Compte-rendu de la séance n°13 du 14 mars 2018 : Meeple in the shell

Compte-rendu de la séance n°13 du 14 mars 2018 : Meeple in the shell

Mercredi 14 mars 2018, dès 19h00 a eu lieu la treizième soirée de la saison 4 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 15 joueurs présents, puisque Mickaël, Damien, Charles, Anne-Sophie, Marine, Bastien, Apolline, Rémy, Pascal, Arnaud, Céline, Dominique, Valérie (qu’on n’avait plus vue depuis un bail donc ça faisait bien plaisir !!) et Jérôme étaient de nouveau présents. C’était donc un très grand plaisir de tous vous retrouver, pour une nouvelle soirée jeux où la bonne ambiance était au rendez-vous (ça n’engage toujours que moi évidemment ^^’).

Comme toujours, le compte-rendu sera plein d’approximations et autres joyeusetés du genre, puisque je suis loin d’avoir suivi toutes les parties. Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

Ma sélection du soir
Les jeux de Jérôme
Les jeux de Micka
Ceux de Pascal
Le Cosmogenis des Charlesophie

Nos habituelles aides de jeux (pour celles qui sont faites) étaient de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire. Une fois n’est pas coutume, comme j’ai reçu le proto d’une future extension pour le jeu Qwarks, j’avais déjà installé tout ça sur une table

Qwarks 2 est dans la place

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties. Merci à toutes celles et tous ceux qui avaient apporté des victuailles supplémentaires, on a encore eu de quoi faire un ou deux comas diabétique rien qu’en regardant la table.

Les Cookies de Louis (et pas de Claire pour une fois) merci à lui !!
La tarte au citron meringuée de Céline !!
Les croissants d’Anne-So (pour un coup j’ai pu en manger lol)
Le cake d’Apolline
Des Curly énormes !!
La preuve ils sont aussi gros que ma main boudiou !!

Jérôme, Céline, Valérie et Dominique n’ont pas perdu de temps et se sont rapidement lancés dans une grosse partie puisqu’ils se sont affrontés à Clans of Caledonia. Chacun d’entre eux incarnait un clan d’écossais bien décidé à vendre sa production artisanale et son fameux scotch whisky.

N’ayant pas joué à ce jeu, j’avoue que je ne peux toujours pas vous en dire plus hormis qu’il est question de fromage, de moutons et de whisky, ce qui ne fait pas gras j’en ai bien peur. J’avoue également que lorsque je vois la durée des parties qui ont été jouées à l’asso jusque là, ça ne me donne pas plus envie que ça de me lancer dedans (probablement à tort).

Nos fiers et valeureux écossais

Quoi qu’il en soit, c’est Céline qui a remporté la partie, à vous de voir si vous placez sa victoire sur le compte de la chance insolente du débutant (elle découvrait le jeu tout comme Dom et Valérie si je ne dis pas de bêtises) ou sur son habileté de joueuse. Toujours est-il qu’elle a inscrit 141 points, devançant ainsi Jérôme de  18 points puisqu’il a terminé avec un score de 123.

C’est Dominique qui a pris la troisième place en franchissant de justesse la barre des 100 points grâce à son 102. C’est donc Valérie qui ferme la marche et c’est la seule à ne pas avoir passé le cap des 100 puisqu’elle a eu 62 points de moins que Céline et a fini avec un total de 79.

Pendant ce temps là, nous avons été 8 à jouer à Qwarks 2, afin de découvrir et tester cette extension, grâce au proto exclusif que l’auteur m’a gentiment envoyé. Comme quoi j’avais bien fait de l’installer puisque c’est la raison pour laquelle il a été joué, il faut savoir que parmi nous 8, tout le monde n’avait pas déjà joué à la version de base de Qwarks.

Les 8 Qwarkseurs

On était en effet sur du 50/50 puisque Marine, Damien, Micka et moi connaissions le jeu de base, tandis qu’Anne-Sophie, Charles, Apolline et Bastien ne connaissaient pas du tout Qwarks. Néanmoins nous étions tous sur un pied d’égalité au niveau de Qwarks 2, puisque personne n’y avait déjà joué (je connaissais juste les règles).

Cette fois-ci chaque joueur retourne 2 cartes qwarks, il faut toujours en taper une qui rapporte un maximum de points, sauf que le scoring est différent. En effet, l’extension introduit la notion de critères, lors de chaque manche il y aura un critère interdit et 4 critères autorisés. Pour pouvoir marquer des points, il faut que la carte sur laquelle on tape ne contienne pas le critère interdit (donc si le critère interdit est 3 tentacules, il ne faut surtout pas taper sur une carte où il y a au moins un qwark avec 3 tentacules) et en revanche contienne un maximum de critères autorisés (de 1 à 4).

La photo est tout de suite moins floue quand je ne m’inclus pas dedans

Bien évidemment, il y a toujours le côté mémorisation et si vous voulez gagner des points, avant de révéler votre carte tapée, vous devrez annoncer le bon nombre de critères autorisés présents sur votre carte. Si vous en avez oublié et/ou que vous n’avez pas cité les bons, vous ne gagnerez pas le moindre point pour cette manche.

Si vous avez annoncé le bon nombre de critères autorisés, alors vous gagnez autant de points que de critères présents sur votre carte (donc de 1 à 4 par manche) en prenant une carte du jeu Qwarks de valeur équivalente. Le but du jeu est d’être le joueur avec le plus de points à la fin de la partie, ce qui se produit si à l’issue d’une manche un joueur possède 10 points ou plus ou si la pile de cartes critères interdits venait à être épuisée.

On ne va pas se mentir, on en a tous bien bavé (certain(e)s plus que d’autres quand même), Marine et moi avons terminé ex-aequo en tête avec 10 points, on devance de 2 points Bastien, Anne-Sophie et Charles qui ont marqué 8 points, C’est Micka qui s’empare seul de la troisième place avec ses 6 points récoltés. Apolline et Damien n’étaient pas bien loin avec respectivement 5 et 4 points.

Pour la suite il y a eu du remaniement de tables de jeux et de joueurs, Pascal, Rémy et Micka se sont lancés dans un Amerigo (ce dernier espérait qu’il  y aurait des joueurs en plus, mais en fait non) qui les a occupés pendant la majeure partie de la soirée. N’y ayant encore jamais joué (et je dois bien avouer qu’il ne me tente pas plus que ça, surtout que visiblement il s’agit d’un jeu de biatch) je ne pourrai pas vous en dire grand chose, hormis qu’il s’agit d’un jeu avec plein de matos,  dont des cubes, une tour à dés…etc. et que les joueurs marchent dans les pas de l’explorateur Amerigo Vespucci.

Nos 3 Amerigoteurs

Il y a également une histoire de ressources précieuses, de domaines, de colons et de pirates dont il faut se méfier et c’est tout ce que je pourrai vous dire sur le jeu (d’après ce que j’ai pu lire à droite et à gauche), quoi qu’il en soit, je sais qui a remporté la partie et ça demeure l’essentiel. De mémoire, il n’y avait que Rémy qui ne connaissait pas le jeu, du coup je ne suis pas du tout surpris par le résultat final puisque Micka s’est largement imposé avec 204 points, il devance  Pascal de 25 points puisqu’il a inscrit 179 points. Rémy ferme la marche avec son 156 points, soit 48 de moins que Mickaël.

De son côté, Charles a fait découvrir le jeu Cosmogenesis à Apolline, Damien et Bastien, c’est un jeu qu’Anne-Sophie et lui venaient de gagner lors d’un concours Facebook, ils ont été surpris de trouver un jeu dont les règles et les aides de jeu n’étaient dispo qu’en anglais et en espagnol.

Les 4 cosmogénies (ou pas)

Cette fois encore, je ne pourrai pas vous dire grand chose sur le jeu puisque je n’y ai pas encore joué non plus (mais celui-là il me fait bien envie par contre), je sais juste qu’on est amené à créer son propre système stellaire, en provoquant des collisions pour créer des planètes de type terrestre, des géantes gazeuses  ou des lunes. Il est même possible de créer la vie sur ses planètes (Claire, elle elle crée autre chose dans le jeu, mais on en reparlera dans le compte-rendu approprié (s’agissant d’une fièvre ludique ça sera pour dans à peu près 6 mois ^^’)), le but étant bien évidemment d’avoir le plus de points en fin de partie.

Partis pour créer la vie !!

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas Charles qui a remporté la partie, en dépit du fait qu’il était le seul à déjà connaître le jeu. En effet, il a terminé à la seconde place avec 56 points, Apolline lui a mis 10 points dans la vue et s’empare de la victoire avec son 66 (comme la célèbre route). C’est Damien qui a terminé troisième avec un total de 49 points et c’est donc Bastien qui termine dernier, à l’opposé de sa chère et tendre et avec 31 points de retard sur elle puisqu’il a totalisé 35 points avec son système stellaire.

De notre côté, Marine, Anneso, Arnaud et moi nous sommes affrontés dans une bataille de Sbires sans merci. Nous avons donc fait de notre mieux pour devenir le prochain sénéchal de Montfleury, n’hésitant pas à exploiter sans vergogne nos pauvres sbires. Arnaud découvrait le jeu pour la première fois et lors de la première journée il avait tenté une stratégie majoritairement taverne, puis il a changé de tactique pour les 3 jours suivants et est passé en mode duel à tout va pour la suite.

Les sbires flous

Au cours de la partie, suite à une interprétation de carte qui laissait un flou, j’ai gentiment laissé Marine prendre 3 points (au lieu d’un) et bien mal m’en a pris puisque cette dernière a remporté la victoire avec seulement un point de plus que moi (donc si je ne lui avais pas accordé les 3 points, c’est moi qui aurait gagné la partie).

Elle s’impose donc avec 33 points, devant moi et mes 32 points. C’est Arnaud qui s’empare de la troisième place avec ses 28 points et Anneso ferme la marche son 22 (v’la les sbires). On s’est bien amusé tout au long de la partie, les crasses ont bien plu autour de la table et il y a eu des combats d’anthologie, du genre ceux qui se blessent tout seul avec une arme ou les outsiders à mains nues qui l’emportent. Sans oublier la césarienne d’Anneso, réalisée à la hache par Arnaud, histoire de bien débuter la partie et de mettre dans l’ambiance…

Comme notre partie s’est terminée avant celle des autres, nous sommes donc restés tous les 4 et nous sommes partis à l’aventure dans Karuba, un jeu dans lequel on possède chacun 4 explorateurs colorés, 4 temples de couleurs correspondantes à celles de nos explorateurs, un plateau individuel et une trentaine de tuiles chacun. Le but du jeu est de marquer un maximum de points, pour cela on doit arriver à envoyer nos explorateurs jusqu’à au temple de leur couleur et collecter un maximum de pierres précieuses en chemin.

Karuba powaaaa !!

Le jeu fonctionne un peu sur le principe du loto/bingo, un joueur annonce un numéro de tuile et tous les joueurs doivent donc placer cette tuile sur leur plateau individuel, comme nos explorateurs et nos temples sont au même coordonnées, nous avons donc toutes et tous exactement les mêmes tuiles, contraintes…etc. à utiliser pendant toute la partie et donc sur le principe, on a toutes et tous autant de chance de gagner.

La différence se fait au niveau du placement des tuiles, le premier joueur qui parvient à envoyer un explorateur dans son temple gagne des points en plus (5 points, puis 4, puis 3 et enfin 2) pour chacun des 4 temples, si deux joueurs y arrivent en même temps ils gagnent tous les deux les points associés (donc plusieurs joueurs peuvent gratter les 5 points s’ils y vont dans le même tour). Pour faire avancer nos explorateurs, il faut défausser une tuile, on avance alors au maximum, d’autant de cases (ou moins c’est comme on veut) que le nombre de chemins présents sur la tuile défaussée (de 2 à 4).

Chacun sa stratégie (la mienne était nulle)

Eh ben j’ai clairement été à skier pendant cette partie, puisque j’ai fini bon dernier, c’est seulement lors du dernier tour que j’ai enfin réussi à envoyer un explorateur dans un temple, je termine donc avec un pitoyable 12 points, Anneso et Marine ont terminé secondes ex-aequo avec l’inverse de points par rapport à moi puisqu’elles en ont eu 21. C’est 7 de moins qu’Arnaud qui en a totalisé 28 (soit 16 de plus que moi, il a donc plus que doublé mon score, ça c’est de la dégelée protonique niveau défaite).

C’est à peu près dans ces eaux-là que ce sont achevées les parties de Cosmogenesis, de Clans of Caledonia et d’Amerigo, si bien qu’il y a de nouveau eu de la réorganisation de tables, suite au départ de certains joueurs. Nous avons donc assisté à la formation d’une table spéciale « girl power » puisque Apolline, Anneso, Marine et Céline se sont lancées dans deux parties endiablées de Ice Cool, qu’elles découvraient pour la première fois.

Il s’agit d’un jeu de pichenettes dans lequel on incarne un manchot (l’animal hein) et où à tour de rôle on va être le surveillant, charger d’arpenter les couloirs pour punir les élèves qui sèchent les cours. Le but du surveillant est de parvenir à dégommer (ou se faire dégommer) par les autres joueurs, ce qui lui permet de confisquer leur carte d’identité. Le but des élèves dissipés est de se balader dans le couloir, en évitant de toucher le surveillant et de parvenir à récupérer les 3 poissons de sa couleur, en passant sous les portes où ils se trouvent.

Les 4 glisseuses

Une partie dure autant de manches que le nombre de joueurs, afin que chacun soit une fois surveillant au cours de la partie, le joueur avec le plus de points emporte alors la victoire. On gagne des points en piochant des cartes (1 à 3 points dessus), les élèves gagne une carte dès qu’ils ramassent un poisson de leur couleur, plus une carte bonus en fin de manche s’ils ont réussi à ne pas se faire attraper par le surveillant. Ce dernier gagne des points en fonction du nombre de cartes d’identité qu’il a récupérées au cours de la manche (y compris la sienne), il pioche alors autant de cartes points.

C’est Céline qui a été la reine incontestée de la glisse puisqu’elle a remporté les deux parties, elle s’est même payé le luxe d’améliorer son score puisqu’elle est passée de 23 à 25 points. Apolline a fini deuxième lors de la première partie avec 15 points, on peut noter que c’est la seule qui a régressé entre la première et la seconde partie (beaucoup d’esbroufe, mais aucune endurance lol) puisqu’elle n’a marqué que 10 points ensuite et a donc fini bonne dernière.

Anneso est restée constante en finissant troisième lors des deux parties, elle a néanmoins augmenté son score de 5 points passant de 14 à 19. C’est Marine qui a effectué la plus fulgurante ascension puisqu’elle est passée de la dernière place à 10 points, à la seconde place avec 23 points, chapeau bas pour cette performance !!

Jérôme, Valérie et Arnaud se sont quant à eux lancés dans une partie de Takenoko, qu’ils découvraient tous les 3 si je ne dis pas de bêtises. Ils avaient commencé à lire les règles eux-mêmes, mais je suis ensuite allé leur expliquer et trier le jeu pour enlever le matos de l’extension, afin de leur faire gagner du temps.

Au royaume du panda

Le but du jeu est comme très souvent de marquer un maximum de points, pour y parvenir il faut réussi à remplir des objectifs, ces derniers sont de 3 sorte, parvenir à faire pousser certains types de bambous, avoir irrigué certains types de parcelles et enfin avoir réussi à faire manger au panda certains bambous. Il existe 3 couleurs de bambous ; vert, jaune et rose, au cours de la partie les joueurs vont donc placer des parcelles de bambous, en faire pousser dessus et faire en sorte que le panda les grignote, pour pouvoir remplir leurs objectifs.

C’est Valérie qui a été la plus habile au niveau de la pousse de bambous et compagnie, elle a réussi à remplir pour un total de 38 points d’objectifs, elle devance Jérôme de 8 points puisqu’il en a marqué 30. C’est donc Arnaud qui ferme la marche avec 27 points.

Pour finir leur soirée jeux et attendre que leurs conjoints respectifs finissent la partie de Boss Monster qu’ils avaient entamé (on va y venir juste après, rassurez-vous), Anneso et Apolline se sont affrontées à Onitama, dans un duel d’arts martiaux sans pitié. Chacune d’elle voulant démontrer la supériorité de son école !!

C’est l’heure du dudududuel

Je vous aurai bien fait un compte-rendu plus détaillé, pour retranscrire toute l’intensité de leur combat, mais je n’ai aucune info à ce sujet (même pas leurs couleurs respectives, heureusement que j’ai pris une photo pour le savoir), hormis le fait que c’est Anne-Sophie en bleu qui s’est imposée face à Apolline en rouge, mais nul doute que la bataille a été âpre et disputée. Par contre je ne sais pas si elle s’est imposée par la voie de la pierre (capturer le grand maître adverse) ou par la voie du ruisseau (en emmenant son grand maître sur l’arche adverse).

Allez on va faire un léger flashback temporel (semi puisqu’on a fini notre partie les derniers, mais qu’elle a commencé lorsque les filles se la coulaient douce à Ice Cool) pour parler de Boss Monster, Charles, Bastien, Damien et moi avons voulu prouver notre supériorité en tant que boss de fin de donjon.

Charles incarnait Cerebellus, le boss encéphale, Bastien était le Roi Croassant, le boss amphibien, Damien était Xyzax, le boss liche et quant à moi j’étais la Gorgone, la boss reptilienne. Au cours de la partie, nous avons donc ajouté des salles à notre donjon (ce dernier est limité à 5 salles maximum) ces dernières permettent d’attirer des héros, grâce aux trésors qu’elles renferment, mais également à les blesser, le but étant de les tuer avant qu’ils arrivent jusqu’à nous.

Les 4 boss (au sens propre et figuré du terme !!)

Si on parvient à réduire les points de vie d’un héros à 0 avant qu’il nous atteigne, on remporte sa pierre d’âme, par contre s’il parvient à survivre à la traversée de toutes les salles de notre donjon, on écope d’une blessure. La partie s’arrête de deux façons différentes : si tous les boss sauf un sont tués (un boss meurt dès qu’il a pris 5 blessures dans sa mouille) ou si un boss parvient a récolter 10 pierres d’âmes ou plus.

Damien n’a pas fait long feu, puisque son donjon attirait du héros, mais ne les blessait pas suffisamment pour qu’ils meurent avant de l’atteindre. Il a donc été rapidement éliminé en écopant de 5 blessures, mais il a quand même sauvé l’honneur en récupérant 1 pierre d’âme avant de mourir. Comme il avait été éliminé prématurément, il est rentré en compagnie de Marine (ce qui explique la partie d’Onitama pour Anneso et Apolline), pendant que Bastien, Charles et moi terminions la partie.

C’est Charles qui y a mis fin en parvenant à récolter 10 pierres d’âme en premier, il a même fait du zèle puisque grâce aux héros épiques (ils infligent 2 blessures ou rapportent 2 pierres d’âmes chacun) il a totalisé 13 pierres d’âmes pour une seule blessure. Il n’y a néanmoins pas de quoi pavoiser puisque la blessure qu’il a récoltée lui a été infligée par l’idiot du village, le héros qui n’a que deux points de vie… Autant dire qu’il est la risée de tous les boss et qu’il s’en prend plein les dents lors des réunions des méchants anonymes xD

Le donjon de la lose de Damien

De surcroît, Bastien et moi n’étions pas en reste puisque nous avons tous deux totalisé 7 pierres d’âme, il a été blessé deux fois, tandis que je suis le seul qui a réussi à ne pas me faire toucher et termine donc avec 0 blessure (si ça c’est pas la maxi classe quand même ^^).

C’est donc suite à cette partie finale de Boss Monster  que nous avons mis fin à la séance, aux alentours de 23h40 (si je ne dis pas de bêtises).

Au total ce soir nous avons joué 11 parties dont : 1 partie de Clans of Caledonia à 4 joueurs, 1 partie de Qwarks à 8 joueurs, 1 partie d’Amerigo à 3 joueurs, 1 partie de Cosmogenesis à 4 joueurs, 1 parties de Sbires à 4 joueurs, 1 partie de Karuba à 4 joueurs, 2 parties d’Ice Cool à 4 joueuses, 1 partie de Takenoko à 3 joueurs, 1 partie d’Onitama à 2 joueuses et 1 partie de Boss Monster à 4 joueurs

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises ce soir là, par ici : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=1902378510003995

Petite nouveauté pour la saison, je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut toujours 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs  et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.  Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3  points pour tout le monde s’il y a victoire et 0 dans le cas contraire. En cas d’égalité de joueurs (je ne les départage pas), ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée :
-Marine a marqué 11 points (3+3+3+0+2) en 5 parties
-Anne-Sophie et Céline ont marqué 9 points (2+0+2+1+1+3) en 6 parties et (3+3+3) en 3 parties
-J’ai marqué 8 points (3+2+1+2) en 4 parties
-Charles a marqué 7 points (2+2+3) en 3 parties
-Apolline a marqué 5 points (0+3+2+0+0) en 5 parties
-Bastien, Jérôme et Micka ont marqué 4 points (2+0+2) en 3 parties, (2+2) en 2 parties et (1+3) en 2 parties
-Arnaud et Valérie ont marqué 3 points (1+2+0) en 3 parties et (0+3) en 2 parties
-Damien et Pascal ont marqué 2 points (0+1+1) en 3 parties et (2) en 1 partie
-Dominique a marqué 1 point (1) en 1 partie
-Rémy a marqué 0 point (0) en 1 partie

Ainsi que celui du mois de mars (pour le moment c’est le même ^^) :
-Marine a marqué 11 points (3+3+3+0+2) en 5 parties
-Anne-Sophie et Céline ont marqué 9 points (2+0+2+1+1+3) en 6 parties et (3+3+3) en 3 parties
-J’ai marqué 8 points (3+2+1+2) en 4 parties
-Charles a marqué 7 points (2+2+3) en 3 parties
-Apolline a marqué 5 points (0+3+2+0+0) en 5 parties
-Bastien, Jérôme et Micka ont marqué 4 points (2+0+2) en 3 parties, (2+2) en 2 parties et (1+3) en 2 parties
-Arnaud et Valérie ont marqué 3 points (1+2+0) en 3 parties et (0+3) en 2 parties
-Damien et Pascal ont marqué 2 points (0+1+1) en 3 parties et (2) en 1 partie
-Dominique a marqué 1 point (1) en 1 partie
-Rémy a marqué 0 point (0) en 1 partie

J’ai hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le samedi 24 mars à partir de 17h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’événement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/191242271482049/

-Le mercredi 28 mars 2018 , à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’événement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/1978233679106501/

N’hésitez pas à faire tourner les infos si vous êtes joueuses ou joueurs, dans les environs d’Auxonne/Dijon/Genlis, on se fera toujours un plaisir de jouer avec vous, si vous venez nous voir !! Car plus on est de fous et plus on joue ^^

Laisser un commentaire