Compte-rendu de la fièvre ludique n°2 du 28 octobre 2017 : Chez Meeple

Compte-rendu de la fièvre ludique n°2 du 28 octobre 2017 : Chez Meeple

(Attention, suite à un défi qui nous a été lancé lors de la soirée, à l’issue de la partie d’Elixir, nous utiliserons la première personne du pluriel (histoire de renforcer notre côté mégalo) tout au long de ce compte-rendu en lieu et place de la première personne du singulier, vous voilà prévenus. Afin de faciliter votre lecture et compréhension ces passages seront coloriés en violet parce que nous aimons cette couleur. Les mots ou expression en vert clair sont des insultes ou grossièretés qui ont été childproofées, afin de pouvoir jurer même en présence d’enfants).

Samedi soir 28 octobre 2017, dès 17h00 a eu lieu la seconde fièvre ludique du samedi soir de la saison 4 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 12 joueurs présents, puisque Claire, Mickaël (sans Louis et Maxence), Marine (sans son Damien, c’est étrange lol), Apolline, Bastien, Anne-Sophie et Charles (c’était bien cool de les revoir de nouveau ^^) étaient de retour.

Nous avons également accueilli pour la première fois de la saison (en espérant que ça ne sera pas la dernière), Fabien, Aurélia, Lana et Tifanie qui étaient venus pour jouer en famille.

C’était donc un très grand plaisir de tous vous retrouver, pour une nouvelle soirée jeux où la bonne ambiance était au rendez-vous (ça n’engage toujours que nous évidemment ^^’).

Bon par contre vous devez bien vous douter que ce compte-rendu sera un peu le bazar, dans la mesure où nous n’avons pas pu prendre des photos de toutes les parties jouées, que nous n’avons pas tous les scores et que nous n’avons pas non plus tout suivi entièrement, nous allons donc tâcher de faire ce que nous pouvons ^^’

D’ailleurs un merci tout particulier et spécial à nos multiples scribes et scribesses qui ont pris des notes au cours de la soirée, nous permettant ainsi de vous livrer un compte-rendu un peu moins lacunaire que s’il n’y avait eu que nos propres notes.

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que nous pouvons mettre à disposition par ici. Force nous est de constater que nous avons omis de prendre en photo les jeux que nous avions apportés pour cette soirée, nous vous prions donc de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée.

Les jeux de Claire et Micka
Ceux d’Apolline et Bastien
Ceux de Charles et Anne-Sophie

Nos habituelles aides de jeux (pour celles qui sont faites) étaient de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, nous avions à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties. Merci à toutes celles et tous ceux qui avaient apporté des victuailles supplémentaires, même si nous avons zappé de tout prendre en photo.

Le gâteau au choco trop de la boule de Marine
Les vivres de Claire (il y avait aussi du Toblerone !!!)
La délicieuse quiche d’Anne-Sophie !!
Nous ne nous souvenons plus de ce qu’il y avait dans la nouvelle création culinaire d’Apolline, mais nous nous souvenons que c’était topissime aussi et que nous ne sommes pas étranger à leur extinction ^^’ (elle vient de nous dire qu’il s’agissait de muffins chèvre/tomates confites)

Ce sont Claire et Mickaël qui sont arrivés les premiers puisqu’ils étaient présents dès 16h, nous avons donc lancé directement les hostilités ludiques en jouant à Wa-Chat-Bi que Claire voulait découvrir (alors qu’à la base le jeu ne la tentait pas du tout, mais après avoir vu nos vidéos de présentation du jeu elle a changé d’avis). Dans ce jeu nous incarnons des chats lancés dans un concours de gros mangeurs, le but du jeu sera donc de manger un maximum (c’est symbolisé par notre nombre de cartes en main) tout en essayant de réduire le nombre de fois où l’on vomit, c’est-à-dire que l’on pioche des cartes indigestion.

Pour sa première partie, c’est Claire qui a été la reine du vomi puisqu’elle a vomi 4 fois, nous n’étions pas en reste non plus puisque nous avons vomi 2 fois (la partie est perdue dès qu’un joueur a vomi au moins 3 fois) et c’est donc Micka qui l’emporte avec un seul vomi à son actif. Cette première partie appelait une revanche, nous nous sommes donc de nouveau affrontés dans ce concours de gros mangeurs et le moins que l’on puisse dire c’est que nous n’avons pas été à la fête puisque nous avons perdu cette partie en vomissant 5 fois, tandis que nos adversaires n’ont vomi que 2 fois chacun.

La grosse bouchée de la victoire

Néanmoins la règle prévoit de départager ce genre d’égalité en comparant le nombre de cartes en main pour chaque joueur et là la victoire de Mickaël était sans appel puisqu’il avait 12 cartes en main, tandis que Claire n’en avait que 5, prouvant ainsi qu’il s’était plus empiffré qu’elle.

Comme nous étions toujours les seuls joueurs présents dans la salle, nous avons donc enchaîné avec un petit Canardage que ni Micka, ni Claire ne connaissaient. Il s’agit d’un jeu de flûtes dans lequel à l’aide de cartes, on essaye de faire survivre ses canards en abattant ceux de nos adversaires. Ce qui est cool c’est que même une fois que nos 5 canards se sont fait buter, on continue quand même à jouer, ce qui est un peu moins frustrant que dans un jeu à élimination directe. Si notre mémoire est bonne, c’est nous qui avons été éliminé le premier, ce qui ne nous a pas empêché de continuer à jouer.

Il va y avoir des victimes ce soir

En dépit du fait qu’il a été le seul à piocher la carte du Walking Duck et qu’il l’a eue à 2 reprises (elle permet de ressusciter un canard mort), Mickaël n’a pas réussi à remporter la partie, ce qui était sans doute dû à un mauvais timing pour jouer la carte en question. Plus le fait que Claire avait planqué un de ses canards derrière le dernier de Mickaël, faisant de lui une cible facile.

Pour la suite nous sommes partis en excursion au zoo de Carson City, réputé pour ses animaux, son invasion de mutants et son apocalypse… Un petit jeu toujours aussi efficace dans lequel on essaye de faire survivre son groupe de 4 personnages, en délivrant des animaux au passage et en flinguant des mutants et nos adversaires, afin de récolter un maximum de points pour remporter la partie.

Une fois n’est pas coutume Micka n’a pas pris les rouges et ne jouait donc pas le clan Blackwood, il a opté pour les militaires en jaune, qui est pourtant sa couleur honnie (puisque c’est celle de Claire d’habitude) mais comme sa chère et tendre avait jeté son dévolu sur les autochtones bleus, emmenés par le Shérif Justice, il a fait une entorse à sa règle habituelle. Autant dire que c’était complètement fou de les voir les deux avec des couleurs différentes de leurs favorites, alors que leurs couleurs existaient.

Le zoo se remplit et se vide tranquilloum

De notre côté, nous avions choisi le clan Blackwood en rouge, puisque celui-ci avait été laissé vacant par Micka. Nous aurions peut être mieux fait de nous abstenir au vu de la déculottée que nous avons prise, puisque nous avons terminé avec 29 points seulement. C’était presque deux fois moins que Claire qui a terminé deuxième avec 21 points de plus que nous soit un total de 50 points, ce qui est plus que correct. Néanmoins c’était bien loin d’être suffisant pour pouvoir battre Micka (qui pour le coup a fait gagner les jaunes, ça change de d’habitude, quand c’est Claire qui les joue lol) puisque ce sacripant termine avec un total de 65 points engrangés, si c’est pas un patate celui-là !!

Pour la suite nous avons été rejoints par Apolline et Bastien, qui étaient venu avec leur exemplaire de Paper Tales, ce qui tombait fort bien puisqu’il pouvait se jouer jusqu’à 5 et que nous avions tous les 3 envie de nous y frotter (Claire Micka et nous, ne connaissions pas le jeu). Il s’agit d’un jeu de draft qui se joue en 4 manches, au cours desquelles on écrit la légende de notre royaume sur plusieurs siècles. On acquiert donc des unités, on construit et/ou améliore des bâtiments, on se fritte avec nos petits voisins…etc. dans le but d’avoir un maximum de points en fin de partie.

Le moins pire des cadrages Paper Tales

De notre côté nous n’avons pas brillé, puisque nous terminons bon dernier avec seulement 22 points, néanmoins nous n’avons pas marqué le moindre point lors de la première manche (sur 4 forcément ça handicape), mais je pense que nous n’avons pas à rougir de notre prestation puisque nous sommes seulement 3 points derrière Apolline qui connaît déjà bien le jeu, elle termine quatrième avec 25 points. Bastien et Claire ont terminé deuxième ex-aequo avec 31 points chacun, néanmoins, selon la règle de départage en vigueur dans le livret de règles, c’est Claire qui a gagné puisqu’il lui restait plus d’or que lui. Micka a offert la victoire aux rouges puisqu’il a totalisé 41 points au cours de la partie, à croire qu’il s’entraînait au jeu en cachette (ou alors il est juste bon cet en forêt là).

Comme nous avions été rejoints pendant la partie par Anne-Sophie et Charles, je leur avais proposé de jouer ensemble en nous attendant, ils ont jeté leur dévolu sur Bubblee Pop que je suis allé leur expliquer. Dans ce jeu on fait tomber des bubblees sur sa planète, afin de réaliser des groupes de 3 bubblees ou plus de la même couleur, afin de les faire disparaître. Chaque bubblee ainsi récolté permet de gagner un point en fin de partie. Chaque couleur de bubblee permet de déclencher un pouvoir spécial lorsqu’on les fait disparaître. Certains d’entre eux vont servir à taquiner l’adversaire et d’autres vont permettre de réagencer un peu sa planète.

A la découverte des Bubblees

Je pense que le jeu a dû leur plaire puisqu’ils ont enchaîné deux parties pendant que nous nous affrontions à Paper Tales. Nous remercions d’ailleurs Anne-Sophie d’avoir marqué le score de leurs deux parties (nous disons ça mais si ça se trouve c’est Charles qui a écrit lol). Leur première partie a duré 25 minutes et s’est soldée par une victoire féminine puisque Anne-Sophie a marqué 25 points et Charles seulement 23, autant dire que c’était plutôt serré.

La revanche a été expédiée bien plus rapidement maintenant qu’ils savaient tous les deux comment jouer, elle n’a en effet duré que 13 minutes (quasiment moitié moins de temps que la précédente), par contre l’écart était un peu plus gros puisque Charles a marqué 6 points de plus que sa femme et s’impose sur le score de 31 à 25. On peut tout de même saluer la constance d’Anne-Sophie puisqu’elle a réalisé le même score à chaque partie et ça, c’est carrément balèze !!

Des planètes qui se remplissent bien

Plus ou moins dans ces eaux-là nous avons été rejoints par la family composée d’Aurélia, Fabien, Lana et Tifanie qui étaient venus pour jouer ensemble et afin que les filles fassent découvrir des jeux à leurs parents. Donc même si ça nouille au niveau de la chronologie, tant pis, on va d’abord voir l’ensemble de leurs parties jouées ce soir là avant de revenir en arrière (de toute façon nous écrivons le compte-rendu comme il nous chante et nous l’avons décidé ainsi na).

Pour commencer la soirée, les grumelles ont opté pour une partie de Crôa (preuve qu’elles ont excellent goût puisque c’est un jeu que nous adorons même si nous perdons souvent par suicide sur brochet). Nous avons d’ailleurs bien peur que Tifanie qui jouait la faction des grenouilles roses a rapidement connu le même genre de déconvenue puisque sa reine a malencontreusement sauté dans l’estomac d’un brochet très rapidement.

Les 4 grenouilles dans leur mare

Il semblerait que la reine verte ait connu un sort similaire, puisqu’elle a également malencontreusement glissé à l’intérieur du ventre d’un brochet, synonyme de l’élimination de Fabien, ne laissant plus dans la mare que Lana à la tête des grenouilles rouges et Aurélia aux commandes des bleues. Nous savons qui a remporté la partie, mais nous nous interrogeons sur l’issue des grenouilles bleues puisqu’il est marqué « s’est suicidée » faut-il en déduire qu’à l’instar des vertes et des roses (ou pas mûres) elle a terminé sa vie dans un brochet ou plutôt qu’elle a très mal joué et est venue jeter sa reine en pâture à l’armée rouge (connaissant notre chef, ça ne nous étonnerait pas qu’elle ait mal joué et qu’elle se soit faite avoir comme une bleue (c’est le cas de le dire pour le coup vu sa faction ^^’)).

Dans un cas comme dans l’autre, une chose est sûre et indéniable, c’est Lana qui a remporté la partie, offrant ainsi la victoire au peuple des grenouilles rouges, seule couleur autorisée à rester dans la mare. Pour la suite, les filles ont eu envie de faire découvrir Paku Paku à leurs parents. Si bien qu’après les grenouilles, voilà toute la famille changée en pandas gourmands bien décidés à s’empiffrer et se mesurer pour savoir qui aura le plus gros estomac.

Les pandas en action

Dans ce jeu, la partie s’arrête dès lors qu’un joueur a accumulé 10 points de pénalité ou plus, c’est alors le joueur avec le moins de points de pénalité qui l’emporte. Tout au long de la partie on lance des dés en espérant les faire passer à ses adversaires, mais il faut faire gaffe à la vaisselle qui s’empile à force de manger encore et encore, puisqu’un joueur qui renverse la pile de vaisselle sera susceptible de recevoir des points de pénalité (eh oui, on ne détonne pas avec la tortore chez les pandas).

C’est Aurélia qui n’a pas réussi à survivre à ce concours de gros mangeurs, puisqu’elle a mis fin à la partie en ayant accumulé 11 points de pénalité !! Tifanie n’était qu’à 3 points de la défaite puisqu’elle a totalisé 7 points de pénalité. Lana avait un poil plus de marge puisqu’elle a fini sur le score de 5. Alors que les filles ont toutes les 3 trop forcé sur la boustifaille, Fabien lui était serein et aurait pu continuer à baffrer toute la nuit, puisqu’il n’a pas pris un seul point de pénalité de la partie, ça c’est du panda avec un estomac blindé !!!

A l’issue de cette partie, ils étaient déjà à la bourre par rapport à l’heure à laquelle ils devaient partir, ils ont donc décidé de refaire un jeu (un peu plus ou un peu moins hein xD) et nous les avons donc aiguillés sur Panic Island puisque les parties durent deux minutes, donc logiquement ça devait moins les mettre à la bourre qu’un autre jeu plus long.

C’est bientôt la panique sur l’île !!

Quoi qu’il en soit, le jeu a dû leur plaire puisqu’ils en ont joué 3 parties d’affilée et ils ont donc tenté trois fois de suite de sauver un maximum d’oeufs de dodos, de dodos et de cro-magnons. Si jusque là Lana avait été plutôt forte avec une victoire à Crôa et une seconde place à Paku Paku, elle a moins brillé sur Panic Island, en effet, lors des deux premières parties du jeu, elle a retourné le volcan, mettant ainsi fin à la partie immédiatement et les faisant périr sous une éruption volcanique.

Mais ils n’étaient pas du genre à abandonner si facilement et ils ont donc remis le couvert une troisième fois (ne dit-on pas jamais deux sans trois après tout), ils ont bien fait puisque cette fois-ci ils n’ont pas perdu à cause du volcan, dans la mesure où personne ne l’a retourné avant la fin du temps réglementaire. Néanmoins, ils n’ont pas réussi à quitter l’île avant l’éruption du volcan, puisqu’ils n’étaient pas parvenus à trouver les deux morceaux du radeau (le radeau et la rame) dans le temps imparti. Ils n’ont donc pas eu de chance, mais on peut souligner leur persévérance  qui force le respect.

Dans les eaux de leur partie de Crôa, les autres tables avaient fini leurs parties, si bien que Anne-Sophie, Charles, Apolline, Bastien, Marine et Claire se sont lancés dans une partie de Crazy Time que seule cette dernière connaissait. Nous vous avouerons que la seule partie que nous avons jouée de ce jeu, date d’il y a un bail et nous avons donc quasiment tout oublié des règles et autre.

Les 6 fous en action

De mémoire, on joue des cartes avec une heure indiquée dessus, sauf qu’au fil des manches, de nouveaux « gages » sont ajoutés, il faut donc changer l’heure indiquée ou autre à certains moments de la partie. Bien évidemment toutes ces spécificités s’ajoutent et plus on avance dans le jeu et plus ça se complique. Il me semble que c’est le gagnant (ou le perdant je ne sais plus) de la manche qui doit aller s’isoler pendant que les autres joueurs décident de la nouvelle règle, il devra donc essayer de deviner quelle est cette nouvelle règle, s’il ne veut pas trop se faire piéger lorsqu’elle se produira.

Autant dire que c’est un jeu bien déjanté qui met de l’ambiance autour de la table et qui fait que les joueurs rigolent beaucoup (eux en tout cas ils ont beaucoup rigolé), c’est aussi un jeu un peu flûte, puisque le gagnant ou la gagnante est celui ou celle qui remporte la dernière manche et ce même si il ou elle n’a fait que de la merle tout au long de la partie. C’est donc Charles qui a réalisé la belle opération puisqu’il n’a remporté que la dernière manche, s’assurant ainsi la victoire.

Au grand dam de Bastien puisque ce dernier a réussi à remporter 2 manches sur les 4 que dure la partie, il termine donc deuxième, tandis que Claire s’empare de la troisième place puisqu’elle au moins a réussi à gagner une manche, contrairement à Anne-Sophie, Marine et Apolline qui elles n’y sont pas parvenues (heureusement que Claire était là pour sauver l’honneur du girl power lol).

Micka ayant été absent au moment du choix du jeu (pause clope) et nous ayant le malheur d’être président avions donc été laissés sur la touche pendant cette partie. A son retour de pause, il n’a donc eu d’autre choix que de jouer avec nous. Nous lui avons donc proposé de découvrir l’un des jeux celtiques légendaires, puisque ces derniers se jouent exclusivement à 2 joueurs. Nous avons opté pour un des deux jeux qui n’ont pas un gameplay asymétrique et comme il connaissait déjà le jeu du moulin (Assassin’s Creed 3 power même s’il ne porte pas le même nom dans le jeu vidéo) on a donc opté pour l’Alquerque.

Direction l’Alquerque

Un jeu qui est un peu similaire aux dames au niveau du déplacement des pions et de la capture, on retrouve même le principe du « souffler n’est pas jouer » lorsque son adversaire oublie ou n’effectue pas une capture possible, il est également possible de réaliser des prises multiples. La différence s’effectue au niveau du plateau puisque  ici nous n’avons pas un damier mais une sorte de grille où l’on place les pions aux intersections, ces derniers ne pouvant se mouvoir que d’une intersection à une autre.

Bien évidemment, comme il s’agit d’un jeu stratégique, nous n’avons pas vraiment brillé et Micka n’a eu aucun mal à nous battre, surtout à partir des deux tiers du jeu puisque auparavant c’était à peu près équilibré au niveau des captures. Mais bon il nous a fait tomber dans des pièges à plusieurs reprises et à la fin nous n’étions plus qu’en train de nous débattre pour ralentir notre défaite imminente. En dépit de cette défaite, c’était quand même bien cool de l’affronter et nous sommes heureux de lui avoir fait découvrir ce jeu fort sympathique (ça n’engage que nous bien évidemment).

Alquerque en cours

Pour la suite, comme nos parties respectives se sont terminées plus ou moins simultanément, nous avons donc séparé les joueurs en deux groupes avec d’un côté les 3 pégus d’Agricola et de l’autre les 5 crasseux de Sbires.

Comme nous n’avons pas du tout suivi leur partie, trop occupés que nous étions à sbirer, on va donc commencer par les 3 cultivateurs modernes d’Agricola. Un jeu dans lequel on gère sa ferme en cultivant des choses, élevant du bétail, améliorant son habitation…etc. Nous en avions fait une partie il y a un moment de cela, mais le jeu ne nous avait pas laissé un souvenir impérissable, il faut dire que nous avions perdu dans les grandes largeurs (ça doit jouer sur notre avis sans doute), ce qui explique sans doute aussi le fait que nous n’avons pas suivi plus que ça leur partie.

Bastien, Apolline et Claire se sont donc affrontés en mode qui sera le meilleur pécore du soir, nous on était pas loin en mode Sbires, mais c’est vrai qu’on a bien rigolé quelque fois quand Apolline grognait fort à leur table où qu’ils avaient des dialogues bizarres à base de sangliers et de mangers des enfants (ou l’inverse nous ne savons plus, mais en tout cas sorti de son contexte c’était bien fendard à entendre).

Nos 3 Agricolaculteurs

Comme souvent sur ce genre de jeux, nous avouons ne pas être surpris du tout en voyant le résultat puisque Claire, la seule à connaître le jeu a fini avec 48 points, soit plus du double d’Apolline qui a fini deuxième avec 23 points. C’est donc Bastien qui ferme la marche du haut de ses 21 points, autant dire que c’était plutôt très serré entre nos deux paysans novices.

Pendant ce temps à Montfleury, l’élection du prochain sénéchal approchait et 5 concurrents étaient en lice pour briguer ce prestigieux poste : Marine sous la bannière du loup gris, Mickaël avec les armoiries du sanglier terre de sienne, Charles du clan du cerf vert (mais juste), Anne-Sophie avec son blason des poissons gris-bleu et enfin votre serviteur représentait la poule jaune (ou le phénix au choix).

Nous avons donc passé toute la partie à envoyer nos sbires faire de la lèche à la cour, prier pour nous, sacrifier des animaux dans le sanctuaire, se battre pour nous et jouer les rince pintes à la taverne afin d’accroître l’honneur et le prestige de nos maisons respectives (Poufsouffle Power !!!) et le moins que l’on puisse dire c’est que la partie a été serrée (et aussi qu’on s’est bien marré tout le long).

Des sales têtes de sbires

En effet, il nous a fallu les 4 jours complets pour parvenir à élire le prochain sénéchal et il n’y a que deux points d’écart entre le premier et le dernier (quand nous vous disions que c’était tendax, c’était pas de la blague). Nous n’allons pas faire durer le suspense plus longtemps, le dernier c’est nous avec nos 24 points, contrairement au reste de la populace, nous sommes le seul joueur qui n’a pas fini ex-aequo.

La première place et le titre de Sénéchal s’est jouée entre Mickaël et Charles qui avaient tous les deux 26 points à l’issue de la partie, nous avons alors appliqué la règle de la double joute pour les départager. Chacun à leur tour ils lancent un duel avec la possibilité de porter un équipement et le joueur qui a le plus touché son adversaire l’emporte. Donc forcément, qui dit duel de dés, dit victoire de Micka puisqu’il est le seul avoir réussi à toucher son adversaire (1 blessure infligée contre 0 du côté de Charles).

Dans le même ordre d’idées, il y a donc eu une autre égalité pour la seconde place cette fois-ci puisque Anne-Sophie et Marine ont toutes deux grappillé 25 points au cours de la partie. Là encore nous les avons départagées juste pour le fun et pour savoir qui était troisième et qui était quatrième. Nous avons de nouveau procédé via un double duel avec possibilité de s’équiper et la victoire a été plus franche, puisque Anne-Sophie a infligé deux blessures à Marine.

Comme on a fini notre partie de Sbires un peu après la leur, ils ont donc décidé de nous attendre et nous avons donc coupé le groupe de façon un peu plus équitable puisque nous avons formé deux tables de 4 joueurs. On va d’abord commencer par la partie que nous n’avons pas du tout suivie, puisque nous n’y étions pas à savoir celle de Descendance qui réunissait Apolline, Bastien, Marine et Charles. Dans ce jeu on va faire évoluer sa famille au fil des générations, dans un petit village, certains membres pourront embrasser la foi, pendant que d’autres iront par monts et par vaux pour explorer le monde, d’autres cultiveront la terre ou se lanceront dans le commerce…etc.

Bien évidemment, les générations vont se succéder et les membres de votre famille vont périr les uns après les autres, que ce soit de mort naturelle ou emportés par la maladie (la peste ça ne pardonne guère). Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas du tout suivi leur partie, mais nous avons tout de même le score final.

Nos 4 villageois bien décidés à assurer leur descendance

Nous avouons être surpris car ce n’est pas Charles qui a remporté la partie, alors qu’il me semble qu’il était le seul à connaître le jeu. C’est en effet Bastien qui a remporté la partie avec 52 points, il est le seul à avoir franchi le cap des 50 points. Charles aurait pu faire de même, mais il a malheureusement été victime du girl power et du pouvoir de l’amitié (imaginez plein d’arc en ciels et de trucs pailletés qui virevoltent partout lorsque nous disons ça).

En effet, c’est Apolline qui a pris la seconde place avec 49 points, mais c’est grâce à Marine (d’où le pouvoir de l’amitié, des BFF et compagnie) puisqu’elle a fait un coup fourbe (Marine pourrir les autres gratuitement ? Non c’est impossible, nous ne pouvons pas le croire xD) à Charles juste à la fin de la partie lui faisant perdre 4 points et donc la seconde place, puisqu’il finit avec 46 points au lieu de 50. C’est donc Marine qui écope de la dernière place, elle s’est sacrifiée pour sa cops (si ça n’est pas trop meugnon franchement) et finit avec 41 points, c’était beau mais ça n’a pas suffit pour pouvoir donner une victoire au girl power, mais c’était bien tenté, nous saluons l’effort.

Pendant ce temps, à la table voisine, nous avons fait tomber notre ennemie jurée mortelle n°1 (ça marche par ordre chronologique ces choses là et nous en avons déjà 3 aux Avenjoueurs) dans un piège ludique diabolique. En effet Claire nous avait déjà dit qu’elle n’avait absolument pas envie de jouer à Smash Up, mais nous avions déjà commencé notre travail de sape en y faisant jouer Louis lors d’une séance précédente. Comme ce dernier avait beaucoup aimé (preuve qu’il a bon goût) ça avait commencé à amadouer Claire au sujet du jeu.

C’est parti pour le pif pafage, dans la joie et la bonne humeur !!

A l’instar du Roi Arthur, nous avons donc utilisé notre autorité suprême, une fois de temps en temps ça fait pas de mal, afin que Mickaël, Anne-Sophie, Claire et nous, nous lancions dans une partie de Smash Up. Dans ce jeu de shufflebuilding on mélange ensemble deux factions de 20 cartes, afin de former un deck de 40 cartes en espérant avoir choisi une association qui fonctionne bien (car comme chacun sait, le lion ne s’associe pas avec le cafard).

Pour notre part, nous avons laissé le hasard complet choisir et nous nous sommes retrouvés avec le mix des Robots/Aliens (nostalgie quand tu nous tiens, il se trouve que c’était notre premier combo lors de notre première partie face à notre femme le 16 novembre 2013 et nous avions gagné (bon nous avions perdu la revanche avec une team différente, mais chuuuuuut faut pas le dire ça)).

Micka quant à lui a opté pour la combinaison des Pirates/Loups Garous, Anne-Sophie a joué la semignonitude (comprenez par là de la semi-mignonitude, nous aimons mixer les mots qui s’y prêtent) avec les Poneys Magiques/Cavalerie Ours et Claire quant à elle a jeté son dévolu sur les Sorciers/Voyageurs Temporels. Nous avons fini bon dernier avec nos 8 points de victoire, mais nous considérons que nous avons quand même remporté une énorme victoire avec Smash Up, puisque nous avons réussi à y faire jouer Claire et qu’en plus elle a bien aimé et a même dit, nous citons : « la prochaine fois, je prendrai les fées ». Sur un jeu auquel elle ne voulait pas jouer à la base, c’est quand même une maxi réussite, si bien que logiquement la prochaine fois qu’elle jouera (sauf si elle change d’avis d’ici là) elle devrait jouer avec la team des Fées/Grands-Mères !!

Nous avons fait honte à nos factions, nous sommes tristesse

Anne-Sophie et Claire ont terminé toutes les deux ex-aequo pour la deuxième place avec un total de 9 points de victoire chacune, elles peuvent donc gagner la partie si elles décident d’ajouter leurs scores ensemble afin d’avoir 18 points et ainsi battre Mickaël d’un seul point, puisqu’il a remporté la partie en gaufrant 17 points ce sacripant là. En sachant qu’il en faut 15 pour mettre fin à la partie, c’est plutôt bien joué de sa part.

Comme la partie de Descendance était plus longue que celle de Smash Up, nous n’avons donc pas changé une table qui gagne et nous nous sommes donc affrontés sur 10’ to kill, que seuls Mickaël et nous connaissions. Là encore, il s’agissait d’un jeu auquel Claire ne voulait pas jouer et sur lequel elle avait un à priori négatif, mais une fois de plus nous l’avons combattu et au final elle a bien aimé le jeu. Même si comme elle s’y attendait, ça l’a faite sortir de sa bulle de confort ludique, car ce n’est pas le genre de jeux et de réflexion qu’elle a l’habitude d’avoir en jouant.

Les 4 tueurs f(l)ous parés à en découdre

Comme il s’agissait de la première partie d’Anne-Sophie on a assez rapidement su qui elle était (2 coupables potentiels) puisqu’elle a flingué une de ses cibles, alors que son tueur à elle ne pouvait pas être l’assassin. Nous avons donc fait comme si de rien n’était et on l’a laissée en paix pour le reste de la partie.

C’est Claire qui a réussi à abattre ses 3 cibles la première, le problème c’est qu’elle était la première joueuse, résultat des courses, son cher et tendre a été sans pitié et l’a froidement abattue lors du dernier tour, s’offrant ainsi la victoire puisque ce coup d’éclat lui a valu 3 points de plus (et 2 de moins pour Claire au passage) l’amenant à un total de 6 points.

Anne-Sophie et nous avions conservé notre tueur jusqu’à la fin et nous avions réussi à tuer deux de nos cibles chacun, nous sommes donc ex-aequo pour la deuxième place avec 4 points. Claire qui a été couicuée juste à la fin finit donc avec 3 points, ceux de ses 3 contrats remplis, n’ayant plus son tueur elle a donc perdu 2 points (sans quoi elle aurait gagné la partie). Bravo donc à Micka puisqu’il a remporté la partie, en ayant été le joueur à avoir abattu le moins de ses propres cibles (une seule à son actif).

Après cette partie, Anne-Sophie est rentrée pour se reposer, nous n’étions donc plus que 7 joueurs présents et comme les descendants avaient fini de descendre, nous avons donc décidé de jouer à 7 plutôt que de faire une table de 4 et  une table de 3 ou trois tables de 2 et 1 table de 1 ou encore une table de 5 et une de 2 ou pour finir une table de 6 et une table de 1 (normalement nous venons de couvrir toutes les configs possibles).

Nous sommes donc allés construire des villes en jouant à Between Two Cities que la plupart des joueurs découvraient ou qui comme Claire, y avaient déjà joué et avaient un peu zappé le principe (elle a osé prétendre que nous avions mal expliqué les règles la fois où elle y avait joué à l’asso oO). La particularité de ce jeu vient du fait qu’on construit simultanément deux villes, une avec son voisin de droite et l’autre avec celui de gauche.

Les architectes dont un à grosse tête qui cache la moitié des autres ^^’

Nous nous sommes donc retrouvé à faire équipe avec Claire qui se trouvait à notre gauche et Apolline qui se trouvait à notre droite. Cette dernière avait Marine à sa droite, qui elle-même faisait également équipe avec Charles. Ce dernier jouait aussi avec Mickaël qui lui construisait en compagnie de Bastien. Le dernier binôme était donc forcément constitué de Claire et Bastien.

Au niveau du classement général, ce sont Charles et Mickaël qui ont gagné avec 55 points chacun, on peut d’ailleurs saluer l’excellente performance de Micka puisqu’il a réussi à équilibrer ses deux villes, elles valaient toutes les deux 55 points. Charles en compagnie de Marine avait réussi à obtenir le plus gros score de la partie avec un 59, mais comme seul le plus mauvais score compte, c’est son 55 en compagnie de Micka qui a été retenu et lui a permis de prendre également la tête.

Les scores de chacun (avant enlevage du meilleur)

Marine et Apolline ont obtenu un score de 53 et c’est donc leur score final, puisque Apolline et nous avions réussi à obtenir 57 points ensemble (le deuxième meilleure score !!). 53 c’est aussi le score final de Bastien puisque c’était celui de la ville qu’il a construite en compagnie de Claire.

Claire et nous, nous sommes donc les derniers de la partie puisque nous avons été les architectes les moins efficaces dans la mesure où notre ville ne nous a rapporté que 50 points au total, les scores demeurent néanmoins très serrés en dépit de cette légère contre-performance de notre part.

On a continué à jouer tous les 7 et cette fois-ci on a embrayé avec Le truc le +, le jeu dans lequel on a 5 propositions et qu’il faut voter pour celle qui est le plus quelque chose. Bien évidemment ça donne des résultats plutôt marrants puisqu’il y a parfois des combinaisons très improbables.

Mais le petit twist du jeu, c’est qu’il faut voter de la même façon que la majorité des autres joueurs or ces derniers ne votent pas toujours de façon logique ou autre, il faut donc essayer de deviner pour quoi la majorité va voter et ce même si ça n’est pas notre propre opinion.

C’est l’heure de voter !!

Tous les joueurs majoritaires se défaussent alors d’un point à leur couleur, le but du jeu étant d’être le premier à se débarrasser de ses 10 points. Nous avons plutôt très bien joué puisque nous avons effectué un quasi sans faute, malheureusement nous n’avons pas voté comme la majorité lors des deux dernières manches, ce qui a permis à Mickaël de s’emparer de la victoire (une fois de plus) puisqu’il a été le seul à joueur à rendre ses 10 points.

Bastien, Charles et Nous avons fini seconds ex-aequo puisqu’il ne nous restait plus qu’un point chacun. En revanche ça n’était pas la joie du côté du girl power puisque Claire avait encore 2 points à l’issue de la partie et que les deux BFF Apolline et Marine avaient chacune 3 points à leur actif, es mocho. Mais bon ça ne nous a pas empêché de toutes et tous bien rire pendant la partie, notamment Claire et Apolline qui en ont même pleuré (arrêtez de rire, sinon vous allez finir par mourir de rire, comme vos stupides cousines les hyènes !! (citation de quel film ? On va voir si vous connaissez vos classique ou pas ^^)).

En cours de jeu ça donne ça

Après ces quelques barres de rire lors de la partie de Le truc le +, nous avons joué à Elixir tous les 7 ensemble, en ayant pour 9 points de sortilèges à accomplir (10 pour Claire). Seuls Charles, Claire et Micka connaissaient déjà le jeu. Le but est de parvenir à réaliser ses sortilèges avant les autres joueurs.

Pour cela on doit récolter les différents ingrédients demandés en les piochant, les échangeant, rachetant, les volant… etc. à nos adversaires. Dès qu’un joueur lance un sort, il désigne un adversaire et ce dernier va devoir en subir les conséquences plus ou moins longtemps pendant la partie, c’est ainsi que nous avons dû nous retrouver quasiment dès le départ à devoir employer la première personne du pluriel au lieu de la première du singulier.

Nous ne nous en sommes pas trop mal tiré puisque nous avons continué à parler de nous tout au long de la partie et que nous n’avons dû faire que deux oublis en tout. Marine quant à elle à dû se gratter la tête à chaque fois qu’elle voulait parler, elle a finalement lâché l’affaire et a fini par ne plus trop parler de la partie.

Un cadrage naze de plus, nous ne sommes plus à ça près, nous en avons bien peur

Apolline a été gâtée également puisque chacune de ses prises de parole devait être précédée de « saperlipopette » mais elle a quand même joué le jeu et contrairement à d’autres elle a continué à parler tout au long de la partie, donc autant dire qu’elle a bien saperlipopetté.

Bastien par exemple aurait du vouvoyer et appeler sa femme maîtresse pendant 5 minutes (ou 10-15) et il a donc préféré ne plus lui adresser la parole. Il faut dire que ça s’ajoutait à son gage précédent qui était de finir ses phrases par un « poil au » donc forcément il a fini mutique.

La partie a été plutôt longue vu que nous étions 7 autour de la table, mais c’était assez rigolo quand même. Bien qu’étant la seule à avoir eu un point de sortilège de plus, c’est Claire qui a remporté la partie en réussissant à lancer tous ses sorts. De notre côté, il ne nous restait qu’un seul sort coûtant 3 ingrédients, mais nous avions très mal joué puisque nous avons gardé pour la fin un sort qui faisait que l’on passait ses sorts restant à notre voisin de droite. Si nous l’avions déclenché, nous aurions écopé des sorts de Claire et nous aurions offert la victoire à Apolline.

Donc merci à Bastien, puisque ce dernier avait contré notre sortilège lorsque nous avions réussi à le jouer plus tôt dans la partie. Apolline et Charles ont d’ailleurs eux aussi fini la partie avec seulement un sort de niveau 3 à jouer, nous sommes donc deuxièmes ex-aequo tous les 3. Bastien, Micka et Marine avaient tous les 3 encore 2 sorts à jouer, néanmoins Bastien n’avait au total que 4 points de sort en main contre 5 points pour les deux autres. Bastien est donc un cran devant eux selon toute logique et si l’on veut établir un classement à peu près complet.

C’est donc suite à cette partie finale d’Elixir que nous avons mis fin à la séance, aux alentours de 03h58 (soit 4h58 sans le changement d’heure).

Au total ce soir nous avons joué 22 parties dont : 2 parties de Wa-Chat-Bi à 3 joueurs, 1 partie de Canardage à 3 joueurs, 1 partie de Apocalypse au zoo de Carson City à 3 joueurs, 2 parties de Bubblee Pop à 2 joueurs, 1 partie de Paper Tales à 5 joueurs, 1 partie de Crôa à 4 joueurs, 1 partie de Paku Paku à 4 joueurs, 3 parties de Panic Island à 4 joueurs, 1 partie d’Alquerque (Jeux Celtiques Légendaires) à 2 joueurs, 1 partie de Crazy Time à 6 joueurs, 1 partie d’Agricola à 3 joueurs, 1 partie de Sbires à 5 joueurs, 1 partie de Smash Up à 4 joueurs, 1 partie de Descendance à 4 joueurs, 1 partie de 10′ to kill à 10 joueurs, 1 partie de Between two cities à 7 joueurs, 1 partie de Le truc le + à 7 joueurs et 1 partie d’Elixir à 7 joueurs.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises ce soir là, par ici : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=1841140176127829

Petite nouveauté pour la saison, nous nous amusons à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut toujours 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs  et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y avait au moins 4 joueurs.  Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3  points pour tout le monde s’il y a victoire et 0 dans le cas contraire. En cas d’égalité de joueurs, ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la soirée :
-Mickaël a eu 33 points (3+3+3+3+2+3+3+3+3+3+3+1)
-Claire a eu 21 points (0+2+3+2+2+2+1+1+1+3+3+1)
-Charles a eu 17 points (0+3+3+1+3+2+2+3)
-Nous avons eu 11 points (2+0+0+0+0+1+2+1+2+2+1+0)
-Anne-Sophie et Bastien ont eu 9 points (3+0+2+2+2+0) et (2+0+2+2+2+1)
-Apolline a eu 7 points et le trophée du couple qui fait tout pareil  et (0+2+1+2+0+2)
-Marine et Lana ont eu 5 points (0+2+0+1+2+0) et (3+2+0+0+0)
-Fabien M. a eu 4 points (1+3+0+0+0)
-Aurélia a eu 2 points (2+0+0+0+0)
-Tifanie a eu 1 point (0+1+0+0+0)

Ainsi que celui du mois d’octobre (classement final du mois) :
-Mickaël a eu 45 points (3+3+3+3+3+3+3+3+2+3+3+3+3+3+3+1)
-Bastien a eu 35 points (2+3+3+2+3+2+2+3+3+3+2+0+2+2+2+1)
-Claire a eu 26 points (3+2+0+2+3+2+2+2+1+1+1+3+3+1)
-Johan a eu 22 points (2+2+2+0+0+2+0+3+2+0+0+0+0+1+2+1+2+2+1+0)
-Apolline et Charles ont eu 21 points (0+0+0+0+3+0+3+2+3+3+0+2+1+2+0+2) et (2+0+2+0+0+3+3+1+3+2+2+3)
-Marine a eu 19 points (1+1+2+2+3+0+1+1+3+0+0+0+2+0+1+2+0)
-Damien a eu 16 points (0+1+2+0+3+1+0+3+3+3)
-Nicolas a eu 15 points (3+0+2+2+0+3+2+1+2+0)
-Anne-Sophie a eu 13 points (3+1+0+0+3+0+2+2+2+0)
-Rémy a eu 8 points (1+2+3+2)
-Eléanor et Céline ont eu 6 points (?+?+3+3) et (3+2+1)
-Jérôme et Lana ont eu 5 points (2+0+0+3) et (3+2+0+0+0)
-Charles, Valérie, Fabien M. et Pascal ont eu 4 points , (1+1+2), (1+3+0+0+0) et (3+0+1)
-Dominique et Lionel ont eu 3 points (2+1) et (2+1)
-Arnaud et Aurélia ont eu 2 points (2+0+0) et (2+0+0+0+0)
-Tifanie a eu 1 point (0+1+0+0+0)
-Fabien, Louis et Maxence ont eu 0 point (0), (0+0+0) et (?+?+0)

Nous avons hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le samedi 18 novembre 2017 , à partir de 17h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/2091763444390862/

-Le mercredi 22 novembre 2017 , à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/288216845023613/

N’hésitez pas à faire tourner les infos si vous êtes joueuses ou joueurs, dans les environs d’Auxonne/Dijon/Genlis, on se fera toujours un plaisir de jouer avec vous, si vous venez nous voir !! Car plus on est de fous et plus on joue ^^

2 Comments

  1. Reine du vomi^^ très classieux hum
    Micka a beaucoup trop gagné cette soirée ci je trouve nan?
    Oui, les grand mères sont pour moi pour la prochaine smash up ^^
    la citation vient de « Qui veut la peau de Roger Rabbit » !!
    yep je connais pas tous mes classiques mais celui ci est un de mes favoris^^
    Chouette soirée jeux^^ on s’ est bien marrés !

    1. Avoue que ça c’est du titre, faudrait qu’on te fasse l’écharpe qui va bien avec lol. Bah en fait j’ai envie de te dire que c’est comme d’hab hein, hormis les soirées où il fait du coop ou jeux du genre, il fait que gagner mdr.

      En effet, la citation vient bien de Qui veut la peau de Roger Rabbit (à ne pas confondre avec sa contrepètrie X). Bon ben tant mieux si vous vous êtes bien marrés, au fond c’est aussi le but ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *