Black Stories (Collectif)

Black Stories (Collectif)

L’article du jour sera un peu particulier puisqu’il concernera plusieurs jeux en un et que je ne donnerai mon avis qu’en une seule fois et non pas pour chaque jeu.

Black Stories :
Black Stories est un jeu d’énigmes réalisé par Holger Bosch et illustré par Bernhard Skopnik.Le jeu est édité par Kikigagne ? et est distribué en France par Iello. Il est jouable à partir de 2 joueurs (et sans limite max), à partir de 14 ans, les parties durent en moyenne 15 minutes, mais tout dépendra du nombre d’énigmes que vous ferez d’affilée et de la sagacité des joueurs. Le jeu est disponible depuis novembre 2008 pour un prix conseillé de 12€.
Black Stories50 énigmes lugubres sont proposées dans cette boîte, les participants devront arriver à les résoudre en posant des questions au maître des énigmes.

Contenu de la boîte :
-50 cartes d’énigmes
-Un livret de règles

Déroulement du jeu :
On commence par déterminer qui sera le maître des énigmes, ce dernier piochera une des cartes énigmes présentes dans la boîte et lira le recto de cette dernière. C’est là que se trouve le texte de présentation de l’énigme, le maître prendra également connaissance de la solution qui se trouve au verso de la carte, bien évidemment, il ne la montre pas aux autres joueurs.

Black Stories 1 cartesA la fin de sa lecture du texte de l’énigme, il ajoute : « Mais pourquoi donc ? ». Dès lors les autres joueurs vont devoir lui poser des questions afin de tenter de trouver le fin mot de l’histoire. Mais attention, il faut poser des questions auxquelles il peut seulement répondre par oui ou par non.

Par exemple : « Est-ce que l’individu était grand ? » Une réponse par oui ou par non est possible donc ça marche. En revanche la question : « L’individu était il petit ou grand ? » ne fonctionne pas, le maître des énigmes invitera donc le joueur à la reformuler.

Si vraiment les joueurs sèchent, le maître peut essayer de les aiguiller sur la bonne voie, de même il peut choisir de ne pas répondre à une question, s’il juge qu’elle peut entraîner les joueurs sur une fausse piste.

Les joueurs posent des questions jusqu’à ce qu’ils parviennent à résoudre l’énigme, ensuite libre à vous d’enchaîner sur une autre énigme ou non, ainsi que de changer de maître des énigmes ou pas.

Black Stories 2 :
Black Stories 2 est un jeu d’énigmes réalisé par Holger Bösch et illustré par Bernhard Skopnik.Le jeu est édité par Kikigagne ? et est distribué en France par Iello. Il est jouable à partir de 2 joueurs (et sans limite max), à partir de 14 ans, les parties durent en moyenne 15 minutes, mais tout dépendra du nombre d’énigmes que vous ferez d’affilée et de la sagacité des joueurs. Le jeu est disponible depuis novembre 2008 pour un prix conseillé de 12€.
Black Stories 250 nouvelles énigmes macabres vous attendent dans ce second volet.

Contenu de la boîte :
-50 cartes d’énigmes
-Un livret de règles

Déroulement du jeu :
Le déroulement du jeu est identique à celui de Black Stories (voir plus haut), ce second opus propose simplement 50 nouvelles énigmes macabres.

Black Stories : édition fantastique :
Black Stories : édition fantastique est un jeu d’énigmes réalisé par Holger Bösch et illustré par Bernhard Skopnik.Le jeu est édité par Kikigagne ? et est distribué en France par Iello. Il est jouable à partir de 2 joueurs (et sans limite max), à partir de 14 ans, les parties durent en moyenne 15 minutes, mais tout dépendra du nombre d’énigmes que vous ferez d’affilée et de la sagacité des joueurs. Le jeu est disponible depuis octobre 2010 pour un prix conseillé de 16€.
Black Stories fantastique50 énigmes sur le thème du fantastique proposées dans une boîte métallique en forme de cercueil.

Contenu de la boîte :
-50 cartes d’énigmes fantastiques
-Un livret de règles

Déroulement du jeu :
Le déroulement du jeu est identique à celui de Black Stories (voir plus haut), sauf qu’ici il vous faudra penser aux créatures fantastiques (vampires, morts-vivants…etc.) et à leurs particularités, afin de parvenir à résoudre les énigmes proposées.

Black Stories : Faits vécus :
Black Stories : Faits vécus est un jeu d’énigmes réalisé par Jens Schumacher, Corinna Harder  et illustré par Bernhard Skopnik.Le jeu est édité par Kikigagne ? et est distribué en France par Iello. Il est jouable à partir de 2 joueurs (et sans limite max), à partir de 14 ans, les parties durent en moyenne 15 minutes, mais tout dépendra du nombre d’énigmes que vous ferez d’affilée et de la sagacité des joueurs. Le jeu est disponible depuis décembre 2011 pour un prix conseillé de 12€.
Black Stories faits vécus50 nouvelles énigmes basées sur des faits vécus.

Contenu de la boîte :
-50 cartes d’énigmes inspirées de faits réels
-Un livret de règles

Déroulement du jeu :
Le déroulement du jeu est identique à celui de Black Stories (voir plus haut), sauf qu’ici les 50 énigmes sont inspirées de tueurs célèbres, de méfaits bizarres ou de criminels malchanceux qui ont vraiment existé.

Black Stories : Moyen-Âge :
Black Stories : Moyen-Âge est un jeu d’énigmes réalisé par Jens Schumacher, Corinna Harder  et illustré par Bernhard Skopnik.Le jeu est édité par Kikigagne ? et est distribué en France par Iello. Il est jouable à partir de 2 joueurs (et sans limite max), à partir de 14 ans, les parties durent en moyenne 15 minutes, mais tout dépendra du nombre d’énigmes que vous ferez d’affilée et de la sagacité des joueurs. Le jeu est disponible depuis août 2012 pour un prix conseillé de 12€.
Black Stories Moyen Âge50 énigmes se déroulant au temps du Moyen-Âge et qui feront appel à vos connaissances sur cette époque.

Contenu de la boîte :
-50 cartes d’énigmes se déroulant au Moyen-Âge
-Un livret de règles

Déroulement du jeu :
Le déroulement du jeu est identique à celui de Black Stories (voir plus haut), la seule différence ici, réside dans le fait qu’il vous faudra réfléchir à des résolutions d’énigmes en rapport avec la période du Moyen-Âge.

L’avis de Captain Johan :
Comme annoncé en intro, je vais vous parler de la série des Black Stories en général et non pas avoir plus ou moins 4 ou 5 fois le même avis pour chaque version différente. Pour ma part, c’est une gamme de jeux que j’aime beaucoup, car elle a l’avantage de pouvoir se jouer n’importe où et ce quel que soit le nombre de participants présents.

Comme il y a peu de matériel, (50 cartes et une boîte) on peut les emmener partout avec nous et tuer le temps à tout moment. Bien que le principe du jeu soit enfantin (poser des questions et y répondre par oui ou non), les énigmes sont loin d’être aussi faciles à résoudre.

Certaines sont assez connues et ne devraient donc poser aucun problème à l’assistance, en revanche d’autres sont vraiment ardues et il faudra aller chercher loin pour en venir à bout. Heureusement, plus il y a de joueurs présents et plus les bonnes pistes sont susceptibles d’être débusquées.

Que l’on soit maître des énigmes ou joueur on s’amuse bien à essayer de deviner ou faire trouver ces énigmes retorses. On peut les enchaîner ou les faire durer en les jouant une à la fois par session.

Au niveau du matériel ça reste convenable, la boîte et les cartes sont de bonne facture, par contre le prix peut être jugé un peu excessif par certains. Surtout si vous avez l’habitude de toujours jouer avec les mêmes personnes, car une fois l’énigme résolue, tout le monde la connaît.

Il n’est donc pas aisé de rejouer les mêmes énigmes, si vous ne changez pas de public régulièrement ou alors il vous faudra attendre plusieurs mois/années, le temps que vous les ayez oubliées.

Néanmoins Black Stories est une gamme de jeux plutôt sympathique et conviviale qui vous permettra de divertir une grande assemblée de joueurs puisqu’il n’y a pas vraiment de limites au nombre de participants.

Mention spéciale à l’édition fantastique, puisque la boîte se présente sous forme d’un cercueil métallique, ce qui colle parfaitement au thème. En revanche le contenu des cartes sera probablement plus complexe à trouver si les joueurs n’y connaissent rien dans ce domaine (même constat pour la version Moyen-Âge).

D’autres éditions sont disponibles, telles que la version Morts de rire… consacrée aux Darwin Awards (les morts bêtes mais véridiques de gens), une édition cinéma (inspirée de films connus ou moins connus), une édition polar (inspirée d’enquêtes de Sherlock Holmes, Miss Marple, Hercule Poirot…etc.) et la version sexes et crimes (énigmes torrides et sinistres sur le thème de l’amour et la passion).

Ne les ayant pas, je ne pourrais pas vous donner mon avis dessus, mais il n’est pas impossible que j’en fasse l’acquisition tôt ou tard (auquel cas j’éditerai cet article pour rajouter leur description 🙂 )

Black Stories et ses multiples suites ne sont donc pas forcément un achat indispensable, mais devraient ravir les fans d’énigmes, qui aiment se presser le citron pour trouver des explications (parfois farfelues) à des situations macabres. A voir donc si vous aurez l’occasion de les utiliser souvent et avec des publics variés.

Bien évidemment, les plus jeunes ne sont pas forcément le public cible, puisqu’il s’agit souvent d’énigmes sanglantes et tournant autour de la mort des gens, ce qui justifie le 14 ans et plus de ces jeux (après il est quand même possible d’y jouer avec des personnes un peu plus jeunes, si elles ont l’habitude).

En bref, une gamme de petits jeux d’énigmes sans prétentions et de bonne facture. A vous procurer seulement si le concept vous plaît et que vous pensez pouvoir le rentabiliser en y faisant jouer à des personnes différentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *