Compte-rendu de la séance n°5 du 31 octobre 2018 : Meeple It

Compte-rendu de la séance n°5 du 31 octobre 2018 : Meeple It

Mercredi soir 31 octobre dès 19h00 a eu lieu la cinquième séance de la saison 5 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis. Voici le compte-rendu de cette soirée.

Au total nous avons été 30 joueurs présents puisque Christelle, Céline C. (et non pas B. ^^’), Charles, Marine, Maxence, Claire, Mickaël, Lionel, Nathalie, Arthur G., Quentin, Romain, Thomas, Rémy, Valérie, Pascal, Jérôme, Florian, Elise, Apolline, Bastien, Arnaud, Nicolas, Pierre, Sophie et Damien.

Nous avons également accueilli pour la première fois Laure, Yannick et Valérie O. tous trois membres de Kyrielle (si j’ai bien compris).

Comme toujours, le compte-rendu sera plein d’approximations et autres joyeusetés du genre, puisque je n’ai pas suivi toutes les parties et qu’il manque des photos de certaines d’entre elles ^^’

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

J’avais d’ores et déjà installé Cerbère, puisqu’on a la chance d’en avoir une boîte en exclu (sortie officielle le 9 novembre) et pour le reste, les joueurs et joueuses étaient libre de choisir.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties, merci également à toutes celles et tous ceux qui ont apporté plein de bonnes victuailles et commandé des pizzas, c’était super top une fois de plus !!


Les Charlatans de Belcastel :

La première partie de la soirée a été initiée par Charles, Céline C., Christelle et Marine qui ont joué aux Charlatans de Belcastel dont j’ai expliqué les règles (enfin je crois, j’ai un doute) puisque Charles et Céline C. ne connaissaient pas le jeu.

Les quatre charlatans ont donc fait de leur mieux pour mélanger des ingrédients dans leurs chaudrons respectifs afin de créer des potions pour « soigner » les habitants de Belcastel.

Une partie se déroule en 9 manches, au cours desquelles on pioche des ingrédients dans nos sacs respectifs avant de les déposer dans notre chaudron. On continue aussi longtemps qu’on le souhaite, mais attention puisque l’on peut faire exploser notre chaudron en totalisant une valeur de 8 claque-doigts ou plus.

A la fin de chaque journée on va vendre notre potion au marché, l’argent va nous permettre d’acheter de nouveaux ingrédients afin d’accroître l’efficacité de nos futures potions, ainsi que notre renommée.

La première partie de la soirée est lancée

Comme vous l’avez sans doute compris, il s’agit d’un jeu de stop ou encore lorsque l’on pioche dans son sac pour remplir son chaudron. Cela explique donc le résultat final puisque Charles est un adepte du « encore ou encore », si bien que son chaudron a explosé à moult reprises lors de la partie.

Il jouait en vert (et contre tous) et il a donc fini bon dernier avec 41 points. C’est 16 de moins que Christelle qui jouait en bleu et a remporté la partie avec 57 points au total.

Marine qui était en jaune (comme la chambre et son mystère) n’était pas bien loin derrière puisqu’elle a marqué 55 points. Quant à Céline C. qui avait le chaudron rouge, elle se classe troisième avec ses 50 points pile poilos.

On remarque donc que les 2 joueuses qui connaissaient déjà le jeu ont trusté les premières places, face aux deux néophytes. Ou alors, si j’anticipe un peu sur une future partie de la soirée, peut être que Christelle a gagné car elle est sacrément moulue lol.

Gugong :

Rémy et Jérôme avaient tous deux apporté le jeu Gugong qu’ils venaient de recevoir il y a peu. Il s’agissait d’un jeu qu’ils avaient kickstarté, mais comme seul Jérôme avait lu les règles, il y a donc eu une double explication en début de soirée, afin que les deux tables de Gugong soient parées à jouer.

Sur la première table Jérôme, Laure, Yannick et Lionel se sont affrontés afin d’obtenir un entretien avec l’empereur de Chine. Comme je ne peux pas vous dire grand-chose sur le jeu, voilà le résumé Tric Trac :

Chine, 1570. La Chine est sous le règne de l’empereur Longqing de la dynastie Ming. Ce dernier hérita d’un pays plongé dans le désarroi après des années de mauvaise gestion et de corruption. En réalisant l’ampleur du chaos que le règne de son père avait causé, l’empereur Longqing entreprit de réformer le gouvernement en réembauchant les talentueux fonctionnaires que son père avait bannis. L’empereur réside dans la Cité Interdite, qui accueillit de nombreux empereurs sous la dynastie Ming. Construite entre 1406 et 1420, elle consiste en un ensemble de 980 bâtiments couvrant 72 hectares. C’est également sous la dynastie Ming que la Grande Muraille de Chine fut rebâtie, étendue et fortifiée. À cette époque, la Chine subissait de lourds assauts des Mongols, il était donc essentiel de maintenir la Grande Muraille. C’est à la dynastie Ming que nous devons ce qu’il reste aujourd’hui de la Grande Muraille!

Le pays était célèbre pour sa bureaucratie très complexe qui engendrait malheureusement son lot de corruption.

Cependant, l’empereur Longqing tenta d’éradiquer cette corruption autant qu’il le put, simplement en la rendant illégale et passible de mort. Cette mesure semblait à première vue efficace, mais comme nous le savons tous, il n’est pas chose aisée que d’avoir le contrôle absolu de ses « loyaux » sujets. À la cour impériale, les plus hauts fonctionnaires prétendirent soutenir l’interdiction de la corruption et plutôt que de recevoir de l’argent, une nouvelle coutume vit le jour : l’échange de cadeaux.

Lorsqu’un citoyen avait une requête à présenter, il l’accompagnait d’un cadeau. Naturellement, le fonctionnaire se devait d’offrir un cadeau en retour. Si le cadeau du citoyen était de valeur, comme par exemple une statue de jade, et que le fonctionnaire offrait en retour un vulgaire éventail en papier, il était difficile de considérer cela comme un acte de corruption. Pourtant les deux partis connaissaient bien la valeur symbolique de ces objets… « La Cité Interdite » utilise cette coutume comme base de jeu. Les joueurs incarneront de puissantes familles chinoises essayant de gagner en influence et en pouvoir, en tentant de corrompre des Officiers impériaux responsables de divers secteurs grâce à des cadeaux convenables.

Un joueur gagne la partie en décrochant une audience avec l’Empereur. Si plusieurs joueurs y parviennent, celui qui a le plus de points de Victoire l’emporte.

La première table de Gugong

C’est donc un jeu où il va falloir graisser des pattes pour obtenir une audience auprès de l’empereur et au petit jeu de la corruption, c’est Laure qui a été la plus efficace puisqu’elle a remporté la partie avec les jaunes et un total de 43 points.

Viennent ensuite Yannick en blanc avec 33 points, puis Jérôme au coude à coude puisque ses bleus ont marqué 32 points. Lionel qui jouait rouge ferme la marche avec 21 points. Leur partie a duré 1h34 au total et les a occupés de 20h20 à 21h54 (le jeu du buffet et l’explication de règles en commun, explique le départ aussi tardif).

Gugong bak from the death :

Je vous rassure, je sais comment s’écrit back en anglais, si je n’ai pas mis de c, c’est pour faire un clin d’œil cinématographique (vous avez la ref ?). En parallèle, avait donc lieu une autre partie de Gugong, avec au niveau des forces en présence Pascal, Rémy, Valérie et Valérie O.

Comme leurs parties ont débuté dans les mêmes eaux, ils se sont régulièrement interpellés d’une table à l’autre pour savoir où ça en était chez les voisins. Bien évidemment ça se chambrait en mode nous on joue intelligemment alors que vous vous faites nimp et autres joyeusetés du genre, pleines de fair-play bien évidemment lol.

Les autres concurrents de Gugong

En tout cas ce qui est amusant c’est de voir que le score du dernier joueur est identique, puisque Rémy, à l’instar de Lionel a marqué 21 points (il était peut-être rouge aussi lol). Idem pour la seconde place puisque Valérie a marqué 33 points comme Yannick.

En revanche nous avons eu ici une égalité pour la victoire puisque Pascal et Valérie O. ont tous deux marqué 44 points, soit un de plus que Laure à la table voisine. D’après la règle du départage (que je ne connais pas) c’est Valérie O. qui a remporté la partie, ce qui est un fait marquant à ses yeux.

Azul :

Pour leur première partie de la soirée Claire, Mickaël et Maxence ont joué à Azul (le jeu fétiche de Maxence du moment) et ils ont bien voulu de moi comme quatrième. Bon par contre je les ai bien retardés vu que j’avais dû expliquer Les Charlatans de Belcastel et Cerbère dans la foulée.

A nous la faïence

On a tout de même réussi à finir la partie, entre plusieurs de mes absences et/ou des pauses clopes pour tuer le temps en m’attendant. J’avoue que ça a été une des parties les plus chelous que j’ai jouées jusqu’à présent.

Déjà parce que je n’ai jamais fait de parties avec des scores aussi bas, mais aussi car c’était la première fois où je voyais quelqu’un se choper plus de malus que le nombre de cases prévues, Claire a eu un rouge de plus dans sa ligne.

Les carreaux négatifs débordent !!

Ce qui ne l’a néanmoins pas empêchée de remporter la victoire avec 41 points. Elle devance les deux M d’un seul petit point puisqu’ils ont tous les deux fini sur un 40. De mon côté ça a été la maxi partie de la lose où j’ai péniblement obtenu une couleur et basta au niveau des bonus, pour un total mirifiquement mirobolant de 21 points…

Jetpack Joyride :

Comme ils sont arrivés après que les tables se soient constituées, Bastien et Apolline ont donc commencé leur soirée en jouant ensemble. Elle a consenti à jouer à Jetpack Joyride en sa compagnie, me faisant sentir au passage qu’elle se dévouait pour occuper son cher et tendre (#LaPaixDesMénages). En tout cas ça va qu’ils font partie des joueuses et joueurs sérieu(ses)x puisqu’ils avaient noté le score de leur partie.

Pas loin de la salle comble ^^

Sans cela, comme j’étais dans les explications de règles en série, je ne les ai même pas vus y jouer et je n’ai donc pas pu faire la moindre photo de leur affrontement. Il y a 16 points d’écart entre eux au final et c’est Bastien qui s’est imposé face à sa chère et tendre sur le score de 55 à 39 points. Je leur présente toutes mes excuses pour ce fail photographique (ça vaut pour tout le monde, mais n’hésitez pas à me faire signe quand c’est comme ça et que vous jouez à un jeu où vous ne m’avez pas vu passer pour une photo).

Cerbère :

Nathalie et ses deux fils Arthur G. et Quentin ont entamé les hostilités ludiques en découvrant le jeu. Comme ils étaient 3, au cours de mes explications je leur ai dit qu’ils pouvaient jouer en full coop s’ils se débrouillaient pour mettre la barque à 3 places à l’arrivée.

Le but serait alors pour eux de tous monter à bord, mais ce n’est pas ainsi que la partie s’est déroulée. Nathalie ayant pris des notes complètes de toutes leurs parties de la soirée, je vais donc vous livrer tout ça tel quel (je vais juste rajouter quelques fioritures de-ci de-là), en hommage au travail qu’elle a fourni.

Leur partie a débuté à 19h57 et à 20h30 l’aîné Arthur supplie qu’on le laisse se faire manger par Cerbère, mais ses compagnons de galère Nathalie et Quentin refusent de l’abandonner. Par pur esprit de contradiction et de vengeance, Arthur décide donc de sacrifier son petit frère et l’offre en pâture à la bête à 20h31.

Les premiers aventuriers de la soirée qui ont fini aux Enfers

Arthur avait changé les barques, afin que celle contenant deux places soit révélée lorsque les aventuriers arriveront à sa hauteur. Il a ensuite fait tout son possible pour se faire manger par Cerbère, ce qui n’a pas tardé à arriver.

A 20h39, Nathalie, la seule aventurière rescapée a vu tous ses espoirs s’envoler, puisqu’elle s’est aperçue que Charon ne la laisserait jamais embarquer. En effet, comme ce dernier n’aime pas faire des trajets à vide et que sa barque pouvait accueillir 2 personnes, il manquait un aventurier pour que Nathalie puisse s’échapper.

Elle a donc fini aux Enfers et ses fils (qui a dit ingrats ?) lui ont mis la tentative d’évasion sur le dos, remportant ainsi la partie en tant que membres de la Team Cerbère.

Cerbère 2 : de la chair fraîche en plus

Romain les ayant rejoints, ils se sont lancés dans la foulée dans une nouvelle partie de Cerbère, mais à 4 joueurs cette fois-ci. Donc autant dire que le full coopératif n’était plus de mise, puisqu’au moins un joueur allait se retrouver sur le carreau.

La partie a débuté à 20h50 et dès le second tour Romain a rejoint la Team Cerbère, mais je ne sais pas si c’était à dessein, si c’était la faute à pas de chance ou s’il a été sacrifié. 11 minutes plus tard à 21h11, Arthur s’est perfidement sacrifié en emportant sa mère avec lui.

Here comes a new challenger !!

Cerbère avait dorénavant 3 acolytes pour l’aider dans sa traque du dernier aventurier, même si le combat semblait inégal, Quentin n’a pas perdu espoir et était bien décidé à s’en sortir seul.

Malheureusement le travail de sape effectué par ses adversaires a fini par payer, à 21h18 il sentait la présence de Cerbère dans son dos et une minute plus tard, il finissait dans le ventre de la bête…

Nouvelle victoire de la Team Cerbère, la deuxième de la soirée, sale temps pour les aventuriers !!

Zombie Dice :

Après sa partie d’Azul, Maxence a retrouvé son pote Thomas. Nuit de la Samain oblige, les deux compères sont venus déguisés. Ils étaient respectivement en Slappy le pantin maléfique de la collection Chair de Poule et en zombi.

Pour leurs retrouvailles, ils se sont affrontés sur un de leur classique à savoir Zombie Dice, le jeu de stop ou encore où l’on incarne des zombis bien décidés à bâfrer des cerveaux. Le but du jeu est d’être le premier à boulotter 13 cerveaux.

Slappy et le zombi en mode Zombie Dice (très beaux déguisements en tout cas ^^)

Une session de boustifaille prend fin automatiquement lorsqu’on récolte trois coups de fusil pendant notre chasse aux cerveaux. Il leur a fallu 6 manches au total pour mettre fin à la partie, pourtant Maxence était très bien parti avec 9 cerveaux à 0 lors de la première manche.

A l’issue du 5ème round de chasse à l’humain, les deux zombis étaient à 11 cerveaux chacun, la 6ème manche a donc été décisive. Maxence a lancé les dés en premier et s’est arrêté à 13 cerveaux pile. Ce qu’il a regretté aussitôt puisque Thomas avait les coudées franches pour le battre.

Il ne s’en est pas privé d’ailleurs et s’est imposé sur le score final de 14 cerveaux à 13, il a mangé juste ce qu’il fallait pour s’assurer la victoire. Comme quoi rien ne sert de courir, il faut manger les cerveaux à point, puisque Thomas qui était mal parti a finalement remporté la partie.

Forteresses & clans :

Florian m’avait parlé le jour même du jeu Forteresses & Clans, afin de savoir si j’en avais déjà entendu parler. Je lui a donc dit que non seulement j’avais le jeu, mais qu’à l’époque je l’avais présenté en vidéo quand il était en cours de financement participatif sur Ulule. Il a donc regardé tout ça et le soir même il était fin prêt à découvrir le jeu en compagnie d’Elise. Comme il s’agit d’un jeu uniquement jouable à 2, ils ont donc fait une partie en couple.

Sus au château adverse !!

Chaque joueur possède un clan et doit défendre son donjon, lequel abrite le chef du clan. Pour cela, on dispose de deux rangées de 3 murailles, sur lesquelles on va venir placer des troupes et des engins de siège, afin de défendre notre forteresse et d’assiéger celle de l’adversaire. Les différentes actions que l’on réalise vont nous coûter du temps et le joueur qui est en retard sur la piste temporelle sera le joueur actif de la manche suivante.

Si bien qu’en gérant bien le temps utilisé, on va pouvoir être actif plusieurs tours d’affilée, il faut donc bien réfléchir à ce que l’on va faire, puisque les actions puissantes coûtent beaucoup de temps par exemple. Pour cette première partie, Florian avait le clan du Nord Levant et Elise celui du Loup Blanc. Ils ont réussi à finir ex-aequo, puisqu’ils ont tous les deux réussi à capturer le chef de clan adverse lors du même tour.

Forteresses & clans la revanche :

C’est vrai que je n’avais pas prévenu Florian et Elise de me noter les résultats de leurs parties jouées, mais fort heureusement Florian s’en souvenait et m’a tout raconté. Du coup n’ayant pas eu les scores, je ne savais pas qu’ils en avaient joué 2 parties. Ce qui est rassurant car j’avais trouvé leur partie super longue, mais c’est donc plutôt normal vu qu’en fait ils en ont joué 2 d’affilée (preuve que le jeu leur a plu en tout cas ^^).

Revanche de forteresses

Pour la revanche ils ont changé de faction puisque cette fois-ci c’est Florian qui jouait le Clan du Loup Blanc, tandis qu’Elise avait innové en choisissant de contrôler le clan du Kraken. Leur affrontement ne s’est pas soldé par un ex-aequo puisque seul Florian a réussi à capturer le chef adverse. Néanmoins selon ses dires, c’est une victoire qui s’est jouée à un poil de cheveux.

Disney Villenious :

Lors de notre partie d’Azul, Claire avait réservé la sixième place de la table Disney Villenious. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un jeu en anglais dans lequel on incarne des méchants tirés des films d’animation Disney.

Elle a donc fait sa Johan en faisant poireauter des gens qui voulaient jouer, puisqu’il a fallu attendre la fin de notre partie pour qu’Apolline puisse leur expliquer les règles. Bien évidemment comme je n’ai jamais joué au jeu, je ne pourrai pas vous en dire grand-chose, hormis les infos que j’ai soutirées à ma consigliere Claire.

Il s’agit d’un jeu de deckbuilding (light visiblement) dans lequel chaque méchant a un objectif propre à accomplir. Il faut aussi regarder ce qui se passe du côté de ses voisins afin de les ralentir en posant des cartes chez eux pour les embêter.

La brochette de vilains !! (oui Pierre lèche les cartes)

Même si l’anglais n’est pas forcément trop compliqué, Claire a trouvé ça un peu skiant, surtout pour se rappeler des effets et autres posés par ses adversaires. Elle a également trouvé que 6 joueurs ça faisait une partie plutôt longue.

Apolline a hérité de Maléfique puisqu’elle a laissé ses adversaires choisir leur méchant. Nicolas était le Capitaine Crochet, Bastien avec sa canne à décerveler avait Jafar.

Pierre étant toujours en retard, il a voulu être raccord en choisissant La Reine de Cœur (une excellente observation faite par Micka), Arnaud a été le prince Jean (John en VO) et Claire a donc eu Ursula ce qui lui convenait parfaitement.

Visiblement cette dernière a réussi à récupérer le trident de Poséidon, ce qui fait partie des objectifs d’Ursula, mais c’est néanmoins Arnaud le prince Jean qui a remporté la partie. Il est donc le plus vilain des vilains, il est d’ailleurs rentré chez lui après cette partie, ne laissant aucune chance à ses adversaires de le battre à un autre jeu (si ça c’est pas super vilain… ^^).

Welcome to your perfect home :

J’aurai pu rejoindre Charles et Micka pour jouer à PreHistory, mais comme le jeu semblait un peu plus long, j’ai préféré ne pas rallonger la durée de leur partie et en plus comme je n’avais encore jamais joué en compagnie de Céline C. je suis allé à la table de Welcome.

Comme Christelle va sûrement avoir le jeu sous son sapin, elle a voulu expliquer les règles pour Céline C. qui ne les connaissait pas. Comme Sophie est arrivée au début de ses explications et qu’elle allait être seule sinon, je lui ai proposé de rejoindre Marine, Céline C., Christelle et moi.

Bon par contre Christelle ne s’est pas sentie la force de recommencer l’explication des règles, c’est donc finalement moi qui ai expliqué à Sophie et Céline C. le but du jeu, à savoir créer le quartier le plus chouette de la ville.

Pour cela, on choisit à chaque tour un numéro de maison que l’on place dans l’une des 3 rues de notre quartier et  on applique éventuellement l’action associée à ce numéro. Ces dernières vont nous permettre de construire des piscines, de boiser nos rues, de créer des lotissements et de faire monter la valeur de ces derniers.

Parées (les femmes étant majoritaires j’accorde avec elles ^^) à numéroter des maisons

Pour ma part j’ai appelé ma ville Racoon City en clin d’œil à Resident Evil, Marine m’a pompé dessus. Mais en prenant le nom de ma ville au sens propre, elle a donc voulu appeler la sienne Blaireau City (Racoon signifiant raton laveur).

Fort heureusement, je savais comment se nomme l’animal en anglais et elle a donc créé Badger City. Sophie était aux commandes de Sof City, Céline C vous souhaitait Welcome to The Garden et Christelle était en charge de Laguna City.

En cours de partie, j’ai annoncé ma stratégie habituelle à savoir de faire un max de lotissements de niveau 6 (4 donc) avec leur valeur au maximum. Marine qui faisait la même m’a donc accusé de la copiter, alors que c’était juste une coïncidence qu’elle l’ait faite aussi ^^

Sauf qu’elle l’a mal faite vu qu’elle a fini cinquième avec 77 points, derrière Céline C. et ses 86 points. Sophie et Christelle ont réussi à finir deuxièmes ex-aequo avec 102 points. J’ai donc remporté la partie, puisque pour une fois ma stratégie s’est bien goupillée et j’ai marqué 113 points.

Crôa :

Retournons voir du côté de nos deux déguisés de la soirée à savoir Maxence et Thomas qui après leur affrontement à Zombie Dice se sont lancés dans une partie de Crôa, un autre de leurs jeux classiques, sur lesquels ils se sont déjà maintes fois affrontés.

Nos deux grenouilles maléfiques !!

Visiblement (d’après la photo) Slappy jouait les grenouilles roses tandis que notre zombi avait opté pour les grenouilles bleues. Je n’ai pas le détail de la façon dont la partie a été perdue, mais c’est de nouveau Thomas qui s’est imposé face à Maxence le pantin maléfique.

Leur partie a en tout cas duré 13 minutes et s’est étalée de 21h04 à 21h17.

Targets :

Pour leur dernière partie ensemble de la soirée Slappy et Thomas le zombi se sont lancés dans un jeu d’adresse avec Targets, le jeu de pichenettes de dés. Ils ont donc lancé des dés sur des cibles  afin de les récupérer.

En fin de partie, le joueur avec le plus de cibles récupérées l’emporte.  Et malheureusement pour Maxenslappy le proverbe s’est révélé juste une fois de plus, jamais deux défaites sans trois. Il s’est donc de nouveau fait battre par Thomas après 5 minutes de jeu (de 21h48 à 21h53).

Bon par contre la partie a été méga serré vu qu’il n’y avait qu’un seul point d’écart entre eux deux, Thomas a récupéré 5 cibles alors que Maxence n’en a eu que 4. En tout cas je les félicite tous les deux, car cette fois-ci ils m’ont noté tous les scores et les heures des parties.

Prehistory :

C’est ici que j’aurai pu atterrir, en compagnie de Charles et Micka, si je n’avais pas préféré jouer avec les filles à Welcome. Je ne me sentais pas de me lancer dans un « gros » jeu, surtout qu’il y aurait eu des chances pour que j’en rallonge la durée en m’absentant pour expliquer des règles et autre.

Les chefs de tribus préhistoriques

C’est donc à deux qu’ils ont joué à ce jeu, dont je ne pourrai pas vous dire grand-chose n’y ayant encore jamais joué. En plus la description Tric Trac ne va pas vraiment aider vu que ça dit seulement : un jeu de gestion de ressources d’une tribu de la préhistoire. Fort heureusement grâce à Claire j’ai l’aperçu décrit dans la règle du jeu :

Dans ce jeu les joueurs incarnent des chefs de tribus préhistoriques de la fin de l’âge de pierre, essayant de gérer au mieux la nourriture et les ressources par le biais de diverses actions. Cueillette, chasse, pêche, même la création de peintures rupestres ou peut être la réalisation d’une cérémonie pour influencer les forces de la nature.

Tout cela en cherchant un nouveau lieu d’habitation et en explorant de nouvelles régions. Le joueur le plus développé et avec le plus de richesses survivra pour prospérer et remporter la partie.

Voilà qui nous aide vachement beaucoup, n’est-il pas ? Bon après j’ai quand même le score final, ce qui est le plus important. La partie a visiblement été très serrée puisqu’elle se joue à 2 points seulement. C’est Micka fort de son expérience (c’était sa deuxième partie du jeu lol) qui s’est imposé 90 à 88. Bel effort Charles Marx !!

Jetpack Joyride 2 : Le comeback de Barry

Cette fois-ci j’ai la photo de la partie à 4 joueurs qui a opposé Romain, Arthur G, Quentin et Nathalie. Ils se sont lancés eux-mêmes dans la lecture des règles, or comme il s’agit d’un prototype que l‘éditeur m’avait envoyé pour la campagne kickstarter, les règles sont en anglais.

Je ne sais pas si c’est parce qu’ils n’ont pas osé ou qu’ils n’y ont pas pensé, mais il ne faut surtout pas hésiter à me demander d’expliquer des règles de jeu, puisqu’en toute logique je peux expliquer tous ceux que j’apporte.

Les jetpack sont de sortie

Ils se sont lancés à 21h44 et leur partie s’est achevée après 31 minutes de jeu (soit environ 10 minutes par manche) à 22h15. C’est visiblement Arthur qui a remporté la partie comme chacune des manches.

Il a totalisé 41 points, mais Nathalie n’était pas loin du tout avec son 39. Romain a totalisé 31 points et ça a été beaucoup plus compliqué pour Quentin puisqu’il a fini avec 10 points en tout.

8 Bit Box : Stadium

Comme Damien bossait ce soir-là, il nous a rejoints à la fin de son service et nous l’avons donc invité à notre table. Comme la 8 Bit Box lui faisait de l’œil et que nous étions maintenant 6, nous avions le choix entre Outspeed où c’est chacun pour sa peau et Stadium qui ne se joue que par équipe.

Nous avons donc opté pour ce dernier et les équipes ont été choisies au hasard puisqu’on les a déterminées en fonction de nos places autour de la table. Je me suis donc retrouvé en compagnie de Marine et Sophie dans la team rouge, face à Damien, Céline C. et Christelle dans l’équipe bleue.

Le but du jeu est de récolter un maximum de médailles pour son équipe en sachant qu’une partie est composée de 10 épreuves sportives différentes (on ne les joue pas toutes, ce qui offre une bonne rejouabilité à « la cartouche »), dont 2 épreuves finales et 2 épreuves qui permettent éventuellement de regagner de l’énergie.

Des photos prises en mon absence

Chaque joueur dispose de 25 points d’énergie au début de la partie et on va être amenés à en miser plus ou moins au cours de certaines épreuves. Il est donc très important de bien gérer son énergie, ce que je n’ai absolument pas fait, puisque j’étais à moitié rincé au bout de 2,3 épreuves.

Cela ne m’a pas empêché de tenter un coup d’éclat en haltérophilie, en misant le peu d’énergie que j’avais sur le poids le plus lourd. Il fallait que je fasse un 6 pour remporter l’or et j’ai fait… un 5 -_-‘ la lose totale en somme.

Niveau trucs sympas au cours de la partie, il y avait une épreuve au cours de laquelle deux joueurs (un de chaque équipe) misaient en même temps et secrètement une valeur d’énergie. Marine et Damien qui ont été les premiers à le faire, ont misé pareil !!

Donc c’était meugon car quand ils ont révélé leurs manettes avec la valeur identique, on se serait cru dans le jeu les Z’amours (je crois que c’est Marine qui avait lancé la référence lol). Selon les épreuves il y a plus ou moins de médailles qui sont distribuées.

Nos deux z’amours (sont y pas meugnons ?)

A la fin de la partie chaque médaille d’or vaut 4 points, chaque médaille d’argent en vaut 2 et les médailles de bronze valent 1 point chacune. La team rouge n’a eu aucune chance, car le fait est que le hasard a mis les 3 mouleux ensemble et les poissoux (ou en tout cas les gens normaux qui n’avaient pas une chance insolente) ensemble.

On s’est donc fait défoncer dans les grandes largeurs sur toutes les épreuves qui nécessitaient de lancer des dés. Puisque nous on devait cramer de l’énergie à gogo pour avoir un résultat moyen, alors qu’eux sans relance faisaient des scores de ouf.

Au fur et à mesure de la partie j’ai donc dû ajouter des superlatifs au nom de leur team, donc à la base c’était la team chatte parce que ça y allait, mais ça a fini en mode Team Super Hyper Méga Grosse Chatte.

La brochette de sportives !!

Le score final est sans appel on a perdu 39 à 24 points. On a péniblement récolté 3 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 2 de bronze pendant qu’ils ont eu 8 médailles d’or, 3 d’argent et 1 de bronze. Vive la team lose donc, néanmoins on les bat au niveau de l’argent et du bronze lol.

Jetpack Joyride : jamais deux Barrys sans trois

Comme le jeu avait dû bien leur plaire, Romain et Arthur G. ont décidé d’en rejouer une partie, pendant que Nathalie et Quentin jouaient à autre chose sur la même table. Bien évidemment, comme elle n’a pas participé à leur partie, son compte-rendu est plus court.

Photo double emploi

Néanmoins les infos principales y sont et c’est là l’essentiel. Je n’ai pas le détail des scores mais je sais que c’est Romain qui s’est imposé grâce à une meilleure connaissance des règles du jeu. Visiblement leur partie a duré 15 minutes en tout, de 22h20 à 22h35.

Martian Dice :

Pendant ce temps-là, à la même table, de 22h30 à 22h46, Nathalie et Quentin se sont glissés dans la peau d’extra-terrestres venus kidnapper des êtres humains, des poules et des vaches. Contrairement à Zombie Dice où on ne lance les dés que 3 par 3, ici on lance tous les dés et on ne conserve qu’un type de résultats.

On est néanmoins toujours obligés de garder les tanks, qui représentent la force militaire qu’on doit affronter. Il est alors possible de garder soit tous les humains, tous les poulets ou toutes les vaches obtenues, mais en sachant qu’à partir du moment où on a gardé un type, on ne peut plus le garder pour le reste de la manche.

Lors de chaque lancer de dés on peut conserver les résultats rayons laser au lieu d’un type de spécimen (vache, poule ou humain), ces rayons vont nous permettre de nous défendre contre les tanks de l’armée. Il faudra en obtenir au moins autant que notre adversaire pour gagner des points.

A la fin de la manche on marque des points, si on a au moins autant de lasers que de tanks, à raison d’1 point par humain, vache ou poulet qu’on a capturés. Et si on a réussi à choper au moins un spécimen de chaque, on marque un bonus de 3 points supplémentaires.

Photo double emploi

La partie se termine lorsqu’un joueur a marqué au moins 25 points. Ce jeu étant un jeu en anglais (ils ont réussi à choisir les rares jeux que j’ai en anglais mdr) et qu’ils n’ont pas fait appel à moi pour les règles, ils ont eu un petit souci.

Fort heureusement, comme je passais dans les parages, leur chef vénéré (Lionel fait des émules lol) les a sauvés de la perplexitude. Nathalie s’est flagellée dans le compte-rendu en disant que c’était parce qu’elle n’est pas douée en anglais (alors qu’en fait c’est vrai que la tournure peut prêter à confusion surtout que c’est pas évident de se concentrer quand il y a 30 personnes qui jouent dans la salle ^^).

Au niveau de la partie à 22h43 Nathalie a opéré une remontée spectaculaire alors que Quentin menait 22 à 11. La poulette (où elle est la poulette ?) a fait gagner 10 points à Nathalie, ramenant le score à 22-21. Le suspense est insoutenable !!! Mais 3 minutes plus tard, Quentin y a mis un terme en s’imposant sur le score de 27 à 24.

Les Charlatans de Belcastel 2 : retour à l’arnaque

Après leur partie de Gugong, Jérôme en bleu, Lionel le rouge, Yannick en vert et Laure qui jouait jaune, se sont lancés dans la confection de potions. Leur partie de Charlatans de Belcastel a duré 1h16 et s’est étalée de 22h10 à 23h26.

Il y a eu 17 points d’écart au total entre les premiers et le dernier. En effet, nous avons eu droit à une égalité pour la première place puisque Lionel et Jérôme ont tous les deux marqué 59 points.

Les 4 nouveaux charlatans de la soirée

D’après la règle de départage, c’est Jérôme qui a remporté la partie car son chaudron était plus rempli lors de la dernière journée.

Laure est seconde avec 49 points, soit dix de moins que les premiers et c’est Yannick qui ferme donc la marche avec 42 points au total (ultime question power !!)

Welcome de nouveau :

Après le départ d’Arnaud suite à sa victoire à Disney Villenious, les cinq autres joueurs de la table ont opté pour l’urbanisme en jouant à Welcome to your perfect home. Apolline était aux manettes de Wonderland, Bastien vous souhaitait la bienvenue à Sologny (l’Escale à Jeux a laissé des traces), pour Pierre c’était Welcome to To.

Les nouveaux urbanistes (ouais Nicolas est à fond dedans)

Claire a choisi la flippance avec Silent Hill et Nico en toute modestie (ou en espérant que ça serait prémonitoire) a opté pour First City. Je peux d’ores et déjà vous annoncer que ça n’a pas marché car il n’a pas fini en first mais troisième avec 85 points.

Claire est quatrième avec 82 points et c’est Apolline qui a fini cinquième avec 73 points. Quant aux plus hautes marches du podium, elles ont été trustées par Bastien et ses 86 points et Pierre qui a gagné avec un score tout rond de 100 points.

Zombie Dice 2 : le retour des morts-vivants

Pour finir leur soirée Quentin et Nathalie sont restés dans le domaine des dés, mais après les martiens ce sont sur les zombis qu’ils ont jeté leur dévolu, avec Zombie Dice.

Cerveauuuuuuuux

Il leur a fallu 19 minutes pour que la partie prenne fin et que l’un d’entre eux parvienne à dévorer 13 cerveaux. C’est Quentin qui a remporté la partie avec 16 cerveaux contre seulement 12 pour Nathalie.

Zombie Dice 3 : La vengeance des cerveaux

Ils ont joué une revanche dans la foulée et cette fois-ci la partie n’a duré que 9 minutes et s’est terminée à 23h28. Une fois encore c’est Quentin qui a remporté la partie, mais cette fois-ci le score était moindre puisqu’il y a eu 13 à 10 au final. Je n’ai pas de photos de cette seconde partie, désolé ^^’

Downforce :

Sur la même table, Arthur G. et Romain ont quant à eux opté pour la découverte d’un jeu de course automobile et de paris avec Downforce. Je leur ai donc expliqué les règles et notamment le système d’enchères pour acheter les voitures au début de la partie.

Grâce à Nathalie j’ai le déroulé de la partie et visiblement c’est à 23h20 que je leur ai expliqué les règles. A 23h48 la course touchait bientôt à sa fin et visiblement Romain était dans une situation périlleuse.

Les pilotes automobiles !!

Mais il a tenté une remontada et n’a fini que deuxième de la course, mais cela lui a tout de même permis d’empocher quelques millions, car comme le souligne Nathalie, gagner la course n’est pas forcément le plus « payant ».

C’est la voiture noire d’Arthur G. qui a remporté la course, mais c’est Romain qui a gagné la partie puisqu’il a totalisé 25 millions grâce à ses paris et ses classements. Son adversaire n’a pas démérité puisqu’il a terminé avec 23 millions, autant dire que ça ne s’est pas joué à grand chose (même si je dois bien avouer que je n’aurai rien contre le fait d’avoir 2 millions d’euros mdr).

Cerbère 3 : une soirée en enfer

Après leur partie de Gugong, les Valéries, Pascal et Rémy sont allés faire un petit tour du côté des Enfers afin d’essayer d’échapper à Cerbère. Je n’ai pas le détail de leur partie mais j’ai néanmoins le résultat final.

Nouvelle descente aux enfers !!

Il semblerait qu’il y ait eu une vengeance par rapport au résultat de leur partie précédente puisque Valérie O. a été la seule aventurière à perdre, pendant que Rémy, Valérie et Pascal ont gagné dans la team Cerbère.

Cerbère 4 : La cinquième roue du carosse

Comme sa partie des Charlatans de Belcastel était terminée et qu’il n’avait encore jamais joué au jeu, Jérôme les a rejoints afin de le découvrir.

Un nouveau candidat pour les Enfers

Là encore je n’ai pas le déroulé complet de leur partie mais j’ai néanmoins le résultat final à savoir que cette fois-ci c’est Pascal qui a fini en aventurier de la lose. Les 4 autres ont gagné en rejoignant le camp de Cerbère.

Side Effects :

Après leur partie de Welcome Apolline, Bastien, Nicolas, Claire et Pierre ont joué à Side Effects, le jeu dans lequel on doit soigner les maladies dont nous sommes affligés. Malheureusement, le traitement de certaines de ces maladies peuvent entraîner des effets secondaires.

Les fifous

Si bien que soigner une maladie peut nous en faire contracter d’autres. Ils ne m’ont pas noté le nombre de maladies qu’il leur restait à soigner à l’issue de la partie, laquelle se déclenche dès que quelqu’un a réussi à se soigner complètement.

Or le quelqu’un en question est Nicolas puisque visiblement c’est lui qui a réussi à vaincre toutes ses maladies avant les autres.

Side Effects 2 : la courante de l’extrême

Après leur partie de PreHistory, Charles et Micka ont rejoint la bande de joyeux drilles, tout comme Marine après notre Stadium et ils ont remis le couvert à 8 pour une nouvelle session de maladies à soigner. Je ne sais pas de qui venait l’initiative mais cette fois-ci j’ai eu toutes les infos de notées sur la feuille (donc bravo à celui ou celle qui y a pensé).

Des malades en rab !!

Cette fois-ci, c’est Apolline qui a remporté la partie en guérissant toutes ses maladies la première. Charles n’était pas loin avec une seule maladie au compteur restante. Bastien, Marine, Mickaël et Nicolas en avaient deux à traiter. Claire et Pierre étaient les plus atteints puisqu’ils en avaient encore 3 chacun.

Célestia :

Avec les départs de Christelle et Sophie, ainsi que le changement de table de Marine, nous n’étions donc plus que 3 dont 2 membres de la Team Super Hyper Méga Grosse Chatte, à savoir : Damien et Céline C. et nous avons décidé de jouer à Célestia, puisque Céline C. ne le connaissait pas et que son ancienne association avait failli l’acheter.

Nous sommes donc tous montés à bord de l’aéronef et à tour de rôle nous sommes passés capitaine du navire. Un rôle capital s’il en est, puisque le capitaine se doit de pouvoir éviter les dangers rencontrés d’une île à l’autre. C’est à lui de nous guider à travers la brume, d’éviter les tempêtes, de tenir tête aux pirates ou de se débarrasser des oiseaux agressifs.

Parés à voler d’îles en îles

Si les membres de l’équipage ne le croient pas capable de surmonter les périls de la traversée, ils peuvent descendre sur l’île où se trouve l’aéronef afin d’y gagner une carte trésor (valant de 1 à 25 points selon l’île où l’on se trouve). Le but du jeu est de totaliser 50 points ou plus, lorsque l’aéronef retourne sur la première île, c’est à dire soit lorsqu’on les a toutes visitées soit lorsque l’aéronef s’est crashé si le capitaine n’a pas assuré pendant la traversée.

On ne va pas se leurrer, au cours de la partie nous nous sommes beaucoup écrasés, car nous n’étions pas toujours des capitaines fiables, ce qui était rigolo c’est qu’on avait chacun nos points faibles. Par exemple j’étais incapable de nous sortir de la brume ou d’affronter les oiseaux.

On s’est donc bien marré pendant la partie, je jouais en noir et j’ai remporté la partie avec 53 points, je devançais Céline C. en jaune et ses 44 points ainsi que Damien en vert avec ses 34 points.

Imagine :

Très léger changement de joueurs par rapport à la seconde partie de Side Effects, puisque Nicolas a été remplacé par Maxence pour une partie d’Imagine à 8 joueurs. Ils ont donc rivalisé d’astuce et d’imagination pour pouvoir faire deviner des choses aux autres joueurs à l’aide de cartes transparentes.

J’étais en mode Célestia quand Claire m’a fortement interpellé en me demandant de venir sur le champ. Elle voulait que je prenne en photo l’une des propositions qui avait été faite (je ne me souviens plus qui l’avait faite et qui avait réussi à deviner), parviendrez-vous à trouver ?

Quel-est ce quatuor célèbre ?

Je sais que c’était loin d’être évident mais il s’agissait des Tortues Ninja, on va dire que les gugusses sont verts, mais sinon pour ma part ça m’avait plus fait penser à des magical girls (style Sailor Moon ou Sakura Card Captor) ou à de la GRS lol.

C’est Micka qui a remporté la partie du haut de ses 11 points, il devance Bastien avec 6 points. Viennent ensuite Apolline, Marine et Charles avec 5 points. Claire est quatrième avec 4 points, Pierre en a eu 3 et c’est donc Maxence qui ferme la marche avec 2 points.

Les Imagineurs !!

Carpe Diem :

Après le départ de Rémy le quatuor composé des Valéries, de Pascal et Rémy a décidé de jouer à Carpe Diem. N’y ayant toujours pas joué, je ne vais pas pouvoir vous en parler en détails, mais voilà ce que Tric Trac en dit :

Rome, en l’an 1 avant J-C. En temps que patriciens influents, vous avez entrepris d’améliorer les quartiers de votre cité. De grands immeubles et de magnifiques paysages assureront la prospérité de votre propre quartier.

Suivez la devise “carpe diem” et saisissez ainsi le bon moment pour vendanger et pêcher, puis vendez ces marchandises au marché pour gagner un maximum d’or. Construisez des logis pour vos serviteurs : ils seront plus diligents et plus productifs. Et n’oubliez pas votre propre villa ! Elle vous rapportera beaucoup de prestige.

Tour après tour, vous allez obtenir différentes tuiles Bâtiment et les ajouter à votre quartier pour construire de plus en plus de bâtiments et de paysages.

Après chaque phase du jeu, vos réalisations seront converties en points de victoire.
Le joueur avec le plus de points de victoire en fin de partie l’emportera.

Notre groupe de romains !!

Et voilà le résultat de leur partie, Les Valéries ont été aux antipodes puisque Valérie a fini dernière avec 66 points et que Valérie O. a gagné la partie avec 22 points de plus, pour un total de 88 points. Pascal et Jérôme sont donc respectivement second et troisième avec 83 et 81 points.

Célestia 2 : la tête dans les nuages

Après sa deuxième partie de Cerbère, Rémy nous a rejoints parce que ça faisait un bail qu’il n’avait pas joué à Célestia et que de nous avoir vus bien rigoler en y jouant, ça lui a donné envie. Niveau couleurs, on a gardé les mêmes et Rémy a joué en rouge.

Un nouveau capitaine a fait son apparition !!

Damien a perdu deux points par rapport à la partie précédente puisqu’il a fini avec 32 points. Rémy a pris la troisième place avec 43 points. Céline C. quant à elle a amélioré son score de 2 points avec son 46. Pour ma part je suis resté constant en mettant de nouveau fin à la partie avec 53 points.

8 Bit Box : Pixoid

Après le départ de Claire, Micka, Maxence, Marine et Damien, la table du fond n’avait plus que 4 protagonistes : Charles, Pierre, Apolline et Bastien. Ils ont joué à Pixoid, l’un des 3 jeux de la 8 Bit Box (le seul auquel je n’ai pas encore pu jouer).

C’est parti pour pixoïder

Le jeu s’inspire de Pac-Man et au cours d’une partie, chaque joueur joue le rôle de Pac-Man et doit tâcher de survivre un maximum de tours (12 au max je crois) pendant que les autres joueurs, sans se concerter, ni parler, doivent parvenir à l’attraper.

La partie se joue donc en 4 manches au total, afin que chaque joueur ait une fois le rôle de Pixoid au cours de la partie. Lorsque je suis passé les voir pour faire une photo, le Pixoid de la manche était quasiment bloqué dans un coin (il me semble que c’était Apolline).

Pixoid en mauvaise posture, je répète : Pixoid en mauvaise posture !!!

Visiblement lors d’une manche précédente un scénario similaire c’était produit, sauf qu’Apolline était partie à l’opposé du Pixoid, lui laissant ainsi un boulevard pour s’enfuir. Donc au vu de cette anecdote et de son score final, il semblerait qu’Apolline n’a pas brillé puisqu’elle termine avec 16 points pour son perso bleu.

C’est guère mieux pour Charles le vert avec ses 17 points. Du côté de Bastien qui jouait rouge ça commence à devenir propre avec 22 points et c’est Pierre le jaune qui a raflé la mise avec ses 30 points au total.

Les Charlatans de Belcastel 3 : chaudrons explosions

Céline C. et Damien étant partis, Rémy et moi avons recruté Florian pour qu’il joue en notre compagnie aux Charlatans de Belcastel. Si je ne dis pas de bêtises, il me semble bien que les deux découvraient le jeu pour la première fois.

On a donc fait de notre mieux pour arnaquer les gens de Belcastel, durant les 9 jours d’ouverture du marché de la ville. On leur a refourgué nos potions pleines de queues de rat et d’autres ingrédients pas toujours ragoûtants.

3 nouveaux charlatans bien décidés à arnaquer les gens de Belcastel

Florian en tant que rôliste a souvent eu recours aux probabilités et aux statistiques pour déterminer s’il devait continuer ou non à piocher des ingrédients dans son sac. Comme il se qualifiait de joueur, il avait souvent tendance à piocher et ce même si les probabilités n’étaient pas forcément de son côté.

Cela lui a tout de même plutôt bien réussi puisque son chaudron n’a pas explosé souvent. Bien qu’il ait été un peu derrière niveau score sur l’ensemble de la partie, il s’est bien rattrapé sur la fin. Notre partie a été très serrée en tout cas, puisqu’il n’y a que 3 points d’écart en tout.

Partie serrée !!!

Rémy qui jouait jaune a fini troisième avec 49 points, je suis second avec 51 pour mon chaudron vert et c’est donc Florian qui s’est imposé d’un malheureux point avec son total de 52. Néanmoins même en cas d’ex-aequo il aurait gagné vu que son chaudron était le plus rempli lors de la dernière journée.

Sbires :

Après le Pixoid, Charles avait encore envie de jouer, il a donc réussi à convaincre Pierre de rester également. Il a aussi fait le forcing pour que Pascal soit des nôtres (en vrai il n’a pas été difficile à convaincre du tout). On était parti pour un petit jeu et on a donc opté pour Sbires vu qu’il se jouait jusqu’à 5 et que nous étions 5 suite au départ de Rémy.

Nous avons donc usé de tous les coups tordus possibles afin de tenter de devenir le prochain Sénéchal de Montfleury. Pierre représentait la maison de la poulette de luxe, Charles était le cerf en rut, Florian le brochet non identifié, Pascal était un chien fou et votre serviteur n’était autre que le Sanglier de Cornouailles.

La partie a été relativement serrée puisqu’il n’y a que 10 points d’écart entre tout le monde au final. Néanmoins j’ai fait l’erreur de prendre un peu la tête après 2 journées sur les 4, si bien qu’il y a eu un bel acharnement thérapeutique sur ma pomme lors de la 3ème journée, mettant ainsi fin à mes espoirs de victoire puisque j’avais un sbire de moins lors de l’ultime journée.

Nos belles têtes de sbires en fin de soirée (ou début de matinée peut être en fait) ^^’

Sur la fin de la troisième journée et lors de la quatrième, c’est surtout Florian qui a morflé puisqu’il était repassé devant moi niveau points, ce qui a fait les affaires de Pierre qui avait tout fait pour se faire oublier et préparer un bon gros scoring, grâce aux démonstrateurs.

C’est donc Pierre la fourbasse qui remporte la partie avec 29 points, je le talonne d’un petit point avec mon 28. Florian est troisième avec 26 points. Pascal et Charles ferment la marche avec 18 points chacun. Mais on notera quand même la remontée fantastique de Pascal qui n’avait même pas 10 points avant le début de la dernière journée, chapeau à lui donc !!!

C’est donc suite à cette partie finale de Sbires que nous avons mis fin à la séance aux alentours de 4h30 (si j’ai bonne souvenance).

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page Facebook, par là : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=2045818248993353

Au total ce soir nous avons joué 34 parties dont : 3 parties de Les Charlatans de Belcastel à 4 joueurs, 1 partie de Azul à 4 joueurs, 3 parties de Jetpack Joyride à 2 et 4 joueurs, 4 parties de Cerbère à 3, 4 et 5 joueurs, 2 parties de Gugong à 4 joueurs, 2 parties de Forteresses & Clans à 2 joueurs, 1 partie de Disney Villainous à 6 joueurs, 3 parties de Zombie Dice à 2 joueurs, 1 partie de Welcome à 5 joueurs, 1 partie de Crôa à 2 joueurs, 1 partie de Targets à 2 joueurs, 1 partie de PreHistory à 2 joueurs, 1 partie de 8 Bit Box : Stadium à 6 joueurs, 2 parties de Side Effects à 5 et 8 joueurs, 1 partie de Martian Dice à 2 joueurs, 1 partie de Downforce à 2 joueurs, 2 parties de Célestia à 3 et 4 joueurs, 1 partie de Imagine à 8 joueurs, 1 partie de Carpe Diem à 4 joueurs, 1 partie de 8 Bit Box : Pixoid à 4 joueurs et 1 partie de Sbires à 2 joueurs

Comme le concept semble avoir plu l’an dernier (et que j’aime bien me compliquer la vie lol), je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.

Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3 points pour tout le monde s’il y a victoire (éventuellement 4 sur des coop balèzes) et 0 dans le cas contraire (des points sont parfois donnés en fonction du degré d’accomplissement du jeu). En cas d’égalité de joueurs, ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée n°5 (saison 5) :
-J’ai marqué 14 points (1+3+0+3+3+2+2) en 7 parties
-Quentin a marqué 12 points (3+0+0+3+3+3) en 6 parties
-Bastien, Florian et Romain ont marqué 10 points (3+0+2+0+1+2+2) en 7 parties, Florian (3+3+3+1) en 4 parties et (3+1+3+3) en 4 parties
-Céline C., Mickaël, Pierre, Thomas et Valérie O. ont marqué 9 points (1+1+3+2+2) en 5 parties, (2+3+1+3) en 4 parties, (0+3+0+0+0+3+3) en 7 parties, (3+3+3) en 3 parties et (3+0+3+3) en 4 parties
-Christelle, Pascal, Rémy et Valérie ont marqué 8 points (3+2+3) en 3 parties, (3+3+0+2+0) en 5 parties, (1+3+3+1+0) en 5 parties et (2+3+3+0) en 4 parties
-Arthur G a marqué 6 points (0+3+3+0+0) en 5 parties
-Jérôme, Laure, Nathalie et Nicolas ont marqué 5 points (1+3+0+1) en 4 parties, (3+2) en 2 parties, (0+3+2+0+0+0) en 6 parties et (0+1+3+1) en 4 parties.
-Apolline, Charles et Marine ont marqué 4 points (0+0+0+0+3+1+0) en 7 parties, (0+0+2+1+1+0) en 6 parties et (2+0+0+1+1) en 5 parties
-Arnaud, Claire, Damien, Elise, Lionel et Yannick ont marqué 3 points (3) en 1 partie, (3+0+0+0+0+0) en 6 parties, (3+0+0) en 3 parties, (3+0) en 2 parties, (0+3) en 2 parties et (2+1) en 2 parties
-Maxence et Sophie ont gagné 2 points (2+0+0+0+0) en 5 parties et (2+0) en 2 parties

Ainsi que le classement final du mois d’octobre :
-Bastien a marqué 36 points (3+3+2+2+0+3+0+2+0+3+3+3+2+3+0+2+0+1+2+2) en 20 parties
-Marine a marqué 35 points (0+3+2+3+0+3+0+0+3+3+3+3+3+3+2+2+0+0+1+1) en 20 parties
-J’ai marqué 34 points (3+3+0+0+3+2+0+3+3+2+0+0+1+1+3+0+3+3+2+2) en 20 parties
-Thomas a marqué 32 points (3+2+2+3+2+3+3+3+2+3+3+3) en 12 parties
-Apolline a marqué 31 points (0+3+0+3+3+3+2+0+0+3+3+1+1+1+1+0+0+0+0+3+1+0) en 22 parties
-Christelle et Damien ont marqué 27 points (0+3+1+0+0+0+3+3+1+0+1+0+0+2+2+3+3+2+3) en 19 parties et (3+3+3+3+1+3+0+2+3+0+3+3+0+0) en 14 parties
-Benoit et Pascal ont marqué 24 points (3+3+3+3+3+1+3+3+2) en 9 parties et (0+3+0+3+2+2+3+3+3+3+0+2+0) en 13 parties
-Jérôme, Nicolas et Valérie ont marqué 22 points (2+0+3+2+3+3+2+2+1+3+0+1) en 12 parties, (1+3+3+2+3+0+3+2+0+0+1+3+1) en 13 parties et (3+3+0+3+2+3+0+0+2+3+3+0) en 12 parties
-Pauline a marqué 19 points (3+3+3+2+3+2+0+0+3) en 9 parties
-Mickaël a marqué 18 points (3+3+1+0+2+2+3+1+3) en 14 parties
-Charles a marqué 17 points (1+1+3+2+3+3+0+0+0+2+1+1+0) en 13 parties
-Jérémie L. et Pascal ont marqué 16 points (2+3+3+2+3+0+1+2) en 8 parties et (0+3+0+3+2+2+3+3+3+3+0+2+0) en 13 parties
-Céline C. a marqué 14 points (1+3+1+1+1+3+2+2) en 8 parties
-Céline et Jérémie ont marqué 13 points (3+1+0+1+3+3+2+0+0) en 9 parties et (3+0+0+0+0+3+2+2+3) en 9 parties
-Pierre et Quentin ont marqué 12 points (0+3+0+0+0+0+3+0+0+0+3+3) en 12 parties et (3+0+0+3+3+3) en 6 parties
-Lionel a marqué 11 points (3+0+0+0+0+3+0+0+2+0+3) en 11 parties
-Florian, Rémy et Romain ont marqué 10 points (0+0+0+3+3+3+1) en 7 parties, (1+1+1+3+3+1+0) en 7 parties et (3+1+3+3) en 4 parties
-Christine, Stéphanie G. et Valérie O. ont marqué 9 points (3+0+0+0+3+3) en 6 parties, (0+3+3+0+0+3) en 6 parties et (3+0+3+3) en 4 parties
-Arnaud, Arnaud D., Arthur G., Aurélien, Cindy, Claire et Elise ont marqué 6 points (0+0+3+3) en 4 parties, (0+3+3) en 3 parties, (0+3+3+0+0) en 5 parties, (0+2+0+3+0+1) en 6 parties, (0+3+3+0) en 6 parties, (0+2+1+0+0+0+0+3+0+0+0+0+0) en 13 parties et (0+2+1+3+0) en 5 parties
-Laure et Nathalie ont marqué 5 points (3+2) en 2 parties et (0+3+2+0+0+0) en 6 parties
-Anne-Sophie et Ombeline ont marqué 4 points (0+0+0+0+2+2) en 6 parties et (2+0+0+0+0+2) en 6 parties
-Alexia, Blandine, Mathilde et Yannick ont marqué 3 points (3+0+0) en 3 parties, (3+0) en 2 parties et (1+0+0+0+0+2) en 6 parties et (2+1) en 2 parties
-Dominique, Maxence et Sophie ont marqué 2 points (0+0+2+0) en 4 parties, (2+0+0+0+0) en 5 parties et (2+0) en 2 parties
-Frédéric a marqué 1 point (0+1+0+0+0+0) en 6 parties
-Fabien et Fanny ont marqué 0 point (0) en 1 partie et (0+0) en 2 parties

J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le mercredi 14 novembre, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là :

-Le samedi 24 novembre, à partir de 17h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là :

-Le mercredi 28 novembre, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là :

N’hésitez pas à faire tourner l’info si vous êtes dans les parages de Genlis/Dijon/Auxonne car plus on est de fous et plus on joue 😉

2 Comments

    1. En même temps je pense qu’en dehors de moi, personne ne l’avait vu qu’il s’agit d’un film d’art martiaux étranger lol (mais il est très bon quand on aime le genre, Tony Jaa est très balèze en combats, cascades & cie (toutes réalisées sans trucages de mémoire).

      Va falloir qu’on remédie à ça samedi. Après je ne sais pas s’il continuera à tourner vu qu’il y a toujours du travail de sape dessus. Pas plus tard que mercredi soir j’entendais encore Benoît dire que l’idée était sympa mais que tu y jouais une fois et basta (alors qu’il a essayé qu’un seul des jeux, mais bon…). Bref, passons. Tu verras bien ce que tu en penses (tu seras ptet d’accord avec lui hein mdr).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.