Kill the Unicorns (Chorvot/Fondrille/Besnard/Prewitt) financement participatif [kickstarter jusqu’au 21 décembre]

Kill the Unicorns (Chorvot/Fondrille/Besnard/Prewitt) financement participatif [kickstarter jusqu’au 21 décembre]

L’article du jour sera un peu particulier puisque je vais vous présenter un jeu qui est actuellement en phase de financement sur la plateforme de crowdfunding (financement participatif) Kickstarter : par là. Je vous expliquerai à la fin de l’article comment tout ça fonctionne, pour celles et ceux qui n’ont jamais participé à ce genre de campagnes et qui voudraient se lancer, ce que je ne saurai que trop vous conseiller, vu que le jeu que je vais vous présenter est bien fendard !!! (je dis ça, je dis rien ^^).

Le visuel des deux futures versions de la boîte

Le jeu en question est Kill the unicorns, il a été créé par Loïc Chorvot, Alain Fondrille, Cyril Besnard et illustré par Levi Prewitt et il sera édité et distribué par Morning. Il devrait logiquement sortir vers mai 2018 (sauf retards et autres bugs inhérents à la production d’un jeu) et coûte lors de la campagne entre 26$ (frais de port inclus) et 71$ (version avec la peluche Pigicorn).

Le futur contenu de la boîte de base

But du jeu :
Kill the unicorns est un jeu de bluff/guessing et de collecte de licornes pour 3 à 6 joueurs (possible qu’une version 2 joueurs voit le jour) et des parties qui durent de 20 à 45 minutes, dans un univers médiéval-fantastique déjanté.

Un aperçu du futur matos (version non définitive)

Les licornes menacent l’écosystème du royaume avec leurs pets toxiques, afin de pallier à ce problème et de réguler un peu la population de ces stupides animaux qui causent de nombreuses dégradations, la princesse a autorisé 4 jours de chasse à la licorne en invitant tous les habitants du royaume à participer.

Vous allez donc devoir faire de votre mieux pour abattre un maximum de licornes et remporter plus de points que vos adversaires. Pour être le meilleur chasseur ou la meilleure chasseuse, tous les coups sont permis, alors n’hésitez pas à tendre des pièges à vos adversaires et à aller acheter des abats de licornes au marché noir des gnomes.

Le jeu dure 4 jours/manches. A la fin de la 4eme manche, les joueurs comptent leurs points de victoire en additionnant les points des cartes licornes et les points de collection. Le joueur avec le plus de points l’emporte, les chasseurs à égalité pour la victoire sont disqualifiés et c’est le joueur suivant au classement qui l’emporte (eh oui, on n’aime pas les égalités au sein du royaume).

Mise en place :
1. Chaque joueur choisit un personnage et prend le set de cartes chasses et le set de cartes
ruses correspondant à sa couleur. Les cartes ruses sont mélangées et posées face cachée
devant le joueur, le joueur prend ensuite ces cartes chasses en main.

Les versos des différents sets de cartes pour 4 des 6 personnages
  1. Mélangez les cartes licornes. Piochez-en 4 et disposez les en ligne. Disposez les étals du
    marché noir en bout de ligne, perpendiculairement aux licornes et déposez tous les jetons
    correspondants dessus.
Des exemples de cartes licorne
  1. Distribuez ensuite au hasard une licorne de départ à chaque joueur. Placez les licornes
    de départ restantes dans la boîte.

  2. Le dernier joueur à avoir vu une vraie licorne devient le 1er joueur (et devrait consulter un
    spécialiste).

Déroulement d’une journée / manche :
Une manche se déroule en 4 phases : 1. It’s a Trap !  2. La chasse est ouverte  3. Résolution de la chasse (1 Licorne à la fois)
4. Un tour au marché noir (après avoir effectué 4 fois les phases 2 et 3).

Les sets de cartes du magicien

1. It’s a Trap ! : Chaque joueur pioche deux cartes ruses. En partant du 1er joueur, chaque joueur va à son tour défausser une de ses cartes ruses face visible. Ceci constituera sa défausse de cartes ruses. Il glisse ensuite sa carte ruse restante sous la licorne de son choix, face cachée. Il ne peut pas y avoir plus de deux cartes cartes ruses par licorne (une en bas et une en
haut de la carte licorne). Une fois la carte posée, celle-ci ne peut plus être consultée durant le tour.

2. La chasse est ouverte : Pour capturer une licorne, il faut gagner une chasse. Une chasse correspond à une seule
des quatre licornes dévoilées lors de la mise en place du tour en cours et elles se résolvent
obligatoirement une par une en partant de la pioche vers le marché noir. Deux actions sont alors possibles pour le premier joueur : chasser ou passer. S’il décide de passer, le joueur suivant dans le sens horaire devient le premier joueur.

Ceux de la princesse

S’il décide de participer, le 1er joueur annonce le nombre de cartes qui devront être jouées lors de cette chasse (de 1 à 3 cartes). Il choisit le nombre de cartes chasses annoncé dans sa main et il les joue face cachée devant lui. Ces cartes chasses représentent la motivation du chasseur à capturer ces viles créatures, plus le score posé est élevé, plus il a de chances de capturer la Licorne.
Dans l’ordre horaire, les joueurs suivant peuvent à leur tour passer ou chasser. S’ils décident de chasser ils doivent impérativement jouer le nombre de cartes annoncé par le premier joueur, face cachée devant eux. S’ils passent… et bien, ils passent !

3. Résolution de la chasse : Une fois que tout le monde a joué ou passé, on révèle les cartes chasses jouées pour déterminer le vainqueur. Le joueur ayant mis la plus forte valeur cumulée de cartes chasses est désigné comme vainqueur. Remarque : En cas d’égalité entre ceux ayant mis les plus fortes valeurs, la 2ème meilleure valeur l’emporte (les égalités s’annulent). Si tous les joueurs sont à égalité, la licorne s’enfuit. La carte licorne est alors défaussée, tout comme la ou les cartes ruses associées.

Les sets de cartes de la shamane

La Shamane et le Magicien sont à égalité, leurs valeurs de chasse s’annulent et c’est la Princesse qui l’emporte. Le vainqueur révèle ensuite la carte ruse associé à la licorne chassée (s’il y en a une). S’il y a un choix, il choisit une des deux ruses présentes sans les consulter au préalable (on ne peut révéler qu’une carte ruse par licorne) et en applique immédiatement l’effet
ATTENTION, certains effets de cartes ruses peuvent désigner un autre vainqueur.

Une fois la carte ruse révélée et son effet appliqué, le vainqueur capture la licorne et la place devant lui. S’il le souhaite, il peut regrouper ses Licornes par couleur : il pourra arranger ses collections tout au long de la partie pour améliorer son Scoring. Les cartes chasses et ruses jouées pendant ce tour sont défaussées face visible devant leur propriétaire (sauf si la carte ruse est attachée, de par son effet, à une licorne). Le joueur ayant remporté la Licorne devient alors le nouveau 1er joueur.

Les sets de cartes du chevalier

Si le 1er joueur a remporté la chasse ou bien que la licorne a été défaussée, il reste 1er joueur. S’il reste des Licornes sur la table, on passe à la suivante (phase 2 et 3). S’il n’y a plus de Licornes on passe à la phase 4.

4. Un tour au marché noir : Une fois toutes les licornes chassées, la journée s’achève et les joueurs auront le droit de
faire un achat au marché noir des Gnomes. En partant du 1er joueur, ils peuvent chacun leur tour faire un et un seul achat au marché noir, en payant avec la valeur des cartes chasses qu’ils ont encore en main (elle représente la volonté qu’il reste au joueur pour négocier avec les Gnomes).

Lorsque l’on achète un objet au marché noir, on choisit le jeton que l’on souhaite prendre et il n’est ensuite plus disponible pour les autres joueurs. Le jeton est immédiatement associé à une licorne (excepté pour le pâté qui est posé devant le joueur).

Les cartes marché noir et les jetons associés aux cartes

2$ Boucherie de Licorne : Défaussez une carte licorne et la carte ruse associée (s’il y en a
une) pour gagner un Pâté qui en fin de partie vous rapporte des points de victoires.
3$ Fausse corne : Donne un bonus de +2 pts à une Licorne.
3$ Barbe à papa : Change la couleur d’une Licorne selon la couleur choisie.
6$ Poudre de fée : Change la couleur d’une Licorne selon la couleur choisie et donne un
bonus de +2 pts à cette Licorne.

Une fois toutes ces étapes passées, les joueurs récupèrent toutes leurs cartes Chasses en
main. Ils piochent 4 nouvelles licornes comme en début de partie et commencent une
nouvelle journée/manche. Jusqu’à l’issue de la quatrième journée où l’on comptera le score final des joueurs.

Score final :
C’est le moment pour chaque joueur d’envoyer toutes ses licornes capturées aux Gnomes! Ce que les Gnomes en feront reste un secret bien gardé… On compte en premier les points des licornes (les pièces en haut de la carte), puis les bonus/malus liés aux Cartes Ruses et les jetons du marché noir. Les joueurs vont bénéficier de points de victoire supplémentaires pour chaque collection de Licornes de même couleur :

2 licornes de même couleur : +2 points
3 licornes de même couleur : +5 points
4 licornes de même couleur : +8 points
5 licornes de même couleur : +12 points

Après la cinquième licorne de la même couleur, les gnomes vous demandent de varier un peu les plaisirs, vous devez donc entamer une nouvelle collection avec votre 6ème licorne.

Les joueurs peuvent également tenter de faire un arc-en-ciel en ayant une licorne de chaque couleur, bien évidemment, les licornes utilisées pour un arc-en-ciel ne comptent pas dans vos collections de licornes.

Arc-en-ciel (1 licorne de chaque couleur) : +8 points
Double arc-en-ciel (2 licornes de chaque couleur) : Victoire instantanée.

Mon avis sur Kill The Unicorn en quelques lignes :
Tout d’abord je tiens à remercier la team Morning pour l’envoi d’un « proto » du jeu et plus particulièrement Anaïs puisqu’elle a été mon interlocutrice à ce sujet. Grâce à elle j’ai donc pu jouer à Kill The Unicorn avec des cartes en anglais (vu le peu de texte qu’il y a sur les cartes pièges, c’est pas vraiment dérangeant), néanmoins je tiens à rassurer tout de suite les anglophobes, le jeu sera dispo en version française, donc aucune inquiétude à avoir là-dessus 😉

Kill the Unicorn est un jeu de bluff/guessing et de collecte de carte fort sympathique et plutôt fun si on n’a rien contre l’humour un peu pipi/caca on va dire (si on doit buter des licornes c’est parce qu’elles pètent trop et que dans ce royaume là, c’est pas des paillettes mais des gaz nauséabonds qu’elles envoient), pour ma part ça ne me dérange pas surtout que ça n’est pas omniprésent.

Même si je ne suis pas vraiment très bon dans ce genre de jeux (je suis pas supra doué niveau bluff), j’aime beaucoup y jouer car c’est toujours bien fendard, surtout quand on arrive à faire tomber ses adversaires dans un piège ou qu’on peut leur rendre la monnaie de leur pièce suite à un sale coup qu’ils nous auraient fait précédemment.

Car oui, ne nous leurrons pas, Kill the unicorns n’est pas un jeu fait pour se faire des amis (plutôt pour en perdre s’ils sont rancuniers et mauvais joueurs lol), tout au long de la partie on va se faire des crasses grâce à nos cartes ruses et/ou aux pouvoirs de nos persos, mais c’est justement ça qui est bon (enfin c’est toujours meilleur quand ça arrive aux autres quand même xD).

Le jeu est très simple à expliquer et à comprendre, mais va quand même falloir cogiter un minimum au cours des parties, puisqu’on a toujours plusieurs choix qui s’offrent à nous. Va-t-on participer à un maximum de chasses différentes ? Se concentrer surtout sur une ou deux couleurs de licorne au risque d’être grillé par les autres joueurs qui n’auront aucun mal à nous piéger ? Est-ce qu’on chasse en force où on se garde des cartes pour pouvoir faire un tour au marché en fin de journée ?

C’est le genre de questions que l’on va être amené à se poser en jouant à Kill The Unicorn (et bien d’autres également) et ce qui est cool c’est qu’il n’y a pas vraiment de réponse toute faite, en effet ça va dépendre des parties, des joueurs qu’on a en face, de leurs stratégies respectives…etc. autant dire que devenir le meilleur chasseur ou la meilleure chasseuse ne sera pas de tout repos et qu’il y a de nombreux rebondissements en cours de partie et ce jusqu’à la fin des 4 manches que dure le jeu.

Je trouve ça cool que le jeu soit asymétrique dans la mesure où chaque perso à son pouvoir spécifique et quelques cartes qui lui sont propres, ça permet de diversifier le jeu et demande plusieurs parties avant de bien maîtriser un perso. Ces derniers sont tout de même bien équilibrés et j’ai pas trouvé que l’un d’entre eux sortait plus du lot et gagnait forcément à chaque fois que j’y ai joué (à confirmer après encore plus de parties).

Je n’ai pas pu tester toutes les configurations, néanmoins ça tourne très bien à 3 comme à 4 joueurs et je ne vois pas de raison que ça tourne moins bien à 5 et 6, ni que ça allonge énormément la durée de la partie puisqu’on se contente de placer des cartes à tour de rôle, donc à moins d’avoir des gros cogitateurs spécialisés dans l’analyse, un tour de jeu ne prend pas trop de temps à jouer.

Comme on place nos ruses face cachée ainsi que nos cartes chasse, il y a toujours une petite appréhension quand on la résout, est-ce qu’on va réussir à remporter la licorne de nos rêves ou pas, est-ce qu’un de nos adversaires ne l’a pas transformée en piège à c*n ou est ce que quelqu’un d’autre aura la même force de chasse que nous, j’avoue que c’est rageant quand tu paumes la licorne parce que tu étais égalité en étant le plus fort (mais c’est cool pour celui qui était en dessous niveau force xD) surtout si en plus elle s’enfuit faute d’autres chasseurs pour la dégommer.

Que les fans de licornes et les parents se rassurent, même si on chasse la licorne les illustrations ne sont pas gores du tout, très colorées et fun si bien que le jeu est totalement childproof et rien ne vous empêche d’imaginer que vous les collectionnez afin de leur rendre leur liberté (ou n’importe quel autre truc guimauve du genre lol). Je trouve ça plutôt chouettax pour le coup, puisque ça permet de faire en sorte que le jeu plaise aux adorateurs de licornes comme à ceux qui les détestent.

En bref Kill The Unicorns est un petit jeu bien sympa pour peu que vous aimiez le bluff, les coups fourrés et que vous n’ayez rien contre la mignonitude. Les parties sont rapides, le jeu tourne bien et il y a des retournements de situation en cascade. Le fait que les persos aient des aptitudes un peu différentes permet de renouveler le jeu et de changer sa façon de jouer d’une partie à l’autre. En plus il y a même des pigicorns !!!

Fonctionnement du crowdfunding et où on en est sur la campagne :
Pour celles et ceux qui n’auraient jamais participé à un financement participatif, je vais vous donner quelques explications. Le but du jeu est d’atteindre un certain montant qui permettra de donner vie au projet. Bien évidemment l’idéal est d’aller bien au-delà de ce montant, pour que le créateur du projet puisse avoir plus de marge et ajoute des contreparties supplémentaires à son projet, lesquelles sont généralement symbolisées par des stretch goals qui sont des objectifs à atteindre (du genre si on atteint telle somme, vous recevrez ça en plus).

Vous allez donc prendre part à ce projet en investissant une certaine somme dedans faisant de vous un backer du projet. Généralement il y a plusieurs paliers de contribution qui donnent droit à des contreparties plus ou moins importantes (plus vous donnez et plus vous recevez de choses). Ici pour Kill the unicorns on distingue 5 grands paliers de contribution :

-1$ ou plus : cela vous permet de voir les news liées au projet.

-20$ ou plus (+6$ de frais de port vers la France) : vous aurez droit au jeu de base + les bonus débloqués au cours de la campagne et un perso exclusif.

-35$ ou plus (+6$ de frais de port vers la France) : vous recevrez le jeu de base dans sa boîte collector qui brille dans le noir + la première extension du jeu ainsi que tous les bonus débloqués au cours de la campagne et un perso exclusif.

-65$ ou plus (+6$ de frais de port vers la France) : vous recevrez le jeu de base dans sa boîte collector qui brille dans le noir + la première extension du jeu + une peluche pigicorn ainsi que tous les bonus débloqués au cours de la campagne et un perso exclusif. Ce pledge existe aussi sans la peluche et vous donne tout le reste en double.

-180$ ou plus (+6$ de frais de port vers la France) : vous choisissez la version du palier précédent (contreparties x2 ou x1 avec la peluche pigicorn) + vous avez le droit de choisir une illustration de votre choix que Levi Prewitt réalisera.

Pour participer :
Il vous suffit simplement de vous créer un compte sur kickstarter si vous n’en avez pas. Dans tous les cas, rendez vous sur la page du projet Kill the unicorns, cliquez sur « je soutiens le projet », entrez le montant que vous souhaitez investir (de 20$ à 180$) et choisissez votre contrepartie en cliquant dessus (vous pouvez également ne choisir aucune contrepartie si vous voulez juste aider sans rien recevoir en échange).

Ensuite la marche à suivre dépend des plateformes où se passent les campagnes de financement, certaines débitent l’argent immédiatement, d’autres comme kickstarter attendent l’issue de la campagne pour le faire. C’est à dire qu’ici vous ne serez pas débités avant le 21 décembre (fin de la campagne, soit dans 7 jours), en toute logique vous n’êtes également débités que si le projet voit le jour c’est à dire atteint son financement minimum. Ici c’est déjà le cas puisqu’on est bien au delà, donc vous savez qu’en investissant dans cette campagne, vous recevrez vos contreparties.

Avancement de la campagne :
Afin que le jeu voit le jour, il fallait récolter 10 000$ nous en sommes actuellement à 186 604$ récoltés grâce à 5002 contributeurs (à l’heure où je tape ces lignes évidemment, donc ne soyez pas surpris si ça a changé par la suite). Contrairement à d’autres campagnes, ici les stretch goals n’étaient pas débloqués en fonction de la somme atteinte, mais lorsque les backers réussissaient certains challenges. Tous les 5 challenges réussis, un nouveau stretch goal était débloqué, 4 (sur 5) ont été déverrouillés pour le moment.

En plus du jeu de base se sont donc ajoutés tous ces éléments là : 4 nouvelles cartes licorne, un pion premier joueur en 3D, des plateaux de joueurs individuels.

Donc n’hésitez pas à venir rejoindre l’aventure, il vous reste une semaine pour ça et si le coeur vous en dit, vous pouvez tenter d’aider à débloquer les stretch goals restants en remplissant les challenges qui n’ont pas encore été accomplis.

 

Pour finir et en résumé 10 bonnes raisons de participer à la campagne Kill The Unicorns :
-Aider à faire éditer un jeu français qui n’aurait pas pu voir le jour sous cette forme sinon (et ça serait bien ballot).

-Nous aider à débloquer plein de nouvelles belles choses qui seront ajoutées au jeu.

-Avoir du matos bonus en plus qui ne sera pas forcément disponible lors de la commercialisation.

-Un excellent rapport qualité/prix au vu du chouette matos contenu dans la boîte.

-Un jeu facile d’accès mais dans lequel il faut quand même cogiter pour parvenir à entourlouper ses petits camarades

-Un jeu qui tourne bien quel que soit le nombre de joueurs autour de la table, même si la durée des parties varient en fonction.

-Des illustrations et un thème complètement déjanté qui devraient plaire aux fans de licornes tout comme à celles et ceux qui les haïssent en secret.

-Pouvoir chasser des licornes en toute impunité, puisqu’il s’agit d’un décret officiel et en plus c’est pour la bonne cause !!

-En plus la parité est respectée au niveau des persos jouables et ça c’est cool !!!

-Me faire très plaisir et avoir ma reconnaissance éternelle (comment ça ce n’est pas une bonne raison ?! ^^’)

-Il y a des pigicorn dans le jeu !!!!

 

Laisser un commentaire