Compte-rendu de la fièvre ludique n°04 du 21 janvier 2017 : Moi, moche et Meeple

Compte-rendu de la fièvre ludique n°04 du 21 janvier 2017 : Moi, moche et Meeple

Samedi soir 21 janvier 2017, dès 17h00 a eu lieu la quatrième fièvre ludique du samedi soir de la saison 3 des Avenjoueurs dans la salle des Frémis Roussottes, au premier étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud, situé au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

Au total nous avons été 18 joueurs présents, puisque Benoît, Jérôme, Sophie, Stéphanie, Alix, Audric, Lionel, Romain, Thomas, Pauline, Mickaël, Claire, Maxence, Louis, Pascal, Rémy et Fanny étaient de retour.

C’était donc un très grand plaisir de tous les retrouver, pour une nouvelle soirée jeux où la bonne ambiance était au rendez-vous (ça n’engage toujours que moi évidemment ^^’).

Bon par contre vous devez bien vous douter que ce compte-rendu sera un peu le bazar, dans la mesure où je n’ai pas pu prendre des photos de toutes les parties jouées, que je n’ai pas tous les scores et que je n’ai pas non plus tout suivi entièrement (comme d’hab hein ^^’), je vais donc tâcher de faire ce que je peux ^^’

D’ailleurs un merci tout particulier et spécial à mes multiples scribes et scribesses qui ont pris des notes au cours de la soirée, me permettant ainsi de vous livrer un compte-rendu un peu moins lacunaire que s’il n’y avait eu que mes propres notes.

Certains jeux que possède l’association étaient bien sûr présents ce soir là, assortis de jeux variés provenant de nos ludothèques persos. Vous pouvez d’ailleurs consulter la liste des jeux que nous pouvons mettre à disposition par ici.

Ma cinquantaine de jeux du soir (10 fois trop comme d’hab ^^’)
Les jeux de Benoît
Ceux de Jérôme
Les jeux de Rémy (on n’a pas manqué de Tikal lol)
Celui de Pascal
Les jeux de Mickaël

Pour cette séance, j’avais d’ores et déjà installé deux jeux, puisque Kharnage était dans la place, tout comme le prototype du jeu Forteresses et Clans que j’avais tous deux reçus récemment.

La colline était prête pour le KHARNAGE !!
Le proto de Forteresses et Clans

Nos habituelles aides de jeux (pour celles qui sont faites) étaient de la partie, afin de faciliter les explications de règles, mais aussi de permettre aux gens souhaitant se lancer rapidement en solo de pouvoir le faire.

Comme jouer des heures, ça donne faim et soif, j’avais à nouveau prévu quelques rafraîchissements et de quoi grignoter entre deux parties. Merci à toutes celles et tous ceux qui avaient apporté des victuailles supplémentaires, telles que la super pizza et le gâteau de la femme à Pascal, les canettes d’Ice Tea et les gâteaux de Jérôme, sans oublier les pizzas commandées chez Genlis Pizza par Mickaël et Benoît (mais que j’ai zappé de prendre en photos ^^’).

Les vivres de Jérôme
La pizza et le gâteau réalisés par la femme de Pascal (délicieux les deux ^^)

C’est Benoît qui est arrivé en premier un peu avant 17h, suivi d’assez près par Pascal. Comme Benoît avait apporté 3-4 protos de futurs eux qu’il éditera, on a donc décidé de se lancer directement et de tester le prototype d’Ilos.

Il s’agit d’un jeu de pose de tuiles, de récolte de ressources et d’optimisation, dans lequel on va partir à la découverte d’îles et des richesses qu’elles renferment. Le but étant bien évidemment d’être le joueur avec le plus de sous en fin de partie. Le jeu étant encore à l’état prototypal le matos n’a rien à voir avec ce qu’il sera au final.

Début de la partie d’Ilos

C’est un jeu très simple au niveau des mécaniques, dont les parties sont rapides, mais qui demande de bien réfléchir à ce que l’on va faire pendant son tour. Il faut aussi bien regarder ce que font nos adversaires et où ils en sont, sinon on se retrouve avec le bec dans l’eau, comme Pascal et moi, lorsque Benoît a mis fin à la partie en posant son dixième et dernier bâtiment sur le plateau (on ne l’avait pas du tout vu venir ce fourbasse là et j’étais déjà prêt à jouer mon prochain tour lol).

Pour pouvoir faire des actions, il faut poser la carte correspondante, les actions étant : construire une plantation, construire un bâtiment, construire une mine d’or, déplacer un navire (permet également d’ajouter de nouvelles tuiles au plateau parmi les 3 disponibles), augmenter un tarif et explorer une cité d’or.

Le fait de construire une plantation va nous permettre de produire à chaque fin de notre tour une ressource du type où l’on a mis la plantation (un de nos 10 bâtiments à placer), donc soit du sucre, de l’indigo ou des épices.

Le principe est le même pour la mine d’or, sauf que c’est le seul moyen de pouvoir produire de l’or (lequel rapporte le plus en fin de partie). Il faut par contre avoir 2 de ses bateaux sur une même île pour pouvoir y construire une mine d’or.

Construire un bâtiment va nous permettre de placer un fort ou un comptoir sur une île. Le fort permettra de se protéger des pirates, tandis que le comptoir permettra de copier une ressource produite sur l’île (hormis l’or qui n’est pas copiable).

Déplacer un navire nous permet soit d’emmener un de nos bateaux sur une autre île ou alors de placer en jeu un nouveau bateau et pour faire cela, on prend une nouvelle tuile, qu’on ajoute au plateau. Notre nouveau bateau est alors placé sur une île qui se trouve sur la tuile qu’on vient de poser. On peut également placer un bateau sur un emplacement de pirates, les coûts de construction sont alors augmentés sur les îles adjacentes pour nos adversaires (sauf si l’on possède un fort sur l’île en question).

Augmenter un tarif permet de faire grimper la valeur d’une ressource en fin de partie, néanmoins on ne peut faire augmenter qu’une fois un tarif pendant notre tour, de plus il ne sera possible de faire cette action que 8 fois (tous joueurs confondus) au cours de la partie. A noter également que la première hausse de tarif pour chaque ressource est gratuite, mais qu’ensuite ça coûte un certain nombre de ressources du même type, prises dans notre réserve (ce qui est donc une perte de points potentielle) pour pouvoir l’augmenter de nouveau.

Explorer une cité d’or est l’action la plus onéreuse de toutes, mais permet de gagner directement 3 ors d’un seul coup (alors qu’il faut 3 tours de jeu pour en produire autant avec une mine d’or), ce qui peut être très lucratif en fin de partie.

Pour payer le coût des cartes qu’on veut jouer, il suffit de défausser autant de cartes de notre main. Par exemple, si je veux déplacer un navire, je dois défausser la carte déplacer un navire, ainsi que 3 autres cartes (qui ne sont pas forcément des cartes déplacer un navire) pour en payer le coût.

Les tuiles dispo et le tableau des valeurs des ressources

Autant dire qu’il faut toujours bien réfléchir aux actions que l’on souhaite accomplir puisque les cartes filent vite, fort heureusement on n’est pas limité par le nombre de cartes qu’on a en main et on en pioche en fin de tour. Donc même s’il y a des tours où on est un peu limité niveau actions, on se rattrape sur les suivants.

Franchement j’ai vraiment adoré la partie et j’espère pouvoir y rejouer bientôt car ça m’a vraiment beaucoup plu, c’est très simple au niveau des mécaniques et pourtant il y a pas mal de choix qui s’offrent à nous en cours de partie. Il faut s’adapter à ce que font nos adversaires, essayer de les empêcher de trop se développer et autre et surtout vérifier où ils en sont dans leurs poses de bâtiments.

En plus les parties sont rapides, si bien qu’il serait très facile de les enchaîner et je n’aurai d’ailleurs pas dit non à une revanche si ça avait été possible. Il faut dire que Benoît avec sa fin de partie que nous n’avions pas prévue, nous a bien battus.

Ses bateaux rouges lui ont permis de marquer 88 points au total, mes verts finissent deuxième avec 75 points et Pascal qui était en violet en a marqué 70. Autant dire que c’était quand même relativement serré au final. Néanmoins, j’ai appris depuis qu’on avait joué cette partie avec les anciennes règles (la partie a donc été bien plus rapide qu’avec les nouvelles règles).

Pour la suite, Benoît, Mickaël, Claire et Jérôme se sont lancés dans une partie de Châteaux de Bourgogne, auquel Benoît jouait pour la première fois. Au niveau des couleurs des joueurs, Benoît était en vert, il a laissé les rouges à Mickaël (ils ont tous les deux l’habitude de jouer rouge en général), Claire avait les dés noirs et quant à Jérôme, fidèle à son habitude, il était en bleu.

Le quatuor en pleine partie ^^

Malheureusement, je ne vais rien pouvoir vous dire sur cette partie puisque ces 4 mécréants n’ont rien noté au niveau des scores, hormis quelque chose de complètement faux écrit par Benoît après coup, à savoir que Claire et lui étaient ex-aequo en premier (elle était juste à côté c’est pour ça qu’il les a fait gagner tous les deux) avec 235 points, puis Mickaël avec 234 points et Jérôme en dernier avec 233 points.

Tout ce que je sais vraiment c’est que Mickaël avait gagné la partie avec 8 points d’avance sur Benoît et que leurs scores devaient être dans les alentours des 230 comme indiqué, pour les scores et les positions de Jérôme et Claire, rien n’est moins sûr par contre.

Lors du début de leur partie, j’étais en train d’expliquer (laborieusement vu que je n’y avais pas encore joué pour de vrai ^^’) Kharnage à Rémy, Fanny, Pascal et Louis, qui avait pris la place du quatrième en arrivant. Dans ce jeu, chaque joueur est à la tête d’une armée qui se dispute le contrôle d’une colline.

Les 4 en cours de partie (j’ai même pas pris de photos avec leurs bobines ^^’)

Il faut dire que c’est une colline hautement stratégique puisqu’une couverture et une table de pique-nique s’y trouvent. Le but du jeu est donc de récolter un maximum de points (représentés par des crânes) en détruisant un le plus de troupes adverses.

Une partie se joue en 4 manches, au cours d’une manche, les joueurs placent des renforts et attaquent à tour de rôle. A l’issue d’une manche, le joueur ayant détruit le plus de troupes (nombre de cartes détruites) gagne 5 points, le second 3 points, le troisième 1 point et le dernier n’a que ses yeux pour pleurer.

On gagne également un point, chaque fois qu’on effectue un kharnage, c’est à dire qu’on détruit toutes les troupes présentes chez un joueur. On tape alors sur son camp en criant Kharnage !! les autres joueurs doivent alors crier YEAAAAAAH sous peine de devoir rendre un de leurs points de kharnage.

Les armées changent beaucoup au niveau de leurs troupes en cours de jeu

Fanny était la cheftaine des Orcs, Rémy quant à lui dirigeait les Humains, Pascal était à la tête des Gobelins et comme Louis était arrivé après coup, il a pris l’armée restante, celle des Nains. Pascal et Rémy n’ont pas forcément plus kiffé que ça, parce que ce n’est pas trop leur type de jeu. Louis a adoré et Fanny a bien aimé pour sa part, en tout cas, moi qui les avais juste regardés jouer, ça m’avait beaucoup plu.

Au final c’est Pascal qui a remporté la partie, il tenait d’ailleurs à ce que j’insiste bien là-dessus parce que le fait qu’il gagne à un jeu de baston, c’est pas loin d’être du jamais vu. Ses Gobelins ont donc remporté 17 points au total, il est suivi par Louis et ses nains qui ont inscrit 13 points. Rémy termine troisième avec 10 points et c’est Fanny qui ferme la marche avec 7 points (comme quoi ce n’est pas leur position dans le classement qui a déterminé s’ils aimaient ou non le jeu).

Pendant que je leur expliquais les règles, nous avons été rejoints par Alix, Audric et Stéphanie, fort heureusement comme ils commencent à être bien habitués aux séances, ils se sont donc lancés directement en solo sur Imagine qu’ils connaissaient déjà. Ce qui m’a sauvé puisque sinon je les aurai fait attendre un moment avant de pouvoir m’occuper d’eux (c’est pas bien ^^’).

Notre trio d’Imagineurs ^^

En plus ils sont top puisqu’ils m’ont noté les scores et le moins que l’on puisse dire c’est que c’était serré puisqu’il y a deux points d’écart au final entre eux. C’est donc Audric qui a remporté la victoire avec 12 points, il est talonné de très près par Stéphanie et ses 11 points. Mais Alix n’est pas en reste non plus puisqu’il a marqué 10 points, autant dire que ça s’est joué à un cheveu pour la victoire.

Notre trio a ensuite été rejoint par Sophie et ils ont décidé de jouer tous les 4 à Pizza Time, Maxence en voyant cela a eu envie de les rejoindre. Je leur ai donc expliqué les règles du jeu et je pense que ce dernier n’avait pas tout compris  ou que le jeu ne l’a finalement pas intéressé et n’a pas fini la partie.

C’est l’heure des pizzas ^^

Ce qui pourrait expliquer son zéro et sa cinquième place, c’est Alix qui termine au pied du podium avec 7 points. Son frère a eu quasiment le double de points, puisqu’il finit avec un score de 13. Stéphanie n’a pas réussi à prendre la première place puisque là encore elle termine de nouveau à la deuxième place, avec 16 points cette fois-ci. Sophie a montré qu’elle était la reine de la pizza avec ses 21 points, elle ne leur a laissé aucune chance !!

Par contre je ne sais pas si ils ont joué les 6 manches, ni s’ils ont augmenté le nombre d’ingrédients nécessaires à la victoire toutes les 2 manches où s’ils sont restés sur des pizzas à 2 ingrédients réussis.

Je n’ai pas de photos de la partie, mais j’ai néanmoins un score de Zombie Dice entre Maxence et Alix, comme ils sont tous les deux derniers de Pizza Time, je me demande s’ils n’ont pas abandonné la partie en cours de route pour y jouer.

En tout cas si le score s’avère véridique, Maxence ne lui a laissé aucune chance puisqu’il s’est imposé en 2 manches. Il a mangé 9 cerveaux dès son premier lancer, puis 5 lors du deuxième, l’amenant à un total de 14 points. Alix quant à lui n’a pas réussi à manger le moindre cerveau et termine donc à 0.

Après leur partie de Kharnage, Louis a eu envie de jouer et faire découvrir le jeu Game Over, inspiré de la BD éponyme. Sauf que finalement il n’a pas joué puisqu’il a préféré que ce soit moi qui affronte Rémy, Fanny et Pascal et il s’est donc contenté de nous expliquer les règles et de nous regarder jouer.

La partie suit son cours

Dans le jeu on incarne chacun le petit barbare emblématique et l’on va devoir essayer de retrouver la princesse et la délivrer en éliminant tous les blorks présents sur le chemin. A notre tour de jeu on choisit une arme qui permet de tuer un certain type de blork (il y a aussi des blorks rouges invulnérables), puis la tuile sur laquelle on souhaite se rendre, on la retourne face visible et on vérifie si notre arme permet ou non de se débarrasser du blork qui s’y trouve. Si c’est le cas on continue à jouer en ayant la possibilité de changer d’arme avant de se déplacer.

Au cours de la partie, c’est dans un sens Pascal qui a été le plus performant puisqu’il a exploré à peu près la moitié du donjon, sauf qu’il n’a jamais trouvé la princesse de sa couleur. En revanche, il a bien aidé Fanny en lui dévoilant tous les éléments nécessaires pour obtenir la victoire.

Le Game Over (glaciaire)

Elle nous a donc mis une belle pâtée (pour reprendre sa propre expression notée sur le compte-rendu « Fanny écrase tout ») en étant la seule à réussir à délivrer sa princesse sans se faire avoir par des Blorks et après genre 5-10 minutes de jeu seulement. Bravo à elle et surtout bravo à Pascal qui lui avait mâché le boulot ^^

Au cours de la partie, mon trio d’adversaires s’est plaint du froid mordant qui régnait dans la salle (cf la photo en mode friloux), ils sont donc partis s’exiler dans le hall et ont réquisitionné la table qui s’y trouvait pour jouer au chaud.

C’est Pascal qui leur a expliqué les règles du jeu Porta Nigra qu’il avait amené de chez nos confrères de Kyrielle. Bien évidemment, comme je n’ai pas joué la partie, vous vous doutez bien que je vais être incapable de vous en parler très en détail. Je peux néanmoins vous dire que la partie les a occupés un bon moment pendant la soirée et je pourrai également vous communiquer le score final puisque je l’ai ^^

Les 3 bannis xD

Les 3 giocatori se trouvaient dans la peau d’architectes au temps de l’Empire Romain, chargés de construire les principaux édifices de la ville de Trèves (Trevorum pour les latinistes et je sais qu’ils sont légion par ici (la monnaie)) le Colisée, la Basilique, le Mur d’enceinte, et bien évidemment la célèbre Porta Nigra qui donne son nom au jeu.

Pour faire ça, il faut se déplacer de quartiers en quartiers, se procurer des briques, construire dans les quartiers…etc. tout en essayant de maintenir ses finances au beau fixe, ce qui n’est pas évident au vu des nombreux péages présents entre les différents quartiers. Il faut donc bien optimiser ses déplacements et ses actions, afin de ne pas trop cracher au bassinet.

C’est quand même stylé niveau matos ^^

Contrairement à ce que l’on pourrait penser puisqu’il connaissait le jeu, Pascal s’est fait tondre par la fratrie, puisqu’il termine bon dernier avec 178 points avec sa couleur noire. Fanny qui était en bleu, le devance de 12 points et termine avec un score de 191 points. C’est Rémy qui a été l’architecte le plus habile puisque ses rouges lui ont rapporté un total de 220 points, soit 42 de plus que Pascal !!

Fanny abandonnée par ses deux comparses

Pendant ce temps là, nous avons été rejoints par la Lionel’s Family qui se sont lancés directos dans une partie de Zombie Dice à 4. Au total 12 sessions de lancers ont été effectués, dont la moitié se sont soldées par des zéros pointés.

La partie s’est donc finie en 3 manches et c’est Romain qui l’a emporté avec un total de 14 cerveaux boulottés, plutôt pas mal quand on sait qu’il a réussi à faire 7 cerveaux lors de son premier et dernier jet. C’est Thomas qui finit second avec 9 points, réalisés lors du second et troisième jet.

En mode Zombie Dice

Lionel s’est réveillé un peu tard puisqu’il n’a marqué des points que lors de son ultime lancer, mais il a tout de même fait fort avec un joli 8 d’un coup !! Pauline n’était pourtant pas trop mal partie avec un 3 cerveaux d’entrée de jeu, mais elle s’est effondrée ensuite en enchaînant 2 zéros d’affilée. Elle termine donc dernière, es mocho.

Après les zombis, ils ont enchaîné avec deux parties de Kingdomino, toujours tous les 4, bien évidemment. Lionel qui a construit le royaume rose a été sans pitié avec ses enfants (en même temps les parents sont pas là pour leur faire des cadeaux xD) puisqu’il a marqué 70 points !! Romain a 26 points de retard avec son royaume jaune qui en totalise 44.

Le triomphe modeste habituel ^^

Pauline n’était pas loin derrière lui puisqu’elle a marqué 40 points dans sa contrée verte. Thomas qui jouait en bleu a été un peu moins performant que le reste de la famille puisqu’il totalise 23 points au final, soit 43 points d’écart entre le premier et le dernier joueur.

Ils ont joué la revanche dans la foulée, conservant les mêmes couleurs de royaumes et on peut dire qu’ils ont fait fort tous les 4 puisqu’ils ont tous réussi à faire un royaume parfait, chopant ainsi 15 points bonus au passage (seul Lionel avait réussi ça lors de la partie précédente).

Les royaumes parfaits ^^

Bien évidemment, comme ils ont tous eu le bonus ça n’a pas permis à quelqu’un de prendre l’avantage, cette fois-ci par contre Lionel n’a pas brillé puisqu’il termine en dernière place avec 47 points. Romain a obtenu 4 points de plus avec 51 points.

Thomas n’était également pas bien loin devant puisqu’il n’avait que 3 points d’avance sur son frère, finissant avec un score de 54. C’est donc Pauline qui a été la plus brillante et qui a obtenu le plus grand écart puisqu’elle a inscrit 61 points au final, soit 14 points de plus que Lionel.

Pendant ce temps-là, j’ai joué à Welcome to the Dungeon en compagnie de Maxence et Louis, puisque le jeu leur avait bien plu lorsqu’on l’avait essayé la dernière fois qu’ils étaient venus. La partie s’est achevée après 4 visites de donjon, nous en avons tous effectué au moins une, lesquelles se sont plus ou moins bien terminées.

Les 3 braves aventuriers

C’est Maxence qui a connu le sort le moins enviable, puisqu’il a été blessé la seule fois où il a visité un donjon. La mienne s’est beaucoup mieux passée puisque je suis ressorti victorieux de mon donjon. Mais c’est Louis qui a remporté la partie, puisqu’il s’en est sorti sain et sauf, les deux fois où il est entré dans un donjon. Il a donc été l’aventurier le plus valeureux, même si sa dernière escapade a failli mal tourner puisqu’il ne lui restait qu’un point de vie au sortir du donjon.

Dans les mêmes eaux temporelles, la partie de Châteaux de Bourgogne s’est achevée, si bien que Claire, Benoît et Jérôme ont joué à Can’t Stop sur une pré version en bois (un test en attendant la version finale joliment ouvragée) réalisée par Jérôme. Il s’agit d’un jeu de stop ou encore, avec des dés,  dans lequel on dispose d’alpinistes qui gravissent l’Himalaya (quelque chose du genre).

Il y a donc 11 chemins ( comprenant de 3 à 8 cases en fonction des probabilités d’obtenir ces résultats), comportant plus ou moins de cases, à son tour de jeu, un joueur lance 4 dés et décide des combinaisons de 2 dés qu’il souhaite faire. Il place alors un pion sur un de ces chemins en fonction du résultat obtenu en additionnant les deux dés. Une fois qu’il a ses 3 pions placés sur une route, il peut choisir de s’arrêter là et sauver la position de ses alpinistes ou alors continuer à lancer les dés, en espérant obtenir une combinaison lui permettant de faire avancer un de ses alpinistes (si quelqu’un a un pion sur la piste 7, s’il obtient 6+1 ou 4+3 ou 5+2 il pourra faire avancer son pion).

C’est parti pour le Can’t stop

Si en relançant les dés il n’obtient pas une combinaison dont il a besoin, il perd toute la progression qu’il a faite à ce tour là. Le but  du jeu est d’être le premier à faire arriver ses 3 alpinistes au sommet. C’est Visiblement Jérôme qui s’est imposé et qui a réussi à faire gravir le sommet à 3 de ses alpinistes. De mémoire leur partie a été relativement rapide, ce qui explique le fait que je n’ai eu le temps de faire qu’une seule photo.

Il y a ensuite eu un peu de turnover puisque 3 parties se sont terminées à peu près simultanément, tout d’abord la deuxième de Kingdomino, celle de Can’t Stop et notre Welcome to the dungeon. Deux nouvelles tables se sont donc formées avec d’un côté un Célestia pour Mickaël, Benoît, Jérôme, Louis et Claire et de l’autre un Dobble pour Romain, Thomas, Maxence et Pauline.

Autant dire que Claire, Jérôme et Benoît n’ont pas été dépaysés puisque Célestia était de nouveau un jeu de stop ou encore (mâtiné de bluff) à base de dés et de cartes, dans lequel on choisit si on décide de faire confiance au capitaine pour la traversée ou non. En fonction de cela, on va piocher des trésors de valeur plus ou moins importante, lorsqu’on s’arrête sur une île.

Les explorateurs aériens en pleine action

Si on ne fait pas confiance au bon capitaine, on risque de s’écraser en sa compagnie et ainsi ne pas piocher de trésor, bien évidemment, il y a également la possibilité de jouer des cartes afin de faire des crasses à ses adversaires. Le but du jeu est d’être le premier à avoir au moins 50 points de trésor au début d’une nouvelle traversée.

C’est Benoît qui y est parvenu puisqu’il a fini avec 50 points pile poil, il devance Micka de 18 points puisque ce dernier termine avec un score de 32. Claire était toute proche de lui puisqu’elle au 28 points au final, l’écart avec Jérôme est encore plus faible puisqu’il n’était qu’à 3 points de retard avec son 25. C’est un peu moins la joie pour Louis puisqu’il a fini avec seulement 3 points, soit un écart de 47 avec Benoît.

Je ne sais pas si la partie a été jouée à ce moment là ou plus tôt ou plus tard dans la soirée, mais j’ai néanmoins un résultat de partie de Patchwork entre Benoît et Jérôme. Ne les ayant pas vu jouer cette partie, je n’ai donc pas de photo d’eux, raison pour laquelle je ne peux pas trop la situer chronologiquement, ni vous dire quel joueur avait quelle couleur.

En revanche, je peux affirmer que la victoire de Benoît est sans appel puisqu’il s’est imposé sur le score de 38 à -5 soit une amplitude de score de 43 points, ce qui n’est plutôt pas dégueu.

J’avoue ne pas avoir suivi la partie de Dobble qui se jouait dans le fond de la salle, tout comme le fait que je ne connais pas du tout le Dobble. De ce que j’en ai lu et vu, il s’agit d’un jeu d’observation et de rapidité qui se joue avec des cartes rondes, sur lesquelles se trouvent 8 éléments. Il faut parvenir à être le premier à identifier l’élément en commun sur les cartes posées.

Voilà à peu près tout ce que je sais sur le jeu, donc désolé si jamais j’oublie des trucs à ce sujet. Il semblerait que ça soit Romain qui ait remporté la partie et qu’il faille avoir le plus petit score possible, puisqu’il y a une couronne (symbole de victoire) à côté de son zéro. Pauline le talonne de supra près avec son score de 1, Thomas n’était pas loin non plus avec 3 à la fin de la partie. C’est Maxence qui ferme la marche avec 9 et qui a perdu la partie.

Bon, autant dire que j’ai probablement pris quelques libertés temporelles au niveau du compte-rendu des parties précédentes, quoi qu’il en soit, après la partie de Dobble et de Célestia, Lionel, Romain et Pauline ont eu envie de découvrir Kharnage et comme ils pensaient que Thomas serait peut être un peu jeune pour y jouer, ils m’ont demandé d’être le quatrième joueur à leur table.

A nous le Kharnage !!

Il y a un bail que je n’avais pas joué en leur compagnie et ça m’a donc fait très plaisir qu’une occasion se présente, j’ai donc joué les Gobelins puisqu’il s’agissait de l’armée qui n’avait pas été choisie par mes 3 adversaires. Pauline avait jeté son dévolu sur les Humains, Romain jouait les Nains et Lionel était les Orcs. Autant le dire tout de suite, je me suis pris une dérouillée et mes Gobelins se sont fait ratiboiser puisque j’ai fini la partie avec 9 points.

On ne peut pas dire qu’on a fait briller les peuples de petite taille puisque Romain termine troisième avec 13 points, néanmoins il était bien plus proche que moi, puisqu’il ne lui manquait qu’un seul point pour être ex-aequo avec Pauline et Lionel. En effet, ces derniers ont fait très fort puisqu’ils ont marqué 14 points chacun et terminent donc à égalité. Chapeau à eux deux ^^

Néanmoins, la plupart des jeux ne sont pas très friands des égalités (à moins que ce ne soit les joueurs qui préfèrent savoir qui a remporté la partie) et donc d’après le système mis en place par Kharnage (3 façons de départager différente au cas où), c’est en fait Pauline qui a remporté la partie, puisqu’à l’issue de cette dernière, c’est elle qui possédait le plus de troupes (il lui en restait 4 contre une seule pour Lionel).

Il est très possible maintenant que j’y pense, que puisque je n’avais pas de photos d’eux en train d’y jouer, la partie de Zombie Dice entre Thomas et Maxence, dont je vous avais parlé plus tôt dans ce compte-rendu, ait en fait été jouée à ce moment là, pendant qu’on se faisait un Kharnage avec Lionel, Romain et Pauline (ou pas).

Quoi qu’il en soit, la petite famille est rentrée après cette partie en ma compagnie, je n’ai pas changé de place puisque nous nous sommes lancés dans une nouvelle partie de Kharnage, mais cette fois-ci j’étais en compagnie de Mickaël, Louis (qui a participé à 2 des 3 parties jouées ce soir) et Maxence.

Après un tirage d’équipe plus ou moins au hasard, à savoir que Louis annonce avant de piocher sa carte de faction : « je veux n’importe qui, sauf les humains », il a bien évidemment pioché la carte des Humains (sinon c’est pas drôle ^^) et je les ai donc pris à sa place. Il a finalement eu les Orcs, Maxence les Gobelins et Mickaël les Nains.

Je suis prêt à Kharnager la family xD

Bien que mes adversaires n’étaient pas les mêmes qu’à la partie précédente, j’ai néanmoins pris ma revanche, puisque j’ai remporté la partie avec 18 points au total (meilleur score de la soirée en plus). Mickaël n’était pas complètement sur que Maxence parviendrait à jouer au jeu, mais il s’en est finalement plutôt bien tiré puisqu’il termine derrière moi avec 14 points.

Mickaël et ses Nains ont pris la troisième place avec 11 points, Louis aurait du garder les Humains puisque les Orcs ne lui ont pas du tout porté chance dans la mesure où il termine dernier avec 6 points, soit un écart de 12 avec moi. Néanmoins, ils ont tous les 3 été vraiment conquis par le jeu (tout comme moi d’ailleurs), donc Hormis Pascal et Rémy qui l’ont trouvé sans plus, puisqu’il ne s’agit pas de leur genre de jeu, tous les autres joueurs qui ont découvert Kharnage pendant la soirée l’ont vraiment bien aimé et ça c’est chouettax !!

Afin de terminer ce  compte-rendu, on va aller faire un tour dans le couloir où il y avait dorénavant deux tables d’installées. D’un côté, notre premier trio d’exilés qui s’est lancé dans une partie d’Ugo après leur Porta Nigra, de l’autre nous avions Benoît, Jérôme et Claire qui avaient également décidé d’aller chercher de la chaleur, tout en jouant à Tikal, dans sa version rééditée par Super Meeple.

En ce qui concerne les parties d’Ugo, le but du jeu est d’avoir le plus de points en fin de partie, grâce aux plis que l’on fait au cours des 4 manches qu’elle dure (j’avais expliqué le jeu plus en détail par là). Je crois me rappeler que s’ils ont joué une seconde partie, c’était parce qu’ils avaient fait  une boulette lors de la première (mais je me goure peut être). Quoi qu’il en soit, la première partie a été remportée par Pascal avec 59 points, il n’avait que 9 points d’avance sur Fanny qui termine troisième avec 50 points. Rémy a donc bien évidemment été deuxième de la première partie, il avait inscrit un total de 55 points.

Comme l’a si bien dit Rémy, s’ils étaient restés dans la salle, ils auraient pu jouer à Ugo au frais lol

Il n’y a pas eu énormément de changements au cours de leur revanche, puisque c’est de nouveau Pascal qui s’est imposé, sauf que cette fois-ci il a marqué un total de 64 points, améliorant ainsi son score de 5 points. Fanny a gagné une place, puisqu’elle a terminé avec un score de 61 points, soit 11 de plus qu’avant. Rémy est le seul a avoir dégringolé entre les deux parties, puisqu’il enregistre une baisse de 15 points, finissant ainsi avec un score de 40.

Au total, il demeure donc dernier avec 95 points, Fanny est deuxième avec 111 points et c’est bien évidemment Pascal qui l’emporte à nouveau au général, puisqu’il a marqué 123 points au cours des deux parties.

Il ne me reste plus qu’à vous parler de l’ultime partie, celle de Tikal, un jeu que je ne connais pas du tout, y compris lors de sa première édition (contrairement à Claire, qui elle, connaissait cette ancienne version). Le but du jeu est d’aller explorer le site archéologique de Tikal, situé dans la jungle nord du Guatemala, afin d’explorer des temples et de trouver des trésors, les joueurs montent des expéditions.

Les 3 explorateurs de temples

Je ne pourrai guère vous en dire plus, si ce n’est que la réédition est une fois de plus topissime au niveau du matos, puisque les éléments des temples sont magnifiques, comme les pyramides d’Amun-Re. Claire m’a également dit, que cette nouvelle version introduit une variante « expert », qui permet de gommer un peu le hasard puisque de ce que j’ai cru comprendre, on peut ainsi savoir quels décomptes de points auront lieu par la suite et ainsi tenter de s’y préparer, ce qui n’était pas forcément le cas avant.

Matos au top !!

Cette réédition a donc bien plus convaincu que celle d’Amun-Re, puisqu’ils ont cette fois-ci tous les 3 bien aimé le jeu et n’aurnt rien contre le fait d’y rejouer (je pense). Je ne sais pas comment se termine la partie, ni s’il y a un score final ou autre, mais je sais néanmoins que c’est Jérôme qui a remporté la partie, Claire termine deuxième et c’est Benoît qui a fini dernier, ce qui n’arrive vraiment pas souvent et mérite d’être souligné en gras lol.

C’est donc suite à cette partie finale de Tikal et après grosso modo de 1 heure à  8 heures 10 de jeu (selon l’heure d’arrivée des joueurs), que nous avons mis fin à la séance, aux alentours de 01h11.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des photos prises durant la soirée, sur notre page Facebook, par là : https://www.facebook.com/1390250551216796/photos/?tab=album&album_id=1719257448316103

Au total ce soir nous avons joué au moins 21 parties (+ toutes celles que je n’ai pas prises en photo et dont je n’ai pas eu les scores) dont 1 partie d‘Ilos (proto) à 3 joueurs, 2 parties de Zombie Dice à 2 et 4 joueurs, 1 partie de Châteaux de Bourgogne à 4 joueurs, 1 partie de Imagine à 3 joueurs, 3 parties de Kharnage à 4 joueurs, 1 partie de Patchwork à 2 joueurs,  1 partie de Pizza Time à 5 joueurs, 1 partie de Welcome to the dungeon à 3 joueurs, 1 partie de Game Over à 4 joueurs, 1 partie de Porta Nigra à 3 joueurs, 2 parties de Kingdomino à 4 joueurs, 1 partie de Can’t Stop à 3 joueurs, 1 partie de Dobble à 4 joueurs, 1 partie de Célestia à 5 joueurs, 2 parties de Ugo à 3 joueurs et 1 partie de Tikal à 3 joueurs.

J’ai hâte d’être aux prochaines séances qui auront lieu :

-Le mercredi 25 janvier 2017 , à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.
L’évènement Facebook dédié se trouve par là : https://www.facebook.com/events/1794023917525157/

(à confirmer)-Le mercredi 08 février 2017 , à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

(à confirmer)-Le mercredi 22 février 2017 , à partir de 19h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

(à confirmer)-Le samedi 25 février 2017 , à partir de 17h, dans la salle des Frémis Roussottes (située au 1er étage de l’Espace Culturel Paul Orssaud) au 3 rue Jean Jaurès à Genlis.

N’hésitez pas à faire tourner les infos si vous êtes joueuses ou joueurs, dans les environs d’Auxonne/Dijon/Genlis, on se fera toujours un plaisir de jouer avec vous, si vous venez nous voir !! Car plus on est de fous et plus on joue ^^

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *