Compte-rendu de la séance n°17 du 16 mai 2018 : Meeple Nightmare

Compte-rendu de la séance n°17 du 16 mai 2018 : Meeple Nightmare

Mercredi 16 mai 2018, dès 19h00 a eu lieu la dix-septième soirée de la saison 4 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 15 joueurs présents, puisque Jérôme, Pascal, Mickaël, Apolline, Bastien, Rémy, Nicolas, Marine, Damien, Hervé (qu’on n’avait plus vu depuis un bail), Céline (comme Hervé ^^), Jérémie et Fabien étaient de nouveau présents. Nous avons également accueilli pour la première fois (en espérant que ça ne sera pas la dernière) Véronique qui était venue en compagnie de Rémy. C’était donc un très grand plaisir de tous vous retrouver, pour une nouvelle soirée jeux où la bonne ambiance était au rendez-vous (ça n’engage toujours que moi évidemment ^^’).

Comme toujours, le compte-rendu sera plein d’approximations et autres joyeusetés du genre, puisque je suis loin d’avoir suivi toutes les parties et qu’il me manque certaines photos de parties. Certains jeux que possède l’association (dont les nouveautés de la saison 4) étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

Mes jeux du soir
Le jeu de Rémy
Celui de Mickaël
Les jeux de Pascal ?
Ceux de Fabien
Ceux de Jérémie
Les jeux de Bastien et Apolline

Nos habituelles aides de jeux (pour celles qui sont faites) étaient de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire. Comme bien souvent, je n’avais installé aucun jeu, pour laisser les joueurs libres de choisir (des fois c’est ptet pas une bonne idée, vu le temps perdu à se décider mdr)

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties. Merci à toutes celles et tous ceux qui avaient apporté des victuailles supplémentaires, on a encore eu de quoi faire un ou deux comas diabétique rien qu’en regardant la table.

Le gâteau de Claire
Un cake aux framboises d’Apolline
Les cookies de Céline (peut être)
Les sablés moutons de Céline (ça c’est sûr que c’est d’elle)
Les cookies M&M’s de Marine
La tarte à la rhubarbe de Fabien (ce qu’il en reste du moins)

C’est Rémy qui est arrivé en premier, accompagné de Véronique, une de ses nouvelles recrues vers 18h45. Jérôme, Mickaël et Pascal sont arrivés peu de temps après, Valérie n’accompagnait pas Jérôme car elle a préféré se mettre en règle vis à vis de l’administration plutôt que de venir jouer avec nous. Une première table s’est formée avec Jérôme, Pascal, Véronique et Céline (à la base c’était Rémy mais il a finalement préféré expliquer et jouer à son jeu coréeen) qui se sont affrontés à Otys. Tandis que Hervé, Fabien, Mickaël et Rémy ont joué à Round House.

J’avoue ne pas avoir suivi leurs parties respectives, j’ai tout de même quelques grandes lignes et en ce qui concerne Otys, je sais quand même comment il se joue puisque c’est moi qui leur ai expliqué les règles (bien que je n’y ai encore jamais joué). La terre a été recouverte par les océans et les joueurs sont membres de colonie de survivants, tentant de rester à la surface. Ils ont tous à disposition une équipe de plongeurs, lesquels partent explorer les fonds marins afin de récupérer des ressources de l’ancien monde (carburant, technologies, plantes et métaux), pour permettre aux colonies de continuer à s’élever au-dessus du niveau de la mer.

Nos 4 plongeurs d’Otys

Ces ressources vont être utiles pour pouvoir remplir des contrats et ainsi récolter des points de victoire. Le but du jeu est de parvenir à en totaliser 18 (ou plus) afin de déclencher la fin de partie, on finit alors le tour de table en cours pour que tous les joueurs aient joué le même nombre de fois. Je suis passé une fois ou deux pour voir où ils en étaient et Pascal a été en tête pendant la majeure partie du jeu. Mais c’était sans compter sur la redoutable Céline qui est revenue du diable Vauvert.

Elle a donc donné la victoire à sa colonie jaune en inscrivant pile poil 18 points, mais là où elle a fait très fort, c’est qu’elle jouait en dernière dans l’ordre du tour, elle n’a donc laissé aucune chance à ses adversaires de l’égaliser ou la doubler. Elle devance Pascal en vert de deux petits points puisqu’il termine avec un total de 16 points. Jérôme et Véronique respectivement en bleu et en rose ont inscrit 14 points chacun et finissent donc troisièmes ex-aequo.

On va donc maintenant passer à la partie de Round House, que là encore je n’avais pas du tout suivie et dont j’ignore de quoi il retourne, heureusement grâce au descriptif Philibert du jeu (tric trac est en rade au moment où je tape ce compte-rendu) j’ai une vague idée. Je sais également qu’ils ont passé un petit moment sur les règles car le jeu étant en coréen, la VF a été imprimée par Rémy, mais les pages n’étaient pas vraiment classées je crois (ce qui convenons-en est moins pratique pour s’y retrouver ^^’), donc ils n’y ont pas joué de suite.

Les cogiteurs de Round House

Visiblement les round house (maison ronde) ou fujian tulou sont des habitations rurales que l’on peut trouver dans les régions montagneuses de la province de Fujian, au Sud-Est de la Chine et datant de la dynastie Ming (17e siècle). Ce sont des bâtiments fortifiés qui abritaient tout un clan et fonctionnaient comme un petit village. Les joueurs sont donc à la tête d’une famille qui cherche à couvrir de gloire ses membres, pour cela les joueurs vont déplacer leurs pions autour des différentes zones du bâtiment circulaire (les tuiles sont juste maxi épaisses) afin de réaliser différentes actions.

Ils vont donc devoir obtenir et échanger des biens, engager des experts, envoyer des membres de la famille en voyage d’affaires, et les ramener à la maison pour célébrer les ancêtres. Voilà toutes les infos que j’ai pu glaner sur le jeu, ne m’en demandez donc pas plus, je ne sais pas comment la partie se termine, ni les façons de scorer…etc. Je sais juste que les 4 joueurs ont bien aimé leur partie et que le jeu est plutôt fluide une fois qu’on a pigé les différentes actions possibles (comme souvent dans les jeux du genre avec plein de possibilités, il faut un petit temps pour s’adapter mais ensuite ça roule tout seul).

Il y a du matos dans le jeu

Merci à Mickaël qui avait pensé à faire noter les score (même si la feuille a mystérieusement disparu -_-‘), mais également à Hervé qui avait gardé les scores en mémoire dans son appli et a donc pu me les communiquer. Comme pour Otys, je suis passé les voir une fois ou deux pendant le game et j’ai donc su par Rémy qu’il avait fait un excellent début de partie, mais qu’il s’est complètement écroulé sur la fin. Cela s’est confirmé au niveau du score puisqu’il finit avec 51 points. C’est 30 de moins qu’Hervé qui a fini avec un total de 81 points.

Il a lui-même 10 points de moins que Fabien qui s’est emparé de la seconde place avec ses 91 points, l’écart est moindre avec le gagnant puisque Mickaël n’a eu que 6 points d’avance sur lui et s’est imposé avec un total de 97 points, il aurait quand même pu se forcer un peu et marquer trois points de plus, histoire d’atteindre les 100 points et que sa victoire ait un peu de gueule lol.

Pendant ce temps-là : Marine, Bastien, Damien, Jérémie et Apolline s’étaient installés avec la ferme intention de découvrir Decrypto, comme j’étais en plein dans les explications d’Otys, ils m’avaient gentiment attendu. Nicolas est arrivé dans l’intervalle si bien qu’ils étaient déjà 6 quand j’ai fini d’expliquer les règles. Ils ont quand même bien voulu de moi même si on s’est donc retrouvé à 4 contre 3.

C’était l’heure du buffet en m’attendant

J’ai donc fait de mon mieux pour leur expliquer les règles, car même si le principe n’est pas forcément supra compliqué, c’est pas toujours évident à expliquer et que les autres joueurs comprennent (mais bon une fois le coup de main pris, ça passe tout seul). Au niveau des forces en présence, nous avions donc Jérémie, Nicolas et Damien pour l’équipe blanche, face à Bastien, Apolline, Marine et moi pour la team noire.

L’idée du jeu, c’est que chaque équipe voit 4 mots qui lui sont propres. A tour de rôle un des joueurs de chaque équipe devient l’encrypteur, c’est-à-dire qu’il pioche une carte code avec 3 numéros. Il va alors devoir faire deviner ce code à ses partenaires en donnant des mots, expressions, phrases…etc. qui se rapportent au mot à faire deviner.

Parés à décrypter !!

Ses camarades devront alors trouver la bonne combinaison et l’équipe adverse devra tenter de la trouver également. Si vos partenaires se plantent sur le code, l’équipe écope d’un jeton malentendu. Si l’équipe adverse trouve le bon code, elle gagne alors un jeton interception. La partie s’arrête lorsqu’une équipe a soit 2 jetons interception ou 2 jetons malentendu.

Notre partie s’est terminée sur une égalité avec un score de 1 point pour chaque, puisque nous avions tous eu 2 interceptions de code et 1 malentendu. Ce sont néanmoins nos adversaires de la team blanche qui se sont imposés, puisqu’en cas d’égalité, chaque équipe doit essayer de deviner les mots de l’équipe adverse, or nous n’en avions que 2 de bon, alors qu’eux ont réussi à en trouver 3 sur nos 4.

Mais bon je n’avais pas suivi toute la partie, puisque j’avais dû aller expliquer des règles à une autre table, si bien que je suis arrivé et en gros on avait perdu, sinon bien évidemment en toute modestie, le résultat aurait été bien différent puisqu’à l’instar d’Apolline je possède un maxi QI qui me place bien au-dessus des autres (lol).

On va d’ailleurs se rendre du côté des éléments perturbateurs qui nous ont couté la victoire, j’ai nommé Jérôme, Pascal, Céline et Véronique, puisque le quatuor avait eu envie de découvrir le nouveau stop ou encore : La légende du cerisier qui fleurit tous les dix ans (grand prix du titre le plus court du monde ^^).

Au pied du cerisier

Dans ce jeu, à tour de rôle, on pioche des fleurs de cerisier colorées dans un sac, puis on les dispose devant ou derrière notre paravent afin de scorer des points en fin de partie. Devant le paravent il s’agit d’une collection, le nombre de fleurs de chaque couleur principale (bleu clair, bleu foncé, blanc, rose et jaune) va nous octroyer des points positifs ou négatifs, les fleurs noires serviront de joker et pourront être ajoutées à n’importe quelle couleur.

Derrière le paravent ça se joue à la majorité en fin de partie, il y a deux familles de couleurs, les couleurs chaudes composées des fleurs jaunes et roses et les couleurs froides avec les deux nuances de bleu. Les fleurs blanches et noires servent de joker et peuvent être ajoutées à la famille de couleur de notre choix.

Bien évidemment, lorsqu’on pioche dans le sac on peut foirer notre cueillette si jamais on pioche plus de 8 fleurs (il ne faut pas se gaver comme un porc), si on a 3 fleurs de la même couleur ou qu’on a 5 couleurs de fleur différente. En sachant que les fleurs noires qui servent de bonus pendant le décompte final, sont un malus pendant la cueillette, c’est-à-dire qu’elle prenne automatiquement la couleur de fleur qui nous fait foirer notre cueillette. Si j’ai deux fleurs rose et une noire, la noire devient une rose et je me fais zouker.

De mémoire c’est Céline qui a pris des notes sur leur partie et elle a marqué ceci : « Jérôme regarde allègrement ce qu’il reste dans le sac, donc s’il gagne c’est de la triche » Elle a aussi ajouté avec un panneau de danger juste avant : « il triche vraiment mais comme il ne gagne pas, tout va bien. »

Je pense que vous vous doutez bien que Jérôme n’a pas gagné, il n’a fini que deuxième avec 31 points. Si Céline a dit que tout allait bien, c’est forcément car elle a gagné du haut de ses 45 (ou 49 je n’arrive pas bien à relire) points. Pascal n’est pas passé loin de la seconde place vu qu’il n’avait que 2 points de moins que Jérôme avec son total de 29 points. Véronique avait quant à elle 7 points de moins que Pascal et a fini sur le score de 22 points.

Dans la foulée, notre quatuor s’est lancé à la découverte de SOS Dino, le jeu coopératif dans lequel on tente de sauver les 4 dinosaures et leurs 6 œufs des périls mortels qui les guettent tels que les éruptions volcaniques ou les chutes de météorites (ça pardonne pas quand on s’en prend une sur la couenne).

Les amis de Denver

Je n’ai pas suivi leur partie, mais ils ont visiblement réussi le sans fautes et ce sont donc baptisés « les champions du sauvetage ». Néanmoins on peut avoir des doutes au vu des antécédents de tricherie de ces zigotos pendant le cerisier, surtout que sur la feuille de score ils ont marqué 20 points, avant de changer en 14 (le vrai maximum de points qu’on peut faire) donc qu’il y aurait eu de l’entourloupette que ça ne m’étonnerait pas xD

Léger retour en arrière, on va retourner du côté du clan des 7 (bibliothèque verte power) dont je faisais partie, puisqu’après Décrypto, je leur ai fait découvrir  Penny Papers Adventures : Skull Island, un jeu de roll & write, comprenez par là un jeu dans lequel on lance des dés et on inscrit des nombres sur notre feuille, en fonction des résultats.

Ici nous sommes des explorateurs partis en quête de « fortune et gloire » (référence à un film, vous l’avez ?) sur une île, pour faire cela il faut parvenir à relier des chiffres ou nombres identiques, de façon à former une croix dont le centre contiendra un trésor de même valeur.

Parés pour l’aventure Penny Papers

Un joueur lance 3 dés pour la manche, puis chacun place le chiffre ou nombre de son choix sur son île perso (on a tous la même au début de partie), donc par exemple si on obtient les chiffres, 1, 2 et 3 sur le lancer de dés on pourra placer sur notre île, soit un 1, un 2, un 3, un 4 (3+1), un 5 (3+2) ou un 6 (3+2+1).

On doit placer notre nouveau nombre ou chiffre de façon adjacente (y compris en diagonale) à un élément déjà présent sur notre carte (faut toujours que ça touche quelque chose qu’on a écrit en somme). La partie prend fin dès qu’un joueur a trouvé 5 trésors différents ou que quelqu’un a rempli son île et n’a plus de cases vides à remplir.

C’est Nicolas qui a remporté la partie avec un total de 44 points, Jérémie est deuxième avec 35 points et c’est Marine qui occupe la plus basse marche du podium du haut de ses 32 points. Bastien est quatrième avec un total de 29 points, je suis à 24 soit un malheureux point de plus qu’Apolline et son nombre 23 (le film est cool) et c’est donc Damien qui ferme la marche avec un total de 17 points.

Pour la suite cette bande de patates m’a éjecté pour jouer à un de mes jeux favoris Maskmen (ce n’est pas très sentil ça) puisqu’il ne se joue qu’à 6 alors qu’on était 7. Ils se sont donc affrontés dans des combats de lucha libre endiablés ou pas, vu le petit commentaire d’Apolline sur la partie.

Les luchadores de la fin de partie

Ils ont fini la partie à 5 joueurs car Jérémie avait eu un impératif pendant le jeu et avait dû rentrer chez lui avant la fin. C’est Bastien qui a été le combattant le plus naze puisqu’il a terminé avec -1 point. Apolline et Nicolas ont été 3èmes ex-aequo avec 1 point. Marine quant à elle a fini deuxième avec 2 points et c’est donc Damien qui s’est imposé avec 5 points. C’est d’ailleurs là qu’Apolline s’est lâchée puisqu’elle a marqué en commentaire : «et le mec a pas compris les règles !!!!!! #onl’aimebienauvillage <3 * étoile (ce sont les symboles qu’elle a dessinés à côté).

Ayant été chassé comme un malpropre par les 6 huns gras (ingrats), je suis donc allé rejoindre les sauveurs de dinosaures et les maisons rondeurs dont la partie venait de se terminer et nous avons donc été 8 à jouer à Penny Papers que je leur ai fait découvrir.

Je ne vous refais pas le pitch, s’est tout pareil qu’un peu plus haut, on va donc passer directement au score de la partie. Si j’ai bonne mémoire, Jérôme s’était plaint d’un point de règles que je n’aurai pas expliqué avant que le cas de figure se présente pour lui. Il a terminé 8ème avec 38 points (il aurait été deuxième à l’autre partie avec un score pareil).

Penny Papers avec un joueur de plus

Véronique était en septième position avec 50 points, viennent ensuite Pascal et moi avec notre 55 points. C’est Rémy qui a eu la médaille en choco avec 64 points. C’est seulement un point de moins que Fabien et son 65. Les deux premiers ont franchi le cap des 70 points puisque Céline et Micka ont respectivement inscrit 77 et 79 points, soit un différentiel de 61 points entre le premier et le dernier.

Nous avons perdu quelques joueuses et joueurs après cette partie, si bien que nous n’étions plus que 5 lors du dernier frisson ludique de la soirée. J’ai en effet fait découvrir le jeu Mission pas possible à Céline, Pascal, Jérôme et Fabien.

Dans ce jeu à tour de rôle, on pioche dans un sac contenant 25 dés (5 de chaque couleur : jaune, noir, rouge, bleu et vert) autant de dés que de joueurs, donc là on en piochait 5. Une fois lancés, il faut que chaque joueur récupère un des dés afin de le placer sur l’une des deux cartes bombes que l’on tente de déminer.

Après la fin du déminage !!

Si un joueur ne peut pas prendre un dé, ce dernier est relancé et devient un malus, si bien que les joueurs doivent enlever d’une de leurs bombes soit un dé de même couleur ou de même valeur que le dé relancé. Comme il s’agissait d’une première partie, nous avons donc joué en mode entraînement, ce qui veut dire qu’on avait grosso merlo un peu plus d’une vingtaine de bombes à désamorcer en 10 minutes.

De mémoire on a réussi à finir dans les temps, même si il ne nous en restait plus beaucoup au compteur. On a terminé avec un score final de 73 points, ce qui n’est plutôt pas dégueu surtout pour une première fois (j’étais le seul à y avoir déjà joué si je ne dis pas de bêtises). Le pire c’est que j’avais failli ne pas vouloir jouer afin de ranger et de ne pas continuer ma soirée lose, j’ai bien fait de les écouter et de me laisser convaincre puisqu’il s’agissait de ma seule victoire du jour !!

C’est donc suite à cette partie finale de Mission pas possible  que nous avons mis fin à la séance, peu avant minuit.

Au total ce soir nous avons joué 8 parties dont : 1 partie de Otys à 4 joueurs, 1 partie de Round House à 4 joueurs, 1 partie de Decrypto à 7 joueurs, 1 partie de SOS Dino à 4 joueurs, 2 partie de Penny Papers Adventures à 7 et 8 joueurs, 1 partie de Maskmen à 6 puis 5 joueurs, et 1 partie de Mission pas possible à 5 joueurs.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises ce soir là, par ici : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=1928015854106927

Petite nouveauté pour la saison, je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut toujours 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs  et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.  Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3  points pour tout le monde s’il y a victoire et 0 dans le cas contraire. En cas d’égalité de joueurs (je ne les départage pas), ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée (n°17 du 16 mai 2018)
-Céline a marqué 12 points (3+3+3+3) en 4 parties (si ça c’est pas du retour fracassant)
-Jérôme et Pascal ont marqué 9 points (1+2+3+3) en 4 parties et (2+1+3+3) en 4 parties
-Nicolas a marqué 7 points (3+3+1) en 3 parties
-Damien, Fabien et Mickaël ont marqué 6 points (3+0+3) en 3 parties, (2+1+3) en 3 parties et (3+3) en 2 parties
-Jérémie a marqué 5 points (3+2+?) en 3 parties (il n’a pas fini la dernière)
-Véronique a marqué 4 points (1+0+3) en 3 parties
-Marine et moi avons marqué 3 points (0+1+2) en 3 parties et (0+0+0+3) en 4 parties
-Apolline et Hervé ont marqué 1 point (0+0+1) en 3 parties et (1) en 1 partie
-Bastien et Rémy ont marqué 0 point (0+0+0) en 3 parties et (0) en 1 partie

Ainsi que le classement du mois de mai (pour le moment c’est le même ^^) :
-Céline a marqué 12 points (3+3+3+3) en 4 parties (si ça c’est pas du retour fracassant)
-Jérôme et Pascal ont marqué 9 points (1+2+3+3) en 4 parties et (2+1+3+3) en 4 parties
-Nicolas a marqué 7 points (3+3+1) en 3 parties
-Damien, Fabien et Mickaël ont marqué 6 points (3+0+3) en 3 parties, (2+1+3) en 3 parties et (3+3) en 2 parties
-Jérémie a marqué 5 points (3+2+?) en 3 parties (il n’a pas fini la dernière)
-Véronique a marqué 4 points (1+0+3) en 3 parties
-Marine et moi avons marqué 3 points (0+1+2) en 3 parties et (0+0+0+3) en 4 parties
-Apolline et Hervé ont marqué 1 point (0+0+1) en 3 parties et (1) en 1 partie
-Bastien et Rémy ont marqué 0 point (0+0+0) en 3 parties et (0) en 1 partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.