Tralalaa (Frédéric Morard)

Tralalaa (Frédéric Morard)

Tralalaa est un jeu créé par Frédéric Morard, illustré par Anthony Brazy, Il est édité par Superlude, distribué par Iello et est dipsonible en boutiques spécialisées et en VPC depuis novembre 2013 pour 20€ environ.

Tralalaa est jouable de 3 à 11 joueurs, à partir de 7 ans et les parties durent en moyenne 20 minutes (cela dépend du nombre de joueurs autour de la table et de leur temps de réflexion).

La boîte du jeu Tralalaa
La boîte du jeu Tralalaa

Tralalaa est un jeu d’ambiance dans lequel les joueurs, répartis en 2 équipes, vont devoir créer des tubes musicaux à l’aide de morceaux de paroles, puis les interpréter devant les autres joueurs. Ces derniers devront alors voter et dire s’ils ont aimé ou non votre prestation.

Contenu de la boîte :

-200 cartes avec des paroles de chansons
-9 cartes vierges
-11 cartes équipes :
5 cartes La nouvelle voix
5 cartes Star story
1 carte Solo
-12 pions buzzer
-1 sac de transport

Tout le contenu présent dans la boîte de jeu
Tout le contenu présent dans la boîte de jeu

Installation du jeu :
Pour commencer, il faut mélanger les cartes « Tralalaa » et former une pile face cachée au centre de la table. Chaque joueur reçoit un jeton buzzer, qui servira à voter.

Puis prenez autant de cartes équipes que de joueurs, en faisant en sorte qu’il y ait autant de « La nouvelle voix » que de « Star story », si vous êtes un nombre impair, rajoutez la carte « solo ».

Mélangez le paquet de cartes et distribuez face cachée à chaque joueur une des cartes. Personne ne doit prendre connaissance de sa carte équipe avant la fin de la partie.

Les différentes équipes de joueurs
Les différentes équipes de joueurs

Déroulement du jeu :
On distribue 7 cartes « tralalaa » à chacun des joueurs. Tout le monde regarde ses 7 cartes, en garde une et passe les 6 autres à son voisin de gauche.

On procède ainsi jusqu’à ce que tout le monde ait mis 7 cartes de côté. Chaque joueur doit alors choisir 5 cartes parmi les 7 qu’il a gardées, les 2 autres sont défaussées.

Un exemple de cartes avec des morceaux de paroles dessus
Un exemple de cartes avec des morceaux de paroles dessus

Il faut alors composer une chanson en posant ses 5 cartes face visible devant soi. Il est possible de mettre une ou plusieurs cartes du côté « Tralalaa ».

Puis dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant par le joueur qui a proposé de jouer, tout le monde interprète sa chanson sur l’air de son choix (connu ou inventé et dans le style de son choix).

Il ne faut chanter que les mots de ses cartes et ne rien rajouter ou enlever, seules les cartes placées côté « Tralalaa » peuvent être improvisées (lalala, nanani, didadou…etc.), tant qu’aucun vrai mot n’est prononcé, ça passe.

Une fois l’interprétation terminée, chacun des autres joueurs prend son jeton buzzer en main et le chanteur compte jusqu’à 3, puis les joueurs posent alors leur jeton côté allumé (rose) si ça leur a plu ou éteint (blanc) s’ils n’ont pas été convaincus.

Les jetons de vote (à gauche quand on a aimé)
Les jetons de vote (à gauche quand on a aimé)

Avant de lancer le vote, le chanteur peut essayer de défendre (et vendre) sa prestation aux joueurs jury. Chaque pion buzzer « allumé » rapporte un point au chanteur. Quand tout le monde a chanté , le tour de chant est terminé.

La partie se termine après le troisième tour de chant. On révèle alors sa carte équipe et on additionne les scores des membres de la même équipe. Si l’on est en nombre impair, pour déterminer le score de l’équipe solo, on le multiplie par le nombre de personnes présentes dans une des deux autres équipes.

Par exemple si vous êtes à 9 joueurs, il y a 4 joueurs dans chacune des équipes et le joueur solo, son score sera donc multiplié par 4. L’équipe ayant le plus de points est donc déclarée victorieuse.

L’avis de Captain Johan :
Tralalaa est un petit jeu d’ambiance musical au concept plutôt sympathique, puisqu’il nous met dans la peau d’un parolier et d’un « chanteur », les extraits de chanson sont variés et permettent de créer tout type de musique.

Il est donc assez amusant d’essayer de créer une chanson avec les 5 extraits qu’on a sélectionnés, ce n’est d’ailleurs pas toujours facile puisque certaines paroles sont vraiment très ardues à caser (heureusement, il y a l’option tralalaa pour contourner cette difficulté ^^).

Le matériel est également d’excellente facture, que ce soit les cartes ou les jetons, j’apprécie d’ailleurs énormément le fait qu’il y ait un sac de transport inclus dans la boîte. Cela permet de transporter plus facilement et partout son jeu, sans avoir à prendre la boîte en carton.

Le sac de transport qui permet d'emporter le jeu partout avec vous
Le sac de transport qui permet d’emporter le jeu partout avec vous

Le « problème » de Tralalaa vient d’une de ses mécaniques, à savoir le fait de devoir interpréter sa chanson devant les autres. Tout le monde n’aura pas forcément envie de chanter, ni l’air qui va bien pour coller avec les paroles. Si bien que le jeu n’est pas forcément jouable avec tout le monde, il vous faudra des personnes prêtes à chanter (ou slamer) et se soumettre à l’avis des autres joueurs/juges.

D’ailleurs, comme on ne sait pas qui est avec qui niveau équipe (avant la fin de la partie), pour gagner, certains auront tendance à être indulgents avec tout le monde, afin de ne pas prendre le risque de perdre des points en sabrant un potentiel membre de son équipe.

Après comme chacun est invité à juger selon les critères qu’il souhaite (expliquer son vote est toujours appréciable d’ailleurs), comme par exemple le sens des paroles, la justesse de l’interprétation, le style musical…etc.  ça permet d’être plutôt libre et d’avoir des divergences au niveau des avis des juges.

Néanmoins, si vous êtes avec les joueurs qui conviennent, que vous n’avez pas trop peur du ridicule, ni de chanter en public, vous devriez passer un bon moment et bien vous amuser avec Tralalaa. En effet, certaines paroles de chansons une fois mises bout à bout peuvent être hilarantes et/ou pleines de sous-entendus et autres doubles sens.

On s’était également aperçu lors d’une partie que le refrain de la chanson Où sont les femmes (ou une autre chanson du genre, je ne suis plus sûr à 100%) pouvait s’adapter sur toutes les paroles qu’on créait, ce qui nous avait bien fait marrer.

Les parties sont assez rapides, mais la durée est très variable puisqu’elle dépendra du nombre de joueurs présents et du temps mis par chacun pour composer les paroles de leur chanson et trouver l’air sur lequel l’interpréter.

Heureusement, il est tout à fait possible de reprendre des airs de chansons connues, vous pouvez également chanter avec un accent pour essayer de coller au genre musical que vous avez choisi…etc. Il y a beaucoup de liberté de ce côté là et vous pourrez donc faire chauffer votre imagination.

En bref Tralalaa est un jeu d’ambiance qui remplit son office et propose un divertissement autour de la musique, fort sympathique. En revanche il faudra que les joueurs aient envie de chanter en public et d’être jugés derrière, pour que le jeu fonctionne au maximum. Les plus timides ne seront donc pas forcément trop emballés par ce genre de jeu, mais les aficionados des karaokés devraient pouvoir se faire plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *