Compte-rendu de la séance n° 14 du 03 avril 2019 : Meeplarius

Compte-rendu de la séance n° 14 du 03 avril 2019 : Meeplarius

Mercredi soir 03 avril dès 19h00 a eu lieu la quatorzième séance de la saison 5 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 16 joueurs présents puisque Jérôme, Pascal, Valérie, Mickaël, Benoit, Charles, Rémy, Bastien, Apolline, Céline C., Pierre, Fabien, Marina, Marine et Jérémie L. étaient de retour.

Comme toujours, le compte-rendu sera plein d’approximations et autres joyeusetés du genre, puisque je n’ai pas suivi toutes les parties et qu’il manque des photos de certaines d’entre elles ^^’

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

Cette fois-ci j’avais déjà installé le prototype de Kingdom Rush, l’adaptation en jeu de société de l’application du même nom, dont la campagne kickstarter est en cours actuellement par là : https://www.kickstarter.com/projects/372651021/kingdom-rush-rift-in-time?lang=fr

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties, merci également à toutes celles et tous ceux qui ont apporté plein de bonnes victuailles et commandé des pizzas, c’était super top une fois de plus !!


Museum :

Jérôme qui était arrivé le premier avait commencé à installer une partie de Museum (dont il venait fraîchement de recevoir le kickstarter), après m’avoir aidé à mettre la salle en place (merci beaucoup ^^).

N’y ayant jamais joué, je ne pourrai pas vous en dire énormément sur les mécaniques du jeu, bien que Jérôme me l’avait présenté dans les grandes lignes, chaque joueur possède un musée et va choisir des reliques anciennes à exposer dans ses galeries.

C’est sans doute car ils étaient 5 à jouer et que c’était une partie de découverte, mais elle a occupé Pascal, Céline C., Rémy (qui a aussi le jeu), Valérie (idem) et Jérôme pendant quasiment toute la soirée et je dirai pas loin de 3 bonnes heures (voir plus).

C’est parti pour une nuit au musée 😉

Il faut dire aussi que d’après ce que j’ai compris, à un moment ils étaient tous en train de temporiser pour optimiser un maximum leurs musées respectifs, ce qui a sans doute également rallongé le temps de jeu.

En tout cas même si je ne sais pas à quoi ça correspond, il semblerait que le scoring de fin de partie, soit un sacré décompte, j’ai des additions avec une dix-douzaine de nombres pour chacun d’entre eux.

Quoi qu’il en soit, c’est Valérie qui a été la meilleure conservatrice de musée avec 181 points. Jérôme devait être bien deg puisqu’il a fini avec un seul point de retard derrière elle avec ses 180 points. Pascal est troisième avec 174 points (il n’était pas bien loin non plus).

Céline C. et Rémy ferment la marche avec respectivement 154 points et 153 points, mais plus tard dans la soirée avant qu’ils partent tous les deux, Céline C. a dit qu’elle avait perdu ce soir (pour tenter de prouver qu’elle n’est pas une joueuse redoutable) avant d’ajouter qu’elle avait quand même battu Rémy, donc ça va lol.

Greenville 1989 :

Ce jeu me faisait de l’œil depuis un moment et j’en avais un peu parlé à Claire récemment, qui l’a ajouté lors de sa dernière commande ludique. Mickaël l’avait donc apporté ce soir et comme il ne connaissait pas les règles, c’est moi qui m’en suis chargé (mon nouveau coup fétiche, j’avais fait la même avec le Res Arcana de Rémy la fois d’avant lol).

J’avais d’ailleurs commencé à installer le jeu, car pour moi il était impensable que je n’y joue pas ce soir. Benoit aussi était tenté, si bien que nous étions déjà 3 à vouloir tenter l’expérience. Nous avons été rejoints par Bastien, Apolline et Charles, si bien qu’on a découvert le jeu avec le maximum de joueurs.

Dans Greenville 1989 on incarne une bande d’ados américain des 80’s qui avaient prévu de se faire une soirée bowling. Le problème c’est qu’on a été séparés et qu’on s’est retrouvé projetés dans une réalité alternative étrange et effrayante. On va alors tenter de se retrouver grâce au lien télépathique qui nous unit.

Concrètement chaque joueur reçoit une carte représentant un lieu de Greenville, envahi par des choses étranges, mystérieuses et horrifiques. Le jeu se déroule en plusieurs manches au cours desquelles l’un d’entre nous va servir de guide, on commence par tous décrire notre carte et ce que l’on compte faire (explorer tel ou tel endroit, partir ailleurs…etc.) puis le guide pioche autant de nouvelles cartes qu’il y a de joueurs +1.

Il va ensuite secrètement associer un des personnages à chacune des cartes, en fonction du lieu où ils se trouvent actuellement et de leurs intentions annoncées. Pour la carte en rab, il place un jeton ectoplasme, sur celle qui selon lui ne correspond à aucun joueur. Une fois que c’est fait, les autres joueurs se concertent et tentent de placer leurs jetons personnage, de la même façon que le guide.

Mes compagnons d’infortune en voyage dans l’autre monde

Si un joueur a été bien placé, le joueur en question récupère la carte qui était associée à son personnage, il s’agit du nouveau lieu qu’il devra décrire. En revanche si l’association est mauvaise, le personnage qui a été mal associé ne récupère pas la carte et va avancer d’une case vers l’autre monde.

On remporte la partie si tous les joueurs ont 4 cartes devant eux, synonyme du fait qu’ils ont réussi à se retrouver. En revanche dès qu’un joueur a rejoint l’autre monde (3 ou 4 ratés selon le chemin choisi), la partie est perdu pour tous les joueurs, puisque ces derniers sombrent dans la folie et ne retrouveront jamais le chemin de leur réalité.

Apolline avait jeté son dévolu sur Kim, un peu par défaut car à la base elle voulait jouer en violet, mais en voyant qu’il s’agissait de Brandon, elle a préféré prendre une fille à la place. Charles a donc opté pour Brandon, Bastien était Julius, Benoit a pris Cindy.

A la base il s’était rué sur le personnage rouge, à savoir Marty, mais comme le jeu est à Micka, il lui a laissé (ils jouent tous les deux rouge en général). Quant à moi j’ai choisi Manelle et j’ai été le premier guide, puisque j’avais visionné le plus récemment un film ou une série horrifique (Ash VS Evil Dead et Santa Clarita’s Diet en l’occurrence).

J’ai été le « meilleur » guide de la partie, même si en l’occurrence le moins pire serait le plus approprié, dans la mesure où mon personnage avait été mal associé, mais il avait été échangé avec l’ectoplasme donc ça allait, j’ai été le seul à me diriger vers la folie.

Il nous aura fallu 5 manches avant que la partie s’achève, malheureusement ce n’était pas parce que nous avions réussi à tous nous retrouver, mais parce que Micka et moi sommes partis dans l’autre monde simultanément. J’ai été le joueur le plus nul puisque je n’avais que 2 cartes devant moi, contre 3 pour Micka.

Comme ce dernier avait opté pour le chemin le plus court vers l’autre monde, ça a fait qu’on y est allé simultanément. Pas de regrets à avoir, nos objets n’auraient pas pu nous sauver si on les avait utilisés autrement. Ce qui est dommage c’est que Micka avait le bon raisonnement pour lui, mais il a été court-circuité par les BFF (bon après ça n’aurait rien changé, vu que moi je partais pour l’autre monde quand même mdr)

Wingspan :

Pierre, Marina (pour sa première venue de la saison, ça faisait plaisir de la revoir ^^) et Fabien sont arrivés dans les mêmes eaux et ils ont donc joué ensemble, puisque tout le monde était déjà lancé dans des jeux. Fabien leur a donc fait découvrir ce jeu centré sur les oiseaux, puisqu’il l’avait essayé lors d’une séance précédente.

Il est venu vérifier un ou deux points de règles en cours de partie auprès d’Apolline, bien que n’ayant jamais joué au jeu (mais j’avais lu vite fait les règles une fois) j’ai donc pu répondre à l’une de ses interrogations avant elle ^^’

Après Pierre Lapin, Pierre l’oiseau, bientôt sur vos écrans (ou pas)

Bien évidemment comme on était dans une autre dimension et qu’on se faisait courser par tout un tas de bestioles peu ragoutantes, je n’ai pas du tout suivi leur partie et je ne sais donc pas quelles stratégies ces ornithologues en herbe ont adopté. Je sais néanmoins qu’elle a duré 1h45 et s’est déroulée de 20h à 21h45.

Fort heureusement grâce à leurs notes j’ai quand même le résultat de la partie (ce qui convenons en est l’essentiel ^^) Marina qui était la joueuse violette a terminé troisième avec 52 points. Fabien en vert (et contre tous) est second avec 75 points et c’est donc Pierre l’imitateur d’autruches qui a remporté la partie, il jouait jaune et a totalisé 86 points (la chance insolente du débutant à n’en point douter lol).

El juego del touch touch (un prototipo secreto) :

Afin de rester dans la veine des jeux de communication visuelle, Benoit nous a présenté le prototype d’un de leurs futurs jeux et qui sera basé sur ce principe. Enfin disons que comme dans les jeux à la Dany, Mysterium, Greenville 1989…etc. il y aura des chouettes cartes interprétables de plein de façons différentes, sauf qu’ici il ne sera pas vraiment question d’interprétation sensorielle, mais plutôt tactile.

Nous nous sommes répartis en trois équipes de 2, avec l’arrivée de Marine nous étions 7, mais comme Micka voulait aller cloper, j’ai donc fait équipe avec Benoit. Nous étions face à Marine et Apolline, ainsi qu’à Charles et Bastien. L’idée c’est qu’au sein de l’équipe active un joueur va devoir faire deviner 2 cartes à son partenaire, ce dernier ne les connait pas et doit fermer les yeux et tendre sa main à son coéquipier.

De son côté, il va devoir utiliser les objets de son choix (lesquels sont de forme, texture et nature variées) en les lui posant dans le creux de la main, en le chatouillant avec, le picotant…etc. pour lui donner des indices sur la carte à faire deviner. Les adversaires voient les objets et les gestes réalisés dans le creux de la main du joueur, ils vont alors sélectionner des cartes de leur main (3 en tout sur une main de 6) pour créer des fausses pistes et compliquer la tâche de celui qui doit deviner.

Un selfie les yeux fermés c’est chaud

Pour la première carte à faire deviner on utilise la paume, mais pour la seconde ce sont les doigts du joueur avec les yeux fermés que l’on effleure, tapote…etc. C’est Benoit qui a ouvert le feu puisqu’il connaissait déjà le jeu et afin de leur montrer comment faire. Donc moi j’ai commencé direct avec les yeux fermés en ne sachant pas du tout à quoi m’attendre, c’est assez chaud car on n’a pas forcément la sensation des volumes et/ou de la forme quand on nous pose certains objets dessus.

Néanmoins on a plutôt bien géré puisque j’ai réussi à trouver les 2 bonnes cartes (parmi les 8 présentes sur la table). Chaque carte bien trouvée vaut 1 point et si jamais on se plante, le point va à l’équipe qui avait mis la carte piégée. C’est ce qui est arrivé lors de la manche suivante puisqu’on a réussi à entourlouper Marine et Apolline, qui ont trouvé une de leurs cartes mais ont désigné l’une des nôtres comme étant la deuxième. On menait donc 3 point à 1 et 0 pour Bastien et Charles.

Lors de leur manche ils ont réussi à trouver une de leurs cartes mais en ont désigné une des filles pour l’autre, nouveau score : 3, 2, 1. Pour la quatrième manche c’est Benoit qui avait les yeux fermés et c’est moi qui devais utiliser les objets pour lui faire deviner. Eh ben là aussi c’est chaud car il faut parvenir à faire passer ses intentions à quelqu’un qui ne voit rien, donc il faut bien penser aux matières utilisées, au fait qu’on ne ressent pas forcément les volumes des objets…etc. néanmoins là encore on a géré et on a fait un sans-faute.

ça touche touche par ici

Bon après Benoit a tout de même l’avantage de bien connaître les cartes du Dixit qui sont utilisées (provisoirement évidemment), mais de mon côté c’était une première dans ce rôle, donc on est juste trop forts en fait (et modestes de surcroit lol).

Marine et Apolline n’ont de nouveau trouvé qu’une de leurs cartes, sauf que cette fois-ci c’est avec une des cartes de Charles et Bastien qu’elles se sont plantées. A l’aube de la dernière manche, nous menions donc sur le score de 5 à 3 pour les filles et 2. La victoire était donc quasiment assurée pour nous, du moment qu’ils ne se plantaient pas complètement en faveur des filles qui seraient revenues à égalité avec nous.

Cela n’a pas été le cas puisque l’erreur qu’ils ont commise, l’a été en notre faveur, nous avons donc remporté la partie sur le score de 6 à 3 partout pour nos adversaires (quand je vous disais qu’on était trop forts lol). En tout cas le jeu est vachement prometteur et j’ai hâte d’y rejouer et surtout de voir quel sera le matos définitif (les cartes illustrées et les objets), en tout cas ça change et c’est très plaisant à jouer.

Burger Quiz :

Afin de pouvoir jouer à 7, nous nous sommes lancés dans une partie de Burger Quiz, pour laquelle Benoit a préféré tenir le rôle du présentateur, de façon à ce que deux équipes de 3 joueurs s’affrontent. Du côté des forces en présence, Bastien, Charles et Apolline jouaient pour la mayo, tandis que Marine, Micka et moi étions les ketchup (les vrais en somme).

Je nous ai fait remporter le toss et donc commencer toutes les manches, puisque j’ai explosé Apolline dans notre partie de je te tiens, tu me tiens par la barbichette. Lors des nuggets, Benoit nous posait 4 questions avec 4 propositions de réponse, chaque bonne réponse rapportait un point.

Burger mode activé !

On a déchiré de ouf en faisant un sans-fautes avec 4 bonnes réponses sur 4, alors que du côté de la moutarde, ça a été simplement deux (et encore on les a bien aidés pour la question sur la définition de la diphallia).

Pour le sel ou poivre, il est question de rapidité on doit répondre ceci, cela ou les deux (je ne me souviens plus sur quoi on était tombé). Ils ont été un poil meilleurs que nous en chopant 3 points contre simplement deuuuuuuux pour nous. Pour les menus j’ai entrainé mes coéquipiers dans la lose en partant sur le thème Alain Chabat, qui était un peu plus compliqué que le leur. On a marqué simplement 2 points, contre 4 pour eux.

La mayo, BOUUUUUUUUUUUUUH

Juste avant l’épreuve finale de l’addition, ils menaient donc sur le score de 9 à 8. Là encore il s’agissait d’une épreuve de rapidité, mais chaque question rapporte 3 points à l’équipe qui donne la bonne réponse en premier, en cas de faute, les 3 points vont à l’équipe adverse.

Pour remporter la partie, il faut être l’équipe qui totalise au moins 25 points en premier et c’est nous qui avons réussi, puisque l’on a marqué 18 points au cours de l’addition (6 bonnes réponses donc) contre 9 pour la mayo (seulement 3). Au final on les a donc pliés sur le score de 26 à 18, qui a dit #branlée ou #RemontéeFantastique ?

Marine a alors tenté le burger de la mort, c’est-à-dire de se souvenir des réponses de 10 questions énoncées par notre présentateur Benoit. Il n’a pas voulu marquer de trop longues pauses entre chaque question, alors que Marine aurait préféré qu’il y ait plus de temps entre chaque pour mieux mémoriser. Je ne crois pas qu’elle ait réussi à faire le petit burger de la mort (5 bonnes réponses) mais elle ne devait pas en être loin, je dirai 4-5 ce qui est déjà vachement bien.

Les ketchup, la seule vraie team !

Lors de mon relevé de compteurs pour le classement général, je me suis aperçu que Benoit se faisait un peu enfler dans l’histoire, vu qu’en tant que présentateur, il ne recevait pas de points. Comme j’ai trouvé sa prestation dans le rôle d’Alain Chabat très bien exécutée, je lui accorde donc 3 points pour cette partie (pas la peine de râler ou autre, c’est comme ça et pis c’est tout).

Tokaïdo :

Jérémie L. était arrivé relativement tard (passé 21h) et avait longtemps hésité à venir, néanmoins il a bien fait de se motiver à sortir en dépit de la pluie, puisqu’il a trouvé des partenaires de jeu relativement rapidement en rejoignant, Fabien, Marina et Pierre pour jouer à Tokaïdo. Le quatuor a été complété par la venue de Charles qui était parti en scred de notre groupe après ses déculottées précédentes.

Je n’ai jamais joué à Tokaïdo, mais visiblement il s’agit d’un jeu où l’on fait « du tourisme » le long de cette route, la plus longue du Japon et qui relie Edo à Tokyo. Il faut collectionner des souvenirs, s’arrêter manger, observer des paysages…etc. le long des 53 stations disséminées sur cette route.

Le Japon rend Pierre tout fifou (non en fait il est tout le temps comme ça lol)

Quand je vous disais qu’il a bien fait de venir, c’est parce que Jérémie L. qui jouait en vert s’est imposé avec 76 points, il était visiblement en mode glouton (mais adepte de paysages aussi). Fabien et Charles respectivement bleu et gris ont été qualifiées de personnes pieuses, mais ça leur a plus ou moins bien réussi vu qu’ils ont fini avec 71 et 53 points.

Marina jouait en rose et elle a été polyvalente ou indécise si l’on en juge par ses propres termes, elle termine tout de même troisième avec 64 points. Pierre qui était en jaune a fini avant dernier (devant Charles) avec 57 point au compteur, pour ce gourou des objets.

Big Monster :

Au début on cherchait des jeux jouables à 7, jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que Charles était parti en voyage à Tokaïdo sur la table voisine. On a donc décidé de jouer à Big Monster que Benoit ne connaissait pas.

Apolline voulait absolument être avec Marine, en dépit du fait qu’il s’agissait d’un jeu de rapidité et qu’en général elle évite de se mettre avec elle dans ce genre de jeu. Ce qui fait que j’ai été avec Micka et qu’une B team a été formée avec Benoit et Bastien. Ils étaient les plus éloignés géographiquement, ce qui peut être un peu handicapant (même si sur cette partie, il n’y a pas eu beaucoup « d’attaques » en posant son tas chez les autres, c’était très souvent entre partenaires).

Exploration de planètes en team

Apolline avait d’ailleurs dit un truc du genre on s’en fout qu’il y ait du handicap pour Benoit (sous-entendu il est trop fort dans les jeux), moi j’avoue que ça m’embêtait un peu, vu que c’est quand même un jeu à courbe d’apprentissage, afin de connaître les combos qui rapportent.C’était également elle qui tenait absolument à ce qu’on joue en équipe plutôt qu’en individuel ^^

Son inexpérience s’est ressentie dans le score final puisqu’il a marqué 89 points en n’ayant pas tout optimisé, son partenaire Bastien a quant à lui marqué 100 points pile poilos. C’est le même score que sa chérie Apolline, qui est le maillon faible de leur équipe puisque Marine a inscrit 117 points. Mickaël et moi avons marqué respectivement 116 et 105 points.

En dépit de mes boulettes comme le fait de placer une seconde tête de big monster alors que c’est un cul qu’il me fallait (voilà ce qui arrive quand on joue trop vite et qu’on fait pas gaffe ^^’). On remarquera en tout cas que bien qu’Apolline ne veuille pas de Marine sur les jeux de rapidité, ici c’est à cause d’elle si elles finissent deuxième, comme quoi 😉

Kingdom Rush :

Après le départ de tous les autres membres du groupe, il ne restait plus que Benoit et on a donc finalement opté pour une partie de ce tower defense, qui est actuellement en cours de financement participatif par ici. J’avais mis le jeu en place pour 4 joueurs et sur le scénario 1, donc sans les héros.

Quand j’ai dit à Benoit que j’avais essayé le second scénario (qui est le premier où l’on utiliser les héros) et que je m’étais fait rouler dessus, il a eu envie de l’essayer et je l’ai donc mis en place. C’est dans ces eaux là que la partie de Tokaïdo s’est achevée, donc j’en étais à la moitié des explications quand Jérémie L. a demandé de loin s’il pouvait venir.

Sur le principe il n’y avait pas de soucis, il fallait juste que je refasse toute la mise en place et l’explication des règles, il a donc préféré renoncer à jouer avec nous (mais bon ce n’est que partie remise vu que le jeu sera présent et mis en place lors des prochaines séances)

Le dernier rempart ! (Et maintenant, son tour de garde étant achevé, qu’il repose en paix.)

Quoi qu’il en soit nous étions donc deux à tenter de repousser les hordes qui voulaient défoncer notre tour, j’étais Malik Hammerfury et Benoit incarnait Ignus. Notre objectif était de parvenir à vaincre les deux portails temporels, sans perdre les 7 points de vie de notre tour ou alors qu’un portail n’atteigne notre zone, sans quoi on perdait la partie.

Tout le long du jeu, Benoit n’arrêtait pas de dire que c’était horrible et qu’on avait aucune chance, tant les hordes de créatures sont rudes à repousser et nombreuses. Néanmoins et contre toute attente, on a quand même réussi à triompher de justesse, tout en étant large.

Oui je sais ça semble contradictoire, mais le fait est qu’on était larges puisque nous n’avons pas perdu le moindre point de vie (pour notre tour, nos héros en revanche ont mangé le tarif et quelque chose de mignon). Mais c’était de justesse car si on n’avait pas réussi à se débarrasser du second portail à ce moment-là, on allait se faire défoncer dans les grandes largeurs puisque nos deux héros allaient être mis ko et que toute la misère du monde allait s’abattre sur nous. On a donc géré juste comme il fallait, mais ça a été bien rude et on a été tenu en haleine jusqu’au bout. Mais bon rien ne pouvait nous arrêter après notre duo de feu lors du juego del touch touch !

Très futé :

Après le départ de Marina et Fabien et le fait qu’il fallait refaire la mise en place de Kingdom Rush, Jérémie L, Pierre et Charles ont joué à ce jeu de roll & write. Il n’y avait que Pierre qui le découvrait et c’est lui qui a noté les scores, enfin c’est ce que je déduis au vu des commentaires qui accompagnent leurs résultats.

Les 3 petits futés

Charles a fini bon dernier avec 174 points, Jérémie L. quant à lui a totalisé 193 points, à côté de leurs noms se trouve l’appellation suivante : les dégoûtés de la vie. Pierre s’est imposé de justesse avec 194 points, assortis de ce commentaire : « 1ère fois sur ce jeu, mais avec un cerveau en or comme le sien, il a tout défoncé ! » (en toute modestie, comme il se doit lol).

Mais il y a une anecdote supplémentaire : « au 1er décompte, Jérémie gagnait de 2 points (Pierre avait 191), mais c’était une erreur de calcul commise par Charles.

Vraiment très futé :

Après la partie de Museum et le départ de Rémy et Céline C., Valérie, Pascal et Jérôme se sont affrontés sur Vraiment très futé, je crois qu’il n’y avait que Valérie qui découvrait cet opus (mais j’ai un doute pour Pascal), lequel offre encore plus de possibilités (et donc de dilemmes) que son prédécesseur, qui était joué sur la table voisine.

Les 3 petits vraiment futés

En tant que débutante sur le jeu, c’est sans surprise que Valérie a terminé à la troisième place avec 120 points au compteur. Jérôme et Pascal se sont tiré la bourre pour la première place avec respectivement 152 et 155 points, soit un écart de seulement 3 points, ce qui n’est pas énorme du tout (même si c’est le triple de celui qui séparait Jérémie L. et Pierre lol).

C’est donc suite à cette partie finale de Vraiment très futé que nous avons mis fin à la séance aux alentours de 01h00.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page Facebook, par là : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=2132263097015534

Au total ce soir nous avons joué 10 parties dont : 1 partie de Museum à 5 joueurs, 1 partie de Greenville 1989 à 6 joueurs, 1 partie de Wingspan à 3 joueurs, 1 partie de El juego del touch touch (proto secret) à 6 joueurs, 1 partie de Burger Quiz à 7 joueurs, 1 partie de Tokaïdo à 5 joueurs, 1 partie de Big Monster à 6 joueurs, 1 partie de Kingdom Rush (proto) à 2 joueurs, 1 partie de Très futé à 3 joueurs et 1 partie de Vraiment très futé à 3 joueurs.

Comme le concept semble avoir plu l’an dernier (et que j’aime bien me compliquer la vie lol), je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.

Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3 points pour tout le monde s’il y a victoire (éventuellement 4 sur des coop balèzes) et 0 dans le cas contraire (des points sont parfois donnés en fonction du degré d’accomplissement du jeu). En cas d’égalité de joueurs, ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée n°14 (saison 5) :

-J’ai marqué 12 points (0+3+3+3+3) en 5 parties
-Benoit a marqué 9 points en 5 parties (0+3+3+0+3) en 5 parties
-Marine a marqué 7 points (2+3+2) en 3 parties
-Mickaël et Pierre ont marqué 6 points (0+3+3) en 3 parties et (3+0+3) en 3 parties
-Jérémie L. a marqué 5 points (3+2) en 2 parties
-Apolline, Fabien, Jérôme et Pascal ont marqué 4 points (0+2+0+2) en 4 parties, (2+2) en 2 parties, (2+2) en 2 parties et (1+3) en 2 parties
-Valérie a marqué 3 points (3+0) en 2 parties
-Bastien et Charles ont marqué 2 points (0+2+0+0) en 4 parties et (0+2+0+0+0) en 5 parties
-Marina a marqué 1 point (0+1) en 2 parties
-Céline C. et Rémy ont marqué 0 point (0) en 1 partie et (0) en 1 partie

Ainsi que celui du mois d’avril (pour le moment c’est le même ^^) :

-J’ai marqué 12 points (0+3+3+3+3) en 5 parties
-Benoit a marqué 9 points en 5 parties (0+3+3+0+3) en 5 parties
-Marine a marqué 7 points (2+3+2) en 3 parties
-Mickaël et Pierre ont marqué 6 points (0+3+3) en 3 parties et (3+0+3) en 3 parties
-Jérémie L. a marqué 5 points (3+2) en 2 parties
-Apolline, Fabien, Jérôme et Pascal ont marqué 4 points (0+2+0+2) en 4 parties, (2+2) en 2 parties, (2+2) en 2 parties et (1+3) en 2 parties
-Valérie a marqué 3 points (3+0) en 2 parties
-Bastien et Charles ont marqué 2 points (0+2+0+0) en 4 parties et (0+2+0+0+0) en 5 parties
-Marina a marqué 1 point (0+1) en 2 parties
-Céline C. et Rémy ont marqué 0 point (0) en 1 partie et (0) en 1 partie

J’ai vraiment hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le samedi 13 avril 2019, à partir de 17h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis. L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/313631522656702/

-Le mercredi 17 avril 2019, à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis. L’évènement Facebook dédié se trouve par là :

 

N’hésitez pas à faire tourner l’info si vous êtes dans les parages de Genlis/Dijon/Auxonne car plus on est de fous et plus on joue 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.