Abyss + extension Kraken (Cathala/Chevallier/Collette)

Abyss + extension Kraken (Cathala/Chevallier/Collette)

Abyss est un jeu créé par Bruno Cathala, Charles Chevallier et illustré par Xavier Collette, il est édité par Bombyx, distribué par Asmodée et est disponible en boutiques spécialisées et en VPC depuis le 31 août 2014 pour 40€ environ. Notamment chez mes fournisseurs ludiques habituels : Jocade et Fungames.

L’extension Kraken est parue le 07 novembre 2015 pour 20€ environ. Notamment chez mes fournisseurs ludiques habituels : Jocade et Fungames.

Abyss est jouable de 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans et les parties durent en moyenne 45 minutes.

Le design violet de la boîte d'Abyss. Il y a 5 boîtes avec des illustrations différentes au total.
Le design violet de la boîte d’Abyss (celui que je possède, mon précieuuuuuuuux). Il y avait 5 boîtes avec des illustrations différentes au total (seule la bleue est disponible dorénavant)

Dans ce jeu de choix et de gestion, vous devrez recruter des seigneurs marins, étendre votre influence et contrôler des lieux maritimes afin de devenir le nouveau seigneur du royaume d’Abyss…

Contenu de la boîte :

-1 livret de règles.
-1 plateau de jeu
-1 bloc de score
-71 cartes exploration (petit format) réparties ainsi :
65 alliés
6 monstres
-35 cartes seigneur
-20 lieux
-20 pions monstres répartis comme suit :
9 de valeur 2
9 de valeur 3
2 de valeur 4
-1 piste de menace
-1 marqueur de menace
-10 pions clefs
-5 coquillages noirs où mettre des perles
-1 sachet de perles

Le contenu de la boîte du jeu
L’ensemble du contenu de la boîte du jeu Abyss

Déroulement du jeu :
Commencez par placer les cartes exploration et les cartes Seigneurs sur leurs emplacements, sur le plateau. Placez les lieux en pile et révélez en le premier, posez les jetons à droite du plateau et le marqueur menace sur la piste de menace.

Le plateau de jeu
Le plateau de jeu avant que les éléments soient posés

Chaque joueur reçoit une coupelle contenant deux perles, les autres perles sont mises dans une autre coupelle qui fera office de Trésor. On détermine ensuite aléatoirement le premier joueur, puis la partie peut commencer.

Les coquillages et les perles
Les coquillages et les perles

Tour de jeu :
Un tour de jeu se décompose en 3 phases : la manigance à la cour (facultatif), l’action (obligatoire) et le contrôle des lieux (obligatoire).

Manigance à la cour : Lors de cette phase facultative, un joueur peut payer une ou plusieurs perles au Trésor, afin d’amener de nouveaux Seigneurs à la Cour. C’est à dire rajouter de nouvelles cartes Seigneurs face visible, sur les emplacements libres. Si tous les emplacement sont occupés, il n’est bien évidemment pas possible d’ajouter de nouveaux Seigneurs.

Action : Lors de cette phase, le joueur doit effectuer UNE action parmi les 3 possibles, à savoir : explorer les profondeurs, demander le soutien du Conseil ou recruter un Seigneur.

Explorer les profondeurs : Le joueur actif révèle la première carte exploration de la pile et la pose sur l’emplacement le plus proche de la pile. Si la carte révélée est un allié il doit d’abord proposer aux autres joueurs (dans le sens horaire) de lui acheter cette carte.

Les différents peuples des cartes alliés
Les différentes cartes exploration

Si l’un des joueurs décide d’acheter cette carte, il doit payer le coût au joueur actif (la première carte achetée par un joueur coûte une perle, la seconde en coûte deux et la troisième trois, mais les autres joueurs ne peuvent acheter qu’une fois une carte, pendant le tour du joueur actif).

Si personne n’a voulu acheter cette carte, le joueur actif peut soit la prendre gratuitement pour lui ou alors continuer à explorer. S’il choisit la seconde option, le jouer actif place une nouvelle carte exploration face visible sur l’emplacement suivant et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il en prenne une gratuitement ou que tous les emplacements soient occupés, auquel cas le joueur actif DOIT ajouter cette carte gratuitement à sa main. Il gagne également une perle bonus, pour avoir rempli toute la zone d’exploration.

Si la carte révélée est un monstre, le joueur peut soit le combattre, soit continuer l’exploration. S’il décide de combattre, il gagne la récompense indiquée par le marqueur de menace (que l’on replace ensuite tout en haut), sur la piste de menace et cela met fin à son exploration. En revanche, s’il décide de continuer à explorer, on fait descendre le marqueur de menace d’un cran vers le bas, sur la piste de menace. Il révèle ensuite une nouvelle carte exploration.

La piste et le marqueur de menace
La piste et le marqueur de menace

Lorsque le joueur a fini d’explorer, c’est à dire qu’il a choisi de prendre une carte allié gratuitement, qu’il a combattu un monstre ou qu’il a rempli tous les espaces d’exploration, son action est terminée.

On place alors tous les alliés qui ont été révélés pendant la phase d’exploration, face cachée sur l’emplacement correspondant à leur peuple au centre du plateau, dans la zone appelée Le Conseil. Les monstres qui avaient été révélés, sont quant à eux placés dans la défausse de cartes exploration, à côté du plateau, près de la pile de cartes exploration.

Demander le soutien du conseil : Le joueur ajoute à sa main, toutes les cartes alliés présentes dans l’une des piles du Conseil.

Recruter un seigneur : Un joueur peut choisir de recruter un des Seigneurs disponibles à la cour (les cartes Seigneurs face visible sur le plateau), pour ça il faut défausser de sa main autant d’alliés que nécessaire pour payer le coût du Seigneur.

Les différents types de cartes Seigneur
Les différents types de cartes Seigneur

Mais attention, il faut défausser le nombre exact de types de peuples demandés. On peut défausser plusieurs alliés d’un même peuple. Si la valeur totale des alliés dépasse le coût du Seigneur, on perd ce surplus, il n’est pas remboursé.

On peut utiliser une perle pour remplacer un allié manquant (chaque perle dépensée remplace un allié), mais attention il faut quand même défausser au moins une carte de chaque type d’allié demandé.

Les alliés ainsi utilisés sont défaussés et placés près de la pile d’exploration, à l’exception de l’allié avec la valeur la plus basse. Ce dernier est fédéré et est donc placé face visible devant vous. Il ne peut plus être utilisé pour recruter de nouveaux seigneurs, mais il comptera dans le décompte de points final.

Les jetons monstre
Les jetons monstre acquis après un combat

Si plusieurs alliés sont de même valeur, le joueur choisit celui qu’il fédère, les autres sont défaussés normalement.

Le Seigneur recruté est placé face visible devant le joueur, s’il possède un pouvoir avec une flèche, le pouvoir est joué immédiatement et ne pourra pas être réutilisé.

En revanche, si le pouvoir n’est pas accompagné d’une flèche, il est semi-permanent et pourra donc être utilisé une fois par tour, tant que le Seigneur ne servira pas à contrôler un lieu.

Chaque fois qu’un Seigneur est recruté, on décale tous les Seigneurs restants vers la droite, s’il reste 3 Seigneurs ou plus à la Cour, le Seigneur recruté n’est pas remplacé. En revanche, s’il n’en reste plus que deux, on remplit toute la Cour et le joueur qui vient de recruter, gagne 2 perles en bonus.

Les jetons clefs
Les jetons clefs utilisés pour déverrouiller des lieux

Contrôle des lieux : Aussitôt qu’un joueur réunit trois clefs (soit avec des jetons clefs (qui sont défaussés) ou en recrutant des seigneurs possédant une ou plusieurs clefs), il prend immédiatement le contrôle d’un lieu.

Le joueur peut donc soit prendre un lieu qui se trouve face visible (en début de partie, il n’y en a qu’un seul) et le poser devant lui ou piocher 1, 2, 3 ou 4 lieux.

Dans ce cas là, le joueur en choisit un parmi ceux qu’il a piochés, il le pose face visible devant lui et les autres lieux sont posés face visible près du plateau et deviennent donc disponibles pour l’ensemble des joueurs.

La pioche des lieux et un lieu disponible
La pioche des lieux et un lieu disponible

Les Seigneurs possédant une clé sont placés sous le lieu de manière à ce qu’on ne voit plus leur pouvoir, puisqu’il n’est plus possible de s’en servir dorénavant.

Sa clef n’est plus utilisable non plus, il n’est plus considéré comme un Seigneur libre et ne peut donc plus être pris pour cible par le pouvoir d’autres Seigneurs. En revanche, en fin de partie, lors du décompte des points, ses points d’influence sont pris en compte.

Le livret de règles (même visuel que la boîte bleue)
Le livret de règles (même visuel que la boîte bleue)

Lorsqu’un joueur a terminé toutes ses phases de jeu, c’est au tour de son voisin de gauche d’effectuer les siennes et ainsi de suite jusqu’à ce que l’une des deux conditions suivantes soit réunie :
-Un joueur recrute son septième seigneur
-Un joueur recrute un Seigneur, entraînant la réalimentation de la Cour, mais il ne reste plus suffisamment de Seigneurs dans la pioche, pour que la Cour soit complète.

Lorsque l’un de ces deux cas de figure se présente, tous les joueurs additionnent leurs points d’influence rapportés par les lieux qu’ils contrôlent, les seigneurs recrutés, l’allié le plus fort de chacun des peuples fédérés et les pions monstres en sa possession.

Le joueur ayant le plus de points d’Influence remporte la partie et prend le pouvoir. En cas d’égalité, c’est le joueur qui possède le plus de perles qui gagne. Si l’égalité persiste encore, c’est le joueur qui a recruté le seigneur le plus influent qui l’emporte.

Les feuilles de score
Les feuilles de score

L’avis de Captain Johan sur le jeu de base :
Abyss signé par Bruno Cathala et Charles Chevallier est d’excellente facture, que ce soit en terme de matériel ou au niveau des règles et des mécaniques du jeu. Côté matos, les illustrations de Xavier Collette sont juste magnifiques et permettent de s’immerger complètement dans cette guerre d’influence sous-marine.

Il n’est d’ailleurs pas évident de choisir sa boîte de jeu, puisqu’il y en a 5 différentes, représentant un des Seigneurs de chaque couleur d’alliés. Les illustrations de couverture sont toutes tellement belles qu’on a presque envie d’avoir 5 fois le jeu pour toutes les avoir ^^’ (EDIT : dorénavant seule la boîte bleue demeure, ça facilite le choix ^^).

La différente taille des cartes est très pratique, permettant de savoir directement où les placer et ne pas perdre trop de temps à les trier en début et/ou fin de partie. Les perles qui servent de monnaie au jeu sont également un petit plus très sympa, qui renforce l’atmosphère aquatique du jeu.

Tout au long du jeu, on sera amené à faire des choix et certains d’entre eux vont permettre à nos adversaires de se renforcer. Il faut toujours donc bien peser le pour et le contre de chacune de nos décisions. Par exemple, si on entreprend une fouille, le fait de tenter de choper la perle bonus, va permettre à nos adversaires d’avoir la possibilité de nous acheter des alliés.

Tenter de conquérir des lieux, nous permettra certes d’engranger des points d’influence en fin de partie, mais nous privera des pouvoirs des Seigneurs qui vont servir à ouvrir le lieu. Il peut donc parfois être intéressant de différer un peu son achat de Seigneur pour profiter plus longtemps de certains pouvoirs. Mais en faisant ça, on court le risque de se faire souffler le Seigneur que l’on vise…

Ce système de choix est donc vraiment le coeur du jeu et c’est ce qui le rend si sympa à jouer, car du coup il y a quand même pas mal d’interactions entre tous les joueurs présents autour de la table. En fonction des alliés recrutés par nos adversaires, on peut par exemple essayer de deviner les Seigneurs qu’ils convoitent et les piquer à leur barbe (si on a ce qu’il faut pour le recruter évidemment).

Les parties se déroulent plutôt rapidement et dans toutes celles que j’ai jouées, j’avoue que je n’aurai rien eu contre le fait de prolonger la partie un peu plus. Il faut dire qu’on se prend vite au jeu et qu’on a envie de booster son influence de toutes les façons possibles.

Les parties ne se ressemblent jamais, dans la mesure où l’on va parfois gagner sans aucun lieu contrôlé, ou alors avec peu de Seigneurs…etc. Si bien qu’il n’y a pas vraiment de stratégie idéale, et que chacun va donc pouvoir gérer ses forces comme il l’entend. Abyss fait partie de ces jeux où j’ai beau faire, je ne parviens jamais à gagner, mais ça ne m’empêche pas d’avoir envie d’y rejouer !!

En bref, Abyss est un excellent jeu avec du matos de très bonne facture, des illustrations sublimes et une thématique sous-marine forte et immersive. Le jeu tourne bien quel que soit le nombre de joueurs et c’est un régal d’essayer d’amasser le plus de points d’influence possible. Pour ma part, j’adore Abyss et j’y joue à chaque fois, avec grand plaisir !!!

Vous pouvez vous procurer la boîte bleue du jeu de base chez mes fournisseurs ludiques habituels : Jocade et Fungames.


 

La boîte de l'extension Abyss : Kraken
La boîte de l’extension Abyss : Kraken

Contenu de la boîte d’extension Kraken :
-1 livret de règles
-1 figurine kraken
-1 coupelle coquillage transparente
-26 Nebulis (perles sombres)
-6 tuiles lieux
-25 cartes butin
-7 cartes alliés kraken
-18 carte seigneurs
-3 pions sentinelle

L'ensemble du matos présent dans l'extension
L’ensemble du matos présent dans l’extension

Mise en place du jeu :
La mise en place demeure inchangée, veillez seulement à ajouter les alliés kraken aux cartes exploration du jeu de base, rajoutez également les nouveaux Seigneurs avec les Seigneurs de base et faites de même avec les nouveaux lieux. Placez les Nebulis dans la coupelle transparente, la figurine du kraken juste à côté, et mettez le tout à côté de la coupelle qui contient les perles normales.

Les 3 jetons sentinelle sont placés à proximité de la pioche de cartes Seigneurs, pour terminer mélangez les cartes butin et formez une pioche face cachée qui sera placée à côté de celle des lieux. La partie peut alors commencer.

Nouveautés de l’extension :
Les règles du jeu (cf plus haut) demeurent inchangées avec cette extension, je vais donc simplement vous détailler les nouveautés et leur fonctionnement.

Les alliés Kraken :
C’est le nouveau peuple d’alliés qui fait son apparition, si lors d’une exploration il reste des alliés kraken, c’est le joueur qui explorait qui décide sur quelle pile d’alliés ils sont placés.

Les alliés Kraken
Les alliés Kraken

Les krakens ne peuvent pas être fédérés lors de l’achat d’un seigneur et sont donc automatiquement défaussés. En revanche, ils agissent comme des jokers et peuvent donc remplacer n’importe quel autre type d’allié et ce qu’il soit déjà présent ou non parmi ceux que vous utilisez. Un 4 de Kraken peut donc être utilisé comme un 4 de crabe par exemple.

Le revers de la médaille, c’est que vous prenez autant de Nébulis (perles noires) que le nombre indiqué sur les cartes alliés kraken que vous avez utilisées pour le recrutement. A noter qu’avant le décompte final, vous devez défausser tous les alliés kraken qu’il vous reste en main et prendre autant de Nebulis.

Les Nebulis :
Ces perles sombres sont une monnaie corrompue qui apporte des malus en fin de partie. Chaque Nebulis en votre possession à la fin de la partie vous fait perdre un point d’influence et le joueur qui en possède le plus (celui qui a la figurine kraken) perd également 5 points supplémentaires.

Les Nebulis dans leur coupelle transparente
Les Nebulis dans leur coupelle transparente

Au cours de la partie, le premier joueur qui reçoit des Nebulis prend la figurine Kraken qui symbolise sa corruption. Puis chaque fois qu’un autre joueur atteint ou dépasse le nombre de Nebulis possédé par le joueur avec la figurine, il reçoit le kraken (en cas d’égalité entre plusieurs joueurs, c’est celui qui avait la figurine avant qui décide à qui il la donne).

Si le joueur qui possède la figurine défausse sa dernière Nebulis et que personne d’autre n’en possède, la figurine est replacée près de la coupelle transparente qui contient les Nebulis.

Fort heureusement, on peut quand même se débarrasser de ses Nebulis pour acheter un allié durant l’exploration d’un adversaire (on lui refourgue donc la Nebulis au passage 😉 ) ou compléter le total nécessaire au recrutement d’un seigneur (pas pour compléter la cour par contre !!). Mais attention, on ne peut utiliser qu’une Nebulis à la fois et seulement si on ne possède plus aucune autre perle. Il est par contre tout à fait possible d’utiliser toutes nos perles normales restantes + 1 Nebulis.

Vous pouvez également vous en débarrasser grâce aux pouvoirs de certains seigneurs contrebandiers.

Les nouveaux Seigneurs et les pions sentinelles :
18 nouveaux Seigneurs font leur apparition, 8 font partie de la nouvelle guilde des Contrebandiers, les 10 autres sont composés de 2 seigneurs appartenant à chacune des 5 guildes de base.

Les nouveaux seigneurs
Les nouveaux seigneurs

3 des contrebandiers vous permettent de prendre un jeton sentinelle, il s’agit du guetteur du veilleur et de la vigie. Vous gardez le pion sentinelle associé jusqu’à la fin de la partie et il vous permet au choix en le plaçant à l’endroit adéquat :

-De réserver un seigneur de la cour en y plaçant le pion sentinelle dessus. Vous êtes alors le seul joueur qui pourra recruter ce Seigneur.
-De réserver une pile du conseil, vous serez le seul à pouvoir vous en emparer et ce même si elle est vide lorsque vous placez votre jeton dessus. Les alliés s’ajoutent à cette pile et vous les récolterez tous en temps voulu.
-De réserver un lieu disponible face visible dont vous serez le seul à pouvoir vous en emparer lorsque vous remplirez les conditions nécessaires.

Les 3 jetons sentinelle
Les 3 jetons sentinelle

Vous êtes libres d’acquérir un élément autre que celui que vous avez réservé, lorsque vous prenez le seigneur, la pile du conseil ou le lieu que vous aviez réservé, reprenez votre jeton sentinelle et placez le devant vous. A partir de votre prochain tour, vous aurez la possibilité de le réaffecter sur une nouvelle réservation.

Les nouveaux lieux :
6 nouveaux lieux sont présents dans l’extension, le tripot et l’antre du Kraken fonctionnent comme les autres lieux mais le cimetière des cétacés, le convoi abandonné, le mégalodon et le champ de bataille sont un peu particuliers puisqu’ils recèlent des butins qui peuvent rapporter gros.

Les 6 nouveaux lieux
Les 6 nouveaux lieux

Leur principe d’acquisition demeure identique aux lieux standards (3 clés nécessaires), vous le placez ensuite devant vous et vous piochez la première carte butin de la pile que vous placez face visible sur le lieu que vous venez d’acquérir. Vous gagnerez la somme de point d’influence indiquée et éventuellement un bonus que vous récoltez immédiatement  :
-Un 3 vous donne 1 pion clef,
-Un 4 vous donne 2 perles,
-Un 5 un pion monstre et
-Un 6 vous permet de prendre la première carte du paquet exploration. Si c’est un monstre, faites avancez la piste de menace d’un cran et piochez la carte suivante jusqu’à obtenir un allié que vous gardez en main.
-Un 7 ne vous fait rien gagner de plus.

Les différentes valeurs des cartes butin
Les différentes valeurs des cartes butin

Vous avez ensuite le choix de poursuivre la fouille en retournant la première carte butin ou vous arrêter là. Si vous vous arrêtez vous gardez l’ensemble des cartes butins et récompenses bonus que vous avez gagnées. Si vous continuez, piochez la carte suivante ramassez l’éventuel bonus associé s’il y en a un, puis vérifiez la valeur de la carte :
-Si la valeur est identique à l’un des butins que vous aviez précédemment, votre fouille s’arrête et vous défaussez les butins de même valeur.
-Si la valeur est différente des autres butins que vous aviez, alors libre à vous de continuer  à fouiller ou de vous arrêter là.

Il faut savoir que la valeur d’influence des cartes butin est également la même que le nombre de cartes dans la pioche, il y a donc 3 cartes butin 3, 4 cartes butin 4 et ainsi de suite jusqu’aux 7 cartes butin 7.

L’avis de Captain Johan sur l’extension Kraken :
Une première extension pour le jeu Abyss qui tient toutes ses promesses (oui oui, les auteurs sont déjà sur la suivante ^^) puisqu’elle permet de rajouter plus de piquant aux parties jouées. Cette extension ne bouleverse pas trop la façon de jouer puisque les mécaniques du jeu demeurent identiques, donc si vous avez l’habitude du jeu de base, vous ne serez pas dépaysés.

Côté matos il y a de quoi faire dans la boîte de Kraken puisqu’on retrouve un peu de tous les éléments présents dans la boîte de base (perles, coquille, cartes et lieux) ce qui permet de varier les parties et renouveler tout ça, même si il y avait déjà de quoi faire avec la boîte de base. La figurine de Kraken qui est là pour symboliser le joueur le plus corrompu est vraiment d’excellente facture et c’est un vrai régal de la manipuler, donc chapeau bas pour cet ajout qui pète bien la classe, c’est du bonus qui fait bien plaisir ^^

L’ajout principal de cette extension ce sont les Nebulis, ces perles corrompues qui donnent des malus en fin de partie. Elles rajoutent de l’interaction entre les joueurs puisqu’on va pouvoir essayer de pourrir les autres en leur refilant nos Nebulis où en perdant les nôtres, afin qu’ils en aient plus que nous et récoltent le kraken.

Cela rajoute donc une petite dose de fourberie pas forcément déplaisante bien au contraire !! Les lieux à butin sont également un ajout très sympa, ça reprend le principe de l’exploration et de son stop ou encore, sauf que là ça peut rapporter très gros ou quasiment pas du tout si on est trop gourmand. Ce qui est cool c’est qu’on garde quand même les récompenses bonus qu’on a eues avec les butins.

Niveau illustrations Xavier Colette est toujours au top et continue à nous immerger dans les profondeurs avec ses magnifiques dessins. C’est un régal de plonger dans les « Abyss » et de rencontrer les nouveaux seigneurs qui sont tout aussi magnifiques que les précédents.

En bref, une extension avec du matos toujours au top qui permet de renouveler et varier les parties grâce aux nouveaux ajouts. Notamment les perles noires, les Nebulis, qui ouvrent la porte à des vacheries entre joueurs (se récolter le kraken à un ou deux tours de la fin de la partie, ça pique), ce qui rajoute donc des interactions. Si vous avez aimé le jeu de base, l’extension devrait vous ravir et ce serai vraiment dommage de passer à côté !!

Vous pouvez vous procurer l’extension kraken chez mes fournisseurs ludiques habituels : Jocade et Fungames

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *