Compte-rendu de la séance n°6 du 14 novembre 2018 : Mr. Meeple

Compte-rendu de la séance n°6 du 14 novembre 2018 : Mr. Meeple

Mercredi soir 14 novembre dès 19h00 a eu lieu la sixième séance de la saison 5 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis. Voici le compte-rendu de cette soirée.

Au total nous avons été 22 joueurs présents puisque Charles, Anne-Sophie, Jérôme, Dominique, Benoit, Pascal, Christelle,Valérie O., Fanny, Rémy, Mickaël, Pierre, Bastien, Apolline, Marine, Damien, Jérémie L. et Nicolas étaient de retour.

Nous avons également accueilli pour la première (en espérant que ça ne sera pas la dernière) Frédéric qui est auteur de jeux et pour la première fois de la saison Lucas et Marie.

Comme toujours, le compte-rendu sera plein d’approximations et autres joyeusetés du genre, puisque je n’ai pas suivi toutes les parties et qu’il manque des photos de certaines d’entre elles ^^’

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

Cette fois-ci je n’avais installé aucun jeu à l’avance afin de laisser les joueurs libres de choisir à quoi ils allaient jouer.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties, merci également à toutes celles et tous ceux qui ont apporté plein de bonnes victuailles et commandé des pizzas, c’était super top une fois de plus !!


Cubirds :

Charles et Anne-Sophie sont arrivés les premiers peu après 18h30, on a donc décidé de se lancer dans un jeu rapide pour démarrer la soirée et faire venir les autres joueurs. Comme ils ne connaissaient pas Cubirds, je leur ai donc présenté ce jeu de collecte de cartes oiseaux.

Charles Marx a tout de suite transformé le jeu en jeu de chasse, dans lequel on réalise des envolées d’oiseaux afin de les abattre et garder leurs dépouilles devant soi. C’est vrai que ça peut être une façon de voir les choses, même si c’est tout de suite un peu moins mignon.

La différence entre un bon chasseur et un mauvais chasseur ?

Je ne vous refait pas le pitch complet du jeu, puisque je me suis récemment fendu d’un billet pour vous en parler (c’est par là que ça se passe). J’étais parti dans l’optique d’obtenir 7 espèces d’oiseaux différents et ça avait l’air de se goupiller pas trop mal.

J’ai réussi à en choper 6 (il en faut 7 pour gagner) et il ne me manquait que les toucans et les perroquets, sauf qu’il n’y en avait pas la queue d’un seul. J’ai donc changé mon fusil d’épaule et j’ai fini par gagner en ayant 2 espèces d’oiseaux différentes avec 3 spécimens.

Je remercie donc Charles et Anne-Sophie qui une fois de plus ont entamé leur soirée en ayant pitié de leur président et en le laissant gagner 😉

Teotihuacan :

Nous avons obtenu l’effet escompté, puisque lors de notre partie de Cubirds, nous avons été rejoints par moult joueuses et joueurs. Des parties ne se sont pas lancées de suite, puisqu’il y a déjà eu le fameux jeu du buffet, qui est toujours un succès !!

Dès son arrivée, Benoit a installé le jeu Teotihuacan : La cité des dieux, son nouveau jeu du moment réalisé par l’auteur de Tzolk’in (son jeu fétiche) puisque c’est du jeu un peu complexe et avec une grosse mise en place et explications de règles.

Une salle bien remplie ^^

Néanmoins la table a été remplie sans soucis puisque Jérôme, Frédéric et Mickaël l’ont rejoint. Bon par contre on ne va pas se mentir, je n’ai aucune idée de ce qu’il faut faire dans le jeu et comment ça marche. Je vais donc vous faire un petit copier/coller de derrière les fagots :

Chaque joueur va gérer une équipe d’ouvriers représentée par des dés. A chaque action, les dés (ouvriers) vont devenir plus puissants. A son tour, on déplace son ouvrier sur un plateau modulaire, puis on choisira l’une des options offerte par la tuile sur laquelle on sera présente: soit on exécute une action (et on améliore son dé/ouvrier), soit on récupère un bonus.

Grâce à leurs ouvriers et leurs ressources, les joueurs pourront développer de nouvelles technologies, grimper sur les marches des 3 temples, construire des habitations et bâtir une pyramide au centre de la ville. Le jeu se jouera en 3 périodes, qui déclencheront 3 décomptes. Une fois que les espagnols atteignent l’Amérique du Sud, le jeu se termine.

Concentration maximale !!

La partie se trouve en tout début de compte-rendu mais il faut que vous vous disiez que ça les a occupés la majeure partie de la soirée et qu’elle s’est achevée plusieurs heures plus tard sur une victoire écrasante de Frédéric.

C’est en effet le seul joueur qui a franchi le cap des 200 points avec un total de 218. Il devance Benoit de 52 points avec ses 166 points. Jérôme en a 30 de moins avec son 136 et Micka ferme la marche avec un 113 (sans doute « son amour du rap » qui ressort lol). Quoi qu’il en soit, il me semble de mémoire que Jérôme et Mickaël n’ont pas été plus emballés que ça par le jeu, lorsque l’on en a un peu discuté après leur partie.

Forum Trajanum :

Pour la suite de ce compte-rendu, on va continuer avec une autre partie qui a occupé longuement Pascal, Marie, Lucas et Dominique et dont je n’ai pas la moindre idée de quoi le jeu cause. Je sais juste qu’il s’agit d’un Feld que Pascal (en bon fan du bonhomme) a acheté et je sais également qu’il ne regrette pas du tout son achat (c’est toujours mieux ^^).

Les 4 romains en pleine réflexion

Ils m’avaient aussi demandé de prendre en photo la boîte du jeu, parce que pour une fois pour un Feld, l’image n’est pas trop moche. Histoire de quand même pouvoir vous glisser un petit mot sur le jeu, j’invoque de nouveau Tric Trac et son résumé des familles :

Dans Forum Trajanum, chaque joueur dirige une Colonie fondée par Trajan. Les joueurs essaient de développer de manière optimale leur Colonie, et doivent soutenir le projet de construction de l’Empereur.

Le joueur qui l’aura fait le mieux sera, après l’expiration de son mandat, admis dans le petit cercle des personnalités illustres et puissantes entourant l’Empereur.

C’est Marie qui a été admise dans le cercle de l’Empereur puisqu’elle a remporté la partie avec 107 points pour ses verts (mais justes). C’est la seule qui a franchi le cap des 100 points puisque Pascal le bleu a fini second avec 83 points.

Viennent ensuite au coude à coude et avec seulement 3 points d’écart entre eux deux, Lucas qui jouait rouge avec 68 points et Dominique qui était jaune avec 65 points. Sur la feuille de score était inscrite l’annotation suivante (de Marie je suppose) : « très bon jeu <3 »

Fertility :

Ma première explication de règles de la soirée a eu lieu pour la partie de Fertility 100% femmes, puisque Anne-Sophie, Christelle, Marine et Apolline se sont affrontées sur le jeu. Seule Apolline connaissait déjà le jeu puisqu’elle y avait joué lors de notre week-end à l’Escale à Jeux.

Elle aurait donc en principe pu expliquer les règles, sauf que lors de mes explications, on s’est aperçu qu’ils n’avaient pas joué avec les bonnes règles, mais en mode open bar et gavage de ressources (ils prenaient le double de ce qu’ils devaient prendre normalement).

Qui bâtira la meilleure métropole ?

Raison pour laquelle ils avaient facilement rempli tous les quartiers de leurs métropoles, ainsi que les boutiques qui s’y trouvaient. Autant dire que cette partie a été bien plus compliquée pour elle. Cela explique d’ailleurs sans doute sa quatrième place avec 53 points au compteur.

Anne-Sophie n’était pas bien loin devant puisqu’elle s’est emparée de la troisième place avec 57 points. Marine a terminé deuxième avec 72 points et c’est Christelle qui l’emporte du haut de ses 78 points. Néanmoins il était noté sur la fiche que Marine était la reine des carrières et des bâtiments.

Les Charlatans de Belcastel :

Dans la foulée de mon explication de règles de Fertility, j’ai expliqué Les Charlatans à Jérémie L. « Tac » et Nicolas, ce dernier y avait déjà joué, mais j’ai pensé que ça serait aussi bien que je fasse l’explication. Histoire de faire attendre encore un peu plus mes futurs partenaires de jeu (ils étaient plus à une explication de règles près, vu tout le temps que je les ai faits poireauter ^^’).

Deux belles têtes de Charlatans

Ils avaient commencé à installer le jeu et je leur ai donc fait remarquer que les chaudrons qu’ils avaient pris, ne correspondaient pas aux sets (potions, goutte, queue de rat…etc.) qu’ils avaient choisis. Ils ont donc préféré rectifier le tir pour ne pas se porter la poisse, Tac était en rouge et Nicolas en vert (et contre tous).

Il y a eu 12 points d’écart entre eux au final, mais c’est Tac qui a remporté la partie, à vous de voir si vous mettez ça sur le compte de la chance insolente du débutant ou sur son talent dans la concoction de décoctions (c’est chaud à dire vite à haute voix). Il s’est imposé sur le score de 67 à 59.

Gugong :

Après les 2 explications de règles, j’ai pu rejoindre Valérie O., Rémy et Fanny pour notre partie de Gugong. Fanny et moi n’y avions jamais joué et elle avait déjà eu droit à une partie des explications de règles à mon arrivée.

Rémy et Valérie O. m’ont donc briefé sur la façon de jouer et comme c’est un jeu où il y a beaucoup de choses différentes possibles à faire, j’ai donc joué un peu au pif et je suis parti en mode collection de jade.

Si on veut que nos points soient comptabilisés en fin de partie, il faut être allé voir l’Empereur, plus on y va vite et plus on gagnera de points. A ce niveau-là c’était moi qui avais été le plus rapide (mais pas de beaucoup).

Le plateau est divisé en plusieurs zones qui permettent de faire différentes actions, afin de pouvoir faire l’une des actions proposées dans la zone, il faut récupérer la carte qui s’y trouve en la remplaçant par une carte de plus forte valeur prise dans notre main.

Parés à graisser des pattes !!

Ensuite le fait d’effectuer une action va nous coûter un certain nombre d’ouvriers pris dans notre réserve, plus l’action est puissante et plus elle demandera de monde. Autant dire que la gestion des ouvriers est capitale, surtout qu’on en gagne peu au cours de la partie.

D’ailleurs à ce sujet, au niveau des règles, je n’avais pas du tout capté qu’il y avait un nombre d’ouvriers fixe que l’on récupère lors de chaque journée de jeu (une partie dure 4 jours), si bien qu’il y a eu au moins une fois, voire deux (sur 4) ou je n’ai pas eu tous les ouvriers que j’aurai dû avoir. Autant dire que c’était plutôt handicapant ^^’

Ce n’est d’ailleurs sans doute pas étranger au fait que j’ai toujours été à la bourre au niveau des points sur la piste de score. Rémy et Valérie ont été en tête tout du long, avec un avantage du côté de Valérie, mais le score final a été très serré puisqu’on a toutes et tous été à 5 points d’écart au total.

Valérie O. a marqué 36 points avec ses roses, elle devance Fanny en jaune, qui a fait une remontée fantastique sur son frangin et le coiffe au poteau d’un point, puisqu’ils ont marqué respectivement 33 et 32 points pour les jaunes et les bleus.

Il n’y a que Rémy qui avait vu cela venir, puisqu’en fait c’est moi qui ai remporté la partie, je suis revenu du Diable Vauvert et j’ai réussi à refaire mon retard grâce à mes jades. J’ai d’ailleurs bien fait d’en choper une lors de la dernière journée puisqu’elle m’a valu 2 points supplémentaires, ce qui m’a permis de griller in extremis Valérie O. puisque j’ai fini avec 37 points.

Clank ! dans l’espace :

On retourne à nouveau sur une partie qui a occupé ses joueurs un long moment et que je n’ai pas du tout suivi, si bien que je ne pourrai pas vous en dire grand-chose. Pierre, Bastien, Damien et Charles Marx ont essayé Clank ! dans l’espace que Rémy avait apporté (il me semble).

Comme aucun d’entre eux n’y avait déjà joué, ils ont d’abord dû commencer par lire les règles, ce qui les a déjà occupés un moment. Une fois de plus, histoire de pouvoir vous en parler un peu, j’ai recours au copier/coller :

Depuis son vaisseau vivant, le Seigneur Eradikus pille la galaxie sans pitié. Une bande de voleurs intrépides rivalise pour s’introduire dans son repaire et lui dérober un maximum de trésors !

Totalement indépendant du jeu Clank!, la version dans l’Espace en reprend les principes forts mais introduit de nouvelles mécaniques.

Spécialisez votre deck pour profiter des combos des différentes factions, utilisez les Téléporteurs pour prendre de vitesse vos concurrents, et surveillez bien votre niveau de santé lorsque les Robots chasseurs de prime seront lancés à vos trousses…

Les 4 zinzins de l’espace

Visiblement cette mouture dans l’espace est très bien également, mais elle est plus longue que la version standard, car elle offre plus de possibilités. On retrouve le principe des zones différentes pour la fin de partie, le but étant de parvenir à atteindre une des capsules de survie.

Néanmoins si on atteint une certaine zone du vaisseau on peut être sauvé quand même et les points sont comptabilisés. Malheureusement deux d’entre eux n’ont pas eu cette chance et ont été rebaptisés les LOOSERS (d’après la fiche de note).

Il s’agit de Charles le violet et Damien l’orange, ils auraient eu respectivement 68 et 70 points s’ils avaient réussi à atteindre la bonne partie du vaisseau. Bastien est le premier à avoir réussi à sortir du vaisseau, conférant 100 points à son bleu, mais ça n’a pas suffi à battre Pierre le blanc et ses 121 points. Je ne sais pas si ça explique sa victoire, mais il semblerait qu’au cours de la partie, Pierre se soit téléporté dans le vaisseau alors qu’il ne le pouvait pas normalement.

Maki Stack :

Après leur excursion dans l’Egypte Antique, notre quatuor féminin est parti du côté du soleil levant, afin d’empiler de la cuisine asiatique en jouant à Maki Stack. Il s’agit d’un jeu d’ambiance, d’habileté et de rapidité dans lequel on joue en équipe et on tente de collecter 6 cartes.

Sur ces cartes se trouvent différents éléments empilés, parmi les suivants : bol de wasabi, bouteille de sauce soja, california roll, maki au concombre et maki au saumon. Le but est d’être l’équipe qui parvient à reproduire en premier l’empilement représenté sur la carte.

Nos 4 cuisinières aux fourneaux

Sauf que chaque carte implique un handicap, soit le joueur qui doit empiler les éléments a les yeux bandés (ses coéquipiers lui indiquent alors quoi faire) ou alors deux membres de l’équipe doivent empiler les éléments, sauf qu’ils ne peuvent utiliser que leur index (ou l’auriculaire) chacun.

Autant dire que ça a été un joyeux bazar et qu’elles ont été très bruyantes, vu qu’elles étaient mortes de rire tout du long. Apolline et Marine ont joué ensemble et visiblement elles étaient mal placées autour de la table par rapport à leurs latéralités respectives (Apolline est gauchère et Marine droitière je crois), ce qui leur a compliqué la tâche.

Elles ont donc sans surprise pris une pâtée contre Anne-Sophie et Christelle puisqu’elles ont perdu sur le score de 6 à1, elles ont quand même eu le mérite de sauver l’honneur.

Maki Stack 2 : l’arrivée des sushis

Comme ils ont fini leur partie de Charlatans pendant qu’elles étaient en train de jouer à Maki Stack, Tac et Nicolas sont allés les voir jouer et ils ont donc forcément eu envie de participer aussi. Nicolas a donc rejoint la team lose de Marine et Apolline, pendant que Jérémie L. rejoignait Christelle et Anne-Sophie.

Du renfort en cuisine !!

Le moins que l’on puisse dire c’est que cette arrivée de nouveaux joueurs a un peu rééquilibré la partie puisqu’il n’y a qu’un seul point d’écart au final. A moins que ça soit le fait que Marine et Apolline ont changé de place (c’était un vrai merdier d’ailleurs quand elles l’ont fait, vu qu’on jouait à Gugong derrière) ou un mix des deux.

Cela n’a quand même pas empêché que la team lose est restée perdante, puisqu’ils ont fini avec 5 points, face aux 6 de Christelle, Anne-Sophie et Jérémie L.

13 Indices :

On repart sur un jeu que je ne connais pas du tout, puisqu’après le départ d’Anne-Sophie, le quintet restant a joué à 13 Détectives. Nicolas a d’ailleurs chopé un coup de sang, puisque d’un seul coup, on l’a vu se lever et replier une table.

On pensait qu’il voulait peut être commencer à ranger la salle (même si ça aurait été bizarre), mais que nenni, il est allé placer la table contre la vitre du fond, afin d’éviter de perdre à cause de reflets potentiels. C’était un truc de fou, mais ça a bien fait marrer tout le monde, de le voir faire « une crise » pareille puisque c’était complètement inattendu.

Londres, 1899, la ville est secouée par d’odieux crimes dont les coupables restent introuvables. Scotland Yard est dans le brouillard et a convoqué les meilleurs détectives de la ville, dont vous faites partie, pour résoudre les affaires non élucidées. Chaque enquêteur devra utiliser son instinct pour découvrir l’identité du meurtrier ainsi que le lieu et l’arme de l’affaire qui lui aura été confiée.

Scotland Yard n’a qu’à bien se tenir

Chacun travaille sur sa propre affaire mais n’a accès qu’aux indices de ses adversaires (personnages, lieux et armes). En posant des questions et en consultant les agents secrets, il faut recueillir les indices qui font avancer sa propre enquête, au risque que ces indices soient utiles aux autres !

Le but : être le premier à résoudre son enquête.

Le petit copier/coller qui va bien habituel, afin de vous expliquer le principe du jeu avant de vous annoncer qui a remporté la partie. En dépit de sa barricade avec la table, ce n’est pas Nicolas qui a remporté la partie, mais Christelle puisqu’elle a réussi à résoudre son enquêté commise par L’officier dans le parc avec un fusil.

Cubirds 2 : le retour des zoziaux

Comme on ne change pas une équipe qui gagne (mais sans doute aussi car les autres parties continuaient) le club des cinq n’a pas changé de table, mais seulement de jeu, puisqu’ils se sont ensuite mis à Cubirds. Ils ont donc fait de leur mieux pour réussir à créer des envolées d’oiseaux.

Tu t’envoles, tu t’envoles, tu t’envoles

Je ne sais pas de quelle façon il a remporté la partie (1 oiseau dans 7 espèces différentes ou 2 espèces différentes avec 3 volatiles dedans), mais c’est Nicolas qui a enfin remporté une partie, il attendait ça depuis le début de la soirée (d’où le coup de sang précédent lol).

Il est d’ailleurs rentré chez lui après ça, se retirant sur une victoire. Le reste des joueurs est également rentré, à l’exception de Marine et Apolline, puisqu’elles attendaient leurs conjoints respectifs.

10’ to kill :

Si ça ce n’était pas de la transition de ouf, puisque justement allons voir du côté de Damien, Bastien, Charles et Pierre comment s’est déroulée leur partie de 10’ to kill. Ils se sont donc glissés dans la peau de tueurs à gages anthropomorphes, puisqu’ils incarnaient respectivement un Koala, un Morse, une Léoparde tachetée et un Panda.

Pierre le panda devait dézinguer le Père Noëlion, l’infirmière et la chatte (je vous retranscris ce qu’ils m’ont marqué sur la feuille), du côté de Bastien le morse il fallait s’occuper de la girafe, de la rockeuse et du pompier.

Des belles têtes d’assassins

Koala Damien avait pour mission d’occire la requin, la poule (de luxe) et le rhino et enfin Charles devait s’occuper du cas de la louve, de la serveuse et du fermier. Parmi eux quatre, il n’y a que Damien qui est parvenu à refroidir ses 3 clients, les 3 autres n’en ont eu que 2 chacun.

Charles a éliminé la concurrence en se débarrassant du morse de Bastien, ce dernier a donc été le premier éliminé. Forcément, ça appelait à une vengeance, il a donc fait arrêter la léoparde tachetée de Charles, qui a donc été le deuxième tueur neutralisé.

Pierre et Damien ont réussi à conserver leur tueur en vie et en liberté tout le temps de la partie. Au final nous avons deux ex-aequo puisque Damien et Charles ont fini avec 5 points chacun, quant à Bastien et Pierre, ils sont deuxièmes ex-aequo avec 3 points chacun. Une bien belle partie en somme, âpre et disputée, comme on les aime !!

Les Charlatans de Belcastel 2 : la revanche des badauds

Après notre partie de Gugong, Valérie est rentrée, si bien qu’il ne restait plus que Rémy, Fanny et moi à la table. Comme Rémy avait envie de fait découvrir Les Charlatans de Belcastel à sa frangine, on en a donc joué une partie. On a fait de notre mieux pour plumer les pigeons de Belcastel en leur refourguant des potions pour les guérir.

Parés à plumer les pigeons !!

Rémy a voulu tenter de conserver ses gemmes jusqu’à la fin de la partie, afin de les échanger contre des points de victoire, ce qui nous a permis de voir que ce n’est pas forcément la manœuvre la plus rentable. Néanmoins la partie a été hypra serrée puisqu’on a deux points d’écart en tout.

Chapeau d’ailleurs à la fratrie puisqu’ils ont terminé ex-aequo, Fanny ayant de nouveau fait une belle remontée face à son frangin. Ils terminent avec 45 points chacun. J’ai donc remporté la victoire avec mon score de 47, m’octroyant ainsi un coup du chapeau avec 3 victoires consécutives !!!

Cubirds 3 : les piafs à becs

Après leur 10’ to kill, seuls Pierre le renouveau et Charles Marx sont restés avec la ferme intention de jouer à Cubirds. On était sur la fin de notre partie de Charlatans, ils m’ont demandé si je voulais jouer avec eux, afin de savoir s’ils m’attendaient pour commencer ou pas.

Les dernières envolées de la soirée

J’avoue que j’ai longuement hésité à prendre le risque d’interrompre ma soirée de victoire, mais bon comme on dit : à vaincre sans péril on triomphe sans gloire et je les ai donc rejoints. Si jamais un jour je parviens à faire une soirée parfaite avec uniquement des victoires, ce sera le signe du début de l’apocalypse et/ou de la dissolution de l’association.

Cette fois-ci Charles n’a pas eu pitié de moi, puisque c’est lui qui a remporté la partie en collectant 3 flamants roses et 3 pies. Pierre et moi avons été aux fraises et on s’est pris une bonne correction. L’association survivra donc encore 😉

Detective Club :

A l’issue des deux plus longues parties de la soirée, nous avons assisté à une fusion des survivants de trois tables. Marie, Lucas, Pascal, Frédéric, Benoit et Jérémie L. ont joué à Detective Club, un autre jeu que je ne connais pas du tout. J’ai cru comprendre qu’il s’agit d’un jeu créé par l’auteur de Mysterium et que Benoît le préfère à ce dernier (qu’il trouve trop long).

Notre grosse brochette de détectives

Comme Chaque année, le Detective Club ouvre ses portes à de nouveaux members. Pour intégrer l’équipe il va falloir montrer de quoi vous êtes capable. Analysez les preuves, écoutez les témoins et identifiez qui fans le groupe ment à tous les autres. Seul le plus observateur et le plus rusé remportera la victoire. Bienvenue au Club !!

On ne change pas la bonne vieille habitude du copier/coller je ne pourrai donc pas vous dire grand-chose d’autre sur le jeu, si ce n’est que visiblement il y avait des cartes oniriques à la Mysterium et qu’ils ont eu l’air de bien délirer (il y avait des histoires de tchou tchou).

Les cartes en mode flou

Lucas a été le moins bon des détectives de la bande puisqu’il a terminé avec 3 points, soit 3 fois moins que Frédéric, Marie et Jérémie L. qui ont tous les 3 eu 9 points. Benoit fini deuxième avec 13 points et c’est Pascal le doyen de la partie qui a gagné du haut de ses 17 points, chapeau melon à lui !!

C’est donc suite à cette partie finale de Détective Club que nous avons mis fin à la séance aux alentours de 00h30 (si j’ai bonne souvenance).

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page Facebook, par là : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=2052719704969874

Au total ce soir nous avons joué 15 parties dont : 3 parties de Cubirds à 3 et 5 joueurs, 1 partie de Teotihuacan à 4 joueurs, 1 partie de Forum Trajanum à 4 joueurs, 1 partie de Fertility à 4 joueurs, 2 parties de Les Charlatans de Belcastel à 2 et 3 joueurs, 1 partie de Gugong à 4 joueurs, 1 partie de Clank ! dans l’espace à 4 joueurs, 2 parties de Maki Stack à 4 et 6 joueurs, 1 partie de 13 Indices à 5 joueurs, 1 partie de 10′ to kill à 10 joueurs et 1 partie de Détective Club à 6 joueurs.

Comme le concept semble avoir plu l’an dernier (et que j’aime bien me compliquer la vie lol), je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.

Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3 points pour tout le monde s’il y a victoire (éventuellement 4 sur des coop balèzes) et 0 dans le cas contraire (des points sont parfois donnés en fonction du degré d’accomplissement du jeu). En cas d’égalité de joueurs, ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée n°6 (saison 5) :
-Christelle a marqué 12 points (3+3+3+3+0) en 5 parties
-J’ai marqué 9 points (3+3+3+0) en 4 parties
-Anne-Sophie et Jérémie L. ont marqué 7 points (0+1+3+3) en 4 parties et (3+3+0+0+1) en 5 parties
-Charles a marqué 6 points (0+0+3+3) en 4 parties
-Pascal et Pierre (les deux P) ont marqué 5 points (2+3) en 2 parties et (3+2+0) en 3 parties
-Bastien, Benoit, Frédéric et Marie ont marqué 4 points (2+2) en 2 parties, (2+2) en 2 parties, (3+1) en 2 parties et Marie (3+1) en 2 parties
-Damien, Fanny et Nicolas ont marqué 3 points (0+3) en 2 parties, (1+2) en 2 parties et (0+0+0+3) en 4 parties
-Marine, Rémy et Valérie O. ont marqué 2 points (2+0+0+0+0) en 5 parties, (0+2) en 2 parties et (2) en 1 partie
-Jérôme et Lucas ont marqué 1 point (1) en 1 partie et (1+0) en 2 parties
-Apolline, Dominique et Mickaël ont marqué 0 point (0+0+0+0+0) en 5 parties (c’était pas ta soirée ma pauvre), (0) en 1 partie et (0) en 1 partie

Ainsi que celui du mois de novembre (pour le moment c’est le même ^^) :
-Christelle a marqué 12 points (3+3+3+3+0) en 5 parties
-J’ai marqué 9 points (3+3+3+0) en 4 parties
-Anne-Sophie et Jérémie L. ont marqué 7 points (0+1+3+3) en 4 parties et (3+3+0+0+1) en 5 parties
-Charles a marqué 6 points (0+0+3+3) en 4 parties
-Pascal et Pierre ont marqué 5 points (2+3) en 2 parties et (3+2+0) en 3 parties
-Bastien, Benoit, Frédéric et Marie ont marqué 4 points (2+2) en 2 parties, (2+2) en 2 parties, (3+1) en 2 parties et Marie (3+1) en 2 parties
-Damien, Fanny et Nicolas ont marqué 3 points (0+3) en 2 parties, (1+2) en 2 parties et (0+0+0+3) en 4 parties
-Marine, Rémy et Valérie O. ont marqué 2 points (2+0+0+0+0) en 5 parties, (0+2) en 2 parties et (2) en 1 partie
-Jérôme et Lucas ont marqué 1 point (1) en 1 partie et (1+0) en 2 parties
-Apolline, Dominique et Mickaël ont marqué 0 point (0+0+0+0+0) en 5 parties, (0) en 1 partie et (0) en 1 partie

J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le samedi 24 novembre, à partir de 17h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là :

-Le mercredi 28 novembre (séance du jeu de rôle La Meute organisée par Florian pour 4 ou 5 joueurs (débutant(e)s comme confirmé(e)s)), à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là :

N’hésitez pas à faire tourner l’info si vous êtes dans les parages de Genlis/Dijon/Auxonne car plus on est de fous et plus on joue 😉

2 Comments

    1. En même temps il est relativement rapide à jouer et c’est plutôt sympa (il y a que toi qui ne l’aime pas en fait mdr)

      C’est vrai qu’il a l’air sympa Detective Club, à voir si Benoit le ramènera un jour ou non ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.