Isle of Skye (Pelikan/Pfister/Franz)

Isle of Skye (Pelikan/Pfister/Franz)

Isle of Skye est un jeu de pose de tuiles et de réflexion dans lequel les joueurs dirigent un clan qui cherche à s’assurer la suprématie sur l’île. Le jeu est réalisé par Andreas Pelikan, Alexander Pfister et illustré par Klemens Franz.

Ce jeu est édité par Funforge en France. Isle of Skye est disponible en boutiques spécialisées et VPC depuis le 18 mai 2016  pour environ 29.90€. Notamment chez mon fournisseur ludique local : Jocade

Isle of Skye se joue de 2 à 5 joueurs, à partir de 8 ans et les parties durent environ 60 minutes.

La boîte du jeu Isle of Skye
La boîte du jeu Isle of Skye

Isle of Skye est un jeu de réflexion, d’achat et de pose de tuiles dans lequel vous incarnez un chef de clan écossais qui cherche à asseoir son autorité sur l’Île de Skye. Pour cela, vous devrez développer votre territoire en plaçant des tuiles qui vous rapporteront de l’argent et des Points de Victoire (PV) au cours de la partie. Le joueur avec le score le plus élevé sera déclaré vainqueur et contrôlera l’île.

Contenu de la boîte :
-1 livret de règles
-1 plateau réversible (un coté 2-4 joueurs et un côté 5 joueurs)
-16 tuiles score
-73 tuiles terrain
-5 tuiles château (une par couleur de joueur)
-5 marqueurs de score (1 par couleur)
-6 écrans de jeu (1 par couleur + 1 bonus)
-12 fixations (servent à monter les écrans)
-6 tuiles défausse
-1 jeton premier joueur
-1 pion compte-tours
-1 sac en tissu
-73 pièces d’or réparties ainsi :
22 pièces de 1
20 pièces de 2
18 pièces de 5
13 pièces de 10

L'ensemble du matos présent dans la boîte
L’ensemble du matos présent dans la boîte

Mise en place du jeu :
Placez le plateau de jeu au centre de la table en veillant à utiliser le bon côté du plateau selon le nombre de joueurs présents (2-4 ou 5 joueurs). Mélangez les tuiles de score et placez en 4 face visible sur les emplacements adéquats du plateau. Les autres tuiles de score ne serviront pas au cours de la partie.

Placez le pion compte-tour noir sur la première case de la piste (avec un A en dessous). Formez une réserve accessible à tous les joueurs avec les pièces du jeu. Placez les tuiles terrain (à l’exception des châteaux) dans le sac en tissu et mélangez-les bien.

Le plateau de jeu paré pour une partie à 2 joueurs
Le plateau de jeu paré pour une partie à 2 joueurs

Chaque joueur choisit sa couleur, prend la tuile château correspondante, monte son écran, place son marqueur de score sur la case 0 de la piste et prend un jeton défausse. Les joueurs placent leur tuile château face visible devant eux, il s’agit de la première tuile de leur clan.

Le plus jeune joueur prend le jeton premier joueur et commence la partie.

Un écran une fois monté
Un écran une fois monté

Tour de jeu :
Une partie se joue en 6 tours de jeu si vous jouez de 2 à 4 joueurs ou en 5 tours si vous jouez à 5 joueurs. Chaque tour se compose des 6 phases suivantes, à effectuer dans l’ordre : phase de revenus, pioche des tuiles et fixation des prix, défausser une tuile, acheter une tuile, construire et le décompte des points.

1) Revenus (simultané/obligatoire) : au début de chaque tour, tous les joueurs reçoivent 5 pièces d’or pour leur château, ainsi qu’une pièce supplémentaire par tuile whisky (avec un tonneau dessus) reliée à son château par une route.

Les différentes pièces d'or
Les différentes pièces d’or

A partir du 3ème tour, les joueurs perçoivent également un revenu complémentaire pour chaque joueur placé devant eux sur la piste de score. Comme indiqué sur le plateau, ce revenu augmente au fil des tours, 1 pièce d’or par joueur au tour 3, 2 pièces d’or par joueur au tour 4, 3 pièces d’or par joueur au tour 5 et enfin 4 pièces d’or au tour 6.

Par exemple si au sixième tour de jeu, lors d’une partie à 4 joueurs, vous êtes le dernier au score (donc 3 joueurs devant vous), vous gagnerez donc 12 pièces supplémentaires (3×4).

Si besoin, les joueurs peuvent à tout moment de la partie faire de la monnaie entre eux ou avec la réserve.

2) Piocher des tuiles et fixer les prix (simultané/obligatoire) : chaque joueur pioche 3 tuiles dans le sac et les place face visible devant son écran.

Les différentes tuiles
Les différentes tuiles

Secrètement derrière leur écran, les joueurs assignent simultanément leur tuile défausse à l’une des tuiles terrain (laquelle sera remise dans le sac en tissu à la phase suivante) et au minimum une pièce de leur réserve personnelle, à chacune des deux autres tuiles, afin d’en fixer le coût.

Les joueurs prennent ensuite dans leur main l’or qu’il leur reste afin de conserver secret le montant de leur fortune. Dès que tout le monde a assigné son jeton défausse et une somme d’argent aux deux autres tuiles, tous les joueurs révèlent ce qu’il y avait derrière leur écran.

3) Défausser une tuile (simultané/obligatoire) : chaque joueur replace dans le sac en tissu, la tuile à laquelle il avait assigné son jeton défausse, tout en prenant soin de bien mélanger le contenu du sac.

Le sac en toile
Le sac en toile

4) Acheter une tuile (à tour de rôle/facultatif) : en commençant par le premier joueur, puis dans le sens horaire, chaque joueur peut acheter UNE tuile à UN autre joueur (soit un seul achat par tour pour chaque joueur maximum).

L’acheteur paye alors avec les sous de sa réserve le montant que l’autre joueur avait assigné à sa tuile. Il prend alors la tuile et la place devant lui, il pourra l’ajouter au territoire de son clan lors de la phase suivante (construire).

Les écrans non montés
Les écrans non montés

Le vendeur de la tuile perçoit l’argent payé par l’acheteur ET il reprend également les pièces qu’il avait assignées à la tuile.

Si un joueur ne peut pas ou ne souhaite pas acheter une tuile à ce tour, il doit passer. Lorsque tous les joueurs on soit acheté une tuile soit passé leur tour, chaque joueur garde les tuiles restantes face à lui (les invendues), en revanche, il perd l’or qu’il avait assigné à ces tuiles là.

Le verso des écrans qui fait office d'aide de jeu
Le verso des écrans qui fait office d’aide de jeu

5) Construire (simultané) : Les joueurs doivent maintenant agrandir leur territoire en plaçant les tuiles achetées et/ou obtenues lors du tour.

Il y a quelques règles de placement à respecter :
-Chaque tuile doit avoir au moins un côté contigu à une autre tuile déjà placée. Il peut s’agir d’une tuile que le joueur vient juste de placer.

Les tuiles châteaux, point de départ du domaine des joueurs
Les tuiles château, point de départ du domaine des joueurs

-Les terrains des côtés adjacents de deux tuiles doivent être de même type : pâturage, montagne ou eau. Il n’est en revanche pas nécessaire de continuer une route d’une tuile à une autre.

Si un joueur est dans l’incapacité de poser une ou plusieurs tuile(s) en respectant les règles de placement, alors la ou les tuile(s) sont défaussées et remises dans le sac. Bien évidemment les pièces dépensées ne sont pas remboursées.

Le verso des tuiles château
Le verso des tuiles château

Zones complétées : Certaines tuiles score accordent des points de victoire (PV) pour les zones complétées. On considère une zone comme complétée si elle est entièrement entourée de terrains différents, c’est-à-dire qu’on ne peut plus l’agrandir.

6) Décompte des points (simultané) : Les joueurs reçoivent des PV en fonction des tuiles scores actives pour le tour en cours. Pour savoir quelle(s) tuile(s) est/sont active(s) on regarde les rubans colorés avec une lettre au niveau du compte-tours.

Le livret de règles
Le livret de règles

Les joueurs avancent alors leur pion d’une case par point marqué au niveau de la piste de score, en fonction des tuiles qui étaient actives. Toutes les tuiles score serviront 3 fois au cours de la partie.

Les différentes tuiles de score sont les suivantes (explication par lignes en partant du haut) :

Les tuiles de score
Les tuiles de score

Ligne n°1 :
-2PV pour chaque carré  composé de 4 tuiles terrain. Une même tuile peut compter dans plusieurs carrés.
-1 PV pour chaque zone complétée.
-1 PV par mouton
-3 PV pour chaque zone complété et comportant au moins 3 tuiles terrain

Ligne n°2 :
-1/3/6 PV pour chaque région montagneuse contenant 1/2/3 brochs. Une même région montagneuse comportant 4 brochs ou plus ne rapporte que 6 PV quand même.
-5PV pour chaque set de 1 broch, 1 ferme et 1 phare. Chaque bâtiment ne peut compter que dans un seul set.
-5 PV pour le joueur ayant le plus de tuiles whisky et 2 PV pour le second. En cas d’égalité pour la majorité, les joueurs reçoivent 5PV chacun et les 2PV ne sont pas attribués. Lors d’une égalité pour la seconde place les joueurs reçoivent 2 PV chacun. Il faut au moins une tuile whisky pour prétendre à une récompense.
-5 PV pour le joueur ayant le plus de bateaux et 2 PV pour le second. En cas d’égalité pour la majorité, les joueurs reçoivent 5PV chacun et les 2PV ne sont pas attribués. Lors d’une égalité pour la seconde place les joueurs reçoivent 2 PV chacun. Il faut au moins un bateau pour prétendre à une récompense.

Ligne n°3 :
-1PV pour chaque mouton et chaque tête de bétail adjacent à une ferme (orthogonalement ou diagonalement) et 1PV pour chaque mouton et chaque tête de bétail présent sur la tuile d’une ferme.
-5 PV pour le joueur ayant le plus d’or et 2 PV pour le second. En cas d’égalité pour la majorité, les joueurs reçoivent 5PV chacun et les 2PV ne sont pas attribués. Lors d’une égalité pour la seconde place les joueurs reçoivent 2 PV chacun. Il faut au moins une pièce d’or pour prétendre à une récompense.
-2 PV pour chaque tête de bétail reliée au château par une route.
-3 PV pour chaque zone d’eau comportant au moins 1 bateau et 1 phare adjacent.

Ligne n°4 :
-1 PV pour chaque tuile terrain reliée au château par une route (la tuile du château ne rapporte pas de points).
-3 PV pour chaque ligne verticale d’au moins 3 tuiles terrain adjacentes.
-2 PV pour chaque tuile composant la plus grande surface d’eau complétée.
-2PV pour chaque zone de montagne complétée.

Fin de tour :
Lorsque le décompte des points du tour a été effectué, le joueur qui avait le jeton premier joueur le passe à son voisin de gauche, qui deviendra donc le premier joueur pour le tour suivant.

Les jetons défausse et le jeton premier joueur
Les jetons défausse et le jeton premier joueur

Le nouveau premier joueur décale le compte-tours (pion noir) d’une case vers la droite sur la piste des tours. On passe alors au tour suivant qui commence de nouveau par la phase de revenus et ainsi de suite jusqu’à ce que la partie s’achève.

Fin de la partie :
La partie prend fin à l’issue du dernier tour (après le comptage de points du tour), les joueurs procèdent alors au décompte final de la façon suivante :
-Les joueurs gagnent des PV en fonction des tuiles avec des parchemins présentes dans leur domaine. Si le parchemin se trouve dans une zone complétée alors les PV gagné sont doublés.
-Chaque tranche de 5 pièces d’or rapporte 1 point de victoire.

Les bonus des tuiles parchemins sont les suivants :

Les différentes tuiles parchemin
Les différentes tuiles parchemin

-1 PV par tranche de 2 moutons
-1 PV par tête de bétail
-1 PV par tranche de 2 tuiles Whisky
-1 PV par Broch (tour ronde)
-1 PV par tranche de 2 bateaux
-1 PV par ferme
-1 PV par phare

Le joueur ayant le plus de points de victoire remporte la partie et devient Roi de l’Île de Skye. En cas d’égalité c’est le joueur avec le plus de pièces d’or qui l’emporte.

L’avis de Mister Zombi sur Isle of Skye :
Bon, je ne vais pas tergiverser 107 ans, pour moi Isle of Skye c’est juste une super tuerie ludique !! C’est un jeu super simple à expliquer et à prendre en main et pourtant quand on y joue il est d’une richesse et d’une rejouabilité topissimes. On touche son revenu, on pioche 3 tuiles, on en défausse une, on fixe le prix des 2 autres, on en achète éventuellement une à un de nos adversaires, on ajoute nos tuiles nouvellement acquises à notre domaine et on marque des points en fonction des critères de score du tour.

Rien de vraiment sorcier en somme, ni supra novateur, pourtant tout ça mis bout à bout ça offre des tonnes de possibilités en jeu et notamment des parties qui ne sont jamais identiques et donc une rejouabilité de dingue. Les règles sont super simples, mais le jeu ne l’est pas pour autant puisqu’il va falloir s’adapter aux méthodes de scoring en cours et aux tuiles de nos adversaires. Il va y avoir plein de choix à faire, notamment au niveau du prix de nos tuiles.

Si on ne vend pas une de nos tuiles à un de nos camarades, on la garde pour soi, sur le papier c’est donc plutôt cool dans la mesure où si elle nous intéresse on va pouvoir l’ajouter à notre domaine. Par contre on va perdre les sous du prix auquel on l’avait fixée, c’est-à-dire que si on veut s’assurer cette tuile, il vaut mieux mettre un prix élevé dessus, le problème c’est qu’on va quand même dépenser cet argent et donc ce sont des sous en moins qu’on n’aura pas ensuite pour acheter d’autres tuiles…etc.

Par contre si une de nos tuiles avec un prix élevé trouve preneur là c’est le jackpot puisqu’on encaisse les sous de notre adversaire et on reprend notre mise. Il faut donc trouver un point d’équilibre entre le tarif prohibitif qui va se retourner contre nous et le tarif trop bas qui fait qu’on va brader la tuile et faire le bonheur d’un autre joueur.

L’argent est donc le nerf de la guerre et il faudra tâcher de bien le gérer surtout qu’à la fin de la partie votre trésor perso peut permettre de scorer un peu (1 PV par tranche de 5 pièces). En plus comme on ne sait pas trop le montant d’or possédé par nos rivaux en cours de partie, c’est pas toujours évident de trouver le juste prix auquel écouler des tuiles susceptibles de les intéresser ou à quel montant mettre une tuile pour qu’ils ne puissent pas l’acquérir.

Ce que je trouve super également c’est ce système de scoring de fin de tour selon différentes modalités. Comme on les retrouve toutes 3 fois au cours de la partie, si on a réussi une des conditions, on peut rescorer derrière en cours de partie et même augmenter les points gagnés si on développe encore cet axe par la suite.

Cela permet également de se fixer une ou deux lignes de conduite à tenter de suivre pendant la partie, même si bien évidemment tout dépendra des tuiles présentes et des stratégies de nos adversaires, mais il y a toujours moyen de marquer des points.

Ce qui est super cool aussi, c’est que même si on se retrouve un peu à la traîne niveau points, on chope des bonus en pièce d’or au fil de la partie. Or comme je l’ai dit plus haut, les sous c’est vraiment important, donc avoir un revenu en plus par rapport à nos adversaires, ça peut bien aider à se refaire la cerise.

Donc j’apprécie vraiment le fait que même si tu t’es un peu planté ou autre, tu ne vas pas te retrouver enterré pour le restant de la partie, à ne plus pouvoir rien faire si ce n’est regarder les autres joueurs s’envoler encore plus loin au classement. Cela permet donc d’équilibrer un peu la donne et de permettre aux retardataires de recoller au score, sans pour autant trop les avantager non plus.

Je trouve le matériel de très bonne facture et les illustrations sont également plutôt chouettes et collent bien au thème même si j’avoue bien volontiers ne jamais m’être rendu sur l’île de Skye. Le seul petit bémol que je ferai au niveau de la boîte, c’est qu’il n’y a qu’un seul petit sachet dedans, en avoir deux autres un peu plus grands (je les ai rajoutés direct) aurait été sympa pour pouvoir ranger les différents éléments et ainsi s’épargner un peu de tri avant le début de la partie. Mais bon très honnêtement ça c’est juste du pinaillage de ma part ^^’

Comme la plupart des étapes du jeu se font de façon simultanée (hormis l’achat des tuiles qui se fait à tour de rôle) il n’y a donc pas trop de temps morts au cours de la partie et on n’a donc pas le risque de s’ennuyer et ce même si on est nombreux autour de la table. En plus les parties sont relativement courtes et permettent donc de les enchaîner sans soucis afin de prendre sa revanche ou de laisser les autres tenter de nous battre.

Visiblement Isle of Skye est un Carcassonne like, mais je ne pourrai pas vous faire de comparaison entre les deux, puisque je n’ai pas du faire plus d’une ou deux parties de Carcassonne dans ma vie et que ça date d’un moment (avant que je me remette vraiment aux jeux de société), donc l’ainé Carcassonne ne m’a pas plus marqué que ça et quand je vois comme j’adore Isle of Skye, je ne suis pas sûr qu’en y jouant maintenant j’y prendrai autant de plaisir, puisque forcément j’en attendrai au moins autant qu’avec Isle of Skye.

Je pense donc que si vous aimez les jeux de type Carcassonne (construction de royaume en posant des tuiles) vous devriez donc bien apprécier celui-ci, en tout cas normalement au vu des règles, vous devez pouvoir savoir s’il est fait ou non pour vous.

En bref, une sacrée claque ludique pour moi et un énorme coup de coeur que je vous recommande plus que chaudement. Du matos et des illustrations très sympas, des règles très simples à expliquer mais une très belle profondeur de jeu avec de nombreux choix à faire et plein de possibilités différentes de scorer. Des parties relativement courtes, sans trop de temps morts et qui sont sans cesse différentes, conférant ainsi au titre une rejouabilité énorme. A mes yeux un indispensable ludique à se procurer de toute urgence !!

Le jeu est dispo à l’achat chez mon fournisseur ludique local : Jocade

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *