Wa-Chat-Bi (Mura/Chong)

Wa-Chat-Bi (Mura/Chong)

Wa-Chat-Bi est un jeu de stop ou encore dans lequel on incarne des chats lancés dans un concours de gros mangeurs. Le jeu est réalisé par Kuraki Mura et illustré par Wee Yee Chong.

Ce jeu est édité et distribué par Iello en France. Wa-Chat-Bi est disponible en boutiques spécialisées et VPC depuis avril 2016  pour environ 13€. Notamment chez mon fournisseur ludique Philibert.

Wa-Chat-Bi se joue de 3 à 7 joueurs (il existe une variante pour 2 joueurs chez Gus & Co), à partir de 8 ans et les parties durent environ 20 minutes.

La boîte du jeu Wa-Chat-Bi

Wa-Chat-Bi est un jeu de stop ou encore dans lequel on incarne des chats qui se lancent dans un concours de nourriture. La partie prend fin  dès lors qu’un joueur récolte son troisième jeton indigestion, le joueur qui en a le moins remporte la partie. En cas d’égalité, celui qui a le plus de cartes en main l’emporte.

Contenu de la boîte :
-1 livret de règles
-72 cartes plat réparties ainsi :
14 cartes 2
14 cartes 3
12 cartes 4
12 cartes 5
10 cartes 6
10 cartes 7
-17 cartes action réparties ainsi :
5 cartes choisissez le joueur suivant
5 cartes changez l’ordre du tour
7 cartes ajoutez un plat
-6 cartes indigestion
-15 jetons indigestion
-1 jeton sens du tour

L’ensemble du matériel contenu dans la boîte

Mise en place du jeu :
-Placez les jetons indigestion sur la table, ainsi que le jeton ordre du tour (face rouge visible), mettez de côté les 6 cartes indigestion et placez-les à proximité des jetons.

Les jetons indigestion

-Mélangez les cartes plats et les cartes action afin de former la pioche, distribuez cinq cartes à chaque joueur puis ajoutez une carte indigestion à la pioche, mélangez-la et placez-la au centre de la table.

Manche de jeu :
La partie se déroule en plusieurs manches, le premier joueur choisit une carte de sa main et la pose face visible, puis les joueurs jouent à tour de rôle et peuvent effectuer une action parmi les 4 possibles : servir un plat, manger une bouchée, jouer une carte action ou sauter un plat.

Les différents plats proposés (ils sont trop choupinous)

-Servir un plat : placez une carte plat de valeur identique à celle(s) déjà posée(s). Si la carte plat en jeu est un 6, pour pouvoir servir un plat vous devez placer un 6.

-Manger une bouchée : piochez autant de cartes que la somme des cartes en jeu, révélez les cartes que vous piochez une par une avant de les reprendre en main. Puis défaussez les anciennes cartes menus qui se trouvaient sur la table.

Si jamais vous piochez une carte indigestion, la manche se termine, mais vous continuez quand même à piocher des cartes jusqu’à en avoir le nombre adéquat. Il est donc possible de piocher plusieurs cartes indigestion au cours d’une même pioche.

Les cartes indigestion (ou chat qui vomit)

Donc par exemple, si 4 cartes plat de valeur 2 se trouvent sur la table au moment où vous décidez de manger une bouchée, vous devrez donc piochez 8 cartes (4×2).

Si jamais vous videz la pioche en mangeant des bouchées, prenez les cartes restantes dans la défausse.

-Jouer une action : les cartes action peuvent être jouées sur n’importe quel plat, il en existe 3 différentes :

Les 3 types de cartes action

-Les cartes avec un symbole +1 permettent de rajouter un plat à la somme des plats à manger.
-Les cartes avec des flèches permettent de changer le sens du jeu, on retourne le jeton ordre du tour pour s’en souvenir.
-Les cartes avec un doigt pointé permettent de choisir qui sera le prochain joueur.

-Sauter un plat : jouez deux cartes plats identiques afin de changer le plat en jeu. Posez une de ces deux cartes sur la pile qui était en place et défaussez cette pile. Puis placez la seconde carte au centre de la table afin de démarrer une nouvelle pile. Le joueur suivant continue le tour sur la base de ce nouveau plat.

Par exemple si le plat actuel est de valeur 6 mais que vous n’avez pas de plat 6, vous pouvez à la place jouer deux cartes de valeur 3 que vous avez en main. Vous placez une carte 3 sur la pile de 6 que vous défaussez. Il n’y a alors plus de plats au centre de la table, placez donc votre second 3 afin de former une nouvelle pile. Le joueur suivant devra donc jouer un plat de niveau 3, manger 3 bouchées, jouer une carte action ou sauter un plat.

Fin de la manche et nouvelle manche :
Une manche prend fin dès qu’un joueur pioche une carte indigestion, il prend un jeton indigestion qui symbolise son retard dans le concours de mangeurs.

Le recto et le verso du jeton ordre du tour

Pour la nouvelle manche tous les joueurs gardent leur main et une nouvelle pioche est constituée en mélangeant toutes les cartes de la défausse et de la pioche, ainsi que la ou les cartes indigestion piochées.

Le joueur qui a pris le jeton indigestion peu choisir d’ajouter ou non une carte indigestion supplémentaire dans la pioche. Puis il choisit une carte de sa main et la pose sur la table, une nouvelle manche commence dans le sens horaire (retournez le jeton sur la face rouge si besoin)

Fin de la partie :
La partie se termine dès qu’un joueur a eu les yeux plus gros que le ventre et qu’il récupère son troisième jeton indigestion. Le joueur qui a le moins de jetons indigestion gagne la partie. En cas d’égalité, celui qui a le plus de cartes en main l’emporte.

Le livret de règles

Variante pour 2 joueurs (signée Gus & Co) :
Vous pouvez retrouver la règle illustrée par là, elle introduit 3 changements par rapport au jeu de base :

-Il y a 2 piles de jeu au lieu d’une, lors de son tour un joueur choisit sur quelle pile il joue. Si jamais il décide de manger des bouchées, il doit piocher autant de cartes que la somme des valeurs des 2 piles.

-Les cartes changer de sens et désigner un joueur deviennent des jokers et remplacent n’importe quel plat.

-La partie s’achève lorsqu’un joueur récupère son quatrième jeton indigestion (contre 3 normalement), son adversaire remporte la partie.

Variante Ludovic Papais :
Lors de la TTTV sur le jeu, Matthieu Bonin explique que lorsqu’ils y jouent chez Iello, avant de piocher les cartes lorsqu’ils mangent des bouchées, le joueur qui va piocher peut décider de couper le paquet avant de piocher.

 

L’avis de Mister Zombi sur Wa-Chat-Bi :
Wa-Chat-Bi est le 9ème jeu de la gamme Mini Games chez Iello, on y retrouve des petits jeux plus ou moins simples au niveau des règles et avec un petit format de boîte qui fait qu’on peut les transporter aisément partout.

Ici il s’agit d’un jeu de stop ou encore, dans lequel on incarne des chats en train de se livrer à un concours de gros mangeurs de nourriture asiatique. Le jeu est plutôt simple puisqu’à notre tour on va jouer une ou deux cartes (quand on saute un plat) ou alors piocher autant de cartes que la quantité de nourriture présente au centre de la table.

C’est plutôt simple, néanmoins ce ne sera pas toujours facile de choisir quoi faire, puisque c’est toujours assez risqué, surtout à partir du moment où l’on mange des bouchées. Sur le principe, manger au début quand la pioche est encore importante semble peu risqué puisqu’on a seulement une chance sur un bon paquet de choper la seule indigestion, mais bon il suffit d’un coup de pas de bol et hop à nous l’indigestion.

Généralement chaque fois qu’un joueur se choppe une indigestion, il va en remettre une nouvelle dans le paquet (j’ai encore jamais vu personne ne pas le faire ^^’) histoire d’augmenter les chances d’en tirer une, pour que ses adversaires voient ce que ça fait. Si bien que plus on avance dans la partie et plus on risque de s’en ramasser dans la couenne (et parfois plusieurs d’un coup), mais c’est justement ce qui fait le sel du jeu.

Le côté risqué du pari que l’on prend, puisqu’on peut perdre en une fois, si on a la malveine de se manger 3 indigestions ou plus lors de la même pioche (on ne rigole pas, ça arrive plus souvent qu’on ne croit lol). Néanmoins lorsqu’on pioche un gros paquet de cartes (ça peut arriver d’en tirer plus de 20 à la fois) et qu’on n’a pas une seule indigestion dedans, il y a de quoi être fier et avoir envie de narguer les petits camarades xD.

Bon après clairement, si vous êtes allergiques au hasard, aux probabilités qui ne tiennent pas leurs promesses et compagnie, le stop ou encore et donc Wa-Chat-Bi, ce n’est clairement pas fait pour vous. Certes il y a quand un même un peu de stratégie et de réflexion à avoir avec à quels moments piocher (car il vaut mieux avoir des cartes en stock si on ne veut pas se retrouver forcé de manger contre son gré), quand sauter un plat…etc. mais ça n’empêche pas qu’au final c’est le hasard qui décide (mais c’est ça qui est bon 😉 )

Au niveau du matos, j’aime beaucoup les illustrations qui sont toutes choupinoutes, on a envie de les papouiller tous ces petits chatons et surtout on a envie de faire gerber nos adversaires en les gavant de bouffe, pour qu’ils se mangent une bonne indigestion (ou même plusieurs, c’est encore mieux ^^). Les cartes et les éléments en carton présents dans la boîte sont de bonne facture et tiennent le coup.

Après il faut savoir que c’est aussi un petit jeu d’enfoirés (dans une moindre mesure que d’autres comme Intrigues, Le joueur de flûte, Sbires…etc.) puisqu’on voit le nombre de cartes que les autres joueurs ont en main, donc on va pouvoir essayer de charger la mule avant que ça soit à un joueur qui a peu ou pas de cartes, ou le faire jouer alors que ce n’était pas à son tour, puisqu’il y a de fortes chances pour qu’il doive manger.

On peut aussi essayer de s’acharner contre ceux qui ont déjà eu des indigestions, histoire d’essayer de les faire couler le plus vite possible. Si bien que quelle que soit la configuration au niveau des joueurs, les parties sont généralement très rapides (de l’ordre du quart d’heure-vingt minutes) et il y aura donc de fortes chances pour que vous ayez envie d’y rejouer si ça vous a plu (ne serait-ce que pour prendre sa revanche).

En bref Wa-Chat-Bi est un jeu de stop ou encore tout mignon et fort sympathique. Il est simple à expliquer et à jouer, les parties vont vite et s’enchaînent facilement et il a l’avantage de proposer une grande palette de configurations de joueurs (de 3 à 7 (et même à 2 avec la variante)) et même les plus petits pourront y jouer avec vous (mon neveu de 5 ans a beaucoup aimé).

 

Vous pouvez vous le procurer chez mon fournisseur ludique  Philibert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *