Badass Force (Masson/Geoffroy) financement participatif [Kickstarter jusqu’au 13 décembre 2018]

Badass Force (Masson/Geoffroy) financement participatif [Kickstarter jusqu’au 13 décembre 2018]

L’article du jour va vous présenter un jeu qui est en cours de financement sur la plateforme de crowdfunding (financement participatif) Kickstarter : par là. Je vous expliquerai à la fin de l’article comment tout ça fonctionne, pour celles et ceux qui n’ont jamais participé à ce genre de campagnes et qui voudraient se lancer.

Le visuel provisoire de la future boîte

Le jeu en question est Badass Force, il a été créé par Ghislain Masson, il est illustré par Anthony Geoffroy et il sera édité par Funky Sheep et distribué par Pixie Games. Il devrait logiquement sortir vers octobre 2019 (sauf retards et autres bugs inhérents à la production d’un jeu) et coûte lors de la campagne 25€ (le jeu de base) ou 33€ (jeu de base + extension) auxquels viendront s’ajouter (éventuellement) des frais de port pour la France, aux alentours de 5€. 

Le futur contenu de la boîte de base

But du jeu :

Badass Force est un jeu de bluff, guessing et de baston dans lequel on tentera de prouver qu’on est le joueur le plus badass de tous. C’est un jeu pour 3 à 7 joueurs, à partir de 14 ans et des parties qui durent de 25 à 45 minutes, dans un univers futuriste déjanté.

Chaque semaine des concurrents s’affrontent dans le plus célèbre spectacle live de l’ultra net : Badass Force afin de montrer qui est le plus badass de tous !

Dans l’arène tous les coups sont permis et grâce à la technologie, les joueurs peuvent prendre l’apparence et les capacités de personnages « historiques » : les stars de films d’action, de la fin du XXème siècle, début du XXIème.

Cette semaine vous avez enfin été sélectionné pour participer au spectacle : bluff, flingues et attitude vous seront nécessaires pour accomplir votre destin ! Serez-vous le prochain vainqueur de Badass Force ?

Mise en place :

-Placez au centre de la table : le badassomètre, les cartes de rappel des points et les dés de munitions de façon à ce qu’ils soient accessibles par tous les joueurs.

Le badassomètre n’est autre qu’un couteau de chasse bien badass 😉

-Une partie standard de Badass Force nécessite d’utiliser 7 badass différents, il faut donc les choisir parmi les 10 disponibles.

Pour les premières parties il est préférable d’utiliser la configuration de base :

-Pour 4 et 5 joueurs : Arnold, Bruce, Chuck, Jean-Claude, Linda, Steven et Sylvestre.

-Pour 3, 6 et 7 joueurs : Arnold, Bruce, Jean-Claude, Linda, Michelle et Sylvestre.

Quel que soit le nombre de joueurs, il est possible de remplacer Linda par Dolph et/ou Steven par Sigourney.

-Tous les joueurs reçoivent un exemplaire de chaque badass choisi pour la partie, ils prennent également leur plaque d’identification, ainsi que les pions de la même couleur.

Les 10 badass de base avec leurs pouvoirs bien badass

-Mélangez les cartes arme et formez une pioche face cachée, constituez l’armurerie en révélant les 3 premières cartes de la pile. Tout au long de la partie, dès qu’une arme est prise dans l’armurerie, elle est remplacée par la première carte de la pioche.

-Distribuez ensuite une carte arme à tous les joueurs en les prenant dans la pioche d’armes. Chaque joueur la place devant lui et place le cylindre de sa couleur sur la case 0 de la barre de charge de l’arme (ou sur 1 s’il s’agit du couteau ou du pistolet).

-Chaque joueur mélange ses 7 Badass et en place un au hasard sous sa carte d’aide de jeu, de façon à constituer sa réserve. Chaque joueur peut consulter à tout moment sa réserve personnelle, mais il ne peut en aucun cas consulter la réserve de ses adversaires.

-Parmi ses 6 badass restants en main, chaque joueur en choisit un afin qu’il devienne son badass en jeu.

La partie va alors pouvoir débuter, si quelqu’un demande à commencer, alors c’est lui ou elle qui démarrera la partie. Si personne n’en fait la demande alors c’est celui ou celle qui est le ou la plus badass autour de la table qui débute le jeu.

Les aides de jeu

A tout moment de la partie, chaque joueur doit avoir un badass en jeu, donc quelle que soit la manière dont un badass est éliminé, son propriétaire doit le remplacer (si possible avec un badass de sa main) dès que l’action qui a entraîné son élimination est terminée.

Les badass qui ont été éliminés finissent au cimetière, c’est-à-dire qu’ils sont placés face visible près de leur propriétaire. Contrairement à la réserve, les joueurs peuvent consulter le cimetière de leurs adversaires à tout moment de la partie.

Tour de jeu :

En commençant par le premier joueur, la partie se déroule en sens horaire. Le tour d’un joueur se compose de 2 phases : charger son arme puis effectuer l’une des cinq actions possibles.

-Charger son arme (obligatoire) :
La première chose à faire lors de votre tour est de ramasser des munitions pour votre arme, si vous êtes en mode normal, vous prenez une munition. En mode vengeance vous en prenez deux au début de votre tour.

Dans un cas comme dans l’autre, déplacez d’autant de cases vers la droite de la piste de votre arme, si elle était déjà au max, vous ne le faites pas bouger plus.

Les différentes armes pour se badasser la couenne

Même si cela ne vous arrange pas, vous êtes obligés de charger votre arme d’une ou deux balles, ce qui veut dire que votre arme peut éventuellement vous exploser à la tête lors de ce rechargement automatique (vous ne gagnez aucun point pour ça).

-Choisir une action (une jouée parmi les cinq possibles) :
Vous devez ensuite effectuer une action parmi les 5 possibles et qui sont : changer de badass, changer d’arme, utiliser son arme, aller prendre des munitions ou annoncer et utiliser le pouvoir d’un badass.

-Changer de badass : Reprenez dans votre main votre badass en jeu puis repositionnez un badass, de façon à toujours en avoir un face cachée devant vous. Vous pouvez très bien feinter vos adversaires en replaçant le même badass qu’auparavant 😉

-Changer d’arme : Mettez dans la défausse votre arme actuelle et remplacez là par l’une des 3 armes visibles dans l’armurerie. Bien évidemment, vous perdez toutes les munitions que vous possédiez avec votre arme précédente et la nouvelle part avec 0 munition (ou 1 pour le couteau et le pistolet).

 

Les plaques d’identification (mode normal/mode vengeance)

-Utiliser son arme : Lorsque votre arme a atteint la case entourée d’un halo jaune, vous pouvez utiliser votre arme afin de tuer un (ou plusieurs) badass adverse(s) en fonction de votre arme.

Appliquez ce qui est indiqué sur la droite de votre arme puis défaussez-la. Choisissez ensuite une nouvelle arme parmi les 3 cartes visibles dans l’armurerie, placez-la face visible devant vous avec 0 munition (ou 1 pour le couteau et le pistolet).

-Aller chercher des munitions : Lancez les 2 dés de munitions et appliquez le résultat selon les faces obtenues :

-Chaque symbole vert vous fait gagner une munition pour votre arme
-Chaque symbole jaune fait gagner une munition à tous les joueurs
-Chaque symbole rouge donne une munition à tous vos adversaires (mais rien pour vous). Si vous obtenez 2 résultats rouges, vous perdez également toutes les munitions que vous possédiez sur votre arme.

Les dés de munitions

-Utiliser le pouvoir d’un badass : Annoncez le nom du badass dont vous voulez jouer le pouvoir, cela va engager votre badass en jeu, libre à vous donc d’annoncer le badass qui est vraiment devant vous ou non.

Une fois que vous avez annoncé le badass que vous souhaitez utiliser, on procède à un tour de table, lors duquel tous vos adversaires peuvent dénoncer le fait que vous bluffez. Si votre badass doit cibler un joueur en particulier, ce dernier aura une dernière chance de dénoncer un bluff, une fois qu’il aura été désigné.

Personne n’a appelé au bluff : Tant mieux pour vous, que vous ayez bluffé ou non, vous appliquez dans tous les cas le pouvoir du badass que vous aviez annoncé et votre badass reste face cachée.

Quelqu’un a annoncé un bluff : Vous devez révéler votre badass, ce qui peut entraîner deux cas de figure différents :

-Vous n’aviez pas bluffé : il s’agit donc bien du badass annoncé, celui qui a appelé au bluff perd un badass pris au hasard dans sa main. Vous remportez alors les points correspondants, puis vous appliquez l’effet de votre badass. Ce dernier ayant été révélé à tous les joueurs, vous pouvez en changer gratuitement (vous pouvez tout à fait replacer le même).

Les marqueurs de munitions et de points

-Vous aviez bluffé : ce n’est pas le badass que vous aviez annoncé et on vous a démasqué : vous perdez votre badass qui part dans votre cimetière. Le joueur qui vous a dénoncé gagne les points de victoire correspondants et vous ne jouez aucun pouvoir pendant ce tour.

Fin de tour :

Si à la fin de son tour un joueur n’est plus en mesure d’avoir de cartes en main, il passe en mode « vengeance ». Il reprend alors tous ses badass en main (ceux du cimetière et celui de sa réserve également), les mélange et en écarte de nouveau 1 afin de créer une nouvelle réserve.

Le joueur retourne alors sa tuile et la place sur le côté vengeance, pour terminer le joueur place un nouveau badass qu’il place devant lui. La partie se poursuit ensuite normalement.

Si un joueur était de nouveau amené à perdre tous ses badass, il effectuerait la même procédure et demeurerait en mode vengeance.

Un joueur en mode vengeance récupère dorénavant 2 balles au lieu d’une au début de son tour et il peut également utiliser les pouvoirs vengeance des badass.

Marquer des points :

Lors du tour d’un joueur, le premier badass qui est éliminé rapporte 2 points à celui qui l’a éliminé, puis, chaque badass supplémentaire rapporte 1 point en plus (si vous tuez 2 badass lors d’un même tour vous gagnez donc au total 3 points (2+1) 4 points pour 3 badass (2+1+1) et ainsi de suite).

L’ensemble du contenu de la boîte de base

Vous gagnez également 1 point supplémentaire si vous avez éliminé le badass du joueur qui était le plus avancé sur la piste du badassomètre, au début de votre tour.

Si un joueur est en mode vengeance et que vous ne l’êtes pas, vous gagnez un point bonus au début de votre tour de jeu.

Attention, on ne gagne jamais de point si l’on tue l’un de ses propres badass.

Fin de la partie :

Dès qu’un joueur atteint 16 points (ou 10 lors d’une partie rapide) sur le badassomètre, la partie s’achève à la fin de son tour. Le joueur avec le plus de points l’emporte alors, en cas d’égalité, c’est celui des ex-aequo qui possède l’arme la plus chargée qui l’emporte.

Si l’égalité persiste encore, elle n’est pas départagée, il faut alors jouer une nouvelle partie au plus vite, pour savoir qui est le plus badass !!

Variante de partie rapide :

Vous pouvez jouer une partie plus rapide (25 minutes environ contre 45 en temps normal) en n’utilisant que 5 badass au lieu de 7 et en jouant la partie en 10 points au lieu de 16. Pour une partie d’initiation dans ce mode, il est conseillé d’utiliser Arnold, Bruce, Jean-Claude, Linda et Sylvestre.

En dehors de ces changements, la partie se déroule exactement de la même manière qu’une partie standard.

L’avis de Mr. Zombi sur Badass Force en quelques lignes :

Avant toute chose, je tiens déjà à remercier les Funky Sheep d’avoir bien voulu m’envoyer un prototype du jeu il y a quelques mois de cela, afin que je puisse le faire tourner aux Avenjoueurs et en parler, alors que je suis un illustre inconnu. Donc un grand merci à eux de m’avoir fait confiance. Passons maintenant au vif du sujet en parlant du jeu.

Badass Force est un jeu dans lequel on va tenter de montrer qu’on est le plus « méchant cul » (la trad littérale de badass qui m’a toujours beaucoup amusée, merci à Justine Le Pottier de l’avoir dite dans une de ses vidéos) de la tablée. Pour y parvenir il va donc falloir dézinguer un maximum de badass adverses afin de totaliser 16 points ou plus et ainsi mettre fin à la partie.

A notre disposition nous avons des armes plutôt efficaces et surtout 7 badass aux pouvoirs dévastateurs, le problème c’est qu’on en a un seul devant nous à la fois et qu’en principe on ne peut utiliser que son pouvoir à lui. C’est là qu’entre en scène le bluff, qui va être le nerf du jeu, puisque l’on va pouvoir annoncer le nom de n’importe lequel de nos 7 badass et ce même s’il n’est pas notre badass actif.

Vos adversaires auront alors la possibilité de dénoncer votre bluff, ce qui est à double tranchant puisque si l’accusé bluffait bel et bien, il perdra son badass actif et ne jouera aucun pouvoir lors de son tour. Mais si vous avez accusé un de vos adversaires à tort, c’est vous qui allez vous faire tuer un badass (pris dans votre main au hasard), ce qui va conférer des points supplémentaires à votre ennemi…

Il vaut donc mieux être plutôt sûr de soi lorsqu’on accuse et/ou qu’on bluffe afin que ça passe crème autour de la table. Dans un cas comme dans l’autre on va se faire buter nos badass, mais ce n’est pas dramatique, il vaut d’ailleurs mieux ne pas trop s’attacher à eux car ils ont une espérance de vie très limitée (selon le nombre de joueurs, effectuer deux tours de table complets avec le même badass, c’est plutôt miraculeux lol).

Néanmoins même une fois que tous nos badass ont été zigouillés, on continue quand même à jouer et ça c’est plutôt chouettax, ça permet d’encourager la prise de risques et le bluff puisqu’on a pas vraiment grand chose à perdre. C’est même tout le contraire puisque l’on passera en mode vengeance ce qui va nous permettre de déclencher des pouvoirs supplémentaires et de récupérer plus de munitions au début de notre tour.

Le revers de la médaille c’est que ça va offrir un point passif aux joueurs qui ne seront pas en mode vengeance au début de leur tour, mais bon à la guerre comme à la guerre on n’a pas le choix et tous les coups sont permis. Les parties sont relativement rapides à jouer, ce qui permet de les enchaîner si l’envie se fait sentir.

En général c’est très animé autour de la table pendant un Badass Force, car les retournements de situation sont légion : entre les armes qu’on nous fait exploser à la tête, celles que l’on nous chipe (Steveeeeeeeeen !!!) et autre coups de biatch du genre, il y a de quoi se faire des ennemis. Surtout que caracoler seul en tête n’est jamais un bon plan car tout le monde se ligue contre le plus badass.

En plus si vous avez peur de bluffer ou que ce n’est pas trop votre came et que le thème ne vous inspire pas trop, sachez que Coralie et Claire qui n’ont aucune affinité avec le bluff et le thème, ont pourtant bien aimé le jeu toutes les deux. Elles ont même réussi à nous surprendre en mentant et/ou en démasquant nos entourloupettes. Elles avaient même été partantes pour rejouer, donc c’est toujours bon signe ça 😉

Il faut dire qu’un point bonus ça ne se refuse pas, donc forcément le joueur en tête est un bouc à mystère (bouc émissaire en vrai) tout trouvé, en plus ça lui fait les pieds. C’est donc un jeu très plaisant et fun, il faut dire que l’ambiance graphique très réussie permet aisément de se glisser dans la peau de toutes ces stars de films d’action de ma jeunesse.

Il y a plein de clins d’oeil disséminés un peu partout et c’est donc un régal de regarder toutes ces superbes illustrations, chapeau bien bas à l’illustrateur, on reconnaît sans mal tous les acteurs qui ont été fort joliment caricaturés (alors que pourtant c’est pas forcément mon style graphique favori, mais là ça passe vraiment bien je trouve).

En bref, si vous aimez les jeux d’affrontement, où on se fait des vacheries dans la joie et la bonne humeur. Que vous êtes fans de films d’actions, de bluff et de parties endiablées, alors n’hésitez pas à rejoindre l’aventure Badass Force car vous y trouverez votre compte !!

Fonctionnement du crowdfunding et où on en est sur la campagne (à venir) :

Pour celles et ceux qui n’auraient jamais participé à un financement participatif, je vais vous donner quelques explications. Le but du jeu est d’atteindre un certain montant qui permettra de donner vie au projet. Bien évidemment l’idéal est d’aller bien au-delà de ce montant, pour que le créateur du projet puisse avoir plus de marge et ajoute des contreparties supplémentaires à son projet, lesquelles sont généralement symbolisées par des stretch goals qui sont des objectifs à atteindre (du genre si on atteint telle somme, vous recevrez ça en plus).

Vous allez donc prendre part à ce projet en investissant une certaine somme dedans, faisant de vous un backer du projet. Généralement il y a plusieurs paliers de contribution qui donnent droit à des contreparties plus ou moins importantes (plus vous donnez et plus vous recevez de choses). Ici pour Badass Force on distingue 2 paliers de contribution :

Yippee Ki-yay ! pour 25€ (frais de port à rajouter ensuite) vous permettra d’obtenir le jeu de base et tous les stretch goals débloqués au cours de la campagne

Hasta la vista pour 33€ (frais de port à rajouter ensuite) vous permettra d’obtenir le jeu de base, l’extension totally badass et tous les stretch goals débloqués au cours de la campagne.

Pour participer :

Il vous suffit simplement de vous créer un compte sur kickstarter si vous n’en avez pas. Dans tous les cas, rendez-vous sur la page du projet Badass Force, cliquez sur « je soutiens le projet », entrez le montant que vous souhaitez investir (de 25 à 30€ sans les frais de port inclus) et choisissez votre contrepartie en cliquant dessus (vous pouvez également ne choisir aucune contrepartie si vous voulez juste aider sans rien recevoir en échange).

Ensuite la marche à suivre dépend des plateformes où se passent les campagnes de financement, certaines débitent l’argent immédiatement, d’autres comme kickstarter attendent l’issue de la campagne pour le faire. C’est à dire qu’ici vous ne serez pas débités avant le 13 décembre 2018 (date de fin de la campagne, soit dans 23 jours), en toute logique vous n’êtes également débités que si le projet voit le jour c’est à dire atteint son financement minimum.

Avancement de la campagne :

Afin que le jeu voit le jour, il fallait atteindre 12 000€ nous en sommes actuellement à 12 929€ récoltés grâce à 434 contributeurs (à l’heure où je tape ces lignes évidemment, donc ne soyez pas surpris si ça a changé par la suite). Le jeu est donc financé et finira par voir le jour, il ne reste donc plus maintenant qu’à atteindre des sommets pour débloquer de nouvelles choses.

Actuellement nous cherchons à atteindre les 13 500€ afin de débloquer un nouveau ou une nouvelle badass. Au vu de l’illustration ça fleure bon le Danny avec sa Machete (il y a un peu trop de cheveux pour que ça soit Warrington de Vendredi 13 (à moins que ça ne soit Betsy (#SpoilDeBâtard^^’))


Pour la suite on débloquera deux illustrations avec Sylvestre et Jean-Claude dès que les 15 000€ auront été atteints.


Nul doute que plein d’autres belles choses apparaîtront par la suite, donc restez connectés et n’hésitez pas à venir participer à la campagne, si vous pensez que le jeu est fait pour vous. Cela aider à faire grimper la cagnotte et à débloquer plein de nouvelles choses bien badass pour le futur jeu !!

Pour finir et en résumé 10 bonnes raisons de participer à la campagne Badass Force :

-Aider à faire éditer un jeu français qui n’aurait pas pu voir le jour sous cette forme sinon (et ça serait bien ballot).

-Nous aider à débloquer plein de nouvelles belles choses qui seront ajoutées au jeu et augmenter la qualité de l’ensemble.

-Avoir du matos bonus en plus qui ne sera pas forcément disponible lors de la commercialisation.

-Retrouver et incarner toutes les stars des films d’action de ma jeunesse (ouais je suis vieux ^^’)

-Un jeu d’action plein de bluff, d’explosions et de rebondissements

-Un jeu qui tourne bien et ce quel que soit le nombre de joueurs autour de la table, même si bien évidemment la durée des parties varie en fonction.

-Des illustrations et un thème fort sympathiques, même si ça ne plaira pas forcément à tout le monde.

-Utiliser l’arme d’un voisin pour en dézinguer d’autres, ça n’a pas de prix et c’est trop stylé !! (Steven powaaaaaa)

-Quand tu as bluffé et que c’est passé, tu te sens surpuissant !! Démasquer un bluff c’est le pied aussi 😉

-Bonne ambiance garantie autour de la table et aucune élimination en cours de partie (ça c’est top).

-Me faire très plaisir et avoir ma reconnaissance éternelle (comment ça ce n’est pas une bonne raison ?! ^^’)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.