Compte-rendu de la séance n°18 du 18 mai 2016 : The Big Meepleowski

Compte-rendu de la séance n°18 du 18 mai 2016 : The Big Meepleowski

Mercredi soir 18 mai, dès 19h00 a eu lieu la dix-huitième séance de la saison 2 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 9 joueurs présents, puisque Benoît, Pascal, Gilbert, Rémy, Sébastien, Alain, Fabien et Claire étaient de retour.

C’était donc un très grand plaisir de les retrouver tous les 8, pour une nouvelle soirée jeux où la bonne ambiance était au rendez-vous (ça n’engage toujours que moi, bien évidemment). Par contre, autant vous prévenir tout de suite, ce compte-rendu sera plein d’approximations puisque je n’ai pas suivi toutes les parties et que je ne connaissais pas tous les jeux (mais normalement j’ai des photos de tous les jeux lol). Une fois encore, je n’ai pas été très sérieux, j’en ai bien peur ^^’

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que nous pouvons mettre à disposition par ici.

Les jeux du soir que j'avais apportés
Les jeux du soir que j’avais apportés
Les jeux de Benoît
Les jeux de Benoît
Celui de Pascal
Celui de Pascal
Le Nippon de Rémy
Le Nippon de Rémy
Les jeux de Claire
Les jeux de Claire

Une fois n’est pas coutume, comme Simon de Morning Players nous a gentiment envoyé un prototype de HOPE, un jeu qu’ils vont kickstarter le 9 juin, je l’avais installé sur une table afin de le montrer et éventuellement d’y jouer.

HOPE attendait les joueurs
HOPE attendait les joueurs
La salle était parée
La salle était parée

Nos habituelles aides de jeux (pour celles qui sont faites) étaient de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, nous avions à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties. Pour une fois, j’ai pris en photo les grignotes que j’avais apportées ainsi que celles des autres joueurs.

Grignotes du soir
Grignotes du soir
Les chips de Benoît
Les chips de Benoît
Les muffins géants choco/banane de Fabien
Les muffins géants choco/banane de Fabien

C’est Benoît qui est arrivé en premier à 19h et nous n’avons pas perdu de temps puisqu’il a commencé à m’expliquer les règles d’Ashes les héritiers du phénix, un jeu de deckbuilding semblable à Magic. Comme Rémy et Gilbert sont arrivés pendant l’explication, nous n’avons pas disputé de partie puisque selon Benoît, le jeu est quand même plus intéressant à 2 joueurs plutôt qu’à 4.

Vers 19h15 ce sont Pascal et Alain qui sont arrivés, comme Benoît avait apporté son Via Nebula non ouvert et que Pascal avait également apporté le jeu et qu’il le connaissait bien, Rémy, Alain, Benoît et lui se sont lancés dans une partie. Comme Gilbert et moi, nous avons finalement décidé d’essayer HOPE (c’est Rémy qui avait lancé l’idée) puisque le jeu était déjà installé, je n’ai donc pas trop suivi ce qui s’est passé de leur côté et je ne sais pas vraiment comment fonctionne le jeu ^^’

De ce que j’ai cru comprendre, les joueurs doivent tenter de parvenir à placer leurs monuments sur le plateau. Pour faire cela, il faut ouvrir des routes afin de pouvoir acheminer des marchandises nécessaires à l’édification des monuments.

Via Nebula en cours
Via Nebula en cours

Visiblement le jeu n’est pas trop complexe au niveau des règles et s’explique donc facilement, mais il faut quand même réfléchir par la suite et s’adapter aux actions de ses camarades de jeu. C’est donc semble-t-il un jeu qui peut s’adresser aux novices ludiques tout comme aux joueurs plus confirmés qui pourront se creuser les méninges.

Pendant leur partie lorsque je venais prendre une photo, j’avais cru que Pascal et Benoît étaient en tête puisqu’ils avaient plus de bâtiments sur leur plateau perso, ils m’ont donc dit que non, ils étaient à la bourre.

Néanmoins, bien qu’ils fussent un peu à la bourre en milieu de partie, ce sont quand même eux qui s’en sont le mieux tiré à la fin de la partie, laquelle survient lorsqu’un joueur a posé tous ses monuments. Survient alors un décompte final qui est fonction des contrats remplis par les joueurs pendant la partie.

Plus tard dans la partie
Plus tard dans la partie

Pascal et Benoît ont donc fini ex-aequo avec 23 points, mais la victoire est revenue à Benoît puisqu’il n’avait pas de ressources en réserve à la fin de la partie et donc pas de points négatifs. Alain est troisième en ayant marqué 18 points et c’est Rémy qui termine à la quatrième place avec 7 points.

Pendant nos parties, Claire, Fabien et Sébastien sont arrivés, plus ou moins dans les mêmes eaux un peu après 20h. Claire et Fabien avaient donc commencé à installer Un monde oublié afin de faire une partie, ils ont été rejoints par Sébastien, puis par Pascal après Via Nebula.

Un monde oublié, c'est parti
Un monde oublié, c’est parti

Une fois encore, je ne connais pas trop le principe du jeu, ni ce qui s’est passé pendant leur partie. Je sais juste que de mémoire, ils ont joué pendant un petit moment avant que la partie s’achève. Chaque joueur va devoir bâtir son empire en développant sa cité, recrutant des troupes pour former une armée capable d’affronter les terribles Titans qui ravagent le monde…etc. via un système de pose d’ouvriers.

Je n’en sais guère plus sur le jeu, ni sur leurs sensations en cours de partie, je connais néanmoins le résultat final, même si je ne sais pas à quel type de stratégie il est dû, ni ce qui a fait la différence pendant le jeu.

Vers la fin de la partie
Vers la fin de la partie

C’est Pascal qui s’est imposé avec 25 points, il est suivi par Claire et ses 21 points, talonnée de très près par Sébastien et ses 20 points. Bien que ça soit son jeu, Fabien finit dernier avec 18 points, soit seulement 7 points de retard sur le premier (ça ne semble pas énorme non plus).

Pendant ce temps, dans l’espace, Gilbert et moi tentions de sauver l’univers, sur le prototype du jeu HOPE (encore merci aux Morning Players de nous l’avoir envoyé), en terraformant des planètes pour stabiliser des galaxies et les empêcher d’être détruite par la Régression.

Les héros sauveurs de l'univers !!!
Les héros sauveurs de l’univers !!!

Il s’agit d’un jeu semi-coopératif où l’on va tenter de devancer la Régression. Néanmoins il peut y avoir un traître caché parmi les joueurs (là comme on était deux et qu’on découvrait, on a fait sans) et dans tous les cas, si on parvient à battre la régression seul le joueur le plus performant remporte la partie.

On incarne tous un héros à bord de son vaisseau spatial et on va se déplacer sur les différentes tuiles galaxie qui composent le plateau. Comme les tuiles représentent 3 faces d’un cube, la juxtaposition des tuiles donne donc un effet 3D à l’ensemble plutôt fort sympathique et original.

Chaque héros possède un pouvoir qui lui est propre et que l’on pourra utiliser en cours de partie, Gilbert qui était les pions noirs (fidèle à son habitude quand il y en a) avait opté pour le polarisateur et moi (en bleu) j’étais la terrienne.

Le plateau avec son effet 3D
Le plateau avec son effet 3D

Je ne vais pas trop détailler notre partie, puisqu’après vérification auprès de Simon des Morning Players (encore merci pour tout), on avait pris pas mal de libertés avec les règles du jeu pendant la partie, si bien qu’on s’est vachement facilité la tâche et qu’on aurait donc sûrement dû perdre ^^’

Fort heureusement, maintenant je saurai jouer avec les vraies règles pour la prochaine fois et si nous sommes plus de deux joueurs, on pourra incorporer un traître potentiel histoire de rajouter de la suspicion autour de la table 😉

La fin de la partie
La fin de la partie

Donc même si ça reste biaisé puisqu’on s’est vachement facilité la tâche, nous avons quand même réussi à battre la régression au final. Néanmoins c’était Gilbert qui gagnait puisqu’il avait placé 20 pionniers sur le plateau, il était de rang 1 et de niveau 2 en technologie soit 23 points au total. De mon côté je n’avais placé que 11 pionniers et comme lui, j’étais de rang 1 et de niveau 2 en technologie soit un total de 14 points.

Pendant que nous terminions notre partie de HOPE, Alain, Rémy et Benoît avaient quant à eux lancé une partie de Quadropolis, en la jouant en mode expert, lequel est visiblement plus intéressant à jouer que le mode classic.

Les 3 bâtisseurs en plein Quadropolis
Les 3 bâtisseurs en plein Quadropolis

C’est un jeu qui me tente beaucoup et qui a l’air vraiment super sympa à jouer et pas forcément supra compliqué au niveau des règles, mais avec néanmoins de nombreuses façons de scorer différentes pendant une partie (ce dont je raffole ^^).

Dans le jeu, on doit construire une ville sur son plateau individuel en récupérant des tuiles qui sont communes à tous les joueurs (on peut donc facilement se faire souffler celles qui nous intéressent par nos adversaires). On marque différents points en fin de partie selon les types de bâtiment que l’on possède dans notre ville, leur emplacement et s’ils ont été ou non alimentés en énergie (que Benoît appelle la pollution).

En mode expert la partie se déroule en 5 manches et à tour de rôle, ils placent une tuile d’architecte (valeur de 1 à 5) devant une ligne ou une colonne afin de prendre la tuile bâtiment correspondante et de la placer ensuite sur leur plateau individuel.

La partie se rapproche de la fin
La partie se rapproche de la fin

Il n’est pas possible de placer deux tuiles architecte au même endroit et là où on la place il faut qu’il y ait une tuile à récupérer à l’emplacement indiqué (donc si vous mettez un architecte 5 devant une ligne, vous devrez récupérer la 5ème tuile bâtiment de cette ligne).

De même, la direction indiquée par notre tuile architecte ne peut pas désigner le pion marron (qui représente le maire où un truc du genre) qui est déplacé à chaque fois à l’endroit où une tuile vient d’être prise.

Si bien qu’on ne peut pas toujours récupérer les tuiles que l’on souhaite, en fonction de ce qu’ont fait nos adversaires. Il faut donc faire preuve d’opportunisme et de stratégie au cours de la partie.

Le plateau final d'Alain
Le plateau final d’Alain
Celui de Rémy
Celui de Rémy
Celui de Benoît
Celui de Benoît

C’est Benoît qui s’est imposé avec 84 points au final, il est suivi par Rémy avec ses 68 points et c’est Alain, le roi des ports, qui finit troisième avec 59 points.

Le carnet de score final
Le carnet de score final

Comme la partie d’Un monde oublié battait toujours son plein, nous avons donc joué à Intrigue à 5 : Alain, Rémy, Benoît, Gilbert et moi. Rémy qui aime bien les jeux avec de la fourberie dedans, avait bien envie de l’essayer. Il n’y avait que Gilbert et moi qui connaissions déjà le jeu, puisque nous y avions déjà joué une fois chacun (mais pas ensemble).

Les 5 nobles prêts à tout pour s'enrichir ^^
Les 5 nobles prêts à tout pour s’enrichir ^^

Dans ce jeu on incarne des nobles prêts à tout pour s’enrichir, on envoie des émissaires dans les châteaux de nos voisins afin d’engranger des revenus. Le problème c’est qu’il y a bien plus d’émissaires que de places disponibles et ces dernières ne rapportent pas toutes autant. Il faut donc négocier sec, faire des promesses (que l’on tient ou non) et verser des pots de vin pour tenter de bien placer nos conseillers et surtout de les faire rester là où ils sont.

Il faut savoir par contre que c’est un jeu à prendre plutôt à la légère, parce que sinon il y  a bien moyen de se chicorer et de se faire la couenne si on cherche à jouer la gagne à fond. Forcément il peut y avoir des rancoeurs et des tensions qui se créent au fil des promesses non tenues, des trahisons et autres joyeusetés du genre effectuées.

Mais bon, là ça allait on l’a tous joué de façon tranquille et sympa, même si Alain a attaqué fort d’entrée de jeu, en allant directement au conflit pour tester le jeu. Résultat des courses, il a été vite pris en grippe autour de la table et a donc subi des premiers tours plutôt peu sympathiques.

Alain a vite été mis à l'écart sur l'île
Alain a vite été mis à l’écart sur l’île

Après on a été un peu moins saligauds avec lui vu qu’il avait bien morflé, mais ça n’a pas suffit à faire la différence. Dans le même ordre d’idées,  Rémy a assez vite trahi des alliances et promesses faites à d’autres joueurs, si bien qu’il n’a plus trop été jugé digne de confiance. Il y avait juste avec moi qu’il a tenu ses engagements et je lui ai donc rendu la pareille.

Le souci c’est que j’ai été bien placé au départ, donc à mi partie les regards se sont tournés vers moi et Benoît n’a pas hésité à me trahir à plusieurs reprises tout en faisant croire que j’étais mieux placé que lui, afin qu’on me vire un peu partout.

Gilbert a quant à lui été un des joueurs les plus honnêtes de la partie et se contentait surtout de virer ou désavantager les gens qui l’avaient trahi ou non accepté (en gros il prenait sa revanche). Si bien que Benoît qui avait misé gros sur Gilbert en le voyant comme l’honnête de la bande, a pu bien faire son beurre en lousdé.

L'île à la fin, c'est assez coloré !!!
L’île à la fin, c’est assez coloré !!!

C’est donc sans surprise (pour moi en tout cas qui le savait et qui avait tenté d’alerter mes camarades à ce sujet) Benoît qui a remporté la partie avec 169 000 ducats (dont 64 000 remportés sur les derniers revenus quand on ne peut plus être viré). Je termine second avec 136 000 ducats. Rémy s’en sort honorablement dans la mesure où hormis moi, personne ne lui faisait confiance autour de la table, donc 123 000 ducats c’est bien joué quand même.

Gilbert termine quatrième avec 115 000 ducats et c’est bien évidemment Alain qui a connu une sacrée traversée du désert pendant toute la partie, qui ferme la marche avec 88 000 ducats.

On a en tout cas tous sous-estimé l’importance de la stratégie et de l’intérêt de garder nos meilleurs jetons conseillers pour la fin. Résultat des courses, un emplacement du château d’Alain est resté disponible toute la partie, et aurait pu faire gagner de 6000 à 15 000 ducats à un joueur qui s’y serait installé.

Le château d'Alain dont l'aile est est restée inoccupée
Le château d’Alain dont l’aile est est restée inoccupée

On a donc bien apprécié cette petite partie, même si on a tous convenu qu’on n’en referait pas une seconde derrière, parce qu’on risquait d’être influencés par celle-ci et donc de saborder des joueurs ou autre, sans que ça soit forcément mérité.

Benoît est reparti chez lui après cette partie et comme Un monde oublié se terminait à peu près en même temps, il y a eu une pause clope (de mémoire) pendant laquelle on ne savait pas trop qui allait rester pour jouer à nouveau et qui rentrerait (il était dans les eaux des 23h).

La seule certitude c’est que Fabien était chaud pour faire une partie de Moai qu’il avait emmené la fois précédente et qui n’était pas sorti. Comme on était 8 à rester (seul Benoît était rentré finalement) il y a eu deux tables qui ont été constituées. D’un côté les Moais avec Seb, Pascal, Fabien et moi et de l’autre les préhistoriques de L’Âge de pierre avec Rémy, Gilbert, Alain et Claire.

L'âge de pierre est en route
L’âge de pierre est en route

Bien évidemment comme j’ai déjà remballé la plupart du matos avant la partie et qu’ensuite j’étais pris dedans et dans l’écoute des règles, je n’ai donc absolument pas suivi la partie de l’Âge de pierre et ne sait donc pas du tout de quoi ça cause, ni ce qui s’est passé. Je sais qu’ils jouaient sans l’extension, que Gilbert a fait son Gilbert pendant la partie puisque Rémy et Claire ont dit que s’ils faisaient des bâtons à chaque fois qu’il ronchonnait (comme lors de la séance précédente) ils n’allaient pas arrêter  d’en faire.

Je sais aussi que Rémy n’a pas du tout aimé le jeu puisqu’il n’est pas fan des jeux avec des dés dedans, vu qu’il me semble qu’il n’a pas spécialement de chance aux dés. Il a donc dit qu’il préférait Clochemerle à ce jeu là, alors que pourtant (de mémoire) il n’est pas super fan de Clochemerle.

De ce que j’ai pu trouver sur le net, dans ce jeu de gestion, chaque joueur dirige une tribu de cinq personnes qu’il faut envoyer bosser afin de scorer un maximum de points de victoire. Pour le reste, je ne pourrai guère vous en dire plus, hormis le score final de la partie que Claire m’a noté sur mon résumé.

La partie bat son plein
La partie bat son plein

Comme c’est elle qui a amené le jeu, elle s’est imposée sans trop de soucis avec 189 points, même si Alain (je ne sais pas si c’était sa première partie ou s’il connaissait déjà le jeu) n’est pas si loin derrière avec ses 160 points. Par contre c’est plus l’hécatombe du côté de Gilbert avec ses 84 points (il en a pris 105 dans les carreaux par Claire) et c’est encore pire pour Rémy qui a marqué 66 points (soit 123 de retard sur Claire).

Par chez nous, sur l’île de Pâques, on envoyait également les membres de nos tribus au turbin, afin de récolter de la nourriture, d’aller chercher du bois et de construire des Moai plus ou moins grands.

De mon côté j’ai un peu fait mon Johan en ne jouant pas forcément super bien, dans la mesure où j’ai bien galéré à avoir du bois tout le long de la partie, alors que c’est le nerf de la guerre. Il faut dire que lors de certains tours, j’ai eu droit à un peu d’acharnement thérapeutique de la part de mes adversaires qui cramaient le peu de bois que j’avais pu amasser, qui asséchaient mes champs…etc.

Les 4 Moais
Les 4 Moais

Donc certes on a tous morflé à un moment où un autre, mais quand tu galères déjà à nourrir tout le monde et que tu as deux, trois « attaques » du genre qui se succèdent, ça saoule un peu. Fabien aussi, même si c’était dans une moindre mesure à pâtit du monopole boisé qu’avaient Sébastien et Pascal qui se sont rapidement rués sur le bois et ont donc pu en stocker.

Néanmoins Pascal a construit trop de bateaux (qui servent à pêcher et donc nourrir notre tribu, même lorsqu’il n’y a pas de place aux champs), ce qui lui a fait perdre du bois alors qu’ils ne lui ont pas été très utiles au final.

Sébastien de son côté, fidèle à ses habitudes jouait très offensif en cherchant à emmerder le plus de monde possible (j’ai été le premier à en faire les frais d’ailleurs) et ça semble avoir été une stratégie payante puisque c’est lui qui s’est imposé. On a néanmoins deux scores de fin différents, puisqu’on s’est aperçu après coup qu’il y aurait du avoir une carte en plus lors du dernier tour de jeu, afin de remplacer celle qui indiquait la fin de la partie.

Le plateau de jeu lors du dernier tour de la partie
Le plateau de jeu lors du dernier tour de la partie

Donc la partie s’est terminée ainsi quand on l’a jouée de base : Sébastien gagnait avec 35 points dont 24 mètres de statue (1 point par mètre), 3 survivants (1 point également) et 4 bois. Il était suivi par Fabien avec 29 points dont 21 de Moai et 8 de survivants. Je finis troisième avec 28 points dont 20 de Moai et 8 de survivants. Pascal quant à lui a marqué 23 points avec 16 mètres de Moai et 7 survivants.

Si la carte supplémentaire avait été mise, Sébastien n’aurait pas choisi la même avant et moi non plus ensuite, ce qui m’aurait permis également de faire une naissance en plus à la fin (donc un point de mieux).

Le score final aurait donc été légèrement différent puisque Sébastien serait resté en tête avec 36 points (1 de plus quand même), j’aurai fini second avec 30 points, Fabien aurait perdu 3 points et se serait retrouvé à 26 points et Pascal en aurait marqué un de plus et aurait fini à 24.

Dans les deux cas, c’est Sébastien qui gagne et à chaque fois avec 6 points d’avance sur le second joueur (soit Fabien, soit moi). Je vous laisse donc choisir le score final qui vous plaît le plus ^^

C’est donc suite à ces parties finales de Moai et L’Âge de pierre et après grosso modo de 4 heures 30 à 6 heures 15 de jeu (selon l’heure d’arrivée des joueurs), que nous avons mis fin à la séance, aux alentours de 01h25.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page facebook, par là : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1619882804920235.1073741881.1390250551216796&type=3

Au total ce soir nous avons joué 7 parties dont 1 partie de Via Nebula à 3 joueurs, 1 partie de HOPE (prototype) à 2 joueurs, 1 partie de Quadropolis  à 3 joueurs, 1 partie de Un monde oublié à 4 joueurs, 1 partie de Intrigue à 5 joueurs, 1 partie de Moai à 4 joueurs et 1 partie de L’Âge de pierre à 4 joueurs.

J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le mercredi 1er juin, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/1241838659167482/

-Le mercredi  15 juin, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/1629241554068138/

N’hésitez pas à faire tourner les infos si vous êtes joueuses ou joueurs, dans les environs d’Auxonne/Dijon/Genlis, on se fera toujours un plaisir de jouer avec vous, si vous venez nous voir !! Car plus on est de fous et plus on joue ^^

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *