Compte-rendu de la séance n°3 du 03 octobre 2018 : Meeple Delivery

Compte-rendu de la séance n°3 du 03 octobre 2018 : Meeple Delivery

Mercredi soir 03 octobre dès 19h00 a eu lieu la troisième séance de la saison 5 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis. Merci à toutes et à tous d’avoir répondu présent en nombre !!

Au total nous avons été 17 joueurs présents puisque Jérôme, Dominique, Pascal, Pierre (le renouveau), Charles Marx, Bastien, Apolline, Fabien, Mickaël, Damien, Marine, Jérémie L., Nicolas, Valérie, Christelle et Benoit que ça faisait bien plaisir de revoir !!!

Comme toujours, le compte-rendu sera plein d’approximations et autres joyeusetés du genre, puisque je n’ai pas suivi toutes les parties ^^’ mais normalement, il devrait y avoir des photos de quasi toutes les parties.

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

Cette fois-ci je n’avais installé aucun jeu sur les tables, afin de laisser les joueurs libres de choisir les jeux qui les tentaient.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties, merci également à toutes celles et tous ceux qui ont apporté plein de bonnes victuailles et commandé des pizzas, c’était super top une fois de plus !!


Une fois n’est pas coutume, ce sont Marine et Damien qui sont arrivés les premiers, avec leur tarte à la courge (Damien y tenait) réalisée ensemble et avec amour. On a donc discuté un petit moment en attendant les autres joueuses et joueurs, qui sont arrivés pour la plupart vers 19h00-19h30 et qui ont permis de lancer les hostilités ludiques.

On va commencer avec les parties de jeux que je ne connais pas et que je n’ai pas suivies, puisque ça va aller beaucoup plus vite à raconter (forcément) et on va donc se diriger du côté de la table des 4 Seasons puisque Dominique, Jérôme, Valérie et Nicolas se sont affrontés sur ce jeu.

Comme je ne connais pas du tout ce dernier, je vous laisse avec le résumé que l’on trouve sur le site de l’éditeur Libellud :

Les plus grands sorciers du royaume se sont donné rendez-vous au coeur de la forêt d’Argos, lieu et place du légendaire tournoi des 12 saisons.

A l’issue de 3 années de compétition sera désigné parmi les nombreux prétendants, le nouvel archimage du royaume de Xidit.

Prenez place, magicien ! Equipez-vous de vos objets magiques ancestraux. Invoquez à vos côtés vos plus fidèles familiers et soyez prêt à relever le défi !

Dans une première phase, sélectionnez 9 cartes pouvoir en même temps que vos adversaires. Choisissez-les bien, car elles seront déterminantes pour le reste de la partie.

Dans une seconde phase, acclimatez-vous aux saisons qui passent, afin de tirer le meilleur parti des actions proposées par les dés lors de chaque manche !

Récoltez des énergies, invoquez objets magiques et familiers, accumulez suffisamment de cristaux, symboles de prestige, et devenez le mage le plus illustre du royaume.

 

Les 4 sorciers en action

La partie les a occupés un bon petit moment et on a eu à plusieurs reprises Valérie qui a fait sa Claire, en grognant et en s’énervant un peu contre ses adversaires. Ce qui est plutôt amusant puisque c’est elle qui a remporté la partie (comme quoi ronchonner ça a du bon finalement lol)

Elle a totalisé 130 points et devance Jérôme avec son 88. En troisième place on avait Nicolas avec 64 points et c’est Dominique qui a fini bon dernier avec 50 points. Elle a donc été sans pitié avec ses adversaires puisqu’il y a 80 points d’écart au total.

On va maintenant aller du côté de la plus longue partie de la soirée (ou pas loin en tout cas), celle de Carpe Diem qui a opposé Jérémie, Fabien et Mickaël. Là encore je ne sais pas grand-chose sur le jeu, hormis qu’il s’agit d’un Stefan Feld.

Voici donc le résumé du jeu disponible sur le site de l‘éditeur Ravensburger :

Rome, en l’an 1 avant J-C. En tant que patriciens influents, vous avez entrepris d’améliorer les quartiers de votre cité. De grands immeubles et de magnifiques paysages assureront la prospérité de votre propre quartier.

Suivez la devise “carpe diem” et saisissez ainsi le bon moment pour vendanger et pêcher, puis vendez ces marchandises au marché pour gagner un maximum d’or. Construisez des logis pour vos serviteurs : ils seront plus diligents et plus productifs. Et n’oubliez pas votre propre villa ! Elle vous rapportera beaucoup de prestige.

Tour après tour, vous allez obtenir différentes tuiles Bâtiment et les ajouter à votre quartier pour construire de plus en plus de bâtiments et de paysages.

Après chaque phase du jeu, vos réalisations seront converties en points de victoire.

Le joueur avec le plus de points de victoire en fin de partie l’emportera.

Comme je m’en doutais, ces 3 petits gredins n’avaient pas noté les scores, j’y suis donc allé pour connaître le résultat final. Clairement deux d’entre eux avaient une bonne raison de ne pas vouloir noter le score, vu qu’ils ont bien perdu.

Pascal est passé voir les 3 Carpe Diemistes

En revanche Micka n’avait pas d’excuse pour ne pas l’avoir noté (c’est pas bien monsieur !!!) vu que c’est lui qui s’est imposé avec son score de 102 points. Jérémie a eu 22 points de moins vu qu’il a fini avec 80 points.

Fabien a donc fini troisième et il avait de quoi être bien deg, puisqu’il n’était qu’à un tout petit point de retard sur Jérémie et termine donc avec un total de 79 points.

Maintenant on va passer aux deux parties de Captain Sonar, dont je vais pouvoir vous parler plus en détails dans la mesure où j’y ai joué. Nous avons donc formé deux équipes de 4 joueurs, afin de nous affronter dans cette bataille de sous-marins.

Benoît et Pascal ayant déjà joué au jeu et le maîtrisant (c’était plus frais pour Benoît que pour Pascal) ils ont donc été désignés capitaines des navires. Benoit avait sous ses ordres, dans l’équipe jaune : Bastien l’ingénieur, le première classe Damien et votre serviteur au sonar.

Dans la team « boobs »  bleue, Pascal commandait Christelle au sonar, Apolline l’ingénieure et la première classe Marine.

Parés à nous immerger

Dans cette config, chaque joueur a un rôle à tenir et le capitaine coordonne tout ça. Le sonar écoute les indications du capitaine adverse, afin de tenter de le localiser sur la carte. Cette dernière est découpée en 9 zones, avec plus ou moins d’îles et d’obstacles selon la map choisie.

On suit donc les déplacements du sous-marin adverse et on essaye de les faire coller avec la map. L’ingénieur de son côté doit cocher des cases en fonction de la direction prise par le sous-marin de son équipe.

Il faut se coordonner avec le première classe, puisque ce dernier va charger les torpilles, les mines, le sonar…etc. en bref tous les éléments nécessaires à essayer de localiser et abattre le sous-marin adverse.

C’était peut-être la chance insolente du débutant, néanmoins pour cette première partie en tant que sonar, j’ai géré de ouf, puisque j’ai réussi à  localiser exactement leur sous-marin.

Benoît a tout coordonné de main de maître, si bien que la première torpille que Bastien et Damien ont envoyé les a eus en plein dans le mille. A partir de là, on a juste eu à les suivre et à leur renvoyer une seconde torpille en plein dans leur mouille, détruisant ainsi leur sous-marin.

Tout le monde était bien chaud pour une revanche après cette première partie, on a donc gardé les mêmes équipes, nous on a gardé notre sous-marin Le Destructeur (parce qu’on savait qu’on allait les détruire mdr) mais on a changé les postes.

Christelle seule au monde dans la team adverse

Damien était chaud de la tobe, donc il a voulu devenir capitaine. Benoit est passé au sonar, je suis devenu ingénieur et Bastien première classe. Ce dernier m’a d’ailleurs bien aidé vu qu’il avait de l’expérience à ce poste.

Cette seconde partie a été un peu plus chaotique, puisque Benoît a parfois loupé un ou deux déplacements adverses, mais on était quand même pas mal au niveau de leur localisation.

Comme la team boobs n’avait pas du tout changé les postes, on a senti qu’ils étaient un peu plus rôdés qu’à la partie d’avant. Nous avions encaissé deux dégâts et eux trois, lorsque Pascal a réalisé un coup d’éclat magistral.

Il nous a tiré dessus à bout touchant, si bien qu’on a pris deux points de dégâts et eux, un seul. Donc en gros ça a été un double kill, les deux sous-marins ont explosé en même temps. Alors que Benoît et Damien, faisaient tout leur possible pour s’éloigner d’eux et nous offrir la victoire.

Pascal le kamikaze n’a pas hésité à sacrifier tout son équipage pour nous avoir, ça c’est de l’esprit de compet lol (en vrai il avait zappé que ça allait les toucher aussi mdr). C’était sacrément beau en tout cas !!

A noter qu’au début de cette seconde partie, après une pause ravitaillement pour chaque équipe, Apolline et Damien avaient échangé leurs verres Ludimania respectifs.

J’avais donc dit en rigolant que ce n’était pas grave entre BFF, ce qu’Apolline a confirmé en disant qu’ils s’échangeaient tout, mêmes les conjoint(e)s lol.  Cet extrait de vidéo me semble donc tout à fait approprié dans cette situation 😉

Avec les nouveaux arrivants, les parties encore en cours & cie, il y a eu du remaniement ministériel au niveau des tables de jeu. La team boobs précédente avec Damien en plus est partie jouer à Immortal 8, dont je ne pourrai pas vous dire grand-chose, si ce n’est que leur partie a duré un moment.

Je vous joins donc le descriptif Tric Trac du jeu (plus complet que celui de l’éditeur) :

Immortal 8 est un jeu de draft et de civilisation dans un univers heroic-fantasy, pour 3 à 6 joueurs, d’une durée de 8 minutes par joueur (ils étaient bien au-delà lol).

Chaque joueur incarne un Immortel (reçu secrètement en début de partie) et doit bâtir et développer la civilisation qui lui convient en ne jouant qu’un maximum de 5 cartes Civilisation pendant toute la partie. Il existe 3 types de cartes Civilisation : Héros (12), Bâtiments (24) et Merveilles (12). Une partie se déroule en 2 Manches, divisées en 3 phases.

– Draft : les joueurs sélectionnent les cartes qu’ils veulent jouer (3 lors de la 1ère manche et 2 lors de la 2ème manche) parmi une main de 5 cartes (4 cartes lors de la 2ème manche).

– Royaume : les joueurs effectuent leurs actions en ordre horaire (antihoraire lors de la 2ème manche)

– Suprématie : les joueurs majoritaires dans les domaines militaire et scientifique gagnent la suprématie correspondante

La partie se termine par un décompte des Points :

– Points gagnés en fonction de votre Immortel
– Majorité en Merveilles construites
– Suprématies gagnées
– Culture accumulée sur les Bâtiments
– Diamants
– Points direct accumulés

Quand je suis passé en cours de partie, j’ai vu que Damien était à la peine, à tel point que je pensais que Immortal 8 était devenu son nouvel Haspelknecht.

Nos 5 Immortels

Or figurez-vous que ce petit fripon là a réussi à gagner malgré tout en marquant 62 points (40+14+8) avec son/sa Nanashima. Il devance sa chère et tendre (Marine hein) qui jouait Tomorrow et a fini avec 10 points de moins soit un total de 52 (21+15+2+8+2+4).

Christelle qui incarnait Galmi s’empare de la troisième place avec ses 38 points (12+16+4+6), Pascal alias Goan Sul est quatrième avec 35 points (18+3+12+2) et c’est donc Apolline Xi’An qui termine dernière avec son score de 33 points (24+8+1).

Bien qu’Immortal 8 soit son jeu (et qu’à l’instar d’Apolline, il n’avait pas encore pu y jouer), Bastien a préféré rester avec Benoît et moi pour jouer au proto de It’s a wonderful world à venir chez La Boîte de jeu.

Il s’agit d’un jeu de draft et de moteur de ressources (réalisé par Frédéric Guérard (Ilôs et Clash of Rage) et qui sera illustré par Anthony Wolff (Huns)) dans lequel on bâtit son empire, le tout dans une ambiance un peu SF post-moderne. Bien évidemment, le matos est prototypal et les illustrations notamment ne sont pas définitives.

Ma cité de départ qui produisait 3 vis et 1 or. Les Macron rapportaient également un point supplémentaire en fin de partie (picto en bas à gauche)

L’idée c’est qu’il y a deux types de leaders : les businessman en bleu (surnommés les Macron en mode prototypal) et les dictateurs en rouge (surnommés les Staline) qui rapportent tous au moins un point en fin de partie.

Une partie se déroule en 4 manches, composées d’une phase de draft où l’on reçoit 7 cartes chacun. On en choisit une et on passe les autres à notre voisin de gauche (alternance du sens de draft lors de chaque manche).

Une fois qu’on a choisi 7 cartes, elles sont posées face visible devant nous, on va choisir quelles cartes on garde afin de tenter de les construire pendant la partie et quelles cartes on défausse afin de gagner immédiatement la ressource correspondante, que l’on peut placer sur l’une de nos cartes à bâtir (ou que l’on met de côté si on ne peut pas l’utiliser lorsqu’on en a 5 de côté, on les transforme en ressource joker qu’on pourra placer où l’on voudra à tout moment de la partie).

Les 7 premières cartes que j’avais choisies

Vient alors une phase de production, où l’on va récolter des ressources en fonction de nos bâtiments déjà construits. On effectue ces productions de ressources dans l’ordre en commençant par les vis, puis les batteries, la science, l’or et l’exploration.

Le joueur qui a une majorité stricte va gagner un leader. Pour les vis ça sera un Macron, pour les batteries un Staline, pour la science c’est au choix du joueur, un Macron pour l’or et un Staline pour la recherche.

Comme les productions se font dans l’ordre, le timing de construction des bâtiments est très important. En effet, si l’on réalise un bâtiment qui produit des piles, après qu’on vienne de récolter la science par exemple, ça signifie qu’on ne bénéficiera pas de nos piles supplémentaires avant la prochaine manche.

La carte de rappel des productions et leur ordre

Une fois qu’on a fini les prods, on passe à une nouvelle phase de draft avec 7 nouvelles cartes et ainsi de suite jusqu’à la fin de la partie où l’on marquera des points en fonction de nos axes de scoring et des points rapportés par certaines cartes.

Benoit a cherché à être sympa avec nous et nous a dit qu’on avait fait de bons scores pour une première partie, dans mon cas je suis moyen moins convaincu puisque je n’ai pas brillé et que j’ai fini avec un score de 49 points.

Je n’ai développé qu’un seul axe de scoring à savoir les Macron, qui me rapportaient 4 points chacun (j’ai marqué 44 points grâce à eux), mais je me suis un peu dispersé dans les cartes choisies, si bien que je suis loin d’avoir optimisé ma stratégie full Macron, d’où mon piètre 49 points.

Charles avait une civilisation aux relents de nazisme (c’est pas la première fois qu’il refait l’histoire pour qu’ils gagnent mdr), spécialisée dans la production d’or, mais qui à l’instar de la mienne, avait une population complètement arriérée au niveau scientifique. Il termine avec un total de 55 points.

Bastien lui était en mode science à donf, ce qui lui a permis de réaliser des cartes lucratives à 15 points chacune par exemple, il a donc totalisé 72 points (et non pas 68 comme il le pensait à la base).

Nous n’avions aucune illusion et on savait dès le départ que Benoit allait remporter la partie, puisque c’est un jeu à courbe d’apprentissage et qu’il le maîtrise vachement bien. Néanmoins il était plutôt dans sa fourchette basse de scores vu qu’il arrive à passer le cap des 100 points généralement.

Sa civilisation était spécialisée dans l’exploration, la construction de merveilles et la découverte d’artefacts ce qui l’a bien fait scorer également, puisqu’il a remporté la partie avec 88 points, soit 39 de plus que moi (quasiment mon double, à 10 points près).

Je ne sais pas pour Bastien et Charles, mais pour ma part le jeu est un énorme coup de cœur, car il se joue vite, qu’il y a moyen de comboter de ouf et que l’ambiance est très sympa. Bon par contre je pense pas que c’est le genre de jeu où je gagnerai souvent car j’ai tendance à ne jamais faire les bons choix ^^’

Mais ça fait partie des trucs cools du jeu, le fait de devoir choisir entre embêter les adversaires en leur chipant des cartes qui les intéressent ou préparer des futurs bâtiments ou encore défausser des cartes pour finir d’en bâtir d’autres.

Je suis clairement en mode Instabuy et « shut up and take my money » sur ce jeu et j’ai qu’une envie c’est de pouvoir y rejouer( Benoit, si tu lis ce compte-rendu il s’agit d’un message subliminal pour que tu le ramènes mdr).

On a eu à peu près 3 parties qui se sont terminées dans les mêmes eaux, celles d’ Immortal 8, celle de Seasons et notre It’s a wonderful world.

Comme Benoit avait envie de le découvrir, nous nous sommes donc lancés dans une partie de Downforce avec Bastien, Charles, Pierre (qui nous avait regardé finir notre partie) et moi. Comme il restait une place, on a proposé à Nicolas qui passait par là de nous rejoindre.

Sauf qu’on a bien senti qu’il ne voulait pas venir dans notre groupe et qu’il attendait de voir ce qu’allaient faire les autres mdr. Si bien que c’est en fait Christelle qui a été notre sixième joueuse, au grand dam de Charles qui se voyait déjà avec deux voitures à son actif.

Les pilotes parés à faire chauffer la gomme

Le jeu ne se jouant qu’à 6 maximum, nous avons donc eu chacun une voiture. Christelle était orange, ce qui lui a coûté 2 millions, tout comme à Benoît avec sa voiture bleue dont il ne voulait pas en fait (il était à égalité avec Christelle).

Bastien et Charles ont déboursé 4 millions pour leurs voitures noire et jaune. Pierre et moi avons été les dispendieux de la partie avec 6 millions chacun pour la rouge et la verte.

Début de course

Benoit a rapidement pris la tête de la course, Christelle et moi n’étions pas trop loin derrière, en revanche c’était la lose pour Charles et plus encore pour Pierre. Tout au long de la course, Benoit a pris le large, creusant l’écart en tête de course et en n’ayant jamais été vraiment inquiété.

Benoit fait cavalier seul

Mes 3 paris sur lui se sont donc montrés très lucratifs, en revanche le reste de la course a été plutôt surprenant, puisque Charles et Pierre les deux retardataires ont réussi à finir quatrième et troisième, au terme d’une remontée fantastique.

Seuls Christelle et moi n’avons pas réussi à franchir la ligne d’arrivée, alors que nous avons pourtant fait une bonne partie de la course dans le trio de tête, comme quoi, rien n’est jamais sûr dans le monde impitoyable de la course automobile.

Le classement final

Benoît n’a pas toujours misé sur lui, ce qui lui a fait perdre quelques millions, Il gagne tout de même largement avec un total de 26 Millions (12+16-2), Bastien est deuxième avec 20M (9+15-4) et c’est Mark qui termine troisième avec 18 (4+18-4).

Je suis quatrième avec 12M (0+18-6) autant dire que je m’en tire bien, même si ça commence à devenir une manie que je ne franchisse pas la ligne…

Idem pour Christelle qui a décidé qu’elle devait arrêter les jeux de voiture suite à cette partie. Il faut dire qu’elle a fini dernière avec 1M (0+3-2), derrière Pierre et ses 9 millions (6+9-6).

Nicolas qui n’avait pas voulu jouer avec nous, est allé faire le quatrième dans la partie de Decrypto où il a été en binôme avec Valérie, face à Dominique et Jérôme. Grâce aux photos de leur partie que j’ai prises, j’ai pu déterminer que Valérie et Nicolas étaient noirs et Dominique et Jérôme les blancs.

Nos 4 codeurs

Je n’ai pas le détail de leurs scores respectifs (combien d’interceptions et de malentendus de part et d’autre) mais visiblement ce sont Nicolas et Valérie qui se sont imposés sur le score de 1 à 0

Marine, Apolline, Damien et Pascal ont quant à eux opté pour une enquête coopérative en jouant le didacticiel du jeu Chronicles of Crime. A l’aide d’une appli dédiée, notre quatuor a donc enquêté en scannant divers objets, lieux…etc. afin de chercher des indices pour résoudre l’affaire.

Damien observe la scène du crime

Comme il s’agit de l’enquête de découverte, ils ont réussi à obtenir le score de 130 points sur 100. Ils ont trouvé la solution en 3h05 de temps dans le jeu. Si bien qu’Apolline s’était gonflé le cul comme une abeille, mais on verra bien s’ils font aussi bien lors des scénarios plus compliqués 😉

Le quatuor est resté ensemble puisse que d’autres parties avaient lieu à ce moment là, Pascal leur a donc fait découvrir le jeu de stop ou encore La légende du cerisier qui fleurit tous les 10 ans. Tout au long de la partie, ils ont donc fait de leur mieux pour collecter les fleurs du cerisier.

Mais il ne faut pas être trop gourmand si on ne veut pas courir le risque de faire échouer sa cueillette de fleurs. Le joueur ayant récolté le plus de points en fin de partie, verra son voeu exaucé par le cerisier.

La cueillette des fleurs va débuter

C’est Apolline qui a réussi à remporter la partie avec le score geek de 42 points (18+8+3+8+5), elle devance Pascal et son 38 (10+16+12). Viennent ensuite Marine et Damien avec respectivement 25 (12+13) et 24 points (8+16).

Après leur Decrypto, Nicolas avait dit à ses partenaires qu’il voulait rentrer pour ne pas se coucher trop tard, sauf qu’en nous saluant, il a aussi dit qu’il avait envie de jouer à Cerbère et qu’il était donc deg que ça ne se soit pas fait.

Signe du destin le jeu se jouait à 7 et en le comptant, nous étions 7, on a donc réussi à le faire venir jouer avec nous (ce coup là il a bien voulu de nous mdr). Mais comme cette partie s’est achevée en dernière, on va la garder pour la fin et aller voir Jérôme, Dominique et Valérie.

Le trio avait décidé de jouer à Spirits of the forest un jeu de collecte de tuiles où l’on marque des points en fonction des majorités obtenues en fin de partie. Si vous voulez en savoir plus sur le jeu, c’est par là que ça se passe.

Les 3 esprits de la forêt

De notre côté on était en plein Cerbère, mais il me semble que d’après ce que j’ai vaguement entendu pendant leur partie, Jérôme a trouvé que les règles n’allaient pas. Ils ont donc joué cette partie avec des règles fausses (ou pas tout à fait vrai) puisqu’il semblerait qu’il  y ait une différence entre les règles solo et multijoueurs.

Jérôme a gagné la première partie avec 17 points, Dominique est deuxième avec 12 points et Valérie termine troisième avec 11 points.

Le matos top moumoute du jeu

Ils ont fait la revanche dans la foulée, mais cette fois-ci avec les vraies règles (si mes oreilles ne m’avaient pas joué de tours) et Valérie s’est bien vengée puisqu’elle les a battus dans les grandes largeurs. Elle termine avec 25 points, ce qui est plus que Jérôme et Dominique réunis vu qu’ils ont fini avec respectivement 11 et 7 points (soit seulement 18 à eux deux).

Nous allons maintenant passer à notre partie de Cerbère, laquelle a finalement duré plus longtemps que prévu vu qu’on en a eu pour à peu près une heure 30 (il y avait aussi le temps des explications & cie dedans).

Quoi qu’il en soit, nous étions 7 bien décidés à tout faire pour nous échapper des Enfers, sans nous faire rattraper par le terrible Cerbère. Nicolas jouait en bleu ciel, Bastien en orange (le corgi), Benoit était vert, Christelle en rose, Pierre était le rouge, Charles le blanc et moi le bleu foncé.

Bienvenue en enfer !!!

En principe c’est le gen le plus gentil autour de la table qui commence, mais on a choisi d’être galants et de laisser Christelle commencer. Benoit lui a rapidement taillé une réputation de joueuse solitaire qui ne coopérait pas avec les autres.

Que la fuite commence

Il a également en parallèle monté une alliance avec Bastien et Nicolas, afin qu’ils tente de s’enfuir à 3. Forcément Charles et Pierre ont décidé de faire front commun. Pour ma part, j’ai décidé de rester neutre et d’aider tout le monde sans discrimination (y compris Christelle), sauf que je ne sais pas pourquoi, mais j’ai été considéré comme faisant partie de l’alliance Charles et Pierre.

Cerbère ne nous aura pas

Quoi qu’il en soit, ce duo diabolique a réussi à faire en sorte de mettre Benoit et Nicolas en fâcheuse posture, puisque Pierre a décidé de les sacrifier tous les deux, en dépit de l’argumentaire de Benoit. Ce dernier a en effet argué que ça allait être vachement chaud pour les aventuriers de gagner.

Coup double à 100 000

Comme il connait bien le jeu, il maîtrise le rôle de joueur Cerbère et le fait qu’il ait déjà un partenaire de côté obscur, allait rendre Cerbère surpuissant. Mais Pierre a voulu être joueur et a décidé qu’une victoire en tant qu’aventurier n’en serait que plus belle.

Comme j’ai toujours été un peu à la ramasse avec mon statut de suisse, j’ai donc décidé de traîner la patte pour rejoindre la team Cerbère. Mon plan a bien évidemment marché rapidement et nous avons donc été trois à prêter main forte à Cerbère.

Nouveau membre pour la team Cerbère !!

Nicolas et Benoit l’ayant eu un peu mauvaise d’avoir été sacrifiés direct, avaient dans l’idée de laisser survivre Pierre et Charles suffisamment longtemps pour les bouffer au dernier moment et les faire perdre avec les aventuriers.

Seuls deux aventuriers pouvaient survivre puisque c’est la barque à 2 places qui a été choisie par Charon. Seuls Bastien, Christelle, Pierre et Charles pouvaient tenter de s’enfuir. Sauf que ces deux derniers, nous sachant à leurs trousses, ils ont décidé de passer dans la Team Cerbère.

Charles aurait pu sacrifier le corgi via le téléporteur

Charles aurait pourtant pu sacrifier Bastien et tenter de s’enfuir avec Christelle qui est rapidement montée à bord de la barque. Il s’est donc déballonné et a rejoint le côté obscur des enfers.

On a quand même longtemps hésité avant de les incorporer tous les deux, mais bon on a préféré mettre toutes les chances de notre côté plutôt que de risquer un retournement de situation en laissant 4 aventuriers baguenauder dans les enfers, aux abords des barques.

Dès lors ça n’a plus été qu’une question de temps avant que les mâchoires de Cerbère ne se referment sur les mollets de Bastien et Christelle, qui n’ont pas réussi à être simultanément dans la barque.

Adios amigos !!

Il faut dire qu’on a pris un malin plaisir à faire reculer Christelle, alors qu’elle était déjà calée tranquille dans la barque. Elle a donc beau avoir chauffé son siège à plusieurs reprises, elle a fini boulottée puisqu’on a décidé de faire un coup double en les chopant tous les deux à la fois.

Un seul des deux aurait suffi à les faire perdre, mais autant gagner avec panache et classe. Vive Cerbère !!! Et vive Benoit également, puisque grâce à lui et la boite qu’il a laissée, Cerbère sera jouable et présent lors des futures séances. Autant dire qu’on a pas fini de se trahir !!

C’est donc suite à cette partie finale de Cerbère que nous avons mis fin à la séance aux alentours de 1h15 (si j’ai bonne souvenance).

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page Facebook, par là : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=2031657663742745

Au total ce soir nous avons joué 13 parties dont : 1 partie de Seasons à 4 joueurs, 2 parties de Captain Sonar à 8 joueurs, 1 partie de Carpe Diem à 3 joueurs, 1 partie de Immortal 8 à 5 joueurs, 1 partie de It’s a wonderful world à 4 joueurs, 1 partie de Downforce à 6 joueurs, 1 partie de Chronicles of Crime (tuto) à 4 joueurs, 1 partie de Decrypto à 4 joueurs, 2 parties de Spirit of forest à 3 joueurs, 1 partie de La légende du cerisier qui fleurit tous les 10 ans à 4 joueurs et 1 partie de Cerbère à 7 joueurs.

Comme le concept semble avoir plu l’an dernier (et que j’aime bien me compliquer la vie lol), je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.

Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3 points pour tout le monde s’il y a victoire (éventuellement 4 sur des coop balèzes) et 0 dans le cas contraire (des points sont parfois donnés en fonction du degré d’accomplissement du jeu). En cas d’égalité de joueurs, ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée n°3 (saison 5) :
-Benoit a marqué 15 points (3+3+3+3+3) en 5 parties, il revient en pleine forme avec un sans-faute de ouf !!
-Damien a marqué 13 points (3+3+3+3+1) en 5 parties, il est passé à deux doigts du sans-faute également
-Bastien a marqué 10 points (3+3+2+2+0) en 5 parties
-Apolline, Valérie et moi avons marqué 9 points (0+3+0+3+3) en 5 parties, (3+3+0+3) en 4 parties et (3+3+0+0+3) en 5 parties
-Marine et Pascal ont marqué 8 points (0+3+2+3+0) en 5 parties et (0+3+0+3+2) en 5 parties
-Jérôme et Nicolas ont marqué 7 points (2+0+3+2) en 4 parties et (1+3+3) en 3 parties
-Charles Marx a marqué 5 points (1+1+3) en 3 parties
-Christelle a marqué 4 points (0+3+1+0+0) en 5 parties
-Mickaël et Pierre ont marqué 3 points (3) en 1 partie et (0+3) en 2 parties
-Dominique et Jérémie L. ont marqué 2 points (0+0+2+0) en 4 parties et (2) en 1 partie
-Fabien a marqué 0 point (0) en 1 partie

Ainsi que celui du mois d’octobre (pour le moment c’est le même ^^) :
-Benoit a marqué 15 points (3+3+3+3+3) en 5 parties
-Damien a marqué 13 points (3+3+3+3+1) en 5 parties
-Bastien a marqué 10 points (3+3+2+2+0) en 5 parties
-Apolline, Valérie et moi avons marqué 9 points (0+3+0+3+3) en 5 parties, (3+3+0+3) en 4 parties et (3+3+0+0+3) en 5 parties
-Marine et Pascal ont marqué 8 points (0+3+2+3+0) en 5 parties et (0+3+0+3+2) en 5 parties
-Jérôme et Nicolas ont marqué 7 points (2+0+3+2) en 4 parties et (1+3+3) en 3 parties
-Charles Marx a marqué 5 points (1+1+3) en 3 parties
-Christelle a marqué 4 points (0+3+1+0+0) en 5 parties
-Mickaël et Pierre ont marqué 3 points (3) en 1 partie et (0+3) en 2 parties
-Dominique et Jérémie L. ont marqué 2 points (0+0+2+0) en 4 parties et (2) en 1 partie
-Fabien a marqué 0 point (0) en 1 partie

 

J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le mercredi 17 octobre, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/302803423871317/

-Le samedi 20 octobre, à partir de 17h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/342894889617709/

N’hésitez pas à faire tourner l’info si vous êtes dans les parages de Genlis/Dijon/Auxonne car plus on est de fous et plus on joue 😉

2 Comments

  1. Bon bah j’ ai loupé la tarte à la courge 🙁
    Ah ouais, Valérie a fait sa Claire? donc je ne suis pas la seule à râler tu vois !
    Il faudra vraiment que je finisse par tester cerbere ! (mais bon le genre de jeux qui accentue ma réputation de raleuse je pense^^)
    Le jeu de cartes avec les Macron et Staline, j’ adore aussi !

    1. Visiblement ils sont blindés de courges, donc je pense qu’il y a moyen de leur demander d’en refaire une (surtout que j’avais glissé pendant la soirée qu’ils pouvaient en refaire lol).

      Oui elle avait même juré à voix bien haute il me semble, donc même absente tu as été bien représentée mdr.

      Ah ben oui là tu n’y couperas pas, prochaine fois que tu viens je te fais jouer à Cerbère. Après ça fait pas tant râler que ça, puisqu’à moins d’être dans les derniers boulottés, tu continues à jouer et garde des chances de gagner, donc c’est moins pire qu’un jeu de pure traîtrise à la Intrigue par exemple.

      Oui il est trop génial It’s a wonderful world, moi j’aurai trop voulu y rejouer dans la foulée. Le genre de jeu auquel je vais bien aimer perdre mdr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.