Escape Room : Get Out Reims et Enigma Reims

Escape Room : Get Out Reims et Enigma Reims

L’article du jour sera un peu spécial puisqu’une fois encore il parlera d’Escapes Rooms en vous présentant les deux boîtes d’évasion grandeur nature, qui se trouvent à Reims, dans la Marne, en Champagne-Ardennes et que j’ai pu essayer (même si je n’ai pas encore fait toutes les énigmes qui sont proposées).

Si comme moi vous avez parfois l’occasion de vous rendre dans la région (ou que c’est là que vous résidez), je ne saurai que trop vous conseiller d’aller tenter tout ça, vous ne devriez pas être déçus !! Même si je sais bien que ça fait une petite trotte par rapport à la Côte d’Or, mais malheureusement il n’y a toujours aucune escape room bourguignonne à l’heure actuelle -_-‘

Tout d’abord, si vous n’êtes pas familiers avec le concept, une escape room est un jeu interactif, dans lequel un certain nombre de joueurs (de 1 à 6-7 selon les endroits, mais généralement il faut être au moins 2-3 pour participer) sont enfermés dans une pièce pendant une heure.

Le but du jeu est de parvenir à quitter cette pièce (éventuellement accomplir une mission) avant la fin du temps imparti. Pour se faire, les membres de l’équipe vont devoir coopérer pour tenter de trouver des indices, afin de résoudre les différentes énigmes qui permettront de parvenir à s’échapper.

Au niveau de notre équipe locale reimoise des Hercules Poivrots, nous sommes 5 avec : Mylène (non pas celle que vous connaissez des séances 😉 ), son conjoint Even, Jean-Luc (le padre d’Even), ma femme Coralie (que certains connaissent des séances) et votre serviteur aka le leader charismatique de la bande (et modeste en plus lol en fait on m’a refilé ce rôle parce qu’il fallait un chef d’équipe et que personne d’autre n’en voulait mdr).

Je vais donc vous présenter les deux sociétés reimoises l’une après l’autre et je complèterai cet article une fois que j’aurais essayé les autres énigmes proposées (ce qui ne sera pas pour tout de suite). Bien évidemment je vais rester aussi évasif que possible quant à leur contenu, afin de ne pas vous spoiler le plaisir et surtout car ce qui se passe dans les Escape, reste dans les Escape 😉

Get Out Reims :

On va donc commencer avec Get Out Reims ! puisque c’est la première Escape Room que nous avons faite.
Le logo facebook de la société
Le logo facebook de la société

Pour l’heure il y a deux « enquêtes » différentes qui sont proposées et qui offrent des expériences de jeu variées (ce que je pourrai vous confirmer ou infirmer après avoir fait la seconde). Nous avions opté pour la première fois de nos 3 nouveaux compagnons d’Escape (Coralie et moi avions déjà effectué La Pièce), pour l’enquête de l’affaire Cunningham laquelle se déroule en 1999 à Londres et dont voici le résumé (dispo sur leur site internet par là, si vous voulez vous mettre dans l’ambiance) :

Une série de meurtres ignobles a lieu depuis plusieurs mois.
L’atrocité a un nom – « John The Butcher »
L’enquête a été confiée au plus expérimenté d’entre tous, le commissaire J. Cunningham.
C’était l’affaire la plus complexe de toute sa carrière.
Il se rapprochait de jour en jour quand il disparu brutalement …
C’est maintenant à votre tour d’enquêter et de découvrir ce qui lui est arrivé.
Vous et votre équipe travaillez avec lui depuis des années.
Achèverez-vous l’enquête qu’il a commencé ?
Réussirez-vous avant qu’il ne soit trop tard ?
Retrouverez-vous Cunningham ?

Nous nous sommes donc retrouvés tous les 5 sur le parking proche du 19 rue Honoré Ganteaume à Bétheny où se situe Get Out Reims. On n’a pas eu trop de mal à trouver, même s’il n’y a pas forcément beaucoup de signalisation dans les parages. On a donc traversé la zone pleine d’entrepôts, jusqu’à la grande porte floquée aux couleurs de Get Out Reims et d’un célèbre détective (si ma mémoire est bonne).

Dès l’entrée, on est plongé dans l’ambiance puisque le mobilier n’est pas sans rappeler l’époque victorienne et le détective Sherlock Holmes. Les fauteuils sont confortables et nous avons été bien accueillis par une sympathique demoiselle.

Elle nous a donc expliqué le principe des escape room, en quoi ça consistait (puisque 3 d’entre nous n’en avait encore jamais fait) et la mission que nous allions avoir  à résoudre dans celle-ci. Nous allions être enfermés pendant une heure dans le bureau de Cunningham et allions devoir faire de notre mieux pour résoudre l’enquête…

Le décor dans la pièce colle bien à l’ambiance et il n’y a pas vraiment d’anachronismes par rapport à la période (années 1999), hormis éventuellement l’écran assez récent qui sert à aiguiller les joueurs de temps en temps en cas de panne sèche des méninges (mais bon ça, ça ne compte pas vraiment).

Cet écran indique d’ailleurs en temps réel le temps qu’il nous reste pour parvenir à nous évader, ce qui fout quand même un peu la pression. Dans La Pièce à Paris on n’avait pas vraiment eu conscience du temps (hormis lors du rush final des 10 dernières minutes), même s’il y avait un gros sablier sur le bureau.

Sur le principe, les Hercules Poivrots ont échoué et ne sont pas parvenus à s’enfuir lors de leur première collaboration, mais on a quand même réussi à résoudre toutes les énigmes dans le temps imparti (il ne nous restait plus qu’à sortir de la pièce).

Il faut dire aussi que nous avons affronté plusieurs problèmes techniques au cours de la séance, puisque le mac a bugué (2 fois de suite -_-‘ si bien qu’un des maîtres du jeu a dû intervenir (là le compteur a été arrêté quand même, mais on avait déjà paumé pas loin de 5-10 minutes avant, qui auraient été précieuses pour la suite)) et que quelque chose ne contenait plus vraiment ce qu’il aurait du contenir (heureusement Myloune à réussi à contourner le problème). Pour en finir avec ce qui nous a ralenti, certains cadenas, même avec les bons codes, avaient du mal à s’ouvrir (sans doute à force de se faire triturer dans tous les sens).

Du coup on était tous forcément un peu deg de pas avoir réussi à sortir dans les temps, même si sans les soucis d’ordre technique, on s’en serait probablement mieux tirés et avec un temps pas forcément dégueu (la demoiselle qui nous surveillait a trouvé qu’on allait assez vite dans l’ensemble, mais bon c’était ptet pour nous réconforter, suite à notre déconvenue lol).

Néanmoins, nous avons tous passé un excellent moment et nous avons hâte de nous attaquer à l’autre affaire : Les secrets de la Panic Room.

En tout cas c’était une excellente escape room, qui mettait bien dans l’ambiance et foutait quand même la pression. Même si je l’ai trouvée assez scriptée, dans la mesure où il y a certains passages obligés pour pouvoir continuer et qu’on ne peut donc pas trop se lancer sur plusieurs pistes à la fois.

En tout cas il y a énormément d’éléments de background et j’ai donc été un peu déçu de ne pas avoir pu profiter de tout ça, quand notre mj (la demoiselle qui nous avait accueilli) nous en a parlé pendant le debrief final. En gros comme on était à la bourre, il y a eu pas mal d’éléments textuels qu’on a lus qu’en diagonale alors qu’ils devaient être très intéressants.

Au cours du débriefing de fin, nous avons également eu droit à une petite séance photo, avec les accessoires qui vont bien. Une photo parmi toutes celles qui ont été prises se retrouve sur leur page facebook (dommage qu’il n’y en ait qu’une par contre), ce qui est plutôt cool pour garder un souvenir.

Les Hercules Poivrots dans leurs oeuvres
Les Hercules Poivrots à l’issue de leur première collaboration. Battus, mais pas abattus pour autant 😉

Enigma Reims :

Passons maintenant à la découverte de l’autre boîte d’Escape Room de Reims, à savoir Enigma Reims qui se situe dans un immeuble d’habitation au 9Bis Boulevard Général Leclerc étage 1, porte A au centre-ville de Reims.

enigma logo 2
Le logo d’Enigma Reims

Les 5 Hercules Poivrots se sont donc retrouvés au pied de l’immeuble à l’heure convenue pour participer à cette nouvelle escape room. Nous avons donc été très bien accueillis, puisque l’on nous a offert des rafraîchissements (café, sodas…etc.) pour celles et ceux qui le souhaitaient.

On nous a ensuite expliqué le principe de cette escape room puisque nous avons précisé que nous avions déjà fait des escape auparavant. Nous étions une bande de voleurs, chargée de dérober la couronne du maléfique seigneur Bafford en son absence. Nous avions donc 60 minutes pour parvenir à trouver la couronne, avant le retour des gardes…

Lors de ce briefing pré escape, il nous a fallu également choisir un chef d’équipe (j’ai de nouveau été désigné d’office par mes petits camarades lol), ce dernier étant chargé du talkie walkie qui sert de lien avec le maître du jeu.

En effet, ici il n’y a pas d’écran dans les salles, donc pour demander de l’aide, recevoir des indices ou le temps restant, tout ce fait via le talkie-walkie. J’ai trouvé ce principe assez sympathique, original et plus efficace en cas de pépin, puisqu’il permet une interaction avec le mj.

Autre changement par rapport aux autres escape, ici on n’est pas vraiment enfermés, dans la mesure où l’on peut quitter la pièce (bon par contre on perd d’office, si on part avant d’avoir trouvé la couronne, ça va de soi) par là où on est entré à tout moment.

Là encore les décors dans la pièce sont très sympas et permettent de se plonger dans l’ambiance d’un château. Il y a peut être quelques anachronismes, mais rien de bien méchant ni de dérangeant. Nous on ne l’a pas fait, mais sachez que les éléments comestibles présents dans la pièce, peuvent être dégustés si le coeur vous en dit (ce qui est une attention très sympa, mais comme on a commencé l’aventure à 12h30 juste après manger, forcément on n’en a pas profité ^^’).

Cette fois-ci Les Hercules Poivrots ont été plutôt performants, puisque nous avons réussi à nous emparer de la couronne en signant le meilleur temps du mois d’août et en étant à 1 minute du record absolu (jusqu’à ce jour), puisque nous sommes sortis en 44 minutes (faut croire qu’on est de meilleurs voleurs qu’enquêteurs lol).

Lors du débriefing après la session, nous avons de nouveau eu droit à des rafraîchissements en compagnie du maître du jeu. Il nous a d’ailleurs expliqué qu’il y aurait une nouvelle énigme en début d’année prochaine (courant janvier 2016 en principe) et qu’elle s’inscrira dans une trilogie consacrée à Lord Bafford. C’est donc assez sympa de savoir qu’on pourra de nouveau se frotter à lui bientôt, nous attendons d’ailleurs ça avec impatience !!!

Il faut savoir qu’il est possible de jouer cette aventure en duel,pour cela vous pouvez composer deux équipes qui s’affrontent simultanément sur cette énigme. Les premiers à avoir fini peuvent aller regarder les autres galérer sur le moniteur (il me semble que c’est également possible chez Get Out de s’affronter sur une même enquête, si je ne dis pas de bêtises).

A l’issue de la séance, nous avons également eu droit à une séance photos dans la pièce, avec quelques accessoires (moins que chez Get Out) : capes et masques pour se déguiser en voleurs (ou en libertins au choix lol). Plusieurs d’entre elles sont ensuite postées sur la page facebook d’Enigma et ça c’est cool, même si celle où je porte la couronne n’a pas été mise en ligne.

Une des photos prises lors de la séance. En tant que leader, j'ai bien évidemment tout fait pour être le plus ridicule possible, comme il se doit ^^
Une des photos prises lors de la séance. En tant que leader, j’ai bien évidemment tout fait pour être le plus ridicule possible, comme il se doit ^^

Cela n’engage que moi, mais j’ai trouvé cette escape room plus « conviviale » avec quelques petites attentions sympas comme les rafraîchissements offerts (ils sont payants chez get out), le fait de poster plusieurs photos sur Facebook (au lieu d’une seule) et les briefings qui sont un peu plus longs et où l’on a plus de temps pour discuter.

En bref, si vous avez l’occasion de vous rendre sur Reims (ou si vous êtes du coin), je ne saurai que trop vous conseiller de faire les escape room proposées, car les deux boîtes sont vraiment super sympas et proposent des challenges fort sympathiques.

En tout cas nous on a adoré nos 2 expériences chez Enigma Reims et Get Out, on a d’ailleurs qu’une seule hâte c’est d’y retourner pour pouvoir faire les escape que nous n’avons pas encore pu essayer. A faire absolument donc, si vous en avez l’occasion !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *