Compte-rendu de la séance n°10 du 23 janvier 2019 : Meeple to your perfect home

Compte-rendu de la séance n°10 du 23 janvier 2019 : Meeple to your perfect home

*Apparition inexpliquée d’un visiteur du futur* NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN ne lis surtout pas ce compte-rendu, car si tu le lis… Voilà ce qui va se passer !!! : tu vas commencer à lire ce compte-rendu de soirée jeux et tu vas te dire qu’il y a quand même un peu de taf derrière pour une soirée de seulement quelques heures de jeux. Tu vas tomber sur des photos marrantes, des anecdotes croustillantes et tu vas te dire que quand même, l’ambiance a l’air supra cool et pleine de gens qui gagnent à être connus. Après avoir binge read les 5 saisons de compte-rendus de retard que tu avais, tu vas décider de franchir le pas et de te rendre à la prochaine séance pour voir ce que ça donne. Le problème, c’est que tu vas devenir complètement accro à toute cette méga bonne ambiance, donc tu vas adhérer, ça va te coûter des sous et en plus tu vas te mettre à acheter des tas de jeux de société excellents que tu auras découvert là-bas. Ce qui va te recoûter des sous, si bien que ton banquier va faire la tronche et tu vas finir avec des agios hallucinants à force d’être toujours dans le rouge. Si bien que le samedi 21 décembre 2019, à 9 heures 15 minutes et 48 secondes, quand les huissiers viendront saisir tous tes biens, tu te retrancheras dans ton château fort, constitué de toutes les boîtes de jeu que tu auras accumulées au cours de ces quelques mois d’achats compulsifs qui auront ruiné ta vie. Tu ne supporteras pas de les voir détruire ta construction et tu mettras fin à tes jours en ingurgitant tous les éléments de jeux, tels que des meeples, des sachets en plastique, des cartes et du carton que tu auras trouvés éparpillés sur le sol. Donc surtout, ne lis pas ce compte-rendu, je vais disparaître, c’est normal !!! Surtout ne le lis pas !! *Disparition inexpliquée d’un visiteur du futur*

Mercredi soir 23 janvier dès 19h00 a eu lieu la dixième séance de la saison 5 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 13 joueurs présents puisque Rémy, Charles, Claire, Pascal, Christelle, Fabien, Marine, Damien, Apolline, Bastien, Pierre et Dominique étaient de retour.

Comme toujours, le compte-rendu sera plein d’approximations et autres joyeusetés du genre, puisque je n’ai pas suivi toutes les parties et qu’il manque des photos de certaines d’entre elles ^^’

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

Cette fois-ci je n’avais installé aucun jeu à l’avance afin de laisser les joueurs libres de choisir à quoi ils allaient jouer.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties, merci également à toutes celles et tous ceux qui ont apporté plein de bonnes victuailles et commandé des pizzas, c’était super top une fois de plus !!


Ce sont Rémy et Pascal qui sont arrivés les premiers, on a taillé un peu le bout de gras avant qu’ils ne partent chercher leurs pizzas chez Genlis Pizza (placement de produits quand tu nous tiens xD), d’autres joueuses et joueurs sont arrivés ensuite et la première partie a été lancée (après celle du jeu du buffet of course) par Claire, Rémy et moi. Il m’avait demandé d’apporter le jeu Le Visiteur du Futur : la relève car ça l’intriguait.

Le Visiteur du Futur : La Relève

Dans ce jeu, tiré de la websérie du même nom (si vous ne connaissez pas, il faut absolument la regarder car c’est un petit bijou du genre) on va devoir empêcher une catastrophe de se produire, en mode Visiteur du futur.

Claire incarnait Raph, Rémy avait opté pour Mathéo et pour ma part j’avais jeté mon dévolu sur mon perso fétiche : Henry. Tout au long de la partie, on acquiert des cartes représentant des contextes, des personnages, des objets, des lieux et des actions. On agence ces cartes sur notre plateau personnel de façon à créer une trame qui expliquera comment notre catastrophe est arrivée.

Le premier (ou la première) qui parvient à placer les 8 cartes nécessaires sur son plateau, doit alors se lancer dans une improvisation en mode visiteur du futur. Il doit reprendre dans l’ordre les éléments qu’il a placés sur son plateau (on est libre de broder autant qu’on veut autour. Puis il doit proposer au choix une solution pacifique ou violente pour empêcher la catastrophe de se produire.

La relève est dans la place, on va sauver le monde en retournant dans le temps !!

Tout au long de la partie on cherche donc à acquérir des cartes, récolter des batteries (la monnaie du jeu) et créer son histoire. Je crois bien que de toute la partie, je n’ai jamais réussi à obtenir de batteries grâce à mes lancers de dés (contrairement à Claire et Rémy qui en avaient tout le tour du ventre). Moi j’étais abonné aux interventions useless (et/ou négatives) du visiteur.

Claire ayant eu pitié de ma pauvreté, on a un peu truandé et j’ai pu lui racheter une carte qui m’intéressait à crédit (sans quoi à l’heure qu’il est, je ramerai toujours pour essayer d’obtenir des batteries lol). Au final, j’ai remporté la partie, mais nul doute que cette petite truande a tout de même aidé. Donc comme il n’y a qu’un(e) seul(e) gagnant(e) dans le jeu et que ça reste serré et compagnie, je leur ai quand même donné un point chacun pour le classement général, car ils auraient très bien pu gagner aussi (et en plus c’est moi qui fais les scoring et les comptes-rendus, donc je fais ce que je veux mdr).

Voilà donc l’impro que j’ai réalisée avec le plateau que j’ai confectionné pendant le jeu (je suis désolé Claire et Rémy j’ai un peu modifié la version que j’avais proposée ce soir-là) :

Ma timeline en fin de partie

Voilà ce qui va se passer : le 31 décembre 2032 à 23h59 et 36 secondes, le savant fou allemand Emett Von Brown était en train de se livrer à des expériences dans son laboratoire situé dans le château Wolfenstein. Son gouvernement l’avait chargé de trouver un remède contre la crise alimentaire qui ravageait le monde. Malheureusement, en mélangeant deux produits hautement instables, il fit exploser son laboratoire et tout le château. Tout ce qu’on retrouva lui appartenant dans les décombres de son laboratoire, c’était sa tasse fétiche, miraculeusement intacte et contenant le fruit de ses recherches : une substance étrange qui était solidement collée au fond de la tasse. Après l’avoir analysée, les autorités allemandes ourdirent un plan machiavélique et obligèrent l’ensemble de la population à changer de toilettes, afin de les remplacer par des modèles payants contrôlés par le gouvernement. En effet, la substance inventée par le professeur et reproduite à grande échelle permit aux autorités de créer des OGM plus nourrissants et beaucoup moins chers puisqu’ils étaient fortement laxatifs !!!

Celle de Claire

Suite au lancer de dé (après 2 lancers ratés), j’ai donc dû trouver une solution violente pour empêcher cette catastrophe de se produire.

Comme le professeur responsable a péri dans son laboratoire, afin d’empêcher les autorités allemandes de mettre en place leur plan machiavélique, nous devons donc retourner dans le passé en 2033 afin d’assassiner Engueula Makrelle, la dirigeante allemande à l’origine de la démocratisation des OGM laxatifs. Pour cela nous iront la noyer dans les toilettes de la chancellerie, afin que ça soit bien la merde pour eux et en plus ça fait un clin d’œil sympa à la catastrophe qu’on va empêcher.

Celle de Rémy

Mountains :

De leur côté Pascal, Charles, Damien et Marine ont joué à Mountains. Un jeu semi coopératif dans lequel on escalade des sommets montagneux. N’ayant jamais joué au jeu, je ne vais pas pouvoir vous en dire grand-chose, hormis les infos que j’ai pu trouver sur internet.

Les joueurs vont escalader des montages en passant par différents chemins, ils auront donc besoin de matériel spécifique pour y parvenir. C’est là que le côté coopératif entre en jeu, puisque les joueurs vont devoir emprunter le matériel qu’ils ne possèdent pas à leurs adversaires. Ces derniers n’ont pas le droit de mentir et devront donc prêter (avant de le récupérer) le matériel demandé.

Nos 4 montagnards !!

Néanmoins, seul le joueur qui aura le plus de points en fin de partie (quand tous les tas de cartes sont épuisés je crois) l’emportera, d’où le fait que le jeu n’est que semi-coopératif (ça et le fait que visiblement on doit pouvoir bluffer et/ou faire des crasses aux autres). Quoi qu’il en soit, c’est Charles qui a été l’alpiniste le plus entreprenant avec 20 points, il devance Pascal et son 12 final.

Si je ne m’abuse pas, ils avaient déjà joué au jeu, ce qui n’étais pas le cas de Damien et Marine qui le découvraient, ce qui explique sans doute leurs scores respectifs de 11 et 10 points. Néanmoins ils n’étaient pas bien loin de Pascal.

Planet :

Pour leur première partie Pierre, Dominique, Christelle et Fabien ont joué à Planet, un jeu que ce dernier leur a fait découvrir et dans lequel chaque joueur développe sa planète afin que la vie animale puisse s’y développer. N’ayant pas joué au jeu, je ne suis pas au courant des règles & cie, donc voilà le résumé Tric Trac :

Dans Planet, déployez vos chaînes montagneuses et vos déserts ; étendez vos forêts, vos océans et
vos glaciers. Positionnez judicieusement vos continents pour former les environnements propices à
l’apparition de la vie animale et pour tenter de créer la plus peuplée et diversifiée des Planètes !
Durant les 12 tours que dure la partie, positionnez judicieusement vos tuiles continents pour former
les environnements propices à l’apparition de la vie animale. Gagnez des points en remplissant votre
objectif « milieu naturel », et en peuplant votre planète avec le plus d’animaux possible. Le joueur
ayant le plus de points remportera la partie.

Elle est belle ma planète, elle est belle !!

Je n’en sais pas plus sur les mécaniques & cie du jeu, si ce n’est qu’on place des tuiles aimantées sur le noyau de la planète, afin de la créer (et ça c’est coolos je trouve). Quoi qu’il en soit c’est Pierre qui a été le meilleur créateur de planète, du haut de ses 15 points. Il devance Dominique de 3 points avec son 12. Christelle se trouve deux points derrière lui avec son total de 10. Fabien est le seul à ne pas avoir atteint ou franchi la barre du 10, puisqu’il termine avec 8 points.

Big Monster :

Apolline et Bastien sont arrivés plus tard (mais c’était pour la bonne cause puisque ça voulait dire que Bastien venait à la séance finalement ^^) et ont mis en place le jeu Big Monster. Apolline ne s’était pas faite prier et n’en revenait pas que Marine accepte de jouer à un jeu basé sur la rapidité (elle aime pô ça).

Cette partie a donné lieu à la magnifique photo en tête d’article et a un maxi coup de gueule d’Apolline, qui en avait marre qu’on ne l’écoute pas pendant qu’elle expliquait les règles (ce que je peux tout à fait comprendre) puisque Charles discutaillait avec Pierre qui venait d’arriver.

Faut pas faire skier Apolline, sinon elle cogne !!

Cette photo a été prise au moment où Apolline venait de coller son poing dans la figure de Charles, afin d’avoir toute son attention (non c’est pas vrai, elle a juste haussé un peu le ton, mais je trouve que la photo fait penser à ça mdr). Quand on joue à 6, les joueurs sont répartis en 3 équipes de 2 et chacun récolte des tuiles et agence ses propres monstres. A la fin de la partie on compte les scores des 2 partenaires de chaque équipe, mais on ne garde que le score le plus faible des deux.

Les BFF étaient de retour puisque Marine et Apolline étaient ensemble, tout comme Bastien et Damien. Charles et Pascal ont donc fait équipe ensemble, afin de contrer les BFF. Niveau scores l’ApoRine team a marqué 82 points et 104 (seul le 82 a été conservé donc), l’équipe BasDatien a marqué 91 et 73 points et enfin la team ChaCal a marqué 82 et 111 points. Il y a donc eu égalité pour la victoire entre Apolline et Charles avec leur 82, néanmoins d’après la règle, on départage les équipes en fonction du plus haut score obtenu. C’est donc Pascal qui a donné la victoire à son équipe grâce à son 111 face au 104 de Marine. (mais bon au niveau du général c’est 3 points pour tout le monde, sauf Bastien et Damien qui en ont récolté 2).

Orbis :

Après leur avoir fait découvrir Planet, Fabien a persisté et signé en leur présentant un autre des jeux qu’il avait apportés : Orbis(touquette) dans lequel on tente de créer le meilleur des mondes en plaçant des tuiles, de manière à former une pyramide de 15 tuiles au total.

Bien évidemment, il y a des contraintes pour pouvoir acquérir des tuiles (posséder les cultistes demandés), mais également des contraintes de pose de tuiles. En fonction du type de tuile, on scorera des points en fin de partie de manière différente. La 15ème tuile, celle qui forme le sommet de la pyramide, représente la déité qui a créé votre monde et qui vous accorde un bonus de points en fin de partie.

Mise en Orbis !!

Je n’y ai joué qu’une fois en compagnie de Benoit, mais je pense que c’est un jeu avec courbe d’apprentissage, c’est-à-dire que plus on y a joué et plus on a de chances de remporter la partie car on connaît les combinaisons qui vont bien & cie.

C’est donc sans surprise pour moi, que Fabien a remporté la partie avec un score de 28 points, il a tenu à ce que je fasse une photo de son Monde, afin de montrer à Benoit qu’on peut gagner avec une stratégie forêt. Pierre termine second non loin derrière avec 25 points, la feuille de score porte la mention « dur combat » à côté.

Leurs mondes à la fin de la partie

Christelle est troisième du haut de son 22 assorti du commentaire «  galanterie oblige » et c’est Dominique qui ferme la marche avec ses 11 points, qui s’expliquent par la phrase suivante : « jamais les bonnes tuiles ! »

Kimono :

Pendant ce temps à Vera Cruz, après être revenu dans notre timeline originelle, Rémy, Claire et moi sommes partis en direction du Japon avec le jeu Kimono. Rémy avait beaucoup aimé sa partie lors de la soirée précédente, raison pour laquelle il a eu envie d’y rejouer.

J’ai donc réexpliqué les règles puisque la seule partie que Claire avait faite, datait d’il y a deux ans à Ludimania en compagnie de Coralie et moi (en présence d’Antoine Davrou, l’éditeur du jeu qui nous l’avait expliqué, merci à lui d’ailleurs). Nous avons donc fait de notre mieux afin de confectionner le plus beau des kimonos en assemblant tissus et accessoires.

A chaque tour on pioche une carte (on en aura récolté 12 au total pendant une partie) que l’on place dans notre main, à droite de la ou les cartes acquises précédemment. Il est impossible durant toute la partie de changer l’ordre des cartes dans notre main.

Qui sera la plus belle dans son kimono ?

Après avoir pris une carte on va pouvoir poser une combinaison qui va nous rapporter plus ou moins de points en fin de partie, le but étant bien évidemment d’en avoir le plus pour gagner. Il faut donc faire des choix tout au long de la partie, afin de réaliser des combinaisons avant nos adversaires, tout en essayant qu’elles valent un max de points.

Pas mal de dilemmes donc en cours de partie, du genre est-ce que j’attends d’avoir des cartes en plus dans ma combinaison pour qu’elle me rapporte davantage de points ou est-ce que je la place maintenant pour m’assurer quelques points.  Claire avait opté pour la demoiselle turquoise car sa couleur collait bien avec celle de ses cheveux, Rémy avait choisi la demoiselle rose et moi j’ai opté pour la verte, parce que le rouge c’est la couleur de Micka. J’ai remporté la partie avec 19 points, suivi par Rémy et son score de 12 et c’est donc Claire qui a terminé troisième avec 8 points.

Il faut dire que c’était un peu comme si elle y jouait pour la première fois alors que nous on y avait joué plus récemment. On a donc décidé de remettre le couvert à sa demande, maintenant qu’elle voyait un peu mieux comment le jeu fonctionnait.

Kimono 2 : Nul ne perd ses vers car chacun à son ver à soie

Niveau score, la revanche a été complètement différente puisque cette fois-ci on a tous franchi le cap des 10 points. Pour leur part, Rémy et Claire ont tous les deux amélioré leur score final, je suis le seul à avoir baissé…

Une couleur de pion non choisie au hasard 😉

J’aurai mieux fait de me retirer invaincu plutôt que d’accepter cette revanche (non je rigole, j’aime beaucoup ce jeu, donc c’est toujours un plaisir d’y jouer ^^) puisque cette fois-ci c’est Claire qui a gagné avec un total de 15 points. Rémy et moi sommes deuxièmes ex-aequo à seulement deux points derrière (on aurait donc pu l’égaliser, si on avait réussi à placer nos 12 cartes et ainsi empocher les 2 points bonus).

Gingerbread House :

Le couple de la Team Chacal a été exclu du cercle des BFF après leur victoire, ils se sont donc retrouvés comme deux pauvres malheureux, seuls et abandonnés. Charles a donc décidé de faire découvrir Gingerbread House à Pascal.

Un jeu de pose de dominos dans lequel on incarne des sorcières vivant dans des maisons en pain d’épices. Lasses de se faire boulotter nos maisons par des personnages de contes de fées, on a décidé de se venger en les capturant grâce à une énorme tapette à souris géante avec un très gros bout de fromage pour l’appâter (qui a la ref ?) leurs pains d’épices préférés. On va donc construire notre maison en pain d’épices tout au long de la partie et gagner des points en fonction des personnages que l’on aura capturés et des 3 (max) scoring bonus que l’on aura récoltés pendant la partie, en complétant des étages de notre maison.

Charles en pleine explication des règles

C’était Fabien qui avait fait découvrir le jeu à Charles lors de la soirée précédente, pendant qu’il expliquait les règles à Pascal, j’ai apporté quelques précisions, puisque Fabien ne leur avait pas expliqué le pouvoir magique qui se déclenche lorsqu’on recouvre deux symboles identiques (ça permet de faire 3 fois l’action au lieu de « simplement deux !! »).

A charge de revanche, Fabien m’a également éclairé sur un point de règle dont la formulation pouvait prêter à confusion, à savoir que lorsque l’on pose un escalier, on ne gagne pas le bonus correspondant. Si bien qu’à nous deux on a réussi à leur donner la règle complète lol. Il y a eu 11 points d’écart entre les deux au final et c’est Charles qui a remporté la partie avec 79 points, Pascal quant à lui termine avec un (mai) 68.

Planet 2 : Je mets ma planète où je veux et c’est souvent dans la gueule

Apolline a lu les règles du jeu puisque Fabien était dans sa partie d’Orbis et les BFF se sont donc eux aussi lancés dans la création de planètes, afin d’y développer de la vie animale.

Captain Planet (spéciale dédicace à Damien et Claire, vous savez pourquoi lol)

C’est Bastien qui a été le meilleur façonneur de planète avec le score total de 19 points (meilleur score de la soirée), Marine et Damien ont déclenché le bonus de mignonitude de couple en ayant chacun 13 points. Apolline quant à elle a écopé du bonus de la maxi lose avec 6 points seulement.

Cerbère :

 Les joueuses et joueurs d’Orbis et de Planet ont en partie fusionné et 6 aventuriers ont donc décidé de tenter de s’échapper des Enfers : Apolline, Bastien, Marine, Damien, Christelle et Dominique.

Who let the dogs out !!

Je n’ai pas le détail complet du pourquoi de la chose, mais je sais néanmoins quel camp a remporté la partie. Il s’agit de la team Cerbère, laquelle était composée de Marine, Apolline, Damien et Dominique. Le quatuor a fini par ramener Bastien et Christelle à leur boss Cerbère.   

La Petite Mort :

Après nos 2 Kimono, j’avais envie de découvrir La Petite Mort (tirée de l’excellente série de BD réalisée par Davy Mourier) que Rémy avait apporté et j’ai donc lu les règles que je leur ai expliquées. On s’apprêtait à commencer la partie lorsque nous avons été rejoints par Pascal, puisqu’il n’avait pas envie de jouer à Crisis avec Pierre, Fabien et Charles. Il avait déjà joué à ce jeu il y a quelque temps de cela, mais il a galéré à piger sur les 3/4 de la partie, on devait donc l’aider à lui dire les personnages qu’il pouvait faucher ou pas. 

A nous la fauche !!

Car oui dans ce jeu plein d’humour noir et de cynisme, on place des personnages devant nous (on en a toujours 3) et on va leur attacher des tranches de vie. Ces dernières vont leur accorder des bonus ou des malus, tels que des prédispositions à avoir un cancer, une maladie pulmonaire, à faire un AVC ou une crise cardiaque. Dès lors qu’un personnage possède les deux critères représentés sur une de nos cartes fauche (on en a toujours 2 en main), on va pouvoir le faucher afin de récupérer des cartes de sa vie. Le but du jeu est d’être le premier à réussir à remplir 4 des objectifs de fauche (sur les 5 dispos) afin de devenir la prochaine mort.

3 persos que j’ai eus pendant la partie

J’ai eu de la poisse tout le long de la partie, chaque fois qu’il y avait des partages de cartes à faire, je récoltais les cartes pourries et/ou useless. Le must a été lors de la toute dernière manche, lorsque Claire est venue squatter le mec que je voulais faucher, alors que ça ne lui changeait rien. Il y avait donc une chance sur deux de gagner le personnage ou d’avoir que dalle, eh bien j’ai eu que dalle (comme je l’avais annoncé vu « ma moule » tout au long de la partie). J’ai donc fini bon dernier en ne réussissant pas à remplir le moindre objectif… 

Claire est deuxième avec trois objectifs de fauche, quant à Pascal et Rémy, ils ont fini premiers ex-aequo (avec Pascal qui avait rien pané, si ce n’est pas honteux ça mdr), dans une égalité pure et parfaite, puisqu’ils avaient le même nombre de points d’âme dans leurs cimetières respectifs. La règle de départage dans ce cas de figure, c’est que c’est le plus jeune qui l’emporte, donc sur le principe c’était Rémy, mais comme on ne départage pas les égalités, ils ont tous les deux remporté la partie.

Où sont les noirs, avec leur fauche plein de charme ? (je suis trop nul -_-‘)

I love brocoli :

Après leur descente aux enfers, notre sextuor a décidé de passer du côté végétarien de la force en jouant à I love Brocoli. Comme le jeu se joue en équipes, comme toujours il y a eu une équipe de filles (je suis très étonné qu’elle n’ait pas été baptisée Team Boobs) composée de Marine, Apolline et Christelle, face à celle des garçons avec Dominique, Bastien et Damien à son bord.

Opa veggie style !!

Chaque équipe reçoit une carte contenant 6 affirmations, et va en choisir une des 6, puis chaque membre de l’équipe indique si l’affirmation qu’ils ont choisie est vraie ou fausse en ce qui le concerne (on ne ment pas).L’équipe adverse va donc voir les 6 propositions et ce que chaque joueur a voté, ils devront donc essayer de trouver quelle était la bonne affirmation  parmi les 6 grâce aux réponses des joueurs.

S’ils trouvent bon du premier coup, ils marquent 3 points, s’ils trouvent lors de leur deuxième essai, ils marquent 2 points et s’ils trouvent au bout du troisième essai, ils marquent 1 point. Si à l’issue des 3 essais, ils n’ont pas trouvé la bonne réponse alors c’est 0.

Je ne sais pas combien de manches ils ont joué en tout, mais j’ai tout de même le score final, qui a été plutôt serré (mais du coup on dirait qu’ils n’ont pas été très performants ou alors ils n’ont pas joué beaucoup de manches) puisque les filles se sont imposées sur le score de 4 points à 3. En tout cas ça nous faisait bizarre vu qu’à chaque fois une équipe sortait dans le couloir, donc quand ils revenaient on avait l’impression que des nouveaux gens arrivaient à la séance (alors qu’il était déjà tard lol).

Vous, vous sortez !!

L’expédition perdue :

Pour finir la soirée, Rémy nous a de nouveau fait découvrir un de ses jeux puisque nous nous sommes lancés dans une partie de l’Expédition perdue. Nous y avons joué en mode coopératif et en difficulté normale, notre but était de parvenir à atteindre la cité de l’Eldorado où une expédition s’était perdue. Trois membres composaient notre expédition, une expédition 100% féminine puisque Ynes, Bessie et Isabelle étaient de la partie.

Nos aventurières !!

Le but du jeu est de parvenir à traverser toute la jungle, pour cela on joue tous deux cartes (soit 8 en tout) représentant divers périls qui nous attendent sur la route, puis on les résout en choisissant ce que l’on compte faire.

Il faut arriver à traverser tout ça !!

Les choix sont plus ou moins punitifs, on va pouvoir gagner des balles, de la nourriture (il faut manger, la crapahute dans la jungle, ça creuse), mais on va également se faire blesser, tomber malade…etc. Pour pouvoir remporter la partie, il faut qu’au moins un des membres de notre expédition (une dans notre cas de figure) s’en sorte en vie et atteigne l’Eldorado.

Indiana Jones va aller se rhabiller, on est dans la place !!

On a réussi vraiment in extremis à y parvenir, puisque Ynes et Bessie y sont restées, elles se sont sacrifiées pour qu’on puisse réussir notre exploration. Isabelle quant à elle n’avait plus qu’un point de vie (sur les 4 maximum qu’elles avaient) lorsqu’elle est arrivée à la cité perdue.

C’était moins une

Crisis :

Cette partie a été entamée relativement tôt dans la soirée (au moment où on allait jouer à La Petite Mort, puisque Pascal n’a pas voulu jouer avec eux) mais comme le jeu est long, c’est celle qui s’est terminée en dernière (une bonne heure après qu’on ait fini de jouer à l’expédition perdue et que tout le monde soit parti).

N’y ayant encore jamais joué, je ne sais pas vraiment de quoi le jeu retourne, hormis le fait que c’est un « semi-coopératif » dans la mesure où tous les joueurs peuvent perdre contre le jeu, mais que dans le cas contraire seul le joueur avec le plus de points l’emportera. Je sais également que Pierre a dit que quand Charles parle d’un jeu semi coopératif, en fait ça veut dire que c’est un jeu de putes (j’en ai donc déduit que Charles lui avait fait des sales coups).

Voilà le résumé Tric Trac du jeu :

Membre de l’Union Economique, Axia est tombée dans une période difficile et ses habitants souffrent. La corruption, l’inefficacité et l’incompétence ont un impact réel, et les tensions politiques continuent d’augmenter.

Cependant, tout n’est pas perdu ! Un groupe d’investisseurs (que certains qualifieraient d’opportunistes) a vu cela comme une opportunité, une chance de construire leur propre avenir.

Dans Crisis, chaque joueur incarne le rôle d’un de ces investisseurs qui cherchent à renflouer les entreprises en difficulté, recruter des employés, mobiliser des capitaux et produire des biens pour l’exportation.

L’économie parallèle peut accorder influence et bénéfices, mais les joueurs doivent faire attention – graisser trop de pattes est dangereux et nuit à l’économie générale. Cela peut même mener à la faillite du pays et à une fin de partie anticipée !

Mais, avec un travail acharné et en pariant sur l’avenir, le gagnant sera celui qui saura saisir les opportunités là où les autres ne voient que la crise !

Comme j’ai fini largement avant eux, j’en ai profité pour ranger et nettoyer la salle et parmi les choses que j’ai pu capter au cours de leur partie, j’ai entendu que Pierre se reproduisait avec du pain (bon en vrai il a dit qu’il reproduisait du pain, mais c’est plus fun (et sale) dit comme ça. Je vous laisse imaginer ce qu’il peut faire avec deux tranches de pain de mie mdr)).

C’est la crise, Pierre en est réduit à lécher des miettes sur les tables, tellement il a faim

Avant que Pascal ne parte, il était allé voir leur partie, puisqu’il avait joué à ce jeu lors de la séance précédente, mais que ça ne l’avait pas botté plus que ça. Or visiblement il semblerait que cette fois-ci, ils étaient beaucoup plus larges et sans stress que lors de la fois où Pascal jouait (sous-entendu que c’était peut être lui qui salopait le truc (en tout cas c’est comme ça que je l’ai interprété lol)).

Quoi qu’il en soit, je ne suis pas du tout surpris par le fait que Pierre, qui découvrait le jeu ait terminé dernier avec son score de dalmatien. Il a en effet marqué 101 points, soit 11 de moins que Charles et son 112. Fabien l’a empêché de faire une soirée sans fautes en remportant la partie du haut de ses 120 points. 

C’est donc suite à cette partie finale de Crisis que nous avons mis fin à la séance aux alentours de 01h30 (si j’ai bonne souvenance).

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page Facebook, par là : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=2093048450936999

Au total ce soir nous avons joué 13 parties dont : 1 partie de Le Visiteur du Futur : La Relève à 3 joueurs, 1 partie de Mountains à 4 joueurs, 2 parties de Planet à 4 joueurs, 1 partie de Big Monster à 6 joueurs, 1 partie de Orbis à 4 joueurs, 2 parties de Kimono à 3 joueurs,, 1 partie de Gingerbread House à 2 joueurs, 1 partie de Cerbère à 6 joueurs, 1 partie de La Petite Mort à 4 joueurs, 1 partie de I Love Brocoli à 6 joueurs, 1 partie de L’Expédition Perdue à 4 joueurs et 1 partie de Crisis à 3 joueurs.

Comme le concept semble avoir plu l’an dernier (et que j’aime bien me compliquer la vie lol), je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.

Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3 points pour tout le monde s’il y a victoire (éventuellement 4 sur des coop balèzes) et 0 dans le cas contraire (des points sont parfois donnés en fonction du degré d’accomplissement du jeu). En cas d’égalité de joueurs, ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée n°10 (saison 5) :

-J’ai marqué 12 points (3+3+2+1+3) en 5 parties
-Charles, Marine, Pascal et Rémy ont marqué 11 points (3+3+3+2) en 4 parties, (0+3+2+3+3) en 5 parties, (2+3+0+3+3) en 5 parties et (1+2+2+3+3)
-Apolline a marqué 10 points (3+1+3+3) en 4 parties
-Claire a marqué 9 points (1+0+3+2+3) en 5 parties
-Damien a marqué 8 points (1+2+2+3+0) en 5 parties
-Fabien a marqué 6 points (0+3+3) en 3 parties
-Bastien, Christelle, Dominique et Pierre ont marqué 5 points (2+3+0+0) en 4 parties, (1+1+0+3) en 4 parties, (2+0+3+0) en 4 parties et (3+2+0) en 3 parties

Ainsi que celui du mois de janvier (jusqu’à présent) :

-Charles a marqué 19 points (1+3+0+2+2+3+3+3+2) en 9 parties
-Pascal, Rémy et moi avons marqué 15 points (3+1+0+2+3+0+3+3) en 8 parties, (2+2+1+2+2+3+3) en 7 parties et (3+0+0+3+3+2+1+3) en 8 parties
-Marine a marqué 14 points (0+3+0+3+2+3+3) en 7 parties
-Damien et Fabien ont marqué 12 points (3+1+1+2+2+3+0) en 7 parties (0+2+1+3+0+3+3) en 7 parties
-Apolline et Christelle ont marqué 11 points (1+0+0+3+1+3+3) en 7 parties et (0+3+3+1+1+0+3) en 7 parties
-Claire a marqué 9 points (1+0+3+2+3) en 5 parties
-Bastien a marqué 8 points (2+1+0+2+3+0+0) en 7 parties
-Nicolas a marqué 7 points (2+2+3) en 3 parties
-Mickaël a marqué 6 points (3+3) en 2 parties
-Dominique et Pierre ont marqué 5 points (2+0+3+0) en 4 parties et (3+2+0) en 3 parties
-Benoit et Hervé ont marqué 3 points (3) en 1 partie et (0+3) en 2 parties
-Fanny a marqué 2 points (0+2) en 2 parties
-Céline a marqué 1 point (1) en 1 partie
-Arnaud a marqué 0 point (0) en 1 partie

J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le mercredi 23 janvier 2019, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis. L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/2555244048035212/

N’hésitez pas à faire tourner l’info si vous êtes dans les parages de Genlis/Dijon/Auxonne car plus on est de fous et plus on joue 😉

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.