Compte-rendu de la séance n°12 du 28 février 2018 : Nos amis les Meeples

Compte-rendu de la séance n°12 du 28 février 2018 : Nos amis les Meeples

Mercredi 28 février 2018, dès 19h00 a eu lieu la douzième soirée de la saison 4 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 18 joueurs présents, puisque  Jérôme, Pascal, Claire, Charles/Mark, Anne-Sophie, Damien, Marine, Apolline, Bastien, Rémy, Céline, Benoît, Benjamin, Fanny, Fabien et Nicolas. Nous avons également accueilli pour la première fois (en espérant que ça ne sera pas la dernière) Olivier qui était très sympathique !! C’était donc un très grand plaisir de tous vous retrouver, pour une nouvelle soirée jeux où la bonne ambiance était au rendez-vous (ça n’engage toujours que moi évidemment ^^’).

Comme toujours, le compte-rendu sera plein d’approximations et autres joyeusetés du genre, puisque je suis loin d’avoir suivi toutes les parties. Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

Mes jeux du soir
Ceux de Pascal
Les jeux de Jérôme
C’eux de Charles Marx et Anne-Sophie
Les jeux de Benoît dont deux de leurs protos : Netâ-Tanka et Cerbère
Les jeux de Claire

Nos habituelles aides de jeux (pour celles qui sont faites) étaient de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties. Merci à toutes celles et tous ceux qui avaient apporté des victuailles supplémentaires, on a encore eu de quoi faire un ou deux comas diabétique rien qu’en regardant la table.

Des petits croissants
Une des 5-6 pizzas du soir
Des biscuits !!
Des Bounty faits maison
Le pâté croûte fait maison d’Apolline lol
Les gâteaux au citron de Marine

Une fois encore de nombreux Avenjoueurs sont arrivés dans les mêmes eaux, comprises entre 18h45 et 19h11, si bien qu’il y a eu plusieurs tables qui ont fini par se former après moult réflexions et un concours de mangeur de pizzas (remporté par Pascal visiblement lol) : Céline, Rémy, Pascal et Jérôme se sont affrontés sur le jeu Rise to nobility que Jérôme venait de recevoir récemment (version kickstarter).

Bon, on ne va pas se mentir, je n’ai pas du tout suivi leur partie et je ne sais donc pas du tout comment ça se joue, ni quelles stratégies ils ont adopté. Je peux en revanche vous dire que le matos avait l’air magnifique (mais bon il s’agissait de la version Deluxe), que c’est fort joliment illustré par Mihajlo Dimitrievski (qui a entre autres choses bossé sur l’excellent Pillards de la Mer du Nord) et qu’il s’agirait de la suite du jeu Cavern Tavern et se déroule 5 ans plus tard.

Plutôt classe le matos

Il s’agit d’un jeu de placement d’ouvriers dans lequel les joueurs vont tenter d’accéder à la noblesse (merci Captain Obvious) en devenant président du conseil à la place du vieillissant Berk. Pour cela il faudra placer ses ouvriers, symbolisés par des dés en tenant compte de leurs valeurs faciales et de la capacité du joueur à s’en servir, ce qui déterminera le nombre d’actions allouées. Les joueurs vont pouvoir améliorer leurs plateaux individuels afin d’augmenter la valeur, attirer de nouveaux citoyens, subvenir à leurs besoins et leur trouver un métier, sans oublier de satisfaire les demandes du conseil. Le joueur avec le plus de points en fin de partie deviendra le nouveau président du conseil et accédera à la noblesse.

De ce que j’ai pu apprendre de la partie par Céline (en fin de soirée) il semblerait que Rémy ait été le joueur le plus efficace et il a très rapidement pris la tête en ayant une avance bien confortable sur ses poursuivants. Il termine donc premier avec un score total de 98 points pour ses jaunes, Il devance Pascal qui en dépit de sa remontée fantastique (toujours d’après Céline) termine avec 13 points de retard et le score final de 85 points avec les rouges. Jérôme qui fidèle à son habitude jouait bleu a fini troisième à seulement 1 point de Pascal, autant dire que c’était disputé puisqu’il a eu 84 points. Céline qui jouait blanc a fait un score un peu moins flambant puisqu’elle termine sur le score de 69 points soit 29 de moins que Rémy.

Mise en place de Rise to nobility

Au niveau chronologique, il faut savoir que la partie de Rise to nobility qui a été une des premières lancées, s’est par contre achevée dans les dernières et les a donc occupés plusieurs heures tous les 4. De notre côté, Benoît, Benjamin, Anne-Sophie, Charles Marx et moi, nous sommes lancés dans une partie du proto de Cerbère que Benoît avait emporté, le jeu avait subi quelques modifs depuis la dernière fois où j’y avais joué (ce qui remonte un peu) et donc autant dire que j’avais un peu zappé ses subtilités, mais trêves de bavardages, laissez moi vous narrer nos infernales aventures.

Johan (violet), Benjamin (bleu), Benoît (rouge), Charles (vert) et Anne-Sophie (jaune) étaient 5 pauvres bougres condamnés à la damnation éternelle en raison de leur addiction ludique. Après avoir subi plusieurs mois durant les affres de la torture ludique (imaginez avoir accès à tous les jeux que vous pourriez souhaiter, mais qu’à chaque fois que vous voulez jouer à un jeu, il s’agit en fait de celui que vous détestez le plus…), les 5 compagnons d’infortune ont décidé de tenter leur chance et de se faire la belle (rien de salace là-dedans, je préfère préciser), pour cela ils devaient parvenir à traverser tout l’enfer, afin de rejoindre la barque de Charon le passeur et ainsi parvenir à s’évader.

Les 5 damnés

N’allez pas croire pour autant qu’il s’agissait d’une promenade de santé, tout d’abord parce que le chemin est plutôt long, escarpé et contient quelques pièges, mais surtout parce que Chewbère (Chewbacca le cerbère, ainsi renommé en l’honneur du compositeur : « Je m’appelle Chewbère, comme Schubert sauf que ça s’écrit pas pareil ! » (ceci est une allusion à une réplique de film, saurez-vous trouver lequel ?)), le wookie gardien des enfers, n’aime pas qu’on tente de s’enfuir.

Parés à s’évader

Autant dire que dès que ce dernier s’est aperçu de la tentative d’évasion des 5 larrons, il s’est lancé à leur poursuite à toute vitesse. De leur côté, la traversée des enfers était ardue, néanmoins la plupart des damnés coopéraient autant que possible, s’aidant à avancer les uns et les autres dès que quelqu’un semblait peiner à franchir certains obstacles. Toutefois, dans l’ombre, deux affranchis ne perdaient pas de vue le fait que si l’évasion réussissait, il n’y aurait pas de la place pour tout le monde.

En effet, Charon n’est pas du genre à se laisser pipeauter, ni à voyager à vide, ce qui signifie que si sa barque contient une seule place, ben il ne laissera traverser qu’un personne. En sachant qu’au mieux sa barque peut accueillir trois personnes, le calcul est donc relativement vite fait, de deux à quatre damnés vont rester sur les bords de l’Achéron à la merci de Chewbère. Mais curieusement l’entraide primait et nos 5 compagnons étaient à peu près au même niveau, même si assez rapidement Johan semblait traîner un peu la patte derrière les autres.

Il commence à y avoir des traînards

Cette impression a fini par se confirmer et le pauvre bougre a fini par être bien à la traîne, il commençait même à sentir le souffle chaud de Chewbère se rapprocher dans son dos. Il faut dire qu’un des fourbes damnés n’avait pas hésité à passer sur l’unique et vétuste pont de corde. Une traversée certes dangereuse, mais qui permettait d’éviter un détour de plusieurs kilomètres de marche. Benoît n’a donc eu aucun scrupule a se rapprocher de la sortie avant ses camarades en fonçant sur ce pont de bois qui s’est écroulé derrière son passage.

Profitant de son avance, Benoît a proposé à ses compagnons d’aller leur ouvrir le portail des enfers, pour cela il devait escalader une paroi escarpée, il demanda donc de l’aide à Charles pour l’escalade et ce dernier, bien naïf, n’hésita pas à lui prêter main forte. Benoît ouvrit donc le portail, ce qui permit à Anne-Sophie de gagner un temps précieux en évitant toute l’escalade. Par contre dès qu’elle eut franchi la porte, il la referma et poussa Charles au bas de la paroi. Il savait que ça ne le tuerait pas, mais que ça le ralentirait suffisamment pour qu’Anne-Sophie et surtout lui puissent s’assurer une place dans la barque de Charon.

Charles retomba donc aux côtés de Benjamin qui venait de voir le portail se refermer devant lui, les deux compères étaient donc quittes pour une bonne séance de grimpette. Johan quant à lui avait fini par être rattrapé par son destin, en l’occurrence Chewbère. Ce dernier s’apprêtait à le dévorer et lui faire subir mille tourments, sauf qu’avant d’être dévoré Johan se jeta à ses pieds et l’implora de l’épargner. « Ô puissant Chewbère, je reconnais mon erreur, je n’aurai jamais dû essayer de t’échapper et j’aurai dû me rendre compte que je ne pouvais pas réussir à berner un être aussi puissant que toi. Laisse moi me racheter en t’aidant à rattraper et capturer ces vils personnages, c’est d’ailleurs de leur faute si j’ai tenté de m’échapper, c’était une idée de Benoît à la base… »

Je suis dans la merle

C’était un pur coup de bluff, néanmoins ça avait marché et Johan avait pu rejoindre la #TeamChewbère, il fit donc de son mieux pour aider le wookie infernal. Pendant ce temps, Benoît avait réussi à rejoindre la barque de Charon, le problème c’est que ce dernier refusait de partir tant que 3 voyageurs ne seraient pas présents et n’auraient pas payé leur obole. Les plans du fourbe damné tombaient donc à l’eau, il allait avoir besoin de sauver Charles ou Benjamin pour que la barque puisse partir. Il avait donc hurlé à l’intention des deux autres qu’il restait seulement une place dans la barque.

En entendant cela, la compétition fit rage entre Benjamin et Charles, ils couraient à perdre haleine en direction de la barque, Benoît les haranguait depuis la barque. Anne-Sophie somnolait tranquillement à ses côtés, ratant ainsi tout le spectacle. En effet, Johan se trouvait sur le dos de Chewbère et le guidait à la poursuite des fuyards. S’ils parvenaient à rattraper Benjamin et Charles avant que l’un d’eux n’atteigne la barque, ils pourraient s’emparer de toute la bande.

Chewbère fonça et parvint à se saisir de Benjamin, il s’apprêtait à l’engloutir lorsque Johan lui demanda de l’épargner car Benjamin avait été relativement sympathique avec lui pendant leur fuite. Ce dernier se retrouva donc également sur le dos de Chewbère, devenant ainsi un nouveau membre pour la team. Charles ayant vu Benjamin se faire prendre alors qu’il se trouvait à côté de lui, redoubla d’efforts. La barque se rapprochait, mais elle semblait encore tellement loin…

Galvanisé par les encouragements de Benoît et surtout par la perspective de risquer de se faire bouffer par Chewbère, il puisa dans ses dernières ressources, il sentit un gros souffle d’air se déplacer dans son dos tandis que Chewbère lançait sa patte dans la direction de Charles. Ce dernier eut un réflexe salvateur et plongea en avant, il atterrit tant bien que mal dans la barque, s’écroulant sur Anne-Sophie (la réveillant au passage) mais permettant aux 3 damnés de quitter l’Enfer. Charon ayant fait démarrer sa barque dès l’instant où Charles l’avait touchée… De rage Chewbère hurla et fulmina sur la berge, il venait de laisser échapper 3 prisonniers, il se consola en dévorant Johan et Benjamin puisqu’ils n’avaient pas réussi à l’aider à rattraper les autres à temps. La moralité de cette histoire, c’est que pour pouvoir vous évader des enfers, il ne faut pas hésiter à trahir ses partenaires au moment opportun, afin de s’assurer d’être dans la barque…

La #TeamChewbère a perdu, snif

Sinon après coup (ils se sont bien gardés de le dire avant ces petits fourbes de Bens lol) ils m’ont dit que voyant que j’étais à la traîne dès le début, j’aurai du faire en sorte de rejoindre la team Cerbère bien plus tôt pour avoir une chance de l’emporter dans la team maléfique.  Donc si jamais vous avez l’occasion d’y jouer, pensez-y si vous ne voulez pas connaître un aussi funeste destin que moi 😉 (je me console en me disant que grâce au fait que j’ai boulotté Benjamin, je l’ai privé de sa soirée sans faute lol (eh ouais je viens de vous spoiler de ouf le reste de la soirée) et surtout évitez de trop faire confiance à Benoît mdr (ça vaut aussi pour Benjamin, mais on y reviendra lol).

Au niveau des parties lancées dans les débuts de la soirée, il nous en reste deux à voir et on va commencer par la plus longue des deux, comprenez par là qu’une fois encore elle a bien occupé les 4 membres qui y jouaient (dans une moindre mesure que Rise to nobility mais ça a duré un bon moment quand même). Il s’agit de la partie de Grand Austria Hotel qu’ont joué Fanny, Claire, Olivier et Fabien. Il faut savoir que seules les femmes connaissaient déjà le jeu, il s’agissait donc d’une découverte pour les gars.

Comme la partie a duré un petit moment, il faut aussi savoir que Claire a eu droit à plusieurs reprises par des membres d’autres tables à des petites taquineries quant au fait qu’elle râlait, ce qui n’était pas complètement faux puisqu’il semblerait que Fanny les défonçait gentiment au niveau du score. Néanmoins, si l’on veut être parfaitement honnête, par rapport à d’autres parties, elle a été plutôt soft dans ses ronchonnements, à tel point qu’on pourrait presque dire qu’elle a pas vraiment râle.

Les gérants cogitent

Mais bon, vous savez ce que c’est, on est toutes et tous de mauvaise foi et quand quelqu’un a une certaine réputation on n’hésite pas à le ou la charrier à ce sujet (c’est de bonne guerre hein xD). Tout ça pour dire qu’elle était bien deg que Fanny soit devant elle au classement pendant une bonne partie du jeu. Sauf qu’au final, c’est elle qui a gagné puisque Claire termine avec un score de 137 points, soit 24 de plus que Fanny qui a totalisé 113 points. Sans trop de surprise les mectoubes qui découvraient le jeu n’ont pas réussi à franchir le cap des 100 points et terminent avec 70 points pour Olivier et 58 points pour Fabien soit un écart de 79 points entre la première et le dernier.

La dernière partie qui s’est lancée dans les débuts, même si elle a démarré après les autres a réuni 5 joueurs, à savoir les couples de BFF : Marine et Damien plus Bastien et Apolline ainsi que Nicolas et ils se sont affrontés sur le jeu Le Petit Prince : fabrique-moi une planète. Je dois bien avouer que ça me fait très plaisir de le voir sortir (même si malheureusement je n’ai pas encore eu l’occasion d’y jouer à l’asso) depuis quelques séances car c’est un jeu bien sympa mais que certains considèrent peut être (à tort) comme un jeu pour enfants (vu son univers), alors qu’en fait il n’en est rien, puisque c’est un jeu bien fourbax où on peut faire des coups bien tordus à ses adversaires.

Le but du jeu est de construire sa planète, il y a 4 piles de tuiles différentes, deux des piles vont servir à constituer le centre de sa planète, une autre va permettre de faire les bords et la dernière permettra de constituer les coins de sa planète, lesquels ne contiennent seulement que les 4 conditions de scoring que l’on vérifiera en fin de partie. A chaque tour on révèle autant de tuiles d’une même pioche que le nombre de joueurs, celui qui a choisi une tuile en dernier au tour d’avant est le premier à prendre la tuile de son choix et à la poser sur sa planète.

Nos constructeurs de planètes

Puis c’est lui qui désigne qui choisira une tuile en prochain et ainsi de suite jusqu’à ce que toutes les tuiles aient été utilisées et aient permis de construire sa planète. Il faut savoir que dès qu’une planète contient 3 baobabs, toutes les tuiles qui en contenaient explosent et sont retournées côté vierge (ce qui fait généralement perdre des points) il faut également savoir que le ou les joueurs qui ont le plus de volcans sur leur planète, vont choper un malus de points équivalent en fin de partie (t’as 3 volcans et tu en as le plus, ben BIM -3 points dans ta face).

Comme on connaît également les conditions de scoring de ses adversaires, je pense que vous devez commencer à voir le potentiel de nuisances et de revanches qu’on va pouvoir faire en cours de partie. D’où le côté bien fourbax du jeu et c’est vrai que c’est ça qui est bien cool, y a vraiment moyen de faire la biatch et de ruiner les planètes de ses adversaires ou de leur chourer la tuile de leurs rêves sous le nez…etc.

En tout cas le résultat de la partie a été sans appel puisque Nicolas les a atomisés du haut de ses 50 points pour sa planète jaune, Apolline a terminé deuxième avec 39 points, elle jouait en bleu clair. C’est son cher et tendre Bastien le vert qui s’empare de la troisième place, terminant à seulement 3 points d’elle avec son 36. Il n’a guère d’avance non plus sur Damien qui termine quatrième avec 32 points avec son bleu foncé. Au vu de son score, soit elle a contre performé totalement, soit les autres ne lui ont pas fait de cadeau car Marine a terminé avec seulement 19 points pour son orange, soit 31 de moins que Nicolas.

Après notre partie de Cerbère, nous avons opté pour une partie d’Overseers, un jeu dans lequel on tente d’équilibrer le bien et le mal tout en gagnant un maximum de points. Pour cela on place 3 cartes face visible et 2 cartes face cachée, ça permet de donner une idée du nombre de points que chacun marquera à la fin de la manche.

Lors de chaque manche, les joueurs votent ensuite pour le joueur qui a marqué le plus de points (selon eux), ce dernier peut alors choisir d’avouer et défausser deux cartes de son choix ou alors nier. S’il nie mais qu’il était effectivement le joueur avec le plus de points pour la manche, il perd les deux cartes qui lui rapportaient le plus de points. En revanche, s’il s’avère qu’il n’avait pas le plus de points,  il choisit une carte de son choix dans la défausse et gagne autant de points pour la manche.

Après les enfers, c’est parti pour l’équilibrage du bien et du mal avec Overseers !!

C’est donc un jeu où il faut tenter de bluffer ses adversaires, leur fait croire qu’on se gave de points quand ce n’est pas le cas ou inversement, soit pour être accusé à tort ou alors pour ne pas se faire accuser. La partie se déroule en 3 manches et le résultat a été incertain jusqu’à la fin de la partie, on suspectait tout de même Benoît et Benjamin d’être en tête et il s’avère que c’était le cas, j’ai fait perdre quelques points à Benoît lors de la dernière manche ce qui lui a coûté la victoire. Même s’il pense que Benjamin a dû se planter dans le comptage de ses points car Benoît était toujours en tête lors des autres manches et qu’il finit pourtant derrière Benjamin.

Quoi qu’il en soit, c’est donc Benjamin qui a marqué 76 points, devançant Benoît d’un point avec son total de 75 points (sans les 4 que je lui a chipés en fin de partie il aurait gagné), je finis troisième avec 65 points. Charles Marx et Anne-Sophie terminent respectivement quatrième et cinquième avec 60 et 58 points. Au total il n’y a que 18 points d’écart entre le premier et la dernière, ce qui n’est pas si énorme que ça quand on regarde bien.

Les parties du Petit Prince et d’Overseers s’étant terminées dans les mêmes eaux, il y a eu un léger changement au niveau des tables de jeux puisque Benoît est allé se joindre à eux, afin de jouer à Paper Tales à 6.

Benoît ayant ramené l’extension du FIJ, ils ont donc pu tous y jouer puisqu’elle permet de jouer également en solo et jusqu’à 7, tout en rajoutant quelques nouvelles cartes. Voici en tout cas ce qu’en a pensé Gertrude (le prénom a été changé pour préserver son anonymat (il s’agit de la BFF qui porte des lunettes))

Elle apporte de la rejouabilité car lors de la mise en place, au lieu des 5 bâtiments habituels tu retires la caserne et tu tires aléatoirement 3 nouveaux bâtiments à jouer avec les 4 autres. Il y a aussi 20 nouvelles cartes (mais pas toutes différentes). Son intérêt est effectivement plus dans le fait qu’on peut jouer en solo (à voir si c’est cool ou pas) et de jouer jusqu’à 7 au lieu de 5. Sympa mais pas indispensable à mon avis.

C’est parti pour l’écriture des légendes de leurs royaumes respectifs

Quoi qu’il en soit, c’est Benoît qui s’est largement imposé face à ses adversaires, puisqu’avec son pion rouge il a réussi à marquer 48 points, c’est 13 de plus qu’Apolline qui a terminé deuxième, faisant ainsi honneur au violet (et ça c’est chouettax) avec ses 35 points. Elle a fini avec 5 points de plus que son cher et tendre qui en a marqué 30 pour le comptes du vert.

Marine en blanc écope de la quatrième place avec son total de 23 points, Damien n’était vraiment pas loin de sa chère et tendre puisqu’il a eu 22 points avec le noir. C’est donc Nicolas qui termine dernier et sans avoir franchi le cap des 20 points puisque son score final pour le jaune est de 19 points.

La petite bande est restée ensemble pour la suite de la soirée, ils ont donc ensuite joué à Room 25 que tout le monde connaissait, même si Benoît n’y avait pas joué depuis un bail, il a donc fallu le remettre au parfum.

Ils ont opté pour le mode suspicion, c’est-à-dire le mode dans lequel des « traîtres » sont cachés parmi les joueurs. Comme ils jouaient à 6, il y avait donc 2 gardiens dans la bande, leur but étant de parvenir à buter deux prisonniers avant que ces derniers ne puissent s’échapper du complexe de la Room 25.

La tablée de prisonniers !!

Il y a eu un exploit héroïque lors de cette partie, quelque chose qu’on ne croyait pas possible… (roulement de tambour) Damien n’a pas été un gardien !!! Lui qui avait pourtant toujours eu ce rôle lors des parties précédentes (il n’avait d’ailleurs pas forcément brillé dans ce rôle là lol) a enfin pu souffler et découvrir le jeu en mode prisonnier.

Bon par contre, ça n’est pas encore cette fois qu’on assistera à la victoire des gardiens, il faut dire que c’est un rôle un peu plus compliqué à tenir, sans compter qu’on ne sait jamais trop si on est seul dans ce rôle ou non et quand on est à 2 on ne sait pas au début qui est avec nous. Ce sont donc Marine et Nicolas qui avaient l’uniforme de gardiens et ils n’ont pas réussi à empêcher la fuite des prisonniers, offrant ainsi la victoire à Benoît, Damien, Bastien et Apolline, les 4 prisonniers victorieux.

Allez, comme on est bien en leur compagnie, même si ça ne respecte pas du tout l’ordre chronologique de la soirée, on va voir comment notre sextuor a fini sa soirée. Après s’être échappés de la room 25, ils sont partis explorer les profondeurs de l’océan dans Deep Sea Adventure. Ils étaient donc tous à bord de leur sous-marin de location commun et ont effectué trois plongées, afin d’aller chercher un maximum de trésors.

Nos hommes et femmes grenouilles de la soirée

Bon, on ne va pas se mentir, le succès n’a pas été au rendez-vous pour tous nos plongeurs et trois d’entre eux n’ont pas réussi à remonter le moindre trésor. Bastien le bleu, Nicolas le vert et Damien le violet ont donc fini avec zéro point.Benoît qui jouait orange (et non pas rouge, c’est sans doute ça qui l’a desservi lol) termine troisième avec 32 points. Il n’a pas fini loin derrière celle qui lui a chipé le rouge, en effet Marine n’a eu que 4 points de plus que lui et a obtenu un score de 36 points. Apolline qui était en feu ce soir, a fini avec 53 points, soit 17 de plus que Marine, sans doute son « jaune pisse » (c’est signé Marine qui a dû faire sa rageuse (d’Après Apolline) sur la feuille de score) qui lui a porté chance.

De notre côté, après avoir été abandonnés par Benoît, Benjamin, Anne-Sophie, Charles Marx et moi avons sorti nos tenues d’aubergistes et nous sommes lancés dans une partie d’Auberge sanglante. Benjamin n’y avait pas joué depuis longtemps et n’avait qu’une seule partie à son actif (un truc du genre), on a donc finalement décidé de ne pas utiliser de modules d’extension ,afin qu’il se remette dans le bain.

Quoi qu’il en soit, ce petit salipiaud nous a bien banané pendant la partie, en effet il y a eu plusieurs fois où il avait moult cadavres non enterrés et où les forces de l’ordre étaient présentes en nombre. On l’a donc régulièrement aidé à s’en débarrasser (même si ce n’était pas le meilleur mouvement pour nous) avec Mark (bon Anne-So avait moins d’états d’âme et le laissait dans sa merle lol) et il nous l’a bien fait payer en fin de partie, sans qu’on s’y attende du tout ^^’

Clairement, le jour où Charles et Anne-So vous invitent dans leur auberge : « Fuyez… pauvres fous !! » (ils ont des têtes d’assassins lol)

Sinon c’est également lors de cette partie qu’Anne-Sophie a rejoint Claire, Marine et Apolline, sur ma liste d’ennemies jurées mortelles, j’avoue que je ne sais plus exactement pourquoi (mais c’était à coup sûr totalement mérité mdr) et que Mark m’a fait bien pire au cours de la partie, en enterrant un mec chez moi alors que c’était ma dernière place et que j’avais un cadavre à enfouir…

Quoi qu’il en soit, avec son scoring de fin de partie Benjamin nous a bien démontés puisqu’il termine avec 89 points pour l’auberge jaune, J’ai 15 points de moins et finit avec 74 points pour mon auberge rouge, Charles Marx s’empare de la troisième place avec ses 66 points en vert. C’est donc Anne-Sophie la bleue qui a terminé quatrième avec 59 points. Notre partie s’étant terminée en même temps que celle de Grand Austria Hotel, il y a donc eu un léger remaniement des tables. Je suis parti rejoindre Fanny et Olivier, tandis que Claire et Fabien ont rejoint Charles et Anne-Sophie.

Le quatuor a décidé de gérer un parc d’attraction steampunk en jouant au fort sympathique Steam Park. Le but est d’arriver à amasser un max de pognon (les danaris) en attirant des robots dans nos attractions, mais il faut faire attention à la saleté présente dans son parc. En effet, en fin de partie, à l’issue des 6 manches que dure le jeu, chaque joueur écope d’une pénalité pécuniaire en fonction du degré de saleté de son parc, il est donc possible de laisser filer la première place à cause d’un parc trop sale…

Je ne connais pas trop leurs stratégies respectives, il me semble juste que Fabien aimait bien emmerler ses adversaires en construisant des attractions de leur couleur. Je ne sais également pas pourquoi, mais visiblement d’après le compte-rendu, Claire a mis le premier nom sur sa liste d’ennemis jurés mortels et il s’agit de Charles Marx, il a donc dû lui skier dans les bottes pendant la partie.

Nos 4 gérants de parcs d’attractions en action

Néanmoins ça a visiblement payé puisqu’il s’est emparé de la première place avec 85 danaris dans les fouilles, il devance Anne-Sophie avec 74 danaris. C’est vachement marrant lorsqu’on sait qu’ils découvraient tous les deux le jeu, contrairement à Fabien et Claire qui eux connaissaient déjà le jeu. C’est Claire qui a pris la troisième place avec un total de 60 danaris, soit 1  de plus que Fabien et son total de 50 sious. C’est ainsi que s’acheva leur soirée ludique (là encore je n’ai pas du tout respecté la chronologie ludique de la soirée).

De mon côté, comme dit plus tôt, je suis allé faire découvrir Maskmen à Fanny et Olivier. Ce qui était bien cool car j’adore ce jeu et que Rémy l’avait bien vendu à sa soeur, ce qui lui a donné envie de le découvrir. Nous nous sommes donc affrontés dans des matchs de Lucha Libre au cours de 4 saisons de catch intense.

Fanny n’a pas brillé au cours de la partie et a un peu rejoint la performance de son frangin lors de notre dernière partie, sauf qu’à la différence de ce dernier, elle n’a pas gagné la moindre saison. Elle a tout de même terminé seconde lors de la deuxième saison. En dehors de cette saison-ci, elle a malheureusement été abonnée à la dernière place.

Le trio de luchadores, ambiance guacamole au menu !!

Olivier a remporté la première saison, puis il a perdu la seconde, pour les 2 dernières saisons il a fini deuxième. Hormis la première saison où j’ai fini deuxième, j’ai remporté les 3 saisons suivantes. Il y avait néanmoins un léger suspense lorsqu’on a entamé la dernière saison puisque si je finissais dernier et qu’Olivier la remportait, nous aurions fini ex-aequo et c’est donc lui qui aurait remporté la partie puisqu’en cas d’égalité, c’est celui qui a remporté la dernière saison qui l’emporte.

Au final j’ai donc terminé avec un total de 7 points (1+2+2+2), Olivier est second avec 3 points (2-1+1+1) et Fanny termine avec un score négatif (néanmoins elle n’a pas fini avec le plus mauvais score possible, donc bien joué quand même ^^) de -2 points (-1+1-1-1). Cette partie s’étant terminée à peu près en même temps que celle de Rise to nobility (ça vous donne un ordre d’idées de la durée de cette partie), une nouvelle fournée de joueurs est rentrées à la maison.

Pascal attendait que Claire finisse son Steam Park pour la ramener, je lui ai donc proposé, ainsi qu’à Céline de leur faire découvrir un de mes chouchous ludiques : Apocalypse au Zoo de Carson City (il faut dire que c’est tiré de l’une, si ce n’est pas ma série BD favorite : Apocalypse sur Carson City). Pascal avait choisi le camp des militaires en jaune, Céline avait opté pour les autochtones verts et de mon côté j’ai opté pour les « méchants » de l’histoire : le Clan Blackwood qui est en rouge.

Les trois mutants !!!

Une fois n’est pas coutume, la partie a plutôt bien tourné pour moi et je n’ai pas eu le moindre mutant, contrairement à mes petits camarades. Néanmoins le score final est plutôt serré puisqu’il n’y a que 9 points d’écart entre le premier et le troisième. Je devrais d’ailleurs plutôt dire la troisième puisque c’est Céline qui a occupé cette place avec son score final de 43 points. Pascal n’était pas bien loin devant puisqu’il a eu 47 points au total. De mon côté, j’ai remporté la partie avec 52 points.

C’est donc suite à cette partie finale de Apocalypse au zoo de Carson City  que nous avons mis fin à la séance, aux alentours de 23h50 (si je ne dis pas de bêtises).

Au total ce soir nous avons joué 11  parties dont : 1 partie de Cerbère à 5 joueurs, 1 partie de Rise to nobility à 4 joueurs, 1 partie de Grand Austria Hotel à 4 joueurs, 1 partie de Le Petit Prince fabrique moi une planète à 5 joueurs, 1 partie de Overseers à 5 joueurs, 1 partie de Paper Tales à 6 joueurs, 1 partie de L’auberge sanglante à 4 joueurs, 1 partie de Room 25 à 6 joueurs, 1 partie de Maskmen à 3 joueurs, 1 partie de Steam Park à 4 joueurs, 1 partie de Deep Sea Adventure à 6 joueurs et 1 partie d’Apocalypse au zoo de Carson City à 3 joueurs

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises ce soir là, par ici : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=1892973820944464

Petite nouveauté pour la saison, je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut toujours 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs  et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.  Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3  points pour tout le monde s’il y a victoire et 0 dans le cas contraire. En cas d’égalité de joueurs (je ne les départage pas), ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée :
-Benoît a marqué 12 points (3+2+3+3+1) en 5 parties
-Apolline a marqué 10 points (2+2+3+3) en 4 parties
-Johan a marqué 9 points (0+1+2+3+3) en 5 parties
-Charles a marqué 7 points (3+0+1+3) en 4 parties
-Benjamin a marqué 6 points (0+3+3) en 3 parties
-Anne-Sophie et Bastien ont marqué 5 points (3+0+0+2) en 4 parties (le couple du swag ludique, Mark et Sophie, avec ses égalités habituelles m’a beaucoup déçu lol) et (1+1+3+0) en 4 parties
-Claire et Pascal ont marqué 4 points, (3+1) en 2 parties et (2+2) en 2 parties (du coup c’est Pascal et Claire le couple égalitaire de la soirée vu qu’ils sont rentrés ensemble ^^)
-Damien, Nicolas, Olivier et Rémy ont marqué 3 points (0+0+3+0) en 4 parties, (3+0+0+0) en 4 parties, (1+2) en 2 parties et (3) en 1 partie.
-Fanny et Marine ont marqué 2 points (2+0) en 2 parties et (0+0+0+2) en 4 parties
-Jérôme a marqué 1 point (1) en 1 partie)
-Céline et Fabien ont marqué 0 point (0+0) en 2 parties et (0+0) en 2 parties (ils sont donc le couploose de la soirée ^^’)

Ainsi que le classement final pour le mois de février :
-Johan a marqué 33 points (0+3+1+3+3+2+3+2+3+0+1+1+2+0+1+2+3+3) en 18 parties
-Apolline et Charles ont marqué 32 points (1+3+0+1+0+2+3+3+0+0+3+3+0+3+2+2+3+3) en 18 parties et (0+2+2+2+2+3+3+3+0+3+0+3+1+1+3+0+1+3) en 18 parties
-Bastien a marqué 30 points (2+2+3+2+0+3+0+0+3+3+2+0+3+2+1+1+3+0) en 18 parties
-Romain a marqué 24 points (3+3+3+3+1+3+2+3+3) en 9 parties
-Micka a marqué 18 points (3+3+0+3+0+3+3+0+3) en 9 parties
-Marine a eu 17 points (3+2+3+1+2+1+1+0+1+1+0+0+0+0+2) en 15 parties
– Benoît et Pauline ont eu 12 points (3+2+3+3+1) en 5 parties et (0+2+2+0+0+2+3+2+1) en 9 parties
-Anne-Sophie a eu 16 points (3+0+0+0+3+2+0+2+1+0+3+0+0+2) en 14 parties
-Damien et Pascal ont eu 13 points (0+1+3+0+1+3+0+0+1+1+0+0+0+3+0) en 15 parties et (3+0+1+3+0+1+1+2+2) en 9 parties
-Claire et Nicolas ont eu 12 points (2+0+3+1+0+1+3+0+3+1) en 10 parties et (1+0+2+3+2+3+0+0+0) en 9 parties
-Isabelle a eu 10 points et (3+2+1+2+2+0) en 6 parties
-Maxence a eu 9 points (0+3+0+0+3+3+) en 6 parties
-Dominique et Rémy ont eu 8 points (2+2+1+0+0+3) en 6 parties et (1+2+2+0+3) en 5 parties
-Benjamin et Sophie ont eu 6 points (0+3+3) en 3 parties et (2+0+2+2+0) en 5 parties
-Patricia a eu 5 points (0+3+0+1+1+0) en 6 parties
-Jérôme, Lionel et Olivier  ont eu 3 points (2+1) en 2 parties, (3+0+0+0) en 4 parties et (1+2) en 2 parties
-Fanny a marqué 2 points (2+0) en 2 parties
-Christelle a eu 1 point (1) en 1 partie
-Céline, Fabien, Florian et Louis ont eu 0 point (0+0) en 2 parties, (0+0) en 2 parties, (0) en 1 partie et (0) en 1 partie

J’ai hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le mercredi 14 mars 2018 , à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’événement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/460696327679955/

N’hésitez pas à faire tourner les infos si vous êtes joueuses ou joueurs, dans les environs d’Auxonne/Dijon/Genlis, on se fera toujours un plaisir de jouer avec vous, si vous venez nous voir !! Car plus on est de fous et plus on joue ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *