien sont arrivés sur la fin de notre dernière partie de Fluxx, nous en avons profité pour faire une petite pause et déguster la tarte au chorizo préparée par Rémy (elle était délicieuse d’ailleurs !!!). Une fois que nous avons eu le ventre bien rempli, nous nous sommes lancés dans un partage du butin endiablé avec un petit Ca$h’n Guns (qui avait bien plu lors de la séance précédente ^^).

Les truands s'observent tranquillement
Les truands s’observent tranquillement

Sans ambages, allons-y pour le casting de cette belle bande de malfrats, qui n’avait rien à envier aux Affranchis. Dans le rôle de Yokko nous avions Seb, le gangster ludique accroc aux coups bas. Rémy, l’as de la discrétion, n’était autre que Pedro le bandit mexicain à gros cigare.

Aymeric incarnait Luca, ex-membre du KGB qui n’avait pas son pareil pour passer à tabac ses petits camarades. James, l’ancien du MI6 reconverti dans le secteur plus lucratif du banditisme, n’était autre que Ludo. Blandine avait jeté son dévolu sur l’insaisissable tueuse Nikita.

On braque tranquillou
On braque tranquillou

Alexandre incarnait Deacon le jeune bandit bien décidé à gravir les échelons pour devenir le caïd de la bande. L’énigmatique Mr. Black, dont la présence semblait complètement incongrue aux côtés de tous ces truands, était joué par Gilbert. Pour compléter le tableau, votre serviteur n’était autre que Farah (sans sa fossette) la létale orientale et cette fois-ci j’étais bien décidé à ne pas me faire buter bêtement au dernier tour de jeu !!

En fait, sans mon pouvoir j’aurai fini mort au deuxième ou troisième tour du partage de butin (la loose) vu que j’avais été méchamment pris pour cible… Mais heureusement, j’ai réussi à survivre jusqu’à la fin, contrairement à Rémy qui s’est fait éliminer lors du dernier tour de partage du butin. Il faut croire qu’il a été moins discret que lors de la partie de la dernière fois, où il s’était fait complètement oublier.

Blandine et moi avions un contentieux en souffrance ;)
Blandine et moi avions un contentieux en souffrance 😉

C’est Aymeric qui s’est imposé avec 150 000$ de butin au compteur, suivi par Ludo et ses 125 000$, Sébastien et ses 121 000$. J’échoue au pied du podium avec 106 000$, puis viennent Gilbert et ses 60 000$, Rémy et ses 48 000$ (s’il avait survécu), Blandine et ses 46 000$. Alexandre qui avait été le roi du couchage (il était tout le temps pris pour cible ^^’) est quand même parvenu à survivre et à empocher 11 000$.

Après ce règlement de comptes entre mafieux, Ludo nous a proposé de jouer à un petit jeu de réflexes, dans lequel chaque joueur tient une manette. On entend une musique stridente et stressante, lorsqu’elle s’arrête chaque joueur doit appuyer sur le bouton de sa manette, le dernier joueur a avoir appuyé se prend une décharge de courant.

La boîte du jeu qui pique
La boîte du jeu qui pique

Nous avons donc été 4 à tenter l’aventure : Ludo, Aymeric, Sébastien et moi. La tension était palpable tout au long de la « musique » puisque personne n’avait envie d’être le dernier à appuyer sur le bouton. Je vous avoue que bien que ça n’ait pas dû durer très longtemps, pour ma part ça m’a semblé trèèèèèès long avant que la musique s’arrête, donc c’est amusant de voir à quel point notre cerveau nous joue des tours en situation de stress lol.

C’est finalement Sébastien qui a eu droit à sa châtaigne (qui visiblement pique un poil quand même). Comme on a arrêté tout de suite après, je regrette un peu de ne pas m’être pris un coup de jus pour voir l’intensité que ça avait. Visiblement il y a plusieurs modes de jeu et possibilités,  par exemple de foutre des coups de jus à tous ceux qui n’ont pas appuyé en premier.

Seb après la décharge !!
Seb après la décharge !!

Par contre Ludo n’a pas retrouvé son jeu en rentrant chez lui, donc si jamais parmi les personnes présentes à la soirée, quelqu’un l’a pris par mégarde, n’hésitez pas à le signaler.

Après cet électrisant interlude, nous avons joué à 8 au jeu Le Truc le + dans lequel on vote et l’on doit faire partie de la majorité. Comme à la base l’enthousiasme n’était pas au rendez-vous chez tout le monde, j’ai décidé qu’on ne jouerai qu’une demi partie (donc le premier à se débarrasser de ses 5 points au lieu de 10 en temps normal).

ça cogite pendant Le truc le +
ça cogite pendant Le truc le +

Une fois le principe de base compris par tout le monde, la partie n’a pas été très longue puisque j’ai réussi à « inceptionner » tous mes camarades, me permettant ainsi d’être dans la majorité gagnante à chacune des 5 manches.

Pour la suite de la soirée on a splitté en deux groupes, puisque le proto de 10′ to kill ne se joue qu’à 4 max (il se jouera à 5 par contre quand on recevra la version finale ^^) et que Rémy avait envie d’y rejouer. Ludo n’ayant pas eu sa dose de Cr(ô)ac, il a tout naturellement proposé que ce soit le jeu joué à l’autre table. Excellente idée puisque 10′ to kill et Crôa sont deux jeux qui sont dans la même gamme, au niveau de la durée des parties.

Nos 4 flingueurs et flingueuse sont parés à tirer
Nos 4 flingueurs et flingueuse sont parés à tirer

Comme il fallait que j’explique les règles de 10′ to Kill à Blandine, Sébastien et Alexandre qui n’y avaient jamais joué, j’ai donc laissé dans un premier temps Ludo, Gilbert et Aymeric jouer seuls à Crôa.

Notre trio d'hommes grenouilles
Notre trio d’hommes grenouilles

Sur les deux parties qu’ils ont joué à 3, seul Gilbert n’a pas réussi à en remporter une. En tout cas ces deux parties ont été plutôt disputées, puisqu’en gros elles ont duré le temps de la première partie de 10′ to kill.

D’ailleurs en parlant de tueurs à gages, la première partie s’est soldée par une victoire de Sébastien avec 5 points, puisqu’il avait réussi à faire survivre son tueur, tout en flinguant deux cibles et en mettant en prison un de ses concurrents. Rémy et Alexandre ont eu tous deux 2 points et Blandine quant à elle n’a pas réussi à scorer lors de cette partie.

On bute pas à tout va, ça demande un peu de réflxion
On ne bute pas à tout va, ça demande un peu de réflexion

Pour la suivante c’est de nouveau Sébastien qui a réussi à s’imposer, mais cette fois-ci avec seulement 3 points. Il faut dire que tous leurs tueurs à gages ont été mis derrière les verrous. Blandine et Rémy ont eu 2 points et Alexandre en a marqué un seul.

Du côté de notre partie de Crôa à 4, je jouais les grenouilles roses, tandis qu’Aymeric était les rouges, Ludo les vertes et Gilbert les bleues. Comme un débilos, je me suis jeté dans la gueule de la grenouille quasi d’entrée, en envoyant ma reine au charbon, sans faire gaffe aux nénuphars. Mes adversaires ont été plutôt sympas et m’ont accordé un répit, pour m’éviter de me faire bouffer au bout de 2 tours de jeu.

Mais y avait pas des grenouilles roses là, avant ?
Mais y avait pas des grenouilles roses là, avant ?

Bon, ça n’a pas changé grand chose puisque que peu de temps après ce premier répit je me suis fait bouffer, sur un nouveau bête oubli de nénuphar et c’est finalement Ludo qui a remporté cette ultime partie de Crôa sur un très beau suicide d’Aymeric (c’est tellement un classique ce coup là, qu’on est déçu quand on ne le voit pas au moins une fois lol).

Après ces parties parallèles de Crôa et 10′ to Kill, nous avons quelque peu modifié les groupes de joueurs puisque Ludo, Seb, Aymeric et Blandine ont opté pour un petit Colt Express (seul Ludo le connaissait déjà), tandis qu’Alex, Gilbert, Rémy et moi nous sommes lancés dans une partie de Metal Adventures, que Rémy avait acheté la veille et dont il ne connaissait pas les règles.

Les 4 desperados sont dans le train
Les 4 desperados sont dans le train

Pendant que mes partenaires de jeu installaient le plateau de Metal Adventures et commençaient à lire les règles, pour ma part j’expliquais celles de Colt Express à l’autre tablée. Pour une fois, en dépit de la présence de plusieurs groupes de jeu, j’ai quand même réussi à obtenir le score des autres joueurs (je m’améliore presque lol).

Si bien que je suis en mesure de vous annoncer que Séb/Tuco a remporté la partie (mais en fait c’est un Terminator du jeu Sébastien, il vient du futur belge et est programmé pour gagner lol) avec ses 2250$, son titre d’as de la gâchette l’a bien aidé. Il était talonné par la Belle/Ludo et ses 2050$,  viennent ensuite Aymeric/Doc et ses 1750$ puis Blandine/Ghost avec ses 550$.

La deuxième partie est en place
La deuxième partie est en place

Le temps que nous finissions notre partie de Metal Adventures, ils ont eu le temps de remettre le couvert sur Colt Express. En revanche, je n’ai pas eu le résultat de la partie, puisque j’ai interrogé Sébastien (que je suspecte très fortement d’avoir perdu) qui m’a dit que ce n’était pas vraiment une partie et qu’elle comptait pour du beurre lol. Je laisserai le soin aux autres joueurs de rectifier ça, si besoin est ^^

De notre côté nous étions un quatuor de pirates de l’espace bien décidés à accroître notre réputation au détriment des autres. Mes compagnons n’avaient pas trop lu les règles, puisque j’avais été désigné comme lecteur de règles officiel.

Le check des pirates au début de la partie !!! Eh ouais, ça se passe comme ça dans l'espace !!
Le check des pirates au début de la partie !!! Eh ouais, ça se passe comme ça dans l’espace !!

Contrairement à ce que l’impressionnante quantité de matos pourrait laisser penser, les règles ne sont finalement pas trop compliquées et on a fini par choper le coup de main (le plus épineux étant le fonctionnement des roulettes de points, puisqu’elles sont combinées et indépendantes à la fois).

C’est un jeu de négociation, de coups fourrés et de combat, dans lequel on doit parvenir à tirer son épingle du jeu pour devenir le pirate le plus renommé de l’espace. Mais comme on a tâtonné un peu avec les règles tout au long de la partie, on n’a finalement été trop gentils les uns avec les autres et on ne s’est pas fait de crasses.

Y en a du matos sur la table en cours de partie
Y en a du matos sur la table en cours de partie

Les alliances ont toujours tenu bon et sans fourberie, les récompenses promises ont toujours été payées. Si bien que la partie a été très sympa, mais à peut être manqué d’un poil de trahison pour la rendre encore plus savoureuse. Il faudra donc qu’on retente l’aventure (Rémy si tu lis ça, n’hésite pas à le ramener 😉 ) mais en la jouant plus musclé et fourbasse.

C’est donc Alexandre qui s’est imposé tranquillement à l’issue de la partie, en ayant atteint le nombre de points nécessaires à la victoire (10 points de réputation je crois, si je ne dis pas de bêtises). En tout cas c’est vraiment un jeu très cool et qui doit être encore meilleur quand tout le monde fait pleuvoir des coups bas.

Les 3 fripouilles de l'espace ^^
Les 3 fripouilles de l’espace ^^

C’est donc suite à ces parties finales de Colt Express et Metal Adventures et après de 3 à 5 heures de jeu (en fonction des heures d’arrivée et de départ des joueurs), que nous avons mis fin à la séance, peu avant minuit.

Je tiens donc à adresser un immense merci à tous nos joueurs qui étaient de retour (et que ça faisait vachement plaisir de revoir), d’être venus passer quelques heures de divertissement avec nous !!! Je tiens à me féliciter pour ce compte-rendu un peu moins brouillon que d’habitude ^^

Au total ce soir nous avons joué 16 parties dont 5 parties de Fluxx à 3, 4 et 6 joueurs, 1 manche du jeu de réflexes qui électrocute à 4 joueurs, 1 partie de Ca$h’n Guns à 8 joueurs, 1 partie de Le Truc le + à 8 joueurs, 3 parties de Crôa à 3 et 4 joueurs, 2 parties de 10′ to kill (proto couleurs) à 4 joueurs, 2 parties de Colt Express à 4 joueurs et 1 partie de Metal Adventures à 4 joueurs.

J’ai pour ma part de nouveau passé une excellente soirée en leur charmante compagnie. J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

Le samedi 27 juin, à partir de 17h, à la salle Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

L’évènement Facebook dédié à cette 3ème fièvre ludique du samedi soir se trouve là :  https://www.facebook.com/events/426549484172594/

Pour celles et ceux qui sont membres d’OVS Dijon, vous pouvez vous inscrire à la séance du 27 juin, par là : http://dijon.onvasortir.com/soiree-jeux-a-genlis-778541.html

-Le jeudi 02 juillet, à partir de 19h, dans la salle Claire Méline (située au rez-de-chaussée de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis

N’hésitez pas à faire tourner l’info si vous êtes joueuses ou joueurs, dans les environs de Dijon/Genlis, on se fera toujours un plaisir de jouer avec vous, si vous venez nous voir !! Car plus on est de fous et plus on joue ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *