Compte-rendu de la fièvre ludique n°1 du 28 septembre 2019 : La Meeple évasion

Compte-rendu de la fièvre ludique n°1 du 28 septembre 2019 : La Meeple évasion

Samedi 28 septembre 2019, dès 17h00 a eu lieu la 1ère fièvre ludique du samedi soir de la saison 6 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 25 joueurs présents, puisque Valérie, Jérome H., Charline, Richard, Manon, Pascal, Mathilde, Frédéric, Aurélien, Stéphanie G., Jérôme, Lionel, Thomas, Romain, Pauline, Bastien, Apolline, Franck, Claire et Mickaël étaient de retour.

Nous avons également accueilli pour la première fois (en espérant que ça ne sera pas la dernière) Emeline (une collègue de Valérie), Romain H. et leurs enfants Côme et Thimoté.

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir-là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos.

Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que je peux mettre à disposition par ici.

Cette fois-ci je n’avais installé aucun jeu à l’avance afin de laisser les joueurs libres de choisir à quoi ils allaient jouer.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties.

Merci également à toutes celles et tous ceux qui ont apporté plein de bonnes victuailles et commandé des pizzas, c’était super top une fois de plus !!

Bien évidemment ce compte-rendu (comme tous les autres en fait ^^’) sera plein d’approximations et d’oublis.

Je n’ai pas de photos de toutes les parties, pas de scores non plus pour toutes…etc. j’ai donc fait ce que je pouvais.


 

Draftosaurus :

Il me semble que mes 4 partenaires : Côme, Timothé, Valérie et Jérôme H. découvraient ce jeu dans lequel on gère son parc de dinosaures. Nous avons utilisé la face été comme c’est celle qui est recommandée pour une première partie.

On les a draftés jusqu’à avoir un total de 12 dinosaures, répartis dans nos enclos respectifs. Il y a 8 points d’écart au total entre le premier et le dernier.

Jurassic park style

C’est Timothé qui a fermé la marche avec 26 points, Jérôme H. le devance de 4 points avec son total de 30 points.

Valérie et moi sommes ex-aequo à la seconde place avec 32 points et c’est Côme qui a gagné avec 34 points.

Wazabi :

Ils ont été tellement rapides (ou plutôt je n’ai pas été assez attentif) que je n’ai pas de photo de leur partie.

Je ne sais d’ailleurs pas comment on joue à ce jeu (j’ai dû en faire un ou deux parties il y a des années de cela et je me souviens juste qu’il y a une histoire de dés ^^’). Donc résumé :

DIXIT GIGAMIC,

Les règles très simples [..]: moins vous avez de dés, plus minces sont vos chances de vous en défausser.

Les cartes [..] sont jouées en fonction de votre tirage de dés : elles modifient en permanence le nombre de cartes et de dés détenus par chacun.

Dés et cartes passent de main en main ou sont défaussés, changeant constamment les rapports de force !

C’est Manon qui a remporté cette partie démarrée à 17h08 face à Richard.

Wazabi 2 : le condiment de l’extrême

Pour cette seconde partie, notre duo a été rejoint par Pascal et c’est donc à 3 qu’ils se sont affrontés.

En mode condiment

L’arrivée de ce nouveau challenger n’a par contre rien changé à la donne. C’est une fois de plus Manon qui s’est imposée.

Draftosaurus 2 : le monde perdu

J’ai expliqué les règles du jeu à Mathilde et Frédéric qui eux aussi ont joué avec la face été de leur parc.

Draft à deux

Leur partie a été encore plus serrée que la nôtre puisqu’il n’y avait qu’un seul point d’écart entre eux deux.

C’est Mathilde qui s’est imposée sur le score de 37 à 36 et a donc été élue meilleure gestionnaire de parc à dinosaures.

Ganymède :

Comme Ganymède se joue jusqu’à 4 joueurs, j’ai donc quitté mes partenaires. Enfin pas complètement puisque je leur ai d’abord expliqué les règles du jeu.

Vers Ganymède et au-delà

Ils se sont donc lancés dans l’envoi de colons sur la planète Ganymède. Une fois encore c’est Côme qui s’est imposé avec 25 points.

Jérôme H. est second avec 17 points, seulement un de plus que Timothé et son total de 16. Valérie termine quatrième avec 13 points.

Yôkai :

Jérôme a rejoint le trio de Wasabiteurs et ils se sont lancés dans un jeu coopératif cette fois-ci. Le but du jeu est de parvenir à placer de façon adjacente tous les esprits d’un même type.

Pour y parvenir un joueur regarde deux des cartes, puis il en déplace une (pas forcément une de celles qu’il a regardées) et retourne ou place une carte indice.

C’est parti pour apaiser les esprits

On marque un certain nombre de points en fin de partie, en fonction du nombre d’indices utilisés…etc.

-Une défaite = 0 point au général.

-Victoire honorable = 1 point au général.

-Glorieuse = 2 points au général.

-Légendaire = 3 points au général.

Malheureusement pour eux, ils n’ont pas réussi à remporter une victoire. D’après les notes prises sur la partie, ce serait la faute de Pascal. Il aurait placé un indice vert sur une carte rouge…

Chakra :

Pascal n’est pas resté dans le groupe, peut-être qu’il en a été chassé suite à sa boulette de yôkai. Manon, Richard et Jérôme ont donc été 3 à purifier leurs chakras respectifs.

Ils ont canalisé et déplacé leurs énergies, essayant de se débarrasser de l’énergie négative lorsqu’ils en avaient emmagasiné.

Chakra pour se relaxer

Manon a fini très très stressée puisqu’elle n’avait qu’un seul point à la fin de la partie. Richard a terminé second avec 17 points et c’est Jérôme qui a remporté la partie avec 19 points (je crois qu’il était le seul à déjà connaître le jeu).

Flipships :

Pour leur première et/ou dernière partie de la soirée, Mathilde, Aurélien, Frédéric et Stéphanie G. ont cherché à sauver la terre d’une invasion extra-terrestre.

Comme ils découvraient le jeu pour la première fois, je leur ai donc expliqué les règles et le fonctionnement du jeu.

Les vaisseaux sont parés à défendre la Terre

Ils ont été plutôt performants puisqu’ils ont réussi à se débarrasser de toute l’armada ennemie. Il leur restait 7 points de vie lorsqu’ils en sont venus à bout.

Malheureusement, ils n’ont pas réussi à détruire le vaisseau mère, ce dernier avait encore 2 points de vie. Suite à leur assaut final manqué, le laser a été déclenché et a détruit la Terre, ils ont donc fini avec -13 points de vie.

Le truc le + :

Pour leur première partie de la soirée, Lionel et ses enfants (au complet ^^) ont joué à Le Truc le + pendant 16 minutes, de 18h10 à 18h26.

C’est le temps qu’il a fallu à Romain pour parvenir à se débarrasser de ses 10 points bleus, en votant comme la majorité. Pauline pour son retour n’était pas en reste, puisqu’elle n’avait plus qu’un seul point rose.

Ont voté !

Thomas et Lionel ont fini troisièmes ex-aequo avec 2 points violets et 2 points rouges chacun.

Plouf Party :

De 18h30 à 18h35 ils ont poussé des baigneurs dans l’eau de la piscine. Pauline était la joueuse orange et elle a été la première à finir au fond du bassin, poussée par Romain.

Il a continué sur sa lancée en envoyant Thomas et ses meeples rouges à la baille. Malheureusement pour Romain, Lionel a réussi à démasquer sa couleur blanche.

Il a donc réussi à remporter la partie en ayant encore ses 3 meeples verts autour de l’eau.

Plouf Party 2 : l’eau est bonne

Cette seconde partie a également duré 5 minutes, cette fois-ci de 18h35 à 18h40. Là encore c’est Thomas qui a fini au fond de l’eau en premier.

Non pas à cause de Romain, mais parce qu’il a accusé à tort sur le plongeoir, il a donc dû mettre tous ses meeples jaunes restants à l’eau.

Lionel qui jouait les rouges a été éliminé par Pauline dans la foulée. Le duel final a eu lieu entre les verts de Romain et les orange de Pauline.

C’est cette dernière qui a remporté la partie, lorsqu’il ne restait plus que leurs 2 couleurs autour de la piscine. Elle possédait le meeple le plus proche du plongeoir.

Wa-Chat-Bi :

De 18h50 à 19h05, pendant un quart d’heure donc, notre quatuor s’est lancé dans un concours de boustifaille. C’est Thomas qui a été le premier à trop manger et a donc écopé d’un jeton indigestion.

Lionel a été le second à avoir les yeux plus gros que le ventre, puis ça a été au tour de Romain. Les gars avaient donc tous une indigestion alors que Pauline était sereine.

Les chats qui vomissent

Romain a de nouveau eu droit à une indigestion, tout comme Thomas. Mais c’est Lionel qui a mis fin à la partie en ayant vomi 3 fois en tout.

Pauline est donc la seule à avoir su préserver son estomac, puisqu’elle est la seule à n’avoir eu aucun jeton indigestion.

La quête du bonheur :

Bastien et Apolline voulaient découvrir ce jeu, dans lequel on va gérer la vie de notre personnage : comme par exemple lui trouver un travail, un ou des partenaires, lui faire accomplir des projets, acheter des choses…etc.

C’est Charline qui leur a expliqué les règles du jeu, ainsi qu’à Pascal qui les a rejoints (sans doute après avoir été chassé par les yôkais lol).

Il y a eu 7 points d’écart en tout au final, c’est Apolline qui a terminé quatrième avec 47 points. Es mocho et ce qui est le plus mocho c’est que visiblement elle a triché pendant la partie.

Direction le bonheur

Je crois qu’elle ne s’était pas rajouté de stress alors qu’elle avait plus de 3 cartes à la fois (partenaire, métier et/ou projet), mais comme l’a souligné Charline : le crime ne paie pas.

Bastien est troisième avec 51 points, c’est deux de moins que Pascal qui a fini en seconde position avec 53 points.

Il talonnait Charline puisque cette dernière n’a inscrit qu’un point de plus que lui et a fini avec 54 points.

Requiem chevalier vampire :

Après Ganymède, Jérôme H. et moi avons découvert ce jeu, dont je lui ai présenté les règles. On a joué une partie d’initiation c’est-à-dire que l’aire de jeu était prédéfinie et qu’on avait moins de figurines que lors d’une partie standard.

Dans tous les cas, il existe deux façons de remporter la partie, soit en prenant le contrôle d’une capitale adverse ou alors en éliminant toutes les troupes ennemies.

Jérôme avait choisi le camp des goules (les squelettes pirates) tandis que j’avais les vampires. Le terrain est composé de cartes, sur lesquelles se trouvent des ressources que l’on va pouvoir récolter.

C’est l’heure du dududuel

Lorsque l’on fait cela, on retourne la carte, si bien que le terrain devient une ruine (bords noirs au lieu des bords blancs de base). Les ressources vont être utilisées dans la foulée pour pouvoir améliorer les déplacements ou les aptitudes au combat de nos troupes.

Chaque faction a ses propres forces et faiblesses, le but des goules est de temporiser puisqu’ils sont plus puissants sur les ruines. A contrario les vampires doivent essayer de s’imposer rapidement, sans quoi ils vont être handicapés par les ruines.

C’est ce dernier cas de figure qui s’est produit puisque Jérôme n’a eu aucun mal à s’imposer et à prendre le dessus en s’emparant de ma capitale.

Requiem chevalier vampire 2 : règles avancées

Le jeu nous ayant bien plu et comme on avait envie d’en découvrir un peu plus, on a joué avec les règles standard cette fois-ci. La zone de jeu était donc bien plus grande et les cartes étaient posées aléatoirement.

Nous avions à notre disposition 5 figurines et 2 capitales (3 et 1 précédemment). Mais comme pour la partie précédente, sans améliorations, nous ne pouvions utiliser au maximum que 3 figurines par tour chacun.

Mode avancé en cours !

La partie a été plus longue et plus disputée, j’avais espéré le piéger et investir une de ses capitales en loucedé, mais il m’a barré la route. Ses troupes étaient bien plus fortes au combat que les miennes.

A plusieurs reprises il m’a acculé dans mes capitales et j’ai vraiment eu chaud aux miches. J’ai néanmoins réussi à l’emporter grâce à mon berserker qui donne une victoire automatique lors d’un combat.

Le fait de pouvoir récupérer des ressources sur les ruines m’a également bien aidé, car mine de rien c’est très utile pour pouvoir améliorer ses troupes.

Très futé :

Manon et Richard ont été rejoints par Franck et il leur a fait découvrir ce jeu de roll & write, dans lequel il faut choisir à bon escient les dés que l’on conserve.

Chaque couleur a sa propre façon de scorer des points et rapporte plus ou moins en fonction du nombre de fois où on a utilisé cette couleur pendant la partie.

Nos 3 futés

C’est Franck qui a remporté la partie avec un total de 236 points, c’est 24 de plus que Richard et son 212. Manon a été moins performante puisqu’elle n’a pas franchi la barre des 100 points et a totalisé 99 points.

Imagine :

Pendant 20 minutes de 19h12 à 19h32, Thomas, Romain, Pauline et Lionel ont fait parlé leur imagination. Merci à eux d’ailleurs pour le compte-rendu très détaillé !

Pour la première manche Romain a réussi à découvrir le film Ghostbusters qui avait été représenté par Pauline.

Les rôles ont été inversés ensuite puisque c’est Pauline qui a réussi à trouver l’expression « la tête dans les nuages » représentée par Romain.

Lionel et Romain ont ensuite réussi à trouver la pétanque de Thomas.

Romain est parvenu à voir le Capitaine Crochet de Lionel lors de la quatrième manche.

ici ça imagine sec

Pour la suite c’était un métier (drôle selon la carte ou eux) que Pauline devait faire trouver. Lionel a réussi à deviner qu’il s’agissait d’un sumo !

Pauline a réussi à découvrir le lieu que Romain a imaginé, il s’agissait d’un chalet.

Thomas était au manette avec un objet à représenter, c’est Lionel qui est parvenu à voir qu’il s’agissait d’un détecteur de fumée.

Lors de la huitième et dernière manche (deux tours de pose de cartes chacun) c’est Romain qui a trouvé le Chewbacca de Lionel.

Romain est donc premier avec 6 points, Lionel est second avec 4 points, Pauline est troisième avec trois points et Thomas est quatrième avec 2 points.

Crôa :

Pour leur dernière partie de la soirée, avant d’aller se restaurer, la Lionel family est allée faire un tour du côté de la mare.

Lionel n’a pas fait long feu puisqu’il a suicidé ses grenouilles rouges en sautant sur un brochet.

Pauline a été la suivante à périr, c’est Thomas qui a éliminé ses grenouilles rose. Romain qui jouait en vert a été éliminé par Thomas et ses grenouilles bleues.

Downforce :

Jérôme a rejoint Valérie, Côme et Timothé après le départ de Jérôme H., afin de se lancer dans une course de voitures et dans des paris sur les gagnants.

Les pilotes sur un circuit de l’extension

Si j’ai bien compris ce que Valérie m’avait dit, elle a essayé de faire gagner Timothé puisqu’il n’avait encore gagné aucune partie. Mais comme Jérôme c’était aperçu de cela, il contrait Valérie pour l’empêcher de mettre son plan à exécution.

Il a d’ailleurs remporté la partie avec 28 points, devançant Timothé de deux petits points seulement puisqu’il a fini second avec 26 points. Côme est troisième avec 18 points et Valérie est dernière avec 13 points (joli sacrifice lol).

The Game extrême :

Je n’ai trace de cette partie que grâce à une photo puisque Manon, Richard et Franck n’ont pas marqué leur score, ni s’ils ont réussi à poser toutes les cartes ou non.

Parviendront-ils à battre The Game

Logiquement lorsque l’on n’y parvient pas, on ajoute la valeur de toutes les cartes qui restaient à poser. Donc plus on en a qui restent et/ou plus les valeurs sont élevées et moins le résultat sera brillant.

Downforce 2 : les pros du bitume :

On retrouve nos pilotes de l’édition précédente plus Romain et Emeline, les parents de Côme et Timothé.

Cette fois-ci le plan de Valérie a fonctionné à merveille puisque Timothé a remporter la course avec de nouveau 26 points (belle régularité de sa part !). Il devance Jérôme de 10 millions puisqu’il a fini avec un total de 16.

Nouveaux pilotes dans la course

Viennent ensuite Côme avec 13, Emeline avec 7, Valérie avec 1 (encore un beau sacrifice mais qui a payé cette fois lol) et c’est Romain qui ferme la marche, endetté de 4 millions avec son score de -4.

Wingspan :

Comme Wingspan pouvait se jouer jusqu’à 5, Jérôme H. et moi avons décidé de squatter la partie de Manon, Richard et Franck.

Nous nous sommes donc pris de passion pour l’ornithologie et on a fait notre possible pour attirer différentes espèces d’oiseaux dans nos différents habitats. On a réparti les œufs dans les différents nids, on les a nourris (Franck était très balèze pour ne pas donner les résultats qu’on voulait sur les dés de nourriture lol).

Les petits oiseaux vont sortir

Grâce à mes objectifs secrets, j’ai réussi à remporter la victoire en vert (et contre tous) avec 83 points. Je devance Franck en jaune avec ses 66 points. Manon la violette est troisième avec 65 points.

Jérôme H. et Richard ferment la marche avec respectivement 62 points en bleu et 56 points en rouge.

Pharaon :

Pascal a fait découvrir à Mickaël, Apolline, Bastien et Claire le jeu Pharaon dans lequel on prépare sa mort en tâchant d’avoir contenté les exigences des Dieux, en ayant bâti une chambre funéraire somptueuse…etc.

La partie les a occupés un bon moment, ce qui est normal puisqu’ils jouaient à 5 (le max), ce qui rallonge le temps de jeu (Micka aussi mdr).

Qui aura la meilleure après-vie ?

C’est Pascal en noir qui a remporté la partie avec 129 points (il avait déjà plusieurs parties à son actif), il est suivi par les 113 points de Micka en rouge, puis les 111 points bleus d’Apolline.

Bastien qui jouait vert a fini quatrième avec 103 points et seule Claire qui était en jaune a fini avec moins de 100 points, puisqu’elle en a totalisé 94.

Blokus :

Pour leur retour, Lionel, Romain, Thomas et Pauline ont essayé de s’étendre le plus possible sur le plateau, afin de se bloquer les uns les autres et surtout de placer un maximum de pentominos.

Blocages en famille

Ce sont Lionel et Romain qui jouaient en vert et en bleu qui se sont le mieux débrouillés puisqu’il ne leur restait plus que l’équivalent de 5 carrés à poser. Pauline en jaune n’avait plus que 12 carrés et Thomas en rouge en avait encore 45 à mettre.

Cette partie les a occupés pendant une demi-heure de 21h05 (heure de leur retour) à 21h35.

Kingdomino :

De 21h40 à 22h soit pendant 20 minutes, nos 4 joueurs précédents ont bâti leur royaume, cherchant à optimiser les différentes zones de terrains qui le composaient et surtout à maximiser le nombre de couronnes présentes dans chaque zone.

Nos bâtisseurs de royaumes

C’est Lionel qui a eu le royaume le plus prospère, puisqu’il a totalisé 75 points pour les jaunes, Romain en vert est second avec 53 points. Viennent ensuite Pauline et Thomas avec respectivement 39 points pour les rose et 30 points pour les bleus.

Vindication :

Jérôme et Valérie se sont retrouvés seuls après le départ de la petite famille et ils se sont lancés dans une partie de Vindication. Ne sachant pas de quoi il retourne j’ai du farfouiller pour trouver un résumé, il provient de myludo :

Vindication (anciennement Epoch: The Awakening) est un voyage de table hautement stratégique basé sur la fantaisie et destiné à 2-5 joueurs. La durée de jeu est de 15 à 30 minutes par joueur.

Jeté à la mer pour une vie de misère, vous débarquez sur une île hostile en ruines – complètement seul avec rien sauf le souffle dans vos poumons et un esprit inébranlable.

Grâce à votre gestion avancée des ressources, à vos tactiques de contrôle de zone et à votre sélection de formes libres, vous allez ajouter des compagnons à votre fête, acquérir des reliques bizarres, atteindre des traits de caractère puissants et vaincre une multitude de monstres inhabituels dans le but ultime de maîtriser les attributs héroïques – et regagner l’honneur.

Vous pouvez effectuer 3 actions à chaque tour dans l’ordre qui vous semble le plus avantageux: activer un compagnon, vous déplacer vers un nouvel emplacement et interagir avec une tuile de carte.

Les deux aventuriers

De nombreuses actions nécessitent l’utilisation de votre influence pour obtenir des attributs dans un système d’alchimie d’attributs héroïque unique en son genre, qui est exploité pour obtenir les récompenses les plus puissantes du jeu.

Par exemple, vous pouvez méditer à la flèche pour trouver l’inspiration. Vous pouvez vous entraîner dans un fort pour reprendre des forces. Mais ensuite, vous pouvez combiner votre inspiration et votre force pour obtenir le courage (force inspirée) qui vous permet de mener une chasse aux primes.

Il existe différents déclencheurs de fin de jeu qui peuvent être affectés par le jeu, plus de 72 capacités de cartes uniques pouvant être fusionnées de manière inhabituelle pour des combinaisons puissantes, et un nouvel emplacement des tuiles pour une jouabilité optimale à chaque jeu.

Je n’en sais pas plus non plus sur leur partie si ce n’est qu’il était archer et elle une voleuse. Il n’y a que 2 points d’écart entre eux puisque la partie s’est achevée sur le score de 75 à 73 pour lui.

Ceylan :

Pascal a ensuite fait découvrir à Bastien et Apolline ce jeu où l’on cultive du thé et dont j’ignore tout, d’où le résumé tric trac :

Au cours de la seconde moitié du XIVe siècle, à Ceylan, pays connu aujourd’hui sous le nom de Sri Lanka, un champignon décima toutes les plantations de café de l’île, provoquant une grave crise économique. L’Écossais James Taylor, suivi plus tard par de nombreux autres entrepreneurs, remplaça les cultures de café par des plantations de thé, donnant naissance à ce que de nombreux connaisseurs considèrent aujourd’hui comme le meilleur thé du monde.

Bon thé

Dans Ceylan, vous allez jouer le rôle des pionniers qui ont développé l’industrie du thé de Ceylan. Vous devrez construire des plantations, récolter, développer la technologie nécessaire et exporter les différentes variétés de thé dans le monde entier. Le joueur qui contribuera le plus à la renommée du thé de Ceylan gagnera la partie.

Apolline jouait en bleu et a été la dernière avec 43 points, c’est 20 de moins que Pascal qui a remporté la partie avec un total de 63 points pour ses rose. Bastien en marron s’intercale entre les deux avec 45 points.

Newton :

Pour leur dernière partie de la soirée, Micka et Claire ont joué en namoureux à Newton, qu’elle faisait découvrir à son cher et tendre (même si elle ne se rappelait pas de tout niveau règles, puisque sa seule partie commençait à dater). N’y ayant jamais joué, voici le résumé Philibert qui va bien :

Vers le milieu du XVIIe siècle, avec l’avènement de la méthode scientifique, commence une période de grands changements, appelée révolution scientifique. Beaucoup de grands scientifiques, avec leurs théories et leurs idées, changent notre perception de l’univers : Galileo Galilei, Copernic, Kepler, Bacon et, surtout, Sir Isaac Newton.

A Newton, les joueurs jouent le rôle d’un jeune scientifique qui veut devenir l’un des grands génies de cette période. Pour ce faire, ils parcourent l’Europe, visitent des universités et des villes, étudient pour découvrir de nouvelles théories, construisent de nouveaux outils et travaillent pour gagner de l’argent.

Le photobombeur des Newton

Le jeu se joue en six tours. Chaque tour, chaque joueur joue cinq cartes de sa main, chaque carte jouée permettant au joueur d’effectuer l’une des actions du jeu. Une action a une variété d’effets, qui dépendent des symboles de cette action, visibles sur le tableau. A la fin du tour, un joueur peut reprendre toutes les cartes jouées sauf une. Une carte doit rester sur le plateau, ce qui signifie que vous renoncez à une possibilité de faire cette action, mais aussi que l’action sera effectuée avec plus de force. Heureusement, vous pouvez acquérir de nouvelles cartes qui vous permettront d’effectuer plus d’actions et avec des pouvoirs supplémentaires.

Après six tours, vous calculez votre score final, et le joueur avec le plus de Points de Victoire gagne.

Le score a été très serré entre les deux puisqu’il n’y a que 4 points d’écart entre eux, quatre points en faveur de Claire qui s’est imposée sur le score de 68 à 64.

DC Comics deckbuilding rivals : Batman VS Joker :

Pendant ce temps à Gotham, je faisais découvrir la version exclusivement 2 joueurs du deckbuilding DC Comics à Jérôme H. elle diffère un peu de la version de base puisqu’ici le but est de parvenir à vaincre 3 fois son adversaire.

Si jamais le deck de cartes commun est épuisé, la partie s’achève également et on va compter les points rapportés par les cartes de notre deck. Bien évidemment le joueur avec le plus de points l’emporte.

Les ennemis sont parés à en découdre !

C’est ce second cas de figure qui s’est produit entre nous. Nous ne sommes pas parvenus à vaincre notre dernier perso chacun. Ce qui est fun c’est que tout au long de la partie, on s’est rendu coup pour coup, puisque dès que l’un de nous deux réussissait à battre le perso adverse, dans la foulée l’adversaire faisait de même !

Au final c’est Jérôme qui a remporté la partie sur le score de 51 (53-2) à 43 (44-1) conférant ainsi la victoire au Joker.

Volfyrion :

Pour finir la soirée les deux Jérôme, Valérie et moi nous sommes affrontés en équipe à Volfyrion un jeu de deckbuilding dans lequel on tente de protéger nos forteresses des assauts ennemis et des dragons. (Jérôme et Valérie connaissaient le jeu, tandis que Jérôme H. et moi on le découvrait).

Suite à un Chwazi les équipes étaient les suivantes : les Jérômes contre Valérie et moi (on s’en sort pas trop mal car on aurait pu se retrouver contre les deux qui connaissaient déjà le jeu lol) J’avoue qu’entre l’heure tardive et le déroulement de la partie, j’ai été assez grognon tout du long.

Surtout que je me suis fait défoncer ma forteresse perso assez rapidement, faute de cartes utiles pour la protéger. Donc déjà sur le principe quand je découvre un jeu où je ne maîtrise pas tout et qu’on me roule dessus rapidos, moyen moins de mon côté.

Mais quand en plus, on te chambre fortement quand ça arrive, ben moi forcément ça m’agace bien fort. Donc j’ai surtout rangé les jeux et la salle, pendant le reste de la partie, je revenais vite fait dire ce que j’allais faire (ce que Valérie conseillait en fait) et basta.

Le Volfyrion final

Voyant comme la partie tournait et notre fin plus qu’imminente, on a préféré se laisser tuer par le dragon plutôt que de le repousser afin que Jérôme puisse nous atomiser derrière, ce qui l’a déçu car il avait hâte de nous détruire avec un autre de ses tours où il fait 50 actions quand toi tu fais juste un ou deux trucs nazes.

Il faut dire aussi qu’entre ma méconnaissance du jeu, notre manque de chagasse au tirage des cartes et nos décisions sans doute pas toujours optimum, ben on n’a fait que subir le jeu tout du long, avec aucune vraie possibilité de défense.

Enfin si, une fois qu’on avait fait une boulette, Jérôme la signalait à Valérie histoire de dire qu’elle avait fait de la merle.

Je tiens d’ailleurs à présenter mes excuses à mes petits camarades, car j’ai poussé « une bonne gueulante » pour donner mon point de vue sur la partie qui avait été une vraie purge pour moi. Je n’ai donc pas été de très bonne compagnie à ce moment-là, j’en ai bien peur ^^’ (vous saurez que quand je suis fatigué il vaut mieux éviter de me casser les noix sinon ça pète lol).

C’est donc suite à cette partie finale de Volfyrion que nous avons mis fin à la séance aux alentours de 2h15 (si j’ai bonne souvenance).

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page Facebook, par là : https://www.facebook.com/pg/avenjoueurs/photos/?tab=album&album_id=2254601551448354


Au total ce soir nous avons joué 30 parties dont 2 parties de Draftosaurus à 5 et 2 joueurs, 2 parties de Wazabi à 2 et 3 joueurs, 1 partie de Ganymède à 4 joueurs, 1 partie de Yôkai à 4 joueurs, 1 partie de Chakra à 3 joueurs, 1 partie de Flipships à 4 joueurs, 1 partie de Le truc le + à 4 joueurs, 2 parties de Plouf Party à 4 joueurs, 1 partie de Wa-Chat-Bi à 4 joueurs, 1 partie de La quête du bonheur à 4 joueurs,

2 parties de Requiem : Chevalier vampire à 2 joueurs, 1 partie de Très futé à 3 joueurs, 1 partie de Imagine à 4 joueurs, 1 partie de Crôa à 4 joueurs, 2 parties de Downforce à 4 et 6 joueurs, 1 partie de The Game extrême à 3 joueurs, 1 partie de Wingspan à 5 joueurs, 1 partie de Pharaon à 5 joueurs, 1 partie de Blokus à 4 joueurs, 1 partie de Kingdomino à 4 joueurs,

1 partie de Vindication à 2 joueurs, 1 partie de Ceylan à 3 joueurs, 1 partie de Newton à 2 joueurs, 1 partie de DC Comics Rivals : Batman VS Joker à 2 joueurs et 1 partie de Volfyrion à 4 joueurs (2 équipes de 2).

Comme le concept semble avoir plu l’an dernier (et que j’aime bien me compliquer la vie lol), je m’amuse à comparer les victoires…etc. des différents joueurs, selon le barème suivant : une victoire vaut 3 points, une seconde place vaut deux points s’il y avait au moins 3 joueurs et enfin une troisième place vaut 1 point s’il y a au moins 4 joueurs.

Tout le reste vaut 0, en cas de jeux coop, c’est 3 points pour tout le monde s’il y a victoire (éventuellement 4 sur des coop balèzes) et 0 dans le cas contraire (des points sont parfois donnés en fonction du degré d’accomplissement du jeu). En cas d’égalité de joueurs, ils ont tous les points associés à la place pour laquelle ils sont ex-aequo.

Voici donc le bilan/classement de la fièvre ludique n°1 (saison 6) :

-Romain a marqué 19 points (3+2+2+2+3+2+3+2) en 8 parties
-Jérôme et Lionel ont marqué 14 points (0+3+3+2+3+3) en 6 parties et (1+3+1+1+2+0+3+3) en 8 parties
-Pauline a marqué 13 points (2+0+3+3+1+1+2+1) en 8 parties
-Jérôme H. a marqué 12 points (1+2+3+0+0+3+3) en 7 parties
-Côme, Pascal, Thomas et moi avons marqué 8 points (3+3+1+1) en 4 parties, (0+0+2+3+3) en 5 parties (1+1+0+2+0+3+1+0) en 8 parties et (2+0+3+3+0+0) en 6 parties
-Manon a marqué 7 points (3+3+0+0+0+?+1) en 7 parties
-Timothé a marqué 6 points (0+1+2+3) en 4 parties
-Franck a marqué 5 points (3+?+2) en 3 parties
-Richard a marqué 4 points (0+0+0+2+2+?+0) en 7 parties
-Bastien, Charline, Claire et Mathilde ont marqué 3 points (1+0+2) en 3 parties, (3) en 1 partie, (0+3) en 2 parties et (3+0) en 2 parties
-Mickaël et Valérie ont marqué 2 points (2+0) en 2 parties et (2+0+0+0+0+0) en 6 parties
-Apolline a marqué 1 point (0+1+0) en 3 parties
-Aurélien, Emeline, Frédéric, Romain H. et Stéphanie G. ont marqué 0 point (0) en 1 partie, (0) en 1 partie, (0+0) en 2 parties, (0) en 1 partie et (0) en 1 partie

Ainsi que le classement final du mois de septembre (saison 6) :

-Jérôme a marqué 29 points (0+2+0+0+0+3+1+2+3+2+2+0+3+3+2+3+3) en 17 parties
-Bastien a marqué 28 points (2+3+2+3+1+1+2+3+3+0+2+3+1+0+2) en 15 parties
-J’ai marqué 24 points (3+1+2+1+2+2+2+1+2+2+0+3+3+0+0) en 15 parties
-Jérôme H. a marqué 23 points (3+2+0+0+0+3+1+2+3+0+0+3+3) en 13 parties
-Richard a marqué 21 points (0+0+0+0+3+3+0+0+3+3+3+1+1+0+0+0+2+2+?+0) en 18 parties.
-Apolline, Manon et Pascal ont marqué 18 points (2+0+0+0+1+1+2+3+3+3+0+2+0+1+0) en 15 parties, (0+0+0+3+0+0+3+3+0+0+0+1+1+3+3+0+0+0+?+1) en 20 parties et (0+1+0+3+2+2+0+2+0+0+2+3+3) en 13 parties
-Christelle a marqué 17 points (1+?+3+3+3+1+0+3+3) en 9 parties
-Damien a marqué 15 points (2+1+2+1+3+3+2+1+0) en 9
-Mickaël et Nicolas M. ont marqué 14 points (3+3+3+2+0) en 5 parties et (1+0+1+1+3+3+0+0+3+2) en 10 parties
-Pauline a marqué 13 points (2+0+3+3+1+1+2+1) en 8 parties
-Charline et Dominique ont marqué 12 points (3+2+1+0+3+0+3) en 7 parties et (0+3+3+2+3+0+1+0+0) en 9 parties
-Claire et Marine ont marqué 11 points (1+3+1+1+2+0+3) en 7 parties et (2+1+3+3+1+1+0) en 7 parties
-Benoit et Pierre ont marqué 10 points (3+1+3+1+2) en 5 parties et (3+3+0+1+3) en 5 parties.
-Céline, Charles D.S. et Marion ont marqué 9 points (3+3+1+1+1+0+0+0) en 8 parties, (0+ ?+3+1+0+3+2) en 7 parties et (3+3+3+0+0) en 5 parties
-Franck et Rémy ont marqué 8 points (0+3+3+?+2) en 5 parties et (2+?+3+2+0+1+0+0) en 8 parties
-Fabien a marqué 7 points (3+?+2+0+2+0) en 6 parties
-Ludovic a marqué 6 points (?+0+3+3) en 4 parties
-Valérie a marqué 3 point (0+1+2+0+0+0+0+0) en 8 parties
-Aurélien, Emeline, Frédéric, Romain H. et Stéphanie G. ont marqué 0 point (0) en 1 partie, (0) en 1 partie, (0+0) en 2 parties, (0) en 1 partie et (0) en 1 partie
-Claire T. et Vincent n’ont pas eu de points (?) en 1 partie et (?) en 1 partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.